20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Mon jardin au Bois Eloi, vous le connaissez déjà si vous suivez mes conseils de jardinage. Voici son histoire depuis sa création il y a plus de 30 ans.

 

Au seuil de la Forêt de Soignes

Le Bois Eloi est un endroit magique caché dans une forêt de hêtres bicentenaires. Dernier vestige de la Forêt de Soignes, ce bois faisait partie du domaine de l’Abbaye d’Aywiers, terre d’enfance de ma belle-famille. (voir mon reportage sur l’Abbaye d’Aywiers)

Bois Eloi hêtres

Le coeur d’une clairière

C’est au coeur de cette forêt que mon beau-père décide de construire sa résidence de campagne. La maison est entourée d’un sous-bois de hêtres, de chênes, d’érables champêtres, des bosquets de bouleaux et une plantation de merisiers. Face au soleil couchant, la vue se dégage sur un vallon où se profile le clocher d’un village brabançon.

Bois Eloi vue Maransart

Une maison des années cinquante

Nous arrivons au Bois Eloi en 1990. La maison est lumineuse et pleine de charme. Nous lui donnons un nouveau toit d’ardoises, des châssis et des travaux de rénovation au fil du temps. Il y a la construction d’un carport, d’une cabane de jardin et d’une mini piscine qui fait aujourd’hui la joie de nos petits-enfants.

Bois Eloi maison
Bois Eloi deutzia
Bois Eloi lilas
Bois Eloi piscine

La métamorphose du jardin

Une longue allée ombragée de tilleuls traverse le Bois Eloi avant de parvenir dans le parc qui entoure la maison. Avec beaucoup d’enthousiasme, je me lance très vite dans la création d’un nouveau jardin car je viens de terminer une formation d’architecte paysagiste. La première chose que je fais est d’éliminer une quinzaine d’épicéas géants qui mènent à la maison. Une nouvelle pelouse redessine une jolie courbe du côté du chemin d’entrée.

Bois Eloi chemin d'entrée
Bois Eloi chevreuils
Bois Eloi renards
Eloi Eloi entrée jardin

Le parc d’un hectare est à cette époque réduit à sa plus simple expression. Une vaste pelouse rectangulaire est bordée de fougères qui ont tendance à envahir l’espace. Il y a deux autres rectangles: un vieux terrain de tennis en lisière du bois et une piscine abandonnée plantée au milieu de la pelouse. Les seigneurs du jardin sont un chêne magnifique et des hêtres qui vont m’occuper chaque automne pendant plusieurs semaines pour ramasser les feuilles mortes. (voir mon reportage sur les hêtres de mon jardin en automne)

Bois Eloi allée de hêtres

Un jardin paysager

Pour réaliser le jardin de mes rêves au Bois Eloi, je repère des centaines de noms d’arbres, d’arbustes et de fleurs que je voudrais planter. J’analyse l’environnement et la nature du sol qui semble pauvre, sablonneux et à tendance acide. L’idée est d’épauler la maison avec des plantations structurées et de corriger le tracé rectangulaire du jardin avec un îlot central afin de former un paysage aux formes souples et naturelles.

Bois Eloi pelouse avec hêtres

Le catalogue des Pépinières Van Pelt est ma bible, avec le nom latin des plantes et une description précise des espèces, variétés et cultivars. Je fais une liste qui s’allonge. Au printemps 1991, un camion de livraison débarque sur le parking une cinquantaine d’arbres et conifères, 260 arbustes, des tuteurs, des liens, de la tourbe et du terreau.

Bois Eloi angle terrasse

Qui va planter?

Et bien c’est moi qui me porte volontaire! Je suis jeune, énergique et mon cher époux déteste bêcher. Dans ma famille, le jardinage s’est transmis de mère en fille et l’usage de la bêche m’est exclusivement réservé. Je chausse mes bottes, prends des gants. Je sors la brouette et le tracteur avec la remorque pour transporter les plantes que je vais mettre en jauge en attendant leur plantation.

Bois Eloi rosier

Une terre sablonneuse

Le terrain sablonneux du Bois Eloi  semblait facile à travailler. Mais il devient dur comme de la brique après quelques centimètres, avec plein de cailloux. C’est à la houe que je creuse trois cents trous de plantation! Puis j’apporte divers amendements organiques, de la tourbe, du fumier déshydraté et du terreau que je mélange à la terre sortie du trou. Je rebouche en partie puis je positionne la plante. Si c’est un arbre, je place un tuteur avant de reboucher le trou. Je termine en tassant la terre à la botte autour du pied, tout en laissant une petite cuvette pour faciliter l’arrosage. (voir mes reportages sur la Plantation des arbres et arbustes et sur les Amendements et les Terreaux)

Bois Eloi arbustes taillés

Des conifères pour l’hiver

Une couronne de feuillage persistant va entourer le parking que nous avons recouvert de dolomie. Le carport est encadré par des pins, Pinus strobus et des cyprès de Leyland, Cupressocyparis Leylandii qui ont aujourd’hui près de 30 mètres de haut! En bordure du bois, je plante des conifères intéressants, des pins sylvestres, Pinus sylvestris, pins noirs d’Autriche, Pinus nigra ssp. Nigra, Thuja plicata ‘Atrovirens‘, mélèzes, Larix kaempferi, épicéa de Serbie, Picea omorika et cèdre de l’Himalaya, Cedrus deodara. Pour former quelques massifs toujours verts, je regroupe des ifs rampants, Taxus baccata ‘Repandens’ et des genévriers, Juniperus media ‘Pfitzeriana’ à la végétation buissonnante oblique. Ils prennent beaucoup de place mais ils forment un écran parfait. (voir mon reportage sur les Conifères)

Bois Eloi conifères parking
Bois Eloi conifères
Bois Eloi conifères
Bois Eloi genévrier

Des massifs de rhododendrons

Les rhododendrons que j’installe en bordure du parking ne sont pas très contents. Le problème, c’est qu’avec l’eau de pluie, le calcaire de la dolomie inonde leurs racines, ce qu’ils détestent. Heureusement, je les ai planté avec un bon amendement de tourbe et de terre de bruyère. Et aujourd’hui, leur pied est entièrement recouvert d’un tapis de lierre qui fait écran au calcaire. En périphérie de la grande pelouse, je plante des groupes de rhododendrons sauvages, Rhododendron ponticum qui me font une belle masse de verdure. Devant je positionne quelques hybrides roses, ‘Pink Pearl’, ‘Albert Schweitzer’, ‘Catherine van Tol’, ‘Kate Waterer‘ et ‘Cynthia’, des rouges ‘Doncaster’, ‘Louis Pasteur’ et ‘Britannia’ et des blancs ‘Cunningham’s White’ et ‘Gomer Waterer’  (voir mon reportage sur les Rhododendrons)

Bois Eloi rhododendrons
Bois Eloi rhododendrons
Bois Eloi rhododendrons
Bois Eloi rhododendrons

Des arbres dans le paysage

Le parc du Bois Eloi est vaste et il y a de la place pour de nombreux arbres, Acer negundo ‘Variegatum’, Liquidambar styraciflua, Prunus ceracifera ‘Nigra’, Acer platanoides ‘Schwedleri’, Acer platanoides, Aesculus hippocastanum, Castanea sativa, Acer griseum. Il y a des prunus pourpres, Prunus cerasifera ‘Nigra’, des bouleaux, Betula pendula et des noisetiers Corylus avellana. Un Catalpa bignonioides ombrage le coin repos près du tennis. Il y a aussi un Robinia pseudoacacia qui a poussé comme une flèche au fond du jardin. J’adore sa silhouette un peu japonisante qui se découpe sur le fond du ciel.

Bois Eloi arbres

Des bouquets d’arbustes d’ornement

Je regroupe des dizaines d’arbustes en les plaçant en périphérie des deux pelouses afin de faciliter le passage de la tondeuse. Azalées mollis, Spirea arguta, Philadelphus coronarius, Kolkwitzia amabilis, Viburnum rhytidophylum, Viburnum lantana, Viburnum opulus, Weigela florida, Amelanchier lamarckii, Buddleja davidii, Buddleja alternifolia, Syringa vulgaris, Forsythia intermedia ‘Spectabilis’, Cytisus praecox, Euonymus europaeus, Ribes sanguineum, Rhus glabra et Rhus typhina, la liste est longue et les arbustes sont souvent plantés par groupe de cinq de la même espèce.

Bois Eloi Viburnum plicatum Mariessii

Le jardin formel près de la maison

Deux grands mixed-borders sont dessinés de part et d’autre de la terrasse près de la maison. Après avoir piqueté le tracé à l’aide de tuteurs en bambous, j’ai commencé à peler le gazon avant de retourner la terre d’un bon fer de bêche. Avec un amendement de compost frais, de la tourbe et du terreau, j’ai obtenu une belle terre prête pour les plantations. Des buissons constituent l’ossature de ces massifs, choisis autant pour leur silhouette qui donne du volume à la composition que pour leur floraison saisonnière. Ces parterres sont bordés d’un côté d’une haie d’ifs et de l’autre d’une bordure de buis, rendant le dessin perceptible même en hiver. (voir mon reportage sur les Buis)

Bois Eloi bordure de buis
Bois Eloi massif bordé de buis
Bois Eloi bordure d'if
Bois Eloi bordure de buis

Le décor persistant en hiver

Un Pyracantha palissé, un Pieris japonica, un lierre Hedera helix arborescent et une boule de buis Buxus sempervirens forment près de la maison du côté du soleil levant un décor persistant décoratif même en hiver. Ils mettent en valeur une viorne, Viburnum x burkwoodii qui ouvre ses fleurs de porcelaine à la fin de l’hiver. A ses pieds s’épanouissent des hellébores très volontaires, Helleborus foetidus. Je les aime car elles portent un joli feuillage découpé persistant ce qui en fait un bouquet de verdure très décoratif. (voir mes reportages sur les Pieris, Lierre, Viornes d’hiver et Hellébores)

Bois Eloi Pieris
Bois Eloi lierre
Bois Eloi Viburnum burwoodii
Bois Eloi hellébore fétide

Les floraisons printanières

La belle saison débute avec les floraisons du lilas Syringa vulgaris et de la Spiraea arguta ainsi que d’une petite viorne à fleurs plates, Viburnum plicatum ‘Watanabe’ qui prolonge sa floraison par des fruits décoratifs. Une autre viorne plus volumineuse, Viburnum plicatum ‘Mariesii’ marque l’angle du massif près du chemin d’entrée. Entre les buissons, les pulmonaires, pivoines et alchemilles se mêlent aux myosotis, ancolies et camomilles sauvages. Portées par le vent, ces vagabondes se ressèment généreusement chaque année. (voir mes reportages sur les Lilas, Viornes de printemps, Pulmonaires et Pivoines)

Bois Eloi lilas
Bois Eloi alchemille
Bois Eloi pivoines
Bois Eloi Viorne Watanabe

De l’été à l’automne au Bois Eloi

Le décor de l’été est assuré par des rosiers et quelques hortensias, Hydrangea macrophylla, quercifolia, arborescens et paniculata. Côté vivaces, les floraisons légères des géraniums vivaces, Geranium ‘Rozanne’ et des népétas entourent des Phlox paniculata parfumés. De belles touffes de Sedum ‘Autumn Joy’ et des anémones du Japon prolongent jusqu’au coeur de l’automne la floraison des massifs. (voir mes reportages sur les Hydrangea, Géranium vivaces et Sedum)

Bois Eloi phlox
Bois Eloi hortensia
Geranium anémone du Japon
Bois Eloi Geranium Rozanne

Une lavande spectaculaire

Au pied de la terrasse trône une énorme lavande. Elle vient de mon ancien jardin et je l’ai emmenée avec moi en arrivant au Bois Eloi. Elle a donc plus de trente ans et fait aujourd’hui plus de 2 mètres de diamètre! Je la taille à la cisaille après la floraison, fin juillet en veillant à ne pas couper trop bas pour laisser une pousse tire-sève. Elle reforme alors rapidement un gros coussin gris qui s’élargit chaque année. (voir mon reportage sur la Lavande)

Bois Eloi lavande

Des grappes de roses

Les lianes du rosier ‘Dentelle de Malines’ couvrent l’angle de la terrasse. J’ai ramené ce rosier dans un petit sac de la Fête des plantes des Jardins d’Aywiers. Malgré la mauvaise terre et le peu d’espace dont il dispose sous la terrasse, ce rosier d’une vigueur exceptionnelle développe chaque année de nouveaux rameaux de plus de deux mètres de longueur. Fin juin, il croule littéralement sous une unique mais exceptionnelle floraison de grappes de petites fleurs couleur rose tendre, presque blanches. Un vrai cadeau du ciel! (voir mon reportage sur les Rosiers grimpants)

Bois Eloi rosier Dentelle de Malines
rosier Dentelle de Malines
Rosier Dentelle de Malines

Du côté du soleil levant, j’ai installé contre la maison un rosier grimpant ‘Alchymist’. C’est un rosier hybride moderne obtenu par Kordes. Une merveille qui m’offre au mois de juin de grandes fleurs très doubles d’un jaune abricot pâle fardé de rose. La floraison n’est pas remontante mais les roses très parfumées tiennent longtemps dans un bouquet.

rosier Alchymist

Un autre rosier marque l’angle ouest de la terrasse. C’est le célèbre ‘Eden Rose’ qui porte aussi le nom de ‘Pierre de Ronsard’, la rose favorite des jardiniers. Créée par Meilland, c’est une rose joufflue rose tendre ombrée de carmin. Elle a été élue Rose favorite du monde entier en 2006. Par contre, ses fleurs très lourdes ont tendance à piquer du nez et la remontée n’est pas toujours au rendez-vous. (voir mon reportage sur les roses Meilland)

rosier Eden Rose

D’autres rosiers arbustifs fleurissent les parterres près de la maison et les massifs qui soulignent au loin les courbes du gazon. ‘Bouquet Parfait’ et ‘Rush’ de Louis Lens, ‘Make Up’ et ‘Clair Matin’ de Meilland, ‘Iceberg’ de Kordes, j’ai choisi des rosiers classiques que j’ai admirés dans de nombreux jardins. Il y a quelques rosiers à fleurs simples descendants d’espèces botaniques tels le rosier rugueux ‘Blanc Double de Couber’t à la floraison blanche parfumée et le rosier gallique ‘Complicata’, un amour de rosier avec de grandes fleurs simples rosé à coeur blanc. (voir mon reportage sur la Santé des rosiers)

Bois Eloi rosier
Bois Eloi rosier
Bois Eloi rosiers
rosier Complicata

Des pots sur la terrasse

L’angle de la terrasse était vraiment déprimant à notre arrivée au Bois Eloi. J’ai regroupé de profondes jardinières en matériau composite qui imite la terre cuite. Ils restent en place toute l’année et sont garnis principalement de feuillages persistants, lierre, véronique arbustive et sauge au feuillage panaché qui restent décoratifs l’hiver. Je leur rajoute au mois de mai quelques fleurs saisonnières. J’ai un faible pour les Pelargonium botaniques au feuillage décoratif et odorant. Lorsqu’on les frôle ou qu’on les froisse, ils dégagent d’exquises notes de rose, d’agrume, de menthe poivrée, de pomme ou de cannelle selon l’espèce et la variété. (voir mon reportage sur les Pelargonium botaniques)

Bois Eloi terrasse
Bois Eloi Pelargonium tomentosum
Bois Eloi terrasse
Bois Eloi terrasse

Un mini potager en carré

Il y a trente ans, il y avait un potager abandonné à l’entrée du jardin, sous l’ombre des grands épicéas. Il était entouré d’un grillage pour le protéger de la gourmandise des lapins et des chevreuils. Nous avons aujourd’hui un mini potager en carré sur pied installé sur la façade ouest de la maison. Facile à entretenir et rempli de herbes aromatiques à portée de main, on y cultive surtout des radis, salades, roquette et quelques pieds de fraisiers. (voir mon reportage sur le Potager en pot)

Bois Eloi potager

Les jardiniers du Bois Eloi

Il y a deux jardiniers au Bois Eloi, mon mari et moi! A la belle saison, Benoît assure les tontes de la pelouse. Il y a plus de mousse que de graminées dans le gazon mais ce tapis de velours vert met magnifiquement en valeur le dessin du jardin et les plantations. En hiver, mon époux est dans les bois et transporte des tas de bûches. La plantation et le nettoyage des massifs de fleurs et d’arbustes, la chasse aux mauvaises herbes, le redressement des bordures du gazon, le ramassage des feuilles mortes, c’est mon domaine. J’assure aussi la taille des buissons. C’est le contraste entre les volumes parfaitement taillés des arbustes près de la maison et le style plus naturel des plantations dans le parc qui fait le charme du Bois Eloi. (voir mon reportage sur mes conseils de jardinage au fil des saisons)

Bois Eloi Agnès et François
Bois Eloi Benoit
Bois Eloi Agnès
Bois Eloi jardinage

Le jardin et la sécheresse

Les canicules depuis 2018 ont fait souffrir le jardin. Le gazon a grillé au cours de l’été mais il est redevenu vert en automne. Les arbustes qui souffrent le plus de la sécheresse sont les rhododendrons qui ont un système racinaires en surface. Les hortensias sont également assoiffés excepté l’Hydrangea quercifolia qui a bien résisté. Les rosiers, Amelanchier, Photinia, Weigela, Deutzia, Viburnum tinus, Vitex, Mahonia, Berberis, Pyracantha, le cognassier du Japon et la lavande ont très bien résisté à la sécheresse. Côté fleurs vivaces, les plus vaillants sont les sedum, alchemille, pivoine, nepeta, hellébore et les anémones du Japon. (voir mes reportages sur la Canicule et la sécheresse au jardin, sur les Arbustes qui résistent à la sécheresse et sur le Bilan de la canicule de 2018)

Bois Eloi sécheresse
Bois Eloi Vitex
Bois Eloi weigela
Bois Eloi canicule sécheresse

L’été indien au Bois Eloi

L’automne est une saison magnifique au Bois Eloi. Chaque année le décor s’embrase véritablement. Avant de perdre leurs feuilles, les arbustes, les arbres, et les buissons s’offrent un dernier coup d’éclat haut en couleur. Les hêtres se fardent d’or avant de couvrir le sol d’un tapis de feuilles mortes. J’attends un bon coup de vent qui va chasser les feuilles vers le fond du jardin. Puis, je les rassemble en tas et je les tire sur une bâche jusque dans le bois. C’est lourd mais ça maintient en forme! (voir mes reportages sur les Feuillages d’automne et sur les Hêtres de mon jardin)

Bois Eloi automne vue
Bois Eloi hêtres automne
Bois Eloi allée hêtres
Bois Eloi pelouse hêtre

Souvenirs, souvenirs…

Voici quelques photos anciennes pour vous donner une idée du Bois Eloi au début des années 90. La maison sans les parterres, les souches des épicéas le long du chemin d’entrée avant la création de la nouvelle pelouse, les premières plantations entourées de grillage.

Bois Eloi archives
Bois Eloi archives
Bois Eloi archives
Bois Eloi archives
Bois Eloi archives
Bois Eloi archives
Bois Eloi archives
Bois Eloi archives
Bois Eloi archives

Erreurs de jeunesse

Il y a eu évidemment quelques erreurs dont un saule pleureur qui n’a pas trouvé sa place. Entourés d’attendrissants petits brins de buis, les massifs près de la maison ont été garnis de fleurs dès la première année. J’en étais si fière! On y voit le jaune de la lysimaque, le rose des phlox et le gris de l’analphalis, des fleurs vivaces qui venaient de mon ancien jardin. Il y a aussi de grandes balsamines, des plantes annuelles très invasives que j’avais eu l’imprudence de récolter le long d’une rivière. Et en bouche-trou, des dahlias nains rouges et mufliers rouges et rose dragée. Un mélange de couleurs un peu indigeste qui reflétait bien le style champêtre de cette époque!

Pépinières en Belgique:
Van Pelt, www.vanpeltnv.com
Roses Lenswww.lens-roses.com

Rendez-vous dans la rubrique Jardins, Belgique, pour découvrir Mon jardin en hiver et lAbbaye d’Aywiers , dans la rubrique Vévétaux, les Hêtres de mon jardin en automne et dans la rubrique Jardinage, Travaux de Jardinage, pour découvrir mes Conseils de jardinage au fil des saisons, ou cliquez sur les liens.

Bois Eloi

 

Pin It on Pinterest