20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

A fleurs rondes, en grappes ou en ombelles, l’hortensia porte le nom botanique d’Hydrangea. En fleurs de juillet à octobre, portrait de la nouvelle star des jardins.

Venu d’Extrême Orient

Cultivés depuis toujours en Chine et au Japon, les hortensias n’étaient représentés chez nous que sur des dessins et des soieries importés d’ Extrême-Orient. Il est découvert par Philibert Commerson sur l’île Bourbon (Réunion) et Ile-de-France (Maurice). A la fin du 18e siècle, il est introduit à Londres dans les Jardins botaniques de Kew et au Jardin des Plantes à Paris. Cet arbuste fut d’abord considéré comme une plante d’orangerie. Il ne s’installe au jardin qu’au début du siècle passé, sous la forme populaire d’un joli buisson à fleurs à fleurs à grosses boules rondes, baptisé hortensia.

Hydrangea macrophylla orangerie

Hortensia ou Hydrangea?

En français, on utilise généralement le nom d’hortensia pour désigner cette belle plante. Mais le nom botanique du genre est Hydrangea et il s’applique à toute cette famille d’arbustes à floraison estivale. Sur une centaine d’espèces originaires d’Asie et d’Amérique, seulement neuf espèces sont cultivables dans nos jardins: macrophylla, serrata, anomala, involucrata, quercifolia, paniculata, heteromalla, aspera, arborescens. Chacune d’elles présente plusieurs variétés reconnaissables par le port de la plante, la feuille ou la fleur. Vendu en conteneur, l’hortensia peut être planté toute l’année.

Hydrangea macrophylla

Des mini trèfles à quatre feuilles

Les inflorescences des hortensias sont constituées de deux types de fleurs. Les unes sont fertiles et généralement minuscules. Les autres sont stériles, plus grandes et voyantes. Celles-ci sont constituées de bractées colorées disposées à la façon d’un trèfle à quatre feuilles formant une couronne autour des autres. Elles se sont développées en surnombre chez certaines espèces, donnant naissance aux hortensias à têtes rondes appelés Hydrangea macrophylla. C’est cette bizarrerie botanique qui a fait le succès de cet hortensia qui est le seul buisson qui fleurit durant tout l’été, de juillet à octobre, et dont les fleurs séchées font de magnifiques bouquets d’automne.

Hydrangea macrophylla

Hydrangea macrophylla

Coiffes de dentelles

Si les hortensias à fleurs en boule sont les plus connus, la famille est bien plus vaste. D’autres espèces et variétés ont gagné la faveur du public. C’est le cas des hortensias à têtes plates qui portent le joli nom de «coiffes de dentelle» ou «lacecaps». Restés proches des espèces sauvages, ces buissons possèdent une grâce que les hortensias à fleurs en boules ont bien souvent perdue au fil des sélections horticoles. Leurs élégantes inflorescences en ombelles aplaties sont composées de deux types de fleurs: un bouquet de boutons de petites fleurs fertiles au centre entouré d’une large couronne de fleurs ouvertes stériles dont le rôle est d’attirer les insectes pollinisateurs.

Hydrangea serrata Blue Bird

Hydrangea serrata ‘Blue Bird’

Hydrangea macrophylla, à fleurs en boule

Si vous demandez un hortensia à votre pépiniériste, il vous donnera très probablement un joli petit arbuste à grandes feuilles lisses et brillantes couvert d’inflorescences rondes. L’Hydrangea macrophylla est l’hortensia le plus populaire. Il ne dépassent pas 1 mètre de hauteur. On l’installe au jardin ou en pot sur la terrasse. Il apprécie l’ombre, la chaleur et l’humidité et déteste le plein soleil et la sécheresse. Les tons pâles brûlent au soleil alors que les tons foncés résistent généralement mieux. Ils fanent bien ou mal selon la variété. Ils fleurissent sur le bois de l’année précédente.

Hydrangea macrophylla

Côté coloris, vous n’avez que l’embarras du choix. Vert pâle à l’ouverture des boutons, l’Hydrangea macrophylla offre tous les dégradés de rose tendre au rouge violine et brun cuivré au cours de l’automne. D’autres sont rose ‘Bouquet Rose’, bleu ‘Alaska’, ‘Revolution’, ‘You and Me Together’ à fleurs triples et en étoiles, rose foncé à bleu foncé ‘Hamburg’, mauve ‘Deep Purple Dance’ superbe en bouquet ou blanc bordé d’un fin liseré magenta ‘Charming Alice’. Les plus captivants: ceux qui passent du blanc rosé au rouge brique en quelques semaines. Une belle variété à conseiller ‘Alpengluhen’, d’un joli rose et très facile à cultiver ou ‘Amethyst‘ une nouvelle variété remarquable vert à coeur rose.

Hydrangea macrophylla Bloomstar
Hydrangea macrophylla Coral
Hydrangea macrophylla Amethyst
Hydrangea macrophylla You and Me Together
Hydrangea macrophylla Revolution
Hydrangea macrophylla Deep Purple Dance

Le nom des variétés d’Hydrangea macrophylla sur les photos: en haut: ‘Blomstar’ et ‘You and Me Together’, au milieu: ‘Coral’ et ‘Revolution’, en bas: ‘Amethyst’ et ‘Deep Purple Dance’

 

Magie du rose qui devient bleu

La teinte des fleurs de l’Hydrangea macrophylla peut varier en fonction de la nature du sol. Si la terre de votre jardin est acide (pH inférieur à 5,5), vos hortensias vont virer au bleu. Les sols dont le pH est supérieur donnent des fleurs roses. Pour intensifier le bleu, répandez au printemps et en automne au pied de chaque plante deux poignées de sulfate d’alumine vendu en jardinerie. A l’inverse, si vous désirez des fleurs roses, ajoutez une petite poignée de chaux une fois par an. Les variétés à fleurs blanches ne changent généralement pas de couleur.

Hydrangea macrophylla bleu

Attention au gel

Particulièrement bien adapté au climat doux du littoral atlantique, l’Hydrangea macrophylla peut souffrir du gel. Ce ne sont pas les racines qui sont en danger, mais les jeunes bourgeons. Plantez le buisson au Nord ou à l’Ouest pour éviter le soleil levant. En effet, le démarrage trop précoce de la végétation exposerait les jeunes pousses tendres et les boutons de fleurs aux dégâts des dernières gelées d’avril. L’Est est la pire des situations. Après une nuit froide, le soleil levant dégèle trop vite la végétation et grille les tissus végétaux. Ne supprimez jamais les fleurs fanées à la fin de l’été. Elles peuvent tenir sur l’arbuste jusqu’au printemps et servent alors de protection contre le gel.

Hydrangea en pot
Hydrangea macrophylla

 

Hydrangea macrophylla, en ombelles

L’Hydrangea macrophylla présente parfois des cultivars en ombelles aplaties. Certains sont issus de croisements avec l’Hydrangea serrata ou d’autres espèces. Dans les fleurs blanches, vous choisirez l’Hydrangea macrophylla ‘White Wave’. Ce vieux cultivar fleurit à la fin de l’été. Le coeur rose clair ou bleuâtre est entouré de fleurs blanc nacré. ‘Lanarth White’ blanc pur vire au vert, ‘Veitchii’, à fleurs blanc vert est très résistant au froid. Il y a aussi ‘Cotton Candy’, très résistant au gel tardif, ‘Rotschwanz’ rouge lumineux, ‘Etoile Violdette’ à fleurs originales,  ‘Mariesii’ bleu pâle, ou ‘Mariesii Perfecta’, rose, ‘Blue Wave’, bleu et ‘Blaumeise’ qui conserve une magnifique teinte bleue en sol acide. Sa fleur fanée reste vraiment intéressante en automne.

Hydrangea macrophylla Blaumeise bleu
Hydrangea macrophylla Blaumeise bleu
Hydrangea macrophylla Etoile Violette
Hydrangea macrophylla Rotschwanz
Hydrangea macrophylla Twist-n-Shout
Hydrangea macrophylla Zorro

Le nom des variétés d’Hydrangea macrophylla sur les photos: en haut: ‘Blaumeise’ bleu et ‘Rotschwanz’, au milieu: ‘Blaumeise’ bleu et ‘Twist-n-Shout’, en bas: ‘Etoile Violette’ et ‘Zorro’

 

Hydrangea serrata, à fleurs plates

L’Hydrangea serrata est originaire de la montagne et il supporte mieux les gelées printanières. Il apprécie les sols frais et bien drainés et les situations mi ombragées. Ses feuilles sont dentées, nervurées et mates. Sa floraison en forme de disque est plus précoce et plus courte, de mi juin à fin juillet, avec de magnifiques couleurs en automne. Ces hortensias qui ne dépassèrent guère 1,50 m sont des buissons parfaits pour fleurir un chemin d’entrée ou le coin d’une terrasse. Parmi les variétés, ‘Blue Bird’ un des plus connus à fleurs bleues, ‘Intermedia’, blanc qui se teinte de rose rouge, ‘Santiago’ qui supporte la culture en pot et le soleil avec un très beau coloris d’automne du feuillage et ‘Preziosa’ (syn. ‘Pink Beauty’), croisement avec un H. macrophylla, fleurs rondes vert jaune qui passe au rose tendre puis au rouge cramoisi.

Hydrangea serrata Santiago

Hydrangea serrata ‘Santiago’

Hydrangea serrata Blue Bird

Hydrangea serrata ‘Blue Bird’

Hydrangea arborescens, à fleurs rondes

Ses énormes fleurs gloguleuses blanc crème illuminent en été de nombreux jardins. L’Hydrangea arborescens supporte tous les sols et toutes les expositions, même ensoleillées. Il fleurit sur le bois de l’année et donc il peut être taillé sévèrement au printemps. En automne, les fleurs brunissent et ne sont plus très belles. Au fil des années, la plante dépasse rarement 1,5 mètres mais elle peut s’étendre jusqu’à 2 mètres de circonférence. Très spectaculaire, ‘Annabelle’ est la variété la plus populaire. Son feuillage vert tendre et ses tiges souples font plus penser à une plante vivace qu’à un arbuste. Si on le taille sévèrement chaque printemps, le buisson se couvre de fleurs énormes qu’il faut tuteurer ou soutenir par une bordure de buis. Cette espèce supporte sans problème le plein soleil ou la mi ombre. Il déteste la sécheresse et est parfois la proie des limaces. On lui préfère aujourd’hui la variété ‘Incrediball’, avec des tiges plus robustes et ‘Incrediball Blush’ à fleurs rose pâle. Il y a enfin les nouveaux Hydrangea arborescens à fleurs roses, ‘Pink Annabelle’ et ‘Sweet Annabelle’. Comme ils supportent le soleil, ils remplacent avantageusement l’Hydrangea macrophylla et ils fleurissent tout l’été.

Hydrangea arborescens Annabelle

Hydrangea arborescens ‘Annabelle’

Hydrangea arborescens
Hydrangea arborescens Sweet Annabelle
Hydrangea arborescens
Hydrangea aarborescens Pink Annabelle
Hydrangea arborescens
Hydrangea arborescens Incrediball

Le nom des Hydrangea arborescens sur les photos: en haut à droite ‘Pink Annabelle’, au milieu à gauche ‘Sweet Annabelle’, en bas à droite ‘Incrediball’

 

Hydrangea paniculata, à fleurs paniculées

On installe l’Hydrangea paniculata dans le fond des massifs car c’est un arbuste très vigoureux qui peut monter jusqu’à 3 à 5 mètres de haut. Il produit en juillet août de grandes hampes florales de forme conique et de couleur blanc crème qui virent dès septembre vers le vert rosé ou le rouge cramoisi en se fanant. L’arbuste accepte sans problème le plein soleil ou la mi ombre et il supporte mieux la sécheresse que les autres espèces. On le taille au deux tiers au printemps car il fleurit sur le bois de l’année. La variété la plus connue est ‘Grandiflora’. Si on le taille sévèrement entre la novembre et la mi-mars, l’arbuste ne dépasse pas 1,5 mètre de haut et il produit de plus grosses fleurs. ‘Praecox’ fleurit plus tôt, ‘Kyushu’ se fane en vert, ‘Limelight’ porte de très grosses fleurs, ‘Fraise Melba’, des fleurs rose, ‘Pink Diamond’ du blanc pur au cramoisi et ‘Pinky-winky’ blanc pur qui vire au rose.

Hydrangea paniculata Limelight

Hydrangea paniculata ‘Limelight’

Hydrangea paniculata Limelight
Hydrangea paniculata Fraise Melba
Hydrangea paniculata
Hydrangea paniculata Diamant
Hydrangea paniculata Limeligh
Hydrangea paniculata Mega Pearl

Le nom des Hydrangea paniculata sur les photos: en haut ‘Limelight’ et ‘Diamant Rouge’, au milieu ‘Fraise Melba’ et Limelight’, en bas ‘Limelight’ et ‘Mega Pearl’

 

Hydrangea heteromalla, à fleurs plates

Proche de l’Hydrangea paniculata, cet hortensia supporte le soleil ou l’ombre légère. Sa croissance est vigoureuse et il peut atteindre 5 mètres de haut. L’Hydrangea heteromalla est très rustique et ne doit pas être taillé. Il fleurit au début de l’été avec de grandes fleurs plates blanc crème qui se fanent en rouge cramoisi. En général, les feuilles se colorent en automne d’un beau rouge ou jaune. Son écorce écaillée contribue à sa valeur décorative. Les fleurs blanches de ‘Snow Cap’ forment un contraste avec un feuillage bronze foncé, ‘Willy’ est un peu moins vigoureux mais odorant et mellifère.

Hydrangea heteromalla Willy

Hydrangea heteromalla ‘Willy’

Hydrangea quercifolia, à fleurs en grappes

Très élégant, l’Hydrangea quercifolia fait merveille dans les jardins plus naturels et les sous-bois lumineux. On le surnomme l’hortensia à feuilles de chêne à cause de son beau feuillage très découpé, coriace et feutré qui se colore de pourpre en automne. Ses tiges sont velues. Il porte des fleurs légères blanc crème en grappes dressées ou pendantes qui se colore légèrement de rose au cours de l’été. Il fleurit sur le bois de l’année précédente mais n’a pas besoin d’être taillé. Ce grand arbuste atteint facilement 2 mètres de haut. Sa croissance est rapide et il supporte la mi ombre ou le soleil. Il apprécie les sols secs et supporte le calcaire. Parmi les variétés, vous choisirez ‘Snow Flake’ très belles fleurs un peu neigeuses, ‘Snow Queen’ aux fines grappes, ‘Burgundy, beau coloris rouge en automne, ou ‘Harmony’ aux fleurs spectaculaires.

Hydrangea quercifolia
Hydrangea quercifolia
Hydrangea quercifolia
Hydrangea quercifolia Snow Flake

Le nom de la fleur en bas à droite: Hydrangea quercifolia ‘Snow Flake’

 

Hydrangea aspera, à fleurs plates

Un port dressé et dégingandé, des fleurs légères et des feuilles au revers duveteux, l’Hydrangea aspera ne ressemble guère à ses cousins. Il s’adapte à tous les sols mais supporte mal la sécheresse et préfère donc la mi-ombre. Ce grand arbuste de 2 à 3 mètres de haut fleurit sur le bois de l’année précédente et ne demande aucune taille particulière. Les grandes fleurs plates en soucoupe rassemblent autour d’un coussinet de petites fleurs bleu lilas, rose ou mauve des fleurs stériles plus clair, presque blanches. ‘Macrophylla’, fleurs lilas mauve en corymbes en juillet mais reste intéressantes en automne. La croissance de l’hydrangea aspera ssp sargentiana est lente. Il porte de très grandes feuilles duveteuses et il préfère l’ombre. Le groupe villosa est plus petit. Parmi les meilleurs cultivars ‘Hot Chocolate’ et ‘Anthony Bullivant’ au feuillage velouté et à fleurs roses mauve clair à la fin de l’été.

Hydrangea aspera The Dich
Hydrangea aspera villosa Antony Bullivant
Hydrangea aspera sargentiana
Hydrangea aspera Hot Chocolate

Le nom des Hydrangea aspera sur les photos: en haut: ‘The Ditch’ et sargentiana, en bas: ‘Anthony Bullivant’ et ‘Hot Chocolate’

 

Hydrangea involucrata, en ombelles

Il ressemble à un Hydrangea aspera en miniature. Ce buisson qui ne dépasse guère 80cm de hauteur offre un port étalé. Sa floraison est très longue, de juillet à octobre à condition de l’arroser, de lui donner de l’engrais et de couper les fleurs fanées. Le coeur rassemble des petites fleurs fertiles bleu lavande entouré de fleurs stériles blanches à bleu pâle ou rose qui attire les papillons et autres insectes pollinisateurs. Il apprécie l’ombre ou la mi ombre, dans un sol pas trop sec ni calcaire. Il fleurit sur le bois de l’année en août septembre. La variété ‘Hortensis’ est à fleurs doubles blanc rose saumon. C’est surtout une plante pour collectionneurs.

Hydrangea involucrata
Hydrangea involucrata aspera

Hydrangea anomala petiolaris, grimpant

L’hortensia grimpant est une liane capable de s’accrocher à n’importe quel support grâce à ses crampons. L’Hydrangea anomala ssp. petiolaris est le plus connu, avec son beau feuillage et ses fleurs blanches en corymbes qui durent trois semaines au mois de juin. Il apprécie l’ombre. Sa croissance est lente durant les premières années mais il prend ensuite une belle ampleur. C’est la plante idéale pour couvrir d’un mur de verdure une façade exposée au nord. Il peut aussi servir de couvre-sol. ‘Firefly’ est une variété à feuillage panaché de crème et ‘Silver Lining’ est panaché de gris blanc.

Hydrangea anomala petiolaris
Hydrangea anomala Firefly

Culture, les règles d’or

  • Soleil ou mi-ombre. Certes, les hortensias ont besoin de lumière pour fleurir mais il est préférable de choisir une situation protégée du plein soleil, en particulier celui de la mi-journée, surtout pour les H. macrophylla et serrata. Plantez-les dans un patio ombragé, contre un pignon orienté vers le nord ou sous un groupe de grands arbres. Les H. paniculata, grandiflora et querciflora aiment le soleil.
  • Une terre peu calcaire. Les hortensias s’acclimatent dans la plupart des sols, qu’ils soient sablonneux ou argileux. Par contre, ils supportent mal le calcaire, surtout les macrophylla et les serrata. Pas besoin pour autant de terre de bruyère, trop pauvre et trop légère. Mieux vaut les planter dans une terre de jardin (pH 5,5 à 6) amendée de tourbe ou de terreau de feuilles.
  • De la nourriture. Gourmand en humus, l’hortensia se plaît dans un sol assez riche additionné d’un fertilisant organique à base de compost, de fumier ou d’algues. Pour favoriser le développement des fleurs, faites des apports d’engrais «hortensias» au printemps ou en automne.
  • De la fraîcheur. Les hortensias souffrent vite de la sécheresse. Comme tous les buissons aux racines peu profondes, ils aiment un sol en permanence couvert de feuilles mortes et d’autres déchets végétaux. Cette couche garde la fraîcheur du sol en été, réduit les arrosages et nourrit naturellement les buissons en se décomposant.

Hydrangea macrophylla

L’art de tailler un hortensia

Avant de tailler un hortensia, il faut repérer s’il fleurit sur le bois de l’année ou s’il fleurit sur des rameaux de l’année précédente. Le premier cas concerne les hortensias à fleurs coniques (H. paniculata) et ceux qui développent d’énormes fleurs rondes (H. arborescens). Tous deux peuvent être taillés au mois de mars jusqu’à 30cm du sol. Dans le second cas, il s’agit probablement d’un hortensia classique à fleurs en boule ou à fleurs plates (Hydrangea macrophylla ou serrata). Une taille trop drastique entraîne la perte de la floraison. Attendez la fin du mois d’avril pour éliminer les inflorescences séchées.

Hydrangea macrophylla Libelle
Hydrangea paniculata Kyushyu
Hydrangea macrophylla Benelux
Hydrangea aspera Hot Chocolate

Le nom des hortensias sur les photos: en haut Hydrangea macrophylla ‘Libelle’ et Hydrangea paniculata ‘Kyushyu’, en bas: Hydrangea macrophylla ‘Benelux’ et Hydrangea aspera ‘Hot Chocolate’

Un hortensia sur la terrasse

Vendu en conteneur, l’hortensia est une plante qui se cultive fort bien en pot. Offrez-lui un contenant de 40cm de diamètre au minimum rempli d’un terreau spécial «plantes acidophiles» destiné aussi aux camélias, azalées et rhododendrons. Installez votre hortensia à l’ombre car il déteste le plein soleil et la sécheresse. Chaque semaine, d’avril à septembre, arrosez-le avec une solution d’engrais liquide «hortensia». Au bout de deux ou trois ans, vous devrez le replanter au jardin.

Hydrangea en pot
Hydrangea en pot
Hydrangea en pot
Hydrangea en pot

Bouquet d’automne

Les inflorescences rondes de l’hortensia prennent en octobre des nuances cuivrées mêlées de vert ou de brun, des teintes rouges cramoisies ou des reflets métalliques. Si vous désirez les faire sécher, coupez les tiges très court, enlevez toutes les feuilles et laissez tremper dans très peu d’eau. Ne renouvelez pas l’eau. Lorsque le vase est vide, les fleurs sont sèches et peuvent être conservées presque indéfiniment.

Hydrangea
Hydrangea serrata Blue Bird
Hydrangea macrophylla
Hydrangea quercifolia

Le nom des hortensias sur les photos: en haut Hydrangea macrophylla et Hydrangea serrata ‘Blue Bird’, en bas Hydrangea macrophylla et Hydrangea quercifolia

 

La Pépinière de la Thyle

Thierry de Ryckel est tombé sous le charme des hortensias il y a plus de vingt ans. Sa pépinière est située en Belgique dans le petit village de Faux, entre Villers-la-Ville et Court-St-Etienne. Elle rassemble une des plus vastes collections d’hydrangeas d’Europe. Vendus en conteneur, les hortensias peuvent être plantés toute l’année. Vous retrouverez sur son site internet un grand choix de variétés. Vente par correspondance dans toute l’Europe. Accès N25 sortie Villers-la-Ville. Pépinière de la Thyle, rue de Nivelles, 1490 Faux. Belgique. www.pepinieredelathyle.com.

Crédit photos Agnès Pirlot et Pépinière de la Thyle

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi