20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Habiller une façade, garnir une jardinière, couvrir un talus… le lierre est une plante ligneuse très utile qui reste attrayante douze mois sur douze.

 

L’époque des dinosaures

Apparu à l’ère secondaire, le lierre a résisté à la glaciation grâce à sa remarquable résistance à la sécheresse. Il est l’un des rares arbustes à feuillage persistant qui nous restent de cette période, avec le houx et les lauriers.

Lierre Hedera helix

Sauvage et solitaire

«Sauvage, agreste, dur, solitaire, impraticable et qui craint l’éducation» disait Diderot en parlant du lierre. Depuis lors, nous avons appris à dompter sa sauvagerie. Le genre Hedera est composé d’une dizaine d’espèces de plantes ligneuses grimpantes ou rampantes. Le plus courant sous notre climat est l’ Hedera helix.

Lierre Hedera helix

De l’ombre à la lumière

Le lierre n’est pas à proprement parler une plante d’ombre bien qu’il la supporte parfaitement. En réalité, le lierre a développé une stratégie pour germer à l’ombre d’autres plantes dans un sol frais et riche en humus puis de grimper vers la lumière pour pouvoir fleurir et fructifier.

Hedera

Le stade juvénile

Le lierre a deux stades de développement. Le premier, juvénile, n’est pas florifère. Il présente des feuilles à plusieurs lobes pointus, vertes et brillantes. Les lianes rampantes ou grimpantes sont allongées. Elles sont munies de crampons qui leur permet de se fixer solidement à un support, un mur ou le tronc d’un arbre. La croissance est rapide et un seul pied peut recouvrir tout un pan de mur en moins de dix ans.

Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix

Le stade adulte

Le stade arborescent survient lorsque le lierre arrive au sommet d’un mur ou d’un arbre et s’expose au soleil. Les tiges s’épaississent en formant du bois et parfois deviennent de vrais troncs. Les pousses sont plus courtes. Les feuilles plus grandes et ovales, en forme de coeur. L’arbuste fleurit en automne en petites ombelles et produit des grappes de fruits qui mûrissent en hiver. Les crampons disparaissent et le lierre prend alors la forme d’un buisson. Lorsqu’il se trouve tout en haut d’un arbre, il peut l’écraser par son poids.

Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix
Hedera helix arborescens

Rampant ou grimpant?

Le lierre ne grimpe que s’il trouve un support. Il peut s’agit d’un arbre, d’un mur, d’un pieu, d’une clôture. Sur un sol plat, il se comporte comme une plante rampante. C’est un excellent couvre-sol pour les talus, au pied d’une haie, au bord d’un massif et pour couvrir les parties sombres du jardin, par exemple sous les arbres où l’herbe ne pousse pas.

Lierre Hedera helix

Des racines crampons

Le lierre est plutôt du genre «collant». Sur ses tiges se développent de très nombreuses petites racines crampons qui permettent leur accrochage au support. Les racines crampons sont réunies entre elles par des fils de colle, une véritable super glu!

Lrerre Hedera helix

Parasite ou épiphyte?

Sur les arbres, le lierre grimpe en ligne le long du tronc et non en s’enroulant autour de lui. Son système racinaire puise ses ressources dans le sol et non dans le tronc qui le porte. Son feuillage pratique lui même la photosynthèse et ne vole aucune sève à son support. Il n’est donc pas un parasite mais plutôt une plante épiphyte, c’est à dire une plante qui vit sur une plante. Il n’étouffe pas la plante lorsqu’il est sur le tronc. Mais lorsqu’il arrive à l’extrémité des branches, il prend une forme adulte et son poids peut poser un problème.

Lierre Hedera helix

Dans la nature

Le lierre joue un rôle très important dans l’environnement. Son feuillage persistant sert de refuge à de nombreux insectes et animaux auxiliaires qui jouent un rôle important dans la destruction des parasites. Les oiseaux utilisent son feuillage comme abri pour nicher. Sa floraison tardive est une aubaine pour les abeilles. Ses fruits en automne et en hiver sont une source précieuse de nourriture à une saison où elle se fait rare.

Lierre Hedera helix

Toxique ou allergique?

S’il n’est pas dangereux pour les animaux, le lierre est toxique pour l’homme. Toutes les parties de la plante et surtout les graines peuvent causer de sérieux troubles digestifs en cas d’ingestion. Le contact avec la sève peut aussi entraîner des réactions cutanées allergiques.

Lierre Hedera helix

Dans nos villes

Le lierre offre un rideau de verdure qui apporte un peu de chlorophylle et d’oxygène dans le paysage urbain. Il joue un rôle de protection contre la pollution car il absorbe et détruit certains solvants dont le benzène, un produit cancérigène présent dans les peintures, les solvants et la fumée de cigarettes. Il protège aussi les murs contre l’humidité et renforce l’isolation du bâtiment. Le lierre ne risque pas d’endommager une maçonnerie saine mais peut la détériorer si il y a déjà des fissures.

Lierre panaché

Le lierre commun

Rampant ou grimpant, l’Hedera helix est une plante ligneuse très vigoureuse dont les tiges peuvent dépasser dix mètres de long. Si dans la nature on le trouve dans les sous-bois, il peut en fait s’adapter partout et il est parfaitement rustique. Ses petites feuilles lobées sont généralement vertes. Le lierre commun a donné naissance a de nombreux cultivars à feuillage décoratif. Les lierres à feuilles panachées de crème sont plus sensibles au gel. Mais si elles perdent leur feuillage, la récupération est rapide.

Lierre Hedera helix

En couvre-sol

Le lierre peut être conduit en haie ou contre un mur. C’est surtout un excellent couvre-sol qui peut recouvrir de grandes surfaces en un temps record. Pour éviter les mauvaises herbes, on recouvre le sol avant la plantation d’une toile géotextile qui empêche la venue des mauvaises herbes.

Lierre Hedera helix

Le lierre en pot

Le lierre se prête parfaitement à la culture en pot ou en suspension. Il constitue une base de verdure qui reste décorative même en hiver. Une fois planté dans son pot avec un peu de terreau, il peut rester des années sans demander aucun soin ni engrais, simplement une taille régulière pour raccourcir les rameaux.

 

Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix

 

Une forme topiaire

Guidé sur une structure métallique, le lierre peut être conduit en topiaire. Il peut prendre alors les formes les plus fantaisistes.

Lierre Hedera helix

Une taille régulière permet aussi de former des arches sur un mur, comme ici autour d’une porte d’entrée.

Lierre Hedera helix

Une clôture de lierre

Le lierre peut également couvrir un grillage ou une clôture en bois pour former une haie. Il faut guider les jeunes tiges pendant les premières années mais ensuite il se débrouille tout seul. Il représente une bonne alternative aux haies qui deviennent souvent trop larges.

Lierre Hedera helix

Le lierre arborescent

Le lierre en arbre, Hedera helix ‘Arborescens’ est obtenu par bouturage des rameaux adultes du lierre commun. Il forme un buisson au feuillage persistant très résistant au froid. Sa forme naturelle bien ramifiée dépasse rarement 1,5 mètres de haut. En hiver, il porte des grappes de fruits qui sont superbes en bouquets. On peut le tailler à la fin de l’hiver afin de conserver une boule bien compacte.

Lierre Hedera helix Arborescent

Hedera helix ‘Arborescent’

Le lierre de Perse

L’Hedera colchica développe des feuilles plus grandes que celles du lierre commun. Elles sont en général plus circulaires et non dentées et pendent un peu comme une oreille d’éléphant. Ici aussi, l’espèce a développé une forme arbustive à la croissance étalée, l’Hedera colchica ‘Arborescens’. Avec ses feuilles veinées de jaune, l’Hedera colchica ‘Sulphur Heart’ est particulièrement décoratif. Ce lierre est assez rustique mais il peut être abîmé par les gelées dépassant – 15°C.

Hedera colchica Sulphur Heart

Hedera colchica ‘Sulphur Heart’

Une plante tout terrain

Le lierre supporte l’ombre comme le soleil, l’humidité comme la sécheresse. On le plante dans une terre ordinaire et plutôt calcaire. Mais comme il est accommodant, il supporte aussi les sols neutres voire un peu acides, les gravats et les cailloux. Si votre terrain est lourd, rajoutez dans le trou de plantation quelques cailloux pour lui garantir un drainage convenable. Rajoutez un peu de terreau avant d’installer la plante. Refermez le trou, tassez bien arrosez généreusement.

Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix arborescens
Lierre Hedera helix
Lierre Hedera helix

Un ami envahissant!

La vigueur exceptionnelle du lierre lui est souvent reprochée. Le lierre est accusé de dégrader les murs, de soulever les tuiles et d’obturer les canalisations. Si on le laisse faire dans le jardin, il peut envahir les chemins ou étouffer un buisson qu’il a décidé de prendre pour support. Pour éviter ces inconvénients, il faut contrôler sa végétation par une taille régulière à la cisaille ou au sécateur.

Rendez-vous dans la rubrique Végétaux pour découvrir mes autres reportages sur les Arbres et Arbustes, ou cliquez sur le lien.

Lierre Hedera helix

 

Pin It on Pinterest