20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

L’abbaye d’Aywiers frissonne dans le froid. Alangui sur les basses terres de la vallée de la Lasne, le parc reflète en hiver une lumière incomparable.

 

Les Blanches Dames d’Aywiers

L’hiver à l’abbaye d’Aywiers est un moment poétique où l’on sent palpiter l’histoire. Elle raconte la vie des «Blanches Dames d’Aywiers», les moniales cisterciennes qui y vécurent durant six siècles. De l’ancienne abbaye, il ne reste qu’un long mur d’enceinte, un morceau de béguinage, une ferme, de vastes écuries et un petit château blanc, l’ancienne demeure de l’aumônier où vit aujourd’hui la famille Limauge.

 

Abbaye d'Aywiers hiver
L'hiver à l'Abbaye d'Aywiers
Abbaye d'Aywiers hiver
Abbaye d'Aywiers hiver

Un chapelet d’étangs

Les énormes murs de l’enceinte montent et descendent à travers bois et prairies, reliant entre eux les trois porches du monastère aux doux noms de portes Saint-Benoit, Sainte-Lutgarde et porte de Grâce. Un chapelet d’étangs est alimenté par des sources cristallines, les «awirs» qui ont donné leur nom à l’abbaye. On entend de temps à autre le cri aigu des poules d’eau qui se promènent sur les pièces d’eau. Un calme religieux règne dans cet endroit privilégié.

L'hiver à l'Abbaye d'Aywiers

Une magie un peu fantomatique

L’hiver à l’Abbaye d’Aywiers est empreint d’une magie particulière. L’onde des étangs en partie gelée miroite, reflétant la silhouette de saules têtards et des gerbes plumeuses des graminées. Eclairé d’une lumière diaphane, le parc murmure son plus beau poème.

Abbaye d'Aywiers hiver
Abbaye d'Aywiers hiver
L'hiver à l'Abbaye d'Aywiers
Abbaye d'Aywiers hiver

Un parc à l’anglaise

Le parc de 7 hectares est romantique à souhait. Des vaches et des ânes pâturent là où se trouvaient jadis le couvent, l’église et le cloître, aujourd’hui disparus.

Abbaye d'Aywiers hiver

De grands arbres, des tilleuls argentés, des saules et des érables laissent passer quelques sureaux aux baies noires. Certains arbres sont centenaires, dont un Acer campestre, un Pyrus communis, un Thuja plicata ‘Zebrina’ ainsi qu’un remarquable Quercus rosacea répertorié parmi les plus beaux arbres de Belgique.

Abbaye d'Aywiers hiver
Abbaye d'Aywiers hiver
Abbaye d'Aywiers hiver
Abbaye d'Aywiers hiver

 

Un potager enclos de murs

Un chemin de vieux pavés mène au potager situé au bout du parc. Entouré partiellement de murs, le potager est enserré de ravissants pavillons d’angle. Une ancienne serre au toit arrondi est accolée au mur d’enceinte. Cet endroit à l’atmosphère paisible est divisé en quatre carrés où poussent des plantes aromatiques, des courges et potirons et toutes sortes de fruits et de légumes.

Abbaye d'Aywiers hiver
Abbaye d'Aywiers hiver
Abbaye d'Aywiers hiver
Abbaye d'Aywiers hiver

Des miroirs d’eau

Avant de se jeter dans les étangs, l’eau provenant de l’ancien lavoir des moniales abreuve généreusement les bassins du potager. Trois miroirs d’eau en forme de canal, dont le premier est une piscine, sont séparés par une tonnelle de rosiers grimpants. Un cadran solaire anime l’allée centrale du potager.

Abbaye d'Aywiers hiver

Une leçon d’humilité

«Le jardin est fait de nature, mais il est tout sauf la nature à l’état sauvage» me dit Patricia Limauge. «Son entretien, son esthétique, son évolution demandent du travail et nous obligent à un grand respect. La nature nous apprend l’humilité. Les plantes ont leurs propres caractères et leurs exigences. Elles s’organisent entre elles. Il faut prendre en compte cette évolution pour créer un jardin bien intégré dans son cadre naturel. Il faut aussi respecter le rythme des saisons. En hiver, la nature est en dormance et il ne faut pas forcer les choses.»

Abbaye d'Aywiers hiver

Le réveil du printemps

Immobile sous son manteau de neige, le jardin de l’abbaye d’Aywiers fait semblant de dormir. Sous les pas pourtant, ça craque, ça souffle, ça gémit… L’hiver à l’Abbaye d’Aywiers n’est pas éternel. Le jardin se réveillera au printemps pour accueillir les visiteurs à la Fête des plantes et du jardin organisée chaque année par Patricia dans le parc de l’abbaye.

Abbaye d’Aywiers, rue de l’Abbaye 14 à 1380 Lasne, Belgique. Le jardin se visite dans le cadre de l’association «Jardins Ouverts de Belgique». www.jardinsouverts.be . Fête des Plantes et du Jardin d’Aywiers, les 1er week-end de mai et d’octobre. www.aywiers.be

Voir mon reportage sur la Fête des plantes et du Jardin à Aywiers dans la rubrique Découvertes, Fête des plantes et le reportage sur l’association des Jardins Ouverts de Belgique dans la rubrique Découvertes, Associations ou cliquez sur les liens.

 

Pin It on Pinterest