20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Certains buissons supportent le manque d’eau. Olivier de Bohème, symphorine, noisetier…, privilégiez les arbustes qui résistent à la sécheresse.

 

Les arbustes qui résistent à la sécheresse

Amelanchier canadensis

Amelanchier canadensis

Amélanchier. Amelanchier canadensis. Facile à faire pousser et décoratif, ce bel arbuste peut atteindre 5m de haut. On l’aime pour sa floraison printanière blanche et légère comme un voile de mariée et pour son feuillage écarlate en automne. Il ne demande aucun entretien et tolère parfaitement la sécheresse.

Pieris japonica

Pieris japonica

Andromède du Japon. Pieris japonica. Ce bel arbuste au feuillage persistant développe une floraison printanière en grappes. Moins gélif que le ‘Forest Flame’, la variété ‘Mountain Fire’ développe une croissance compacte tout comme ‘Debutante’ qui supporte bien la culture en pot.

Aucuba japonica

Aucuba japonica

Aucuba. Aucuba japonica. Un peu démodé mais populaire à juste titre pour son feuillage luisant et persistant, vert ou panaché, ce bel arbuste résiste bien à la pollution des villes, à l’ombre et à la sécheresse.

Campsis

Campsis

Bignone. Campsis radicans et Campsis tagliabuana. Surnommée trompette de Virginie, la bignone porte de grandes fleurs orange saumon réunies en bouquets sur un feuillage vert frais. Une plante grimpante généreuse et tout terrain qui se plaît au soleil.

Pyracantha coccinea

Pyracantha coccinea

Buisson ardent. Pyracantha coccinea. Les épines redoutables de ce splendide arbuste grimpant en découragent certains. S’il compose une haie infranchissable, c’est aussi un beau buisson à palisser contre un mur. Cette plante très résistante ne demande aucun soin.

Buddleja davidii

Buddleja davidii

Buddleia. Buddleja davidii. Surnommé l’arbre aux papillons, cet arbuste peut atteindre 4 mètres de haut et autant de large. Il porte en été de longues grappes florales violettes, roses ou blanches selon les variétés. Il apprécie les sols secs et bien drainés.

Buxus sempervirens

Buxus sempervirens

Buis. Buxus sempervirens. Un classique pour former des topiaires et des bordures. Sa résistance au froid et à la sécheresse est parfaite et ses petites feuilles persistantes supportent bien la taille. On le remplace toutefois avec avantage par l’Ilex crenata, le houx à feuilles crenelées.

Caryopteris clandonensis

Caryopteris clandonensis

Caryopteris. Caryopteris clandonensis. Surnommé la spirée bleue, ce bel arbrisseau fleurit à la fin de l’été. Il faut le tailler au printemps et lui offrir une exposition ensoleillée, abritée des vents froids et une terre caillouteuse car il déteste l’humidité.

Ceanothus

Ceanothus

Céanothe. Ceanothus. Gloire des jardins anglais et de Normandie, les céanothes ne sont pas tous résistants au froid. Ceux à floraison printanière sont les plus fragiles. Ceux qui fleurissent en été peuvent atteindre une hauteur impressionnante si on les place en situation chaude et abritée, en sol très perméable.

Chaenomeles japonica

Chaenomeles japonica

Cognassier du Japon. Chaenomeles japonica et Chaenomeles. x superba. Fort épineux, ce bel arbuste forme une excellente haie défensive. Il supporte l’aridité sans problème et peut même devenir envahissant.

Kerria japonica

Kerria japonica

Corète du Japon. Kerria japonica. Un peu passé de mode, ce grand arbuste émet de longues tiges qui ploient au printemps sous les fleurs en pompons jaune vif. Facile à cultiver, il pousse partout et peut devenir envahissant.

Cornus mas

Cornus mas

Cornouiller mâle. Cornus mas. Cet arbuste ou petit arbre nous offre des petites fleurs jaunes qui éclosent à la fin de l’hiver avant l’apparition du feuillage. Très résistant, il supporte l’atmosphère des villes, la sécheresse et les sols calcaires.

Cotinus coggygria

Cotinus coggygria

Cotinus, Cotinus coggygria. Surnommé l’arbre à perruque, le cotinus pourpre est un arbuste qui résiste parfaitement à la canicule et à une longue période de sécheresse. Il forme un grand arbuste qui peut dépasser les 3m de haut et de large. Il porte au printemps une étonnante floraison un peu plumeuse.

Cotoneaster

Cotoneaster

Cotonéaster. Cotoneaster. A feuillage caduc, persistant ou semi-persistant, cette famille nous offre d’excellentes plantes couvre-sol ou d’élégants arbustes. La floraison mellifère est suivie de baies décoratives.

Deutzia

Deutzia

Deutzia. Deutzia. Arbustes ou buissons au port rigide ou arqué, tous portent un feuillage vert foncé, un peu rugueux et des grappes de fleurs blanches ou roses en épis ou en bouquets. La floraison dure longtemps, même sous la pluie.

Berberis

Berberis

Epine-Vinette. Berberis. Une famille d’arbustes à feuilles mi-persistantes ou caduques qui offre une grande variété de formes et de tailles. On les plante en rocaille, en massif ou pour former des haies. Ils détestent l’humidité.

Cytisus

Cytisus

Genêt. Cytisus. Poussant à merveille dans les terrains pauvres et secs, les genêts se couvrent au printemps de bouquets denses de fleurs jaune crème à vif, parfois roses ou rouges selon les variétés.

Euonymus fortunei

Euonymus fortunei

Fusain. Euonymus fortunei. Cet arbuste porte un feuillage persistant vert souvent taché de blanc ou d’or. Il dépasse rarement 80cm de mètre de haut sauf lorsqu’il est appuyé contre un mur où il pousse en hauteur.

Hibiscus syriacus

Hibiscus syriacus

Hibiscus. Hibiscus syriacus. Surnommé la mauve en arbre, cet arbuste un peu raide est apprécié pour sa floraison estivale. Il supporte bien la taille en haie et apprécie un sol un peu calcaire et bien drainé.

Ilex aquifolium

Ilex aquifolium

Houx. Ilex aquifolium et Ilex crenata. Le houx commun se reconnaît à son feuillage denté épineux vert ou panaché qui porte des baies rouges en automne. Il résiste parfaitement au froid et à la sécheresse. A découvrir aussi le houx à feuilles crenelées qui ressemble comme deux gouttes d’eau au buis.

Taxus baccata

Taxus baccata

If. Taxus baccata. Ses feuilles en aiguilles vert foncé ou dorées forment des topiaires de grande taille ou des rideaux épais. Il supporte les tailles sévères car il repousse sur le vieux bois. Ce conifère résiste parfaitement au froid.

Lavandula

Lavandula

Lavande. Lavandula. On adore sa floraison en épis de fleurs odorantes mauves à violette en été, parfois rose ou blanche sur certaines espèces. Cet arbrisseau peut vivre de nombreuses années s’il est taillé après la floraison. Il forme alors un joli coussin gris.

Prunus lusitanica

Prunus lusitanica

Laurier du Portugal. Prunus lusitanica. La famille des lauriers est très vaste. L’un des plus beaux est le laurier du Portugal. Si on ne le taille pas, il peut devenir un petit arbre. Son feuillage brillant vert foncé est persistant.

Hedera helix

Hedera helix

Lierre. Hedera helix. Parfait à l’ombre, le lierre est facile à cultiver en couvre-sol ou comme plante grimpante. Son feuillage persistant est vert ou panaché selon les espèces. Il peut devenir envahissant mais il ne demande aucun soin.

Mahonia aquifolium

Mahonia aquifolium

Mahonia. Mahonia aquifolium. Ce mal aimé est un champion question endurance. Il supporte l’ombre, la sécheresse, les sols ingrats et la culture en pot. Son feuillage piquant porte des fleurs parfumées en grappes au printemps suivies de baies bleues décoratives.

Hypericum

Hypericum

Millepertuis. Hypericum. Ce buisson nain au feuillage semi-persistant se couvre de fleurs jaune vif en été. Très utile, c’est un excellent couvre-sol pour les talus secs. Il supporte l’ombre mais peut devenir envahissant.

Corylus avellana

Corylus avellana

Noisetier. Corylus avellana. Tout le monde connaît ce petit arbre pour ses fruits, les noisettes. Il pousse aussi bien au soleil qu’à la mi-ombre. S’il déteste l’humidité, il supporte bien les périodes de sécheresse.

Eleagnus

Eleagnus

Olivier de Bohème. Elaeagnus x ebbingei et Elaeagnus pungens. Un peu austère lorsqu’il forme une haie taillée, le premier forme un bel arbuste à la haute silhouette atteint 3 à 4 mètres de haut. Son feuillage gris à revers argent se pare de discrète fleurettes blanches qui embaument le jasmin. Le second est un arbuste raide et épineux à feuilles coriaces qui résiste tout aussi bien à la sécheresse.

Choisya ternata

Choisya ternata

Oranger du Mexique. Choisya ternata. Ce bel arbuste nous séduit par sa silhouette arrondie, son feuillage vernissé persistant et ses fleurs blanches en bouquets aux senteurs subtiles. C’est l’arbuste à adopter dans les petits jardins. Plus résistant au froid, la variété ‘White Dazzler’ porte un feuillage très découpé. Il supporte parfaitement la sécheresse..

Osmanthus burkwoodii

Osmanthus burkwoodii

Osmanthe. Osmanthus x burkwoodii. Le feuillage persistant de ce bel arbuste résiste parfaitement au froid et à la sécheresse. Les feuilles coriaces vert foncé portent des fleurs blanches parfumées au printemps. Taillé, il forme de beaux topiaires.

Perovskia atriplicifolia

Perovskia atriplicifolia

Pérovskia. Perovskia atriplicifolia. Ce buisson bas porte en été sur de longues tiges gris argent des épis dressés de fleurs bleu violet. S’il supporte mal le gel et l’humidité, il fait merveille en sols secs et calcaires ou en bord de mer.

Potentilla fruticosa

Potentilla fruticosda

Potentille. Potentilla fruticosa. Idéal pour fleurir les bordures et les terrasses, ce petit buisson un peu démodé est apprécié pour sa floraison estivale riche et prolongée. Très volontaire, il se plaît en terrain léger sablonneux et en plein soleil.

Rosa rugusa

Rosa rugosa

Rosier rugueux. Rosa rugosa. Si les rosiers ont généralement besoin d’un peu d’humidité, le rosier rugueux supporte l’aridité, le sable et les vents salés. Son feuillage gaufré est décoratif tout comme ses fleurs rouge pourpré et ses fruits rouges spectaculaires.

Philadelphus coronarius

Philadelphus coronarius

Seringat odorant. Philadelphus coronarius. Parmi les arbustes qui fleurissent au début de l’été, c’est le plus spectaculaire et aussi un des plus résistants à la sécheresse. Il supporte les terres acides et même pauvres.

Spiraea

Spiraea

Spirée. Spiraea. Ces buissons increvables développent un réseau de racines qui se glisse partout, s’ancre dans le sable et entre les cailloux. Une fois installés, ils deviennent ultra résistants. Des buissons irremplaçables dans les haies et massifs d’arbustes.

Symphoricarpos

Symphoricarpos

Symphorine. Symphoricarpos. Ce buisson parfois envahissant supporte l’ombre comme le soleil, l’humidité comme la sécheresse. Son grand attrait, ce sont les grosses baies blanches ou roses qui ressemblent à des billes et qui restent longtemps sur l’arbuste pendant l’hiver.

Hebe

Hebe

Véronique arbustive. Hebe. Ce buisson nain s’utilise en bordure ou en pot comme plante saisonnière. Selon les espèces, son feuillage ressemble à celui du buis ou à un conifère. Il supporte bien à la sécheresse mais certaines plantes résistent mal au gel.

Vitex agnus castus

Vitex agnus castus

Vitex. Vitex agnus castus. Méconnu et pourtant bien utile et décoratif, le Vitex est apprécié pour son feuillage odorant gris vert très finement découpé et sa longue floraison estivale d’un bleu lumineux en grands épis terminaux. Il est particulièrement résistant à la sécheresse.

 

Quelques conseils pour s’adapter à la sécheresse

  • Choisir des plantes adaptées à votre terrain, calcaire, acide, lourd, léger, soleil ou ombre.
  • Privilégier les espèces proches des plantes sauvages qui sont souvent plus résistantes que les variétés horticoles.
  • Soignez la plantation, travaillez le sol en profondeur en apportant une bonne dose d’humus.
  • Couvrir le sol avec une couche de mulching, broyats de branches, coupes de plantes herbacées, déchets de tonte, feuilles mortes qui protègent le sol du dessèchement.
  • Ne pas tailler les arbustes en période de sécheresse.

Pour d’autres reportages sur le bilan de la canicule en 2018, des conseils d’arrosage au jardin, les plantes du Sud, les jardins sur gravier et les jardins secs en bord de mer, rendez-vous dans la rubrique Jardinage ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest