20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

L’arbre donne de l’avenir à un jardin. Si vous le plantez en automne, il aura tout l’hiver pour s’installer et développer de nouvelles radicelles.

Un arbre pour la vie

Il est aussi difficile de choisir un arbre que de lui trouver la bonne place. Songez à l’emplacement que vous lui réserverez et tenez compte de sa croissance future. N’oubliez pas qu’il deviendra un jour un adulte. Pour ne pas vous tromper, achetez votre arbre chez un pépiniériste qui connaît bien son métier. Il prendra le temps de vous aider à faire le bon choix en fonction de la nature de votre sol. Faites éventuellement une analyse de la terre pour connaître sa nature et ses carences.

arbre plantation

La bonne place

Les espèces à grand développement risquent de vous faire de l’ombre et de boucher vos gouttières. Il faut donc les éloigner de la maison Pensez aussi aux racines. Certains arbres ont des racines superficielles et étalées qui finiront un jour par soulever le revêtement de votre terrasse. Prenez le temps et promenez-vous dans le jardin avec un grand tuteur pour choisir le meilleur emplacement, en fonction de l’orientation, des fenêtres de la maison ou des allées fréquentées.

arbre plantation

La bonne distance

On plante en général les arbres trop près les uns des autres. Mais dans un petit jardin, il frustrant de ne planter qu’un seul arbre. Mieux vaut choisir des variétés qui ne prennent pas trop de place afin de pouvoir en rassembler plusieurs. Retenez que plus une terre est riche et reste humide en été, plus les distances entre les plantes peuvent être diminuées. N’installez pas non plus votre arbre trop près de votre voisin car la loi vous oblige à le distancer de 2 mètres de la limite mitoyenne des propriétés.

arbre plantation

Le bon moment

«A la Sainte-Catherine, tout bois prend racine». Si l’on peut planter les arbres à racines nues pendant tout l’hiver, l’idéal est de le faire entre fin novembre et fin décembre, avant l’arrivée des grands froids. C’est en automne, au moment où les pépiniéristes arrachent leurs plantes des terrains de culture, que l’on y trouve le plus grand choix d’arbres. C’est surtout valable pour les arbres à racines nues qui doivent être plantés quand ils n’ont plus de feuilles. Pendant la période de repos, ils ne subissent aucun stress ce qui leur permet d’ancrer profondément leurs racines dans le sol.

arbre plantation

Racines nues ou en mottes

Les grands arbres sont généralement vendus avec les racines emballées dans un filet ou une toile géotextile qui entoure la terre de la motte autour des racines. Cela permet une meilleure reprise. Cependant, rien ne vaut la plantation d’un jeune arbre à racines nues. Moins cher à l’achat, il se manipule aisément. Durant tout l’hiver, un contact intime pourra se réaliser entre la terre et les racines. Ainsi, au printemps, dès le réchauffement du sol, il repoussera avec vigueur.

arbre plantation
arbre racines nues
arbre motte

Un sol bien préparé

Si votre terre est de bonne qualité, vous pouvez creuser le trou juste avant de le planter. Si elle est lourde, caillouteuse ou pauvre en humus, il faut mieux creuser une semaine auparavant, en choisissant une période à l’abri de toute menace de gel. La terre du trou est mise de côté sur une bâche en plastique, mélangée avec du sable de rivière grossier, de la tourbe et du compost bien décomposé. Tous les éléments auront ainsi le temps de bien se mélanger avant la plantation.

arbre plantation

Le trou de plantation

Le trou doit être aussi grand que possible et donc nettement plus large et plus profond que la motte ou que les racines. Comptez en moyenne le double du volume des racines. Un trou de 80cm de large sur 60cm de profondeur pour un jeune arbre n’est pas exagéré. Comptez un mètre de côté pour un grand arbre. Plus le trou est grand, mieux se fera la rétention d’eau et plus rapidement les racines pourront s’installer. Ameublissez le fond du trou et les côtés en griffant la terre à l’aide d’une fourche-bêche. Si vous rencontrez une couche dure et imperméable, il faut absolument briser celle-ci. Si le sol est lourd et argileux, rajoutez au fond du trou des graviers pour améliorer le drainage.

arbre plantation

La taille et le tuteur

Avant de planter l’arbre, prenez votre sécateur et raccourcissez les branches d’un tiers sans toucher à la flèche centrale. Vous pouvez également raccourcir certaines racines si elles sont trop longues ou abîmées. Avant de planter, installez un tuteur solide de 2 mètres de haut. Il doit être traité contre le pourrissement et avoir un diamètre supérieur à celui du tronc. Placez-le à une distance de 15 cm du centre en l’enterrant sur un tiers de sa hauteur à l’aide d’un maillet. Il doit être placé du côté des vents dominants, à l’ouest, et tenir debout tout seul. Utilisez un lien souple noué en 8. Il faut un peu de jeu pour que le tronc ne touche pas le tuteur mais pas trop pour résister au vent. Pour un meilleur ancrage, prévoyez trois tuteurs en triangle enfoncés autour du trou.

arbre plantation

Positionner l’arbre

Remplissez le fond du trou d’une couche de terre de jardin bien émiettée améliorée de terreau et d’un amendement organique type Or Brun ou Secret Vert. Si l’arbre se présente avec une motte, placez-le au milieu du trou et dénouez le filet qui entoure la motte. Si l’arbre est à racines nues, placez-le en étalant ses racines sur un monticule de terre améliorée. Le collet (zone située entre les racines et le tronc) doit se situer au niveau de la surface du sol. Il ne doit pas être planté plus bas que le niveau qu’il connaissait en pépinière. Il vaut mieux planter trop haut que trop profond. Les arbres greffés au pied doivent conserver leur point de greffe (bourrelet) bien au-dessus du niveau du sol. Notez que la plantation s’affaissera un peu durant les premiers mois.

arbre plantation

Combler et tasser

Versez un mélange de terre et de terreau sur l’ensemble des racines afin de les recouvrir mais sans combler le trou. Basculez légèrement le tronc de la droite vers la gauche mais sans soulever le tronc afin que la terre glisse bien entre les racines et que l’arbre reste à la bonne hauteur. Arrosez abondamment pour obtenir une sorte de boue qui hydrate bien les racines. Rajoutez de la terre avec un engrais organique ou du fumier bien décomposé. Tassez bien la surface avec le pied afin de faire adhérer la terre aux racines. Rajoutez le reste de terre tout en ménageant un creux en cuvette tout autour du tronc pour faciliter l’arrosage.

Veillez à ce qu’il n’y ait aucune mauvaise herbe dans un cercle de 60 cm autour du tronc pendant la première année. Celle-ci absorbe beaucoup d’eau et de matières nutritives. Un paillage avec une bonne couche de feuilles ou de fumier bien décomposé est une solution idéale pour maintenir l’humidité au pied de la plante. Arrosez régulièrement la première année pour faciliter la reprise.

arbre plantation

L’attente en jauge

Il arrive que les conditions météo ne soient pas idéales pour planter, avec des pluies diluviennes ou l’arrivée du gel. Si vos plantes à racines nues sont déjà achetées, il vaut mieux repousser les plantations à plus tard et les installer dans une jauge. Les racines nues doivent être pralinées, c’est-à-dire trempées dans un mélange de terre et d’eau, pour réhydrater les radicelles et favoriser la reprise. Les plantes sont ensuite couchées sur une petite butte abritée du vent et du soleil, avec les racines couvertes de terre ou de feuilles pour éviter qu’elles se déssèchent. Elles peuvent attendre quelques semaines, avant la plantation définitive.

Pour découvrir l’univers du hêtre, rendez-vous dans la rubrique Végétaux, Arbre

Et vous, avez-vous une technique particulière pour planter vos arbres? Un truc ou une astuce? Merci de partager votre expérience dans l’encadré ci-dessous.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest