20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Jodhpur, Udaipur, Bundi et Jaipur, ces noms mythiques évoquent les palais de Maharajas du Rajasthan. Une explosion de couleurs et de vie.

 

Huit jours en solo au Rajasthan

Je suis venue il y a quelques années en Inde pour faire un circuit à moto dans l’Himalaya et je me suis jurée d’y revenir. J’ai donc bouclé ma valise pour un voyage d’une semaine en solo avec chauffeur au Rajasthan en février. Au programme Jodhpur, Udaipur, Ranakpur, Sardargarh, Bundi et Jaipur. Ces noms mythiques évoquent le Rajasthan, les temples, les forteresses et les palais de Maharajas.

Jodhpur, la ville bleue

Après 24h à Delhi, je prend un vol pour Jodhpur, une des plus belles villes du Rajasthan. Les maisons de la ville sont chaulées en bleu indigo, la couleur attribuée aux dieux. Mon chauffeur m’attend à l’aéroport. Il m’accompagnera pendant tout le séjour. C’est un jeune Indien tout timide qui parle un peu l’anglais. Il conduit très bien. Il dit toujours oui, même quand c’est non. On apprendra à se connaître.

En milieu d’après midi, j’arrive à mon hôtel qui est un Haveli, une ancienne maison de notable où je resterai deux nuits. Je suis à cent mètres du Sardar Market, la place principale de la ville où se tient chaque jour un marché coloré. Cette grande esplanade est dominée par la Clock Tower où je monte pour faire quelques photos. (voir mon reportage sur Jodhpur)

Mehrangarh, la citadelle du Soleil

La cité de Jodhpur est blottie au pied d’un des plus imposants forts du Rajasthan. Propriété du maharaja de Jodhpur, le Fort de Mehrangarh se dresse comme un nid d’aigle au sommet d’un promontoire. Aujourd’hui transformé en partie en musée, il est constitué d’un ensemble de palais protégés par une vaste enceinte. L’architecture des temples, cours et terrasses et les pièces exposées sont d’un raffinement incroyable.

Le palais princier d’Umaid Bhawan

Avec ses salons de réception grandioses et ses 347 chambres, Umaid Bhawan est le plus grand palais princier du monde. L’architecture indo-musulmane est teinté de style Art déco alors en vogue en Europe. Un petit musée est ouvert à la visite, ainsi qu’une collection de voitures anciennes qui rappelle les fastes d’une autre époque.

Bishnoïs village

En quittant Jodhpur vers le sud, je demande à mon chauffeur de faire un crochet dans la campagne pour découvrir un village d’artisans. On surnomme les Bishnoïs les écologistes du désert. Cette communauté réunie autour d’un guru vit dans un profond respect de la nature. Le chef du village et sa famille m’accueillent en m’offrant une cérémonie de thé à base d’opium en signe d’hospitalité.

Les temples de Ranakpur

Entre Jodhpur et Udaipur, cap vers le sud du Rajasthan pour admirer les temples jaïns de Ranakpur. Véritable dentelle de marbre blanc, le temple d’Adinatha date du 15ème siècle. Un labyrinthe de cours est rythmé par une véritable forêt de piliers finement ciselés. (voir mon reportage sur Ranakpur et Sardargarh)

Une nuit au Fort de Sardargarh

C’est avec des pétales de fleurs et des tambours que je suis accueillie comme une reine dans le palais de Sardargarh transformé en hôtel de charme. Si la façade du bâtiment est délabrée, l’intérieur qui sert de résidence à la même famille depuis 300 ans est magnifiquement restauré.

Un train vintage

Mon agence de voyage m’a proposé de faire une expédition dans un train local mis en circulation dans les années trente. La locomotive qui est toujours équipée d’une chaudière au charbon siffle comme dans les vieux films. Le train traverse des montagnes peuplées de loups, de léopards et de panthères mais je ne vois que des singes et des antilopes.

Udaipur, la romantique

Après Jodhpur, Ranakpur et Sardargarh, mon circuit dans le Rajasthan me mène dans une ville pleine de charme. Alanguie sur les rives du lac Pichola, Udaipur est une ville de douceurs et de voluptés orientales. J’y suis restée deux nuits afin de profiter du coucher de soleil sur les lacs qui embrasent les palais. (voir mon reportage sur Udaipur)

Le palais du City Palace

Le City Palace s’étire le long du lac Pichola. On dit que c’est une ville dans un palais. C’est la visite incontournable d’Udaipur. Les cours, les patios, les terrasses et les chambres secrètes sont reliées par une série d’escaliers assez difficiles d’accès. C’est un dédale incroyable parfaitement fléché pour éviter de se perdre.

La vielle ville d’Udaipur

A l’origine entourée d’énormes murailles, la vieille ville d’Udaipur est devenu un énorme bazar avec des ruelles étroites embouteillées et bruyantes bordées de boutiques en tout genre. Je découvre le temple Jagdish couvert de reliefs sculptés de danseuses et d’éléphants avant de visiter le Bagore-ki-Haveli, un charmant palais transformé en musée.

Bundi, cité médiévale

Dominée par une forteresse et un vieux palais abandonné, Bundi est une ville médiévale au charme ravageur située un peu en dehors des circuits touristiques du Rajasthan. Je n’y resterai qu’une nuit, le temps de me balader à pied dans le haut de la vieille ville et de photographier les maisons bleues à encorbellement. (voir mon reportage sur Bundi)

Le Garh Palace

Laissé à l’abandon, le Garth Palace domine la vieille ville de Bundi. Il y a peu de gardiens, aucun touriste. Passé le portail surmonté de deux éléphants je découvre les résidences royales. Des cours, des balcons à encorbellement, des pavillons à kiosque couronnés d’un dôme, le tout offrant une vue magnifique sur les maisons bleues de la ville. Une salle est ornée de fresques murales qui évoquent des scènes de la vie à la cour au 18ème siècle.

Fort de Taragarh

Entouré de murailles, le fort de Taragarh domine la vallée de Bundi depuis le 14e siècle. Dans ce site sauvage, je découvre deux grands réservoirs d’eau, les vestiges d’un palais, un magasin à poudre et un petit temple. Parmi ces ruines, je savoure le silence et la solitude.

Jaipur, la ville rose

Jaipur est la capitale du Rajasthan. Entourée de remparts crénelés, la cité est organisée selon un plan en damier. Les façades des maisons sont couvertes d’un badigeon ocre rose ce qui donne à la ville une belle unité de tons qui s’illumine au coucher du soleil. (voir mon reportage sur Jaipur)

Le Palais des Vents

Je resterai deux nuits dans cette ville débordée par l’afflux de visiteurs. Le coeur de la cité abrite le Palais des Vents, le Hawa Mahal. Tel un gigantesque paravent ajouré sur 5 étages, il se décline en une série de balcons saillants fermés par des claustras. Ces fenêtres permettaient aux dames de la cour d’observer le spectacle de la rue et les processions sans être vues.

Le City Palace

Construit dans un mélange d’architecture moghole et rajasthane, le City Palace abrite le palais privé du maharaja et un musée. Il est relié par des esplanades où se dressent des pavillons et une vaste salle où le souverain donnait ses audiences. Les différentes parties du musée abritent des collections de vêtements, de textiles et des armes.

Jal Mahal, sur l’eau

Le Jal Mahal est le palais d’été des maharajas de Jaipur. Il ne se visite pas mais on peut admirer de la berge sa silhouette qui semble flotter sur le lac Sagar. C’est en fin d’après midi que la façade du palais éclairée par le soleil couchant se reflète sur l’eau.

Amber Palace

Restauré dans un style un peu bollywoodien, l’Amber Palace est un palais forteresse qui pendant près de trois siècles a abrité l’une des cours les plus fastueuses du Rajasthan. L’endroit que l’on peut aborder à dos d’éléphants grouille de touristes. Mais le palais est vaste et on découvre agréablement les différents halls d’audience et les pavillons de style moghol à toit plat.

Le Fort de Jaigarh

Un souterrain d’un kilomètre relie le Palais d’Amber au Jaigarh Fort. La citadelle qui date du 17ème siècle renferme une armurerie, une fonderie et le plus grand canon du monde. Un site peu fréquenté par les visiteurs mais qui vaut la peine.

Rajasthan Udaipur (7)
Rajasthan Udaipur (2)
Rajasthan Udaipur (6)
Rajasthan Udaipur (1)
Rajasthan Jaipur (2)
Rajasthan Jodhpur (4)

Carnet de route du Rajasthan

Comment organiser son voyage? J’ai réservé mon circuit en solo au Rajasthan avec chauffeur via internet par l’agence Marco Vasco. Basée à Paris, l’agence travaille avec un correspondant à Delhi. Organisation fiable, programme bien équilibré, bon choix d’hôtel et excellent chauffeur. https://www.marcovasco.fr/

Le circuit : Après un vol intérieur Delhi-Jodhpur, je suis restée 2 nuits à Jodhpur, 2 nuits à Udaipur, 1 nuit à Sardargarh, 1 nuit à Bundi et 2 nuits à Jaipur. Si j’avais eu un peu plus de temps, j’aurais aussi voulu visiter la ville de Jaisalmer, aux confins du désert à l’ouest, et le Parc national de Ranthambore, plus à l’est du Rajasthan, une réserve naturelle avec des tigres, crocodiles, singes, cerfs chital et gazelles. Le tout dans un décor de forêt vierge et de brousse.

Quand venir? D’octobre à mars. Il fait généralement beau et sec et il n’y a pas de moustiques. En été au Rajasthan il fait trop chaud. De juillet à septembre, c’est la mousson.

Formalités? Passeport en cours de validité, valable au moins 6 mois après la date du retour. Visa obligatoire.

Se déplacer? L’idéal, c’est d’avoir son chauffeur perso pour aller où on veut, quand on veut. Vu l’état des routes et la circulation, les trajets sont très longs en Inde et il faut compter 4 à 5h pour faire 200km. A pied, il faut constamment faire attention au ballet de mobylettes et de voitures pour ne pas se faire écraser.

Santé? pas de vaccin spécial à faire. J’ai mis dans mes bagages de l’Imodium Instant et un antibiotique à prendre en cas de gastro. J’ai pris chaque jour un microbiotique pour renforcer le système gastrique et à titre préventif une tisane d’artemisia, une plante qui permet de lutter contre la malaria. Ce n’était pas nécessaire mais ça ne pouvait pas faire de mal. (voir mon reportage sur l’Artemisia annua)

Combien ça coûte? La vie est très bon marché en Inde. Pour un hôtel, comptez entre 10 et 50 Euro. Les entrées de musées et de palais, entre 1 et 5 Euro. Dans un resto de rue, on peut manger pour 2 Euro. Comptez 5 à 10 Euro dans un restaurant.

Faire son shopping? La plupart des marchés et bazars sont des endroits oppressants pour le touriste qui est agressé par le bruit et la circulation. A Jodhpur, un beau marché se tient sur la place de la Clock Tower. A Udaipur, on peut se balader assez tranquillement dans une ruelle en cul de sac qui descend de l’entrée du City Palace vers le Jagdish Temple. J’ai trouvé de belles miniatures chez un peintre qui tient le Udaipur Art Villa, dans une rue à droite du Bagore-Ki-Haveli. A Jaipur, la large avenue qui relie le Palais des Vents au City Palace est aussi un endroit animé de boutiques mais respirable.

La sécurité? Dans la campagne, aucun problème. En ville, faire attention aux pickpockets. Les mendiants sont parfois harcelants, à vous prendre le bras, ce qui n’est pas agréable. Je me suis beaucoup baladée toute seule et je ne me suis jamais sentie en danger.

Où loger? De nombreuses maisons de notable, les haveli, des palais et des forts du Rajasthan ont été transformés en hôtel de charme sous le label de Heritage Hotel. Ils sont souvent encore tenus par les familles nobles et l’accueil est toujours chaleureux et raffiné.

  • Haveli Inn-Pal, à Jodhpur, très bien situé près de la Clock Tower au coeur de la vieille ville. Une maison aristocratique avec une fabuleuse terrasse restaurant avec vue sur la forteresse. www.haveliinnpal.com
  • Sardargarh Heritage Hotel, au nord d’Udaipur. Dans un palais à la campagne, avec de multiples cours et jardins fleuris, une piscine et surtout un personnel plein d’attention. www.sardargarh.in
  • Hotel Swaroop Vilas, à Udaipur, le long du lac Swaroop Sagar, près du centre mais à l’abri du bruit. Vaste et confortable hôtel avec piscine et belle terrasse bar avec vue sur le lac. http://www.swaroopvilas.com/
  • Dev Niwas Heritage Hotel, à Bundi, dans le coeur de la vieille ville. Maison de notable avec patio intérieur et terrasse sur le toit. Bien située entre le Chogan Gate, le marché et le Fort. Service voiturier car les voitures sont interdites dans la vieille ville. Parking au pied du palais Garth Palace. www.devniwas.com
  • Ikaki Niwas, à Jaipur. Petit hôtel sans prétention mais agréable situé dans un quartier résidentiel très calme. Belle terrasse sur le toit avec une mini piscine et un restaurant. Service attentionné. www.ikaki.in
  • Samode Haveli, à Jaipur. Résidence d’un membre de la famille royale, ce somptueux palais est situé à quelque pas du City Palace. Protégé de l’animation de la ville par des jardins, il offre une décoration raffinée, des terrasses et une superbe piscine. Tout cela à un prix, mais c’est une des meilleures adresses de Jaipur. www.samode.com

 

Rendez-vous dans la rubrique Voyages, Asie pour découvrir mes reportages sur Delhi, Agra et le Taj Mahal, Jodhpur, Udaipur, Ranakpur et Sardargarh, Bundi et Jaipur, ainsi que mon circuit à moto dans l‘Himalaya dans le nord de l’Inde et mon voyage dans le Karnataka dans l’Inde du Sud, Hampi, Bangalore, Mysore et les cités de Badami, Aihole, Pattadakal et Bijapur dans le nord du Karnataka , Bangkok et le Coeur de la Thaïlande, le Sultanat d’Oman, le Vietnam, Pékin, Shanghai, la Cité Interdite à Pékin et l’Exposition Universelle de Shanghai ou cliquez sur les liens.

 

Pin It on Pinterest