20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Coupoles, dorures, arches ciselées, balcons, le palais de Mysore parfume d’une nostalgie romantique mon voyage en Inde du Sud.

 

Le royaume de Mysore

Mysore (Mysuru) est la deuxième ville de l’Etat du Karnataka en Inde du sud, proche des états du Kerala et du Tamil Nadu. La cité a été la capitale du royaume de Mysore pendant près de six siècles, de 1399 à 1956. Le royaume était gouverné par la dynastie des Wodeyâr, avec une brève période, dans les années 1760 à 1770, où le pouvoir était détenu par le sultan Haidar Ali et son fils Tipû Sâhib, surnommé le Tigre de Mysore.

Mysore Palace

Des parfums de santal

Premier producteur d’encens et de statues en bois de santal, la ville de Mysore embaume. C’est dans la région de Mysore que poussent les arbres de santal les plus riches en huile et en fragrance. Menacée par la déforestation, la production du  santal, Santalum album, est réglementée et l’abattage des arbres est limité. Quant à l’encens, il était produit à l’origine avec du santal et de la myrrhe. Aujourd’hui beaucoup trop chères, ces substances naturelles sont remplacées par des essences synthétiques.

Devaraja Market Mysore

La fourmillière du Devaraja Market

Ma visite à Mysore commence par un petit tour au Devaraja Market, l’un des plus grands marchés indiens. Des poudres richement colorées sont présentées en piles coniques. Elles servent de pigments pour les peintures, comme offrande dans les sanctuaires ou, dans le cas du kumkum rouge, pour le traditionnel bindi, petite marque de couleur sur le front qui symbolise le troisième oeil.

Mysore Denvaraja market
Mysore Denvaraja Market
Mysore Denvaraja Market
Mysore Denvaraja Market

Le marché bourdonne comme une ruche avec un va-et-vient incessant de porteurs lourdement chargés. Légumes, fruits, épices, objets divers et insolites sont entassés, triés, empaquetés. Des fleurs sont filées et tressées à la vitesse de l’éclair pour en faire des guirlandes qui ornent les longues tresses noires des femmes et pour décorer les statues des divinités.

Mysore Palace

Palais du Maharaja

Deuxième monument le plus visité d’Inde, le palais des rajas de Mysore est encore la résidence de la famille royale. La magnificence de l’édifice donne à lui seul une image des splendeurs d’antan. Cette folie indo-musulmane a été construite par un architecte anglais en 1912 après l’incendie du vieux palais royal en bois.

Mysore Palace
Mysore Palace
Mysore Palace
Mysore Palace

Le Palais de Mysore offre un fascinant mélange des styles de l’architecture indienne, islamique, moghole et néo-gothique. Pompeux et ostentatoire, ce monstre original qui associe l’orient et l’occident a réussit a créer son propre style, avec de magnifiques volumes intérieurs.

Mysore Palace
Mysore Palace
Mysore Palace
Mysore palace

Le palais abrite une salle du trône, la salle des audiences et un ensemble de cours, de jardins et de sanctuaires. La circuit de la visite est parfaitement organisé et il est inutile de prendre un guide. Après avoir été longtemps interdites, les photos sont aujourd’hui autorisées, pour mon plus grand bonheur.

Mysore palace
Mysore palace
Mysore palace
Mysore palace

Les salles sont d’une beauté incroyable avec un kaleidoscope de vitraux, de miroirs et de peintures rouges, roses, turquoises et or. Les décors embellissent les portes et les piliers en bois sculptés, les sols et les murs en mosaïque et les fresques qui retracent la vie à la cour.

Mysore palace
Karnataka Mysore palace
Mysore palace
Mysore palace

Chaque dimanche soir et jours fériés, le palais est le point de rendez-vous des habitants de Mysore quand des milliers de lampes éclairent la délirante bâtisse blanche, donnant à rêver des splendeurs des maharajas de jadis.

Mysore palace

Réjouissance à la fois royale et populaire, le festival du Dasara a lieu chaque année pendant dix jours et neuf nuits, fin septembre début octobre selon le calendrier hindou. Processions d’éléphants, de dromadaires, de chevaux richement harnachés, la fête, la musique et les défilés traditionnellement présidés par le raja de Mysore se mêlent à la ferveur religieuse.

Nandi Chamundi Hill

La colline sacrée de Chamundi Hill

Les mille marches de pierre mènent à la colline sacrée de Chamundi Hill, à 12 km de la ville. J’y monte en voiture par une route en lacet assez raide. A mi hauteur se dresse un taureau colossal, le Nandi. Haut de presque 5 mètres et orné de fleurs, c’est une des sculptures monolithiques les plus monumentales de l’animal divin.

Chamundi Hill

L’entrée du temple hindou de Sri Chamundeshwari est marquée par une tour haute de 40 mètres, un Gopura à neuf étages. Un pseudo-guide me conseille d’enlever mes sandales et me propose de le suivre à l’intérieur du temple. De nombreux fidèles font la file pour passer devant les divinités et faire des offrandes de fleurs et de poudre d’ocre rouge et jaune safran.

Chamundi Hill
Chamundi Hill
Chamundi Hill
Chamundi Hill
Chamundi Hill
Chamundi Hill

Jaganmohan Palace Art Gallery

Construit en 1861, le palais Jaganmohan servit de résidence à la famille royale lors de l’incendie de l’ancien palais. Construit dans le style traditionnel, le palais regorge de sculptures, de portraits et souvenirs de la famille royale de Mysore, objets en ivoire, boîtes en bois de santal, instruments de musique et armes de guerre. L’endroit est désert et pourtant très intéressant à visiter.

Mysore Jaganmohan Palace
Jaganmohan Palace
Jaganmohan Palace
Jaganmohan Palace

Le zoo de Mysore

Avant de quitter la ville, je m’offre une belle promenade au zoo de Mysore, le Sri Chamarajendra Zoological Gardens. Créé en 1892, ce parc est admirablement aménagé et entretenu avec de vastes enclos on l’on admire des lions, léopards, tigres blancs et du Bengale, éléphants, rhinocéros et gorilles.

Mysore zoo
Mysore zoo
Mysore zoo
Mysore zoo
Mysore zoo
Mysore zoo

Le fort de Srirangapatna

Sur la route vers Bangalore, à 15 km au nord de Mysore, Srigangapatna est une ville installée sur un îlot formé par le fleuve Kaveri. Des remparts entourent les ruines d’un fort qui fut construit en 1537 par un seigneur féodal. Ancienne capitale du sultanat de Mysore, il abritait la résidence de Tipû Sâhib. Souverain entre 1782 et 1799, Tipu Sultan garde une place privilégiée dans la mémoire collective pour le combat qu’il mena contre les Britanniques.

Srirangapatna Palais du Tipu Sultan
Srirangapatna palais du Tipu Sultan
Srirangapatna Palais du Tipu Sultan
Srirangapatna Palais du Tipu Sultan

Palais de Tipu Sultan

Si la cité de Srirangapatna fut entièrement rasée par les Anglais, il nous reste cependant le palais d’été de Tipû Sâhib, le Dariya Daulat Bagh. Une longue allée de rain tree, Albizia saman, anciennement Samanea saman, mène au petit palais protégé du soleil et des oiseaux par des cannisses. Cette merveille est entièrement décorée de fresques murales qui représentent la cour de Tipu Sultan et de son père, Haidar Ali.

Srirangapatna Palais du Tipu Sultan
Srirangapatna Palais du Tipu Sultan
Srirangapatna Palais du Tipu Sultan
Srirangapatna Palais du Tipu Sultan
Srirangapatna Palais du Tipu Sultan
Srirangapatna Palais du Tipu Sultan

Le temple de Ranganatha

Srirangapatna est également un centre de pèlerinage millénaire. C’est un lieu de culte de Vishnou auquel est dédié le temple de Ranganatha.

Temple de Srirangapaatna

Comme dans de nombreux temples, il faut enlever ses chaussures à l’extérieur et faire une longue file au milieu des fidèles indiens qui se recueillent dans ce lieu saint.

Temple de Srirangapatna
Temple de Srirangapatna
Temple de Srirangapatna
Temple de Srirangapatna

Carnet de route

Y aller: Mysore est situé en Inde du Sud dans l’Etat du Karnataka, à 140 km au sud de Bangalore. Il faut compter 2 heures en train ou 3 à 4 heures en voiture car la route nationale qui relie Mysore à la capitale est en travaux.

Quand y aller? Le meilleur moment pour visiter Bangalore est l’hiver, où il fait sec et ensoleillé. Les fortes pluies de la mousson ont lieu de juillet à octobre.

Où loger à Mysore?

Organiser son séjour: Skyway International Travels www.skywaytour.com et www.kstdc.co et www.karnatakatourism.org

Pour découvrir mes reportages sur le Karnataka, Bangalore, Hampi, Badami, Pattadakal, Aihole et Bijapur, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Asie, ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest