20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Rêverie sur la Baie d’Halong, effervescence à Hanoï et Saigon, langueur de Hoi An et Hué, sérénité dans le delta du Mekong… Carnet de route du nord au sud de cette mosaïque vietnamienne qui m’a chaviré le coeur.

Hanoï, la plus vieille capitale d’Asie

Nous sommes en janvier, le temps n’est pas terrible. Les guides disaient pourtant que c’était la saison sèche. Mais c’est quand même top d’être ici avec ma bonne copine Doudy avec qui je suis partie il y a deux ans en Thaïlande.

Je suis déjà sous le charme de Hanoï, une cité étourdissante, bruyante, chaotique mais passionnante. Ballet de mobylettes qui klaxonnent et de vélos surchargés… On croise des femmes, GSM à l’oreille. Elles sont couvertes d’un chapeau conique pour se protéger la tête du soleil ou de la pluie.

Située au nord du pays, dans le delta du Fleuve Rouge, Hanoï est multiple, comme le pays dont elle est la capitale. La ville a peu changé depuis les années cinquante. Les avenues sont bordées de maisons coloniales qui se mêlent aux building modernes. Des affiches de propagande communiste fleurissent à tous les coins de rue.

Vietnam Hanoi
Vietnam Hanoi

Le lac Hoan Kiem et le quartier des Guildes

Notre  hôtel se situe dans le vieux quartier, la cité marchande des 36 guildes, vieille de près de 1000 ans. Véritable labyrinthe de petites ruelles commerçantes, elle rappelle les marchandises qui y étaient déjà produites: soie, chanvre, fer blanc, plantes médicinales…

On part écumer les étals colorés du marché local de Hang Be. Doudy parle en vietnamien. Je pense qu’elle connaît déja une vingtaine de mots et évidemment tout le monde l’adore…  Afin de trouver un peu de quiétude, on franchit le pont laqué de rouge du lac Hoan Kiem pour visiter sur l’île le temple Ngoc Son et tenter d’apercevoir la tortue géante qui vit dans le lac.

 

Vietnam Hanoi
Vietnam Hanoi
Vietnam Hanoi
Vietnam Hanoi

Sur les pas de Hô Chi Minh

Je me réveille à l’aube pour suivre un cours de Tai Shi au bord du lac. On a comme prof deux petites vieilles incroyablement souples et en super forme. Doudy et moi, on suit péniblement les exercices de gym inspirés de la danse et de l’art martial. On a fière allure!

Nous prenons un taxi pour découvrir le quartier de Ba Dinh sur les pas de Ho Chi Minh, le père de la nation surnommé affectueusement l’Oncle Hô par les Vietnamiens. Au pas de course, on découvre l’ancien palais du gouverneur de l’Indochine, la pagode au Pilier Unique, la maison sur pilotis et plus loin l’énorme mausolée protégé par des gardes imperturbables.

Vietnam

Baie d’Halong, en noir et blanc

Un peu fantomatique dans la brume, la baie d’Halong maritime offre un grand moment d’émotion. Elle se découvre impérativement en bateau, à bord d’une jonque traditionnelle en bois. Ce chef d’oeuvre de la nature a été classé par l’Unesco pour sa beauté et pour sa valeur écologique. Lorsque le soleil brille, l’eau est bleu émeraude, mais la plupart du temps le décor se décline dans toutes les nuances de gris.

Il y a peu de monde car le bateau emprunte les eaux de Bai Tu Long, une baie sauvage peu fréquentée par les touristes. Le paysage change sans cesse, l’atmosphère est étrange, un grand silence en noir et blanc avec des rochers en forme de pains de sucre aux formes déchiquetées qui émergent sur une mer d’huile.

Bai d'Halong
Baie d'Halong
Baie d'Halong
Vietnam Baie d'Halong

Les 24h de la croisière seront bien remplies, avec une escale dans un village de pêcheurs. Les maisonnettes flottantes sont posées sur passerelles fixées sur de gros bidons vides qui vacillent sur l’eau. Le capitaine nous propose d’explorer en kayak les petites plages désertes et les grottes naturelles au pied des falaises mais je préfère m’isoler dans ma cabine en bois foncé verni pour lire ‘L’amant’ de Marguerite Duras. Après un dîner aux fruits de mer, je m’endors sur la jonque, bercée par les eaux calmes et le silence de la baie. Magique!

Hué, la ville des empereurs

Après un vol intérieur vers le Sud, Hué nous accueille, petite ville où la vie est douce et insouciante. Nous la découvrons à moto taxi, des scooters conduits par de jeunes vietnamiens sympas et bons conducteurs plus un guide francophone. La cité a conservé le souvenir du temps où elle était la capitale des empereurs Nguyen avec une citadelle monumentale. Celle-ci entoure la Cité pourpre interdite où vivait la famille impériale. Plusieurs fois détruite par les incendies et les guerres, elle est aujourd’hui inscrite au patrimoine de l’Unesco.

Vietnam Hué
Vietnam Hué
Vietnam Hué
Vietnam Hué

Il fait chaud et moite, mais toujours pas de soleil! Après un petit tour au marché couvert Dông Ba, nos motos nous emmènent pour une balade dépaysante dans la campagne. C’est l’occasion de s’évader de la ville pour découvrir la plus grande lagune d’Asie du sud-est, à Tam Giang. Un paysage de carte postale!

Après un tea time raffiné sur la terrasse du Saigon Morin, le plus ancien hôtel de la région puis un apéro au bar Art Déco de l’hôtel La Résidence, nous arrivons à notre hôtel qui est charmant. C’est une école hôtelière. Le soir, le chef nous propose de suivre un cours de cuisine vietnamienne. Une façon ludique d’apprendre les subtilités de la gastronomie vietnamienne, probablement l’une des meilleures d’Asie.

Vietnam Hué
Vietnam Hué
Vietnam Hué
Vietnam Hué

Le charme irrésistible de Hoi An

Un autocar confortable avec de véritables couchettes rallie en 3 heures Hué à Hoi An. La route serpente à travers les montagnes et passe par le Col des Nuages. Le paysage de rizières est à tomber! Sur la route, on s’arrête pour admirer un spectacle traditionnel avec des marionnettes en bois sur l’eau, inventé il y a plus de mille ans pour divertir les villageois à la fin des moissons.

Hoi An, la fameuse bourgade historique classée par l’Unesco, offre une atmosphère unique. Le centre historique occupe à peine plus de 1 km2. C’est un vrai musée à ciel ouvert, assez touristique mais très agréable car tout est piétonnier. On en fait rapidement le tour, se laissant guider par les senteurs et les couleurs au fil de ses balades nonchalantes. On peut le découvrir avec un Pass acheté à l’office du tourisme qui donne droit à l’entrée de 5 sites historiques sur les 18 que compte la ville.

Vietnam Hoi An
Vietnam Hoi An
Vietnam marionnettes eau
Vietnam Hoi An

Les petites ruelles dévoilent des demeures en bois sombres et aux toitures en tuiles incurvées. Elles appartenaient à des mandarins, nobles et commerçants depuis l’époque du Moyen-Age. En chemin, on découvre le Pont couvert japonais qui enjambe un petit ruisseau, les maisons des congrégations, les pagodes, temples et maisons de culte.

Nous quittons la ville pour une balade à vélo dans la campagne, à travers des rizières où travaillent des buffles, des villages tranquilles, des ateliers d’artisans et des plages de sable fin. Le soir, un petit théâtre de la ville situé au 66 Bach Dang nous offre un spectacle de musique, danses et chants traditionnels qui nous emmène au coeur de la culture populaire.

Vietnam Hoi An
Vietnam Hoi An
Vietnam Hoi An
Vietnam Hoi An

Saigon, perle de l’Asie

Départ à l’aube pour un second vol intérieur vers Saigon qui fut la capitale de l’Indochine sous l’occupation française. Chaleur, ciel bleu et soleil, enfin! Notre hôtel se trouve au coeur du quartier français, avec de superbes bâtiments qui rappellent l’époque coloniale. On nous conseille de prendre un verre dans un vieux palace du Saigon d’autrefois: Le Continental, le Caravelle et le Rex qui furent les QG des journalistes américains pendant guerre du Vietnam. Le Musée des vestiges de la guerre avec les Américains est bouleversant. Le choc des photos et des textes de cette guerre atroce! Une visite émouvante qui peut s’avérer difficile pour les âmes sensibles.

Vietnam Saigon
Vietnam Saigon
Vietnam Saigon
Vietnam Saigon

La ville porte officiellement le nom de Hô-Chi-Minh-Ville. Circulation intense, grandes tours de verre, hôtels et boutiques de luxe, il règne dans cette ville d’affaires une certaine désinvolture que l’on ne retrouve pas dans le nord du pays. On visite la ville en cyclo-pousse, passant devant une cathédrale inspirée de Notre-Dame de Paris et un théâtre Belle Epoque joliment rénové. Dans la Poste centrale, j’admire la belle verrière à armature métallique bâtie fin 19e s par l’atelier Eiffel.

Vietnam Saigon
Vietnam Saigon
Vietnam Saigon
Vietnam Saigon

Se balader dans le quartier populaire chinois de Cholong et son marché de Binh Tay, c’est un peu comme entrer dans une fourmilière. Je m’amuse à suivre les odeurs enivrantes de nourriture et à observer le spectacle des marchands. A quelques pas, le temple Thien Hau pointe son nez et je me laisse envoûter par les volutes de fumée des bâtons d’encens.

Delta du Mekong, entre ciel et eau

Deux heures de route nous mènent au Delta du Mékong, une presqu’île baignée par la mer de Chine et le golfe de Thaïlande. Fertile et luxuriante, cette immense et basse plaine est traversée par neuf bras d’un fleuve éclaté en morceaux qui jette ses flots boueux et limoneux dans la mer.

Delta du Mekong
Vietnam Delta du Mekong (8)
Vietnam  Delta du Mekong
Dellta du Mekong

Je savoure chaque moment d’une balade pittoresque en jonque et en barque où la vie fluviale se déroule sous mes yeux. Le delta est quadrillé par une multitude d’îles et de petits canaux bordés de roseaux et de palmiers d’eau. Grenier à riz et verger tropical du pays, la région est connue pour ses marchés flottants. Le spectacle des sampans croulant sous le poids des fruits mérite le détour.

 

Delta du Mekong
Vietnam Delta du Mekong (7)

Notre bateau s’arrête pour visiter des fours à brique traditionnels, des ateliers de découpage de noix de coco, confection de friandises, tissage de nattes. Après un déjeuner chez l’habitant avec un menu de poissons fraîchement pêchés et les meilleurs fruits de la terre, nous poursuivons la découverte à vélo à travers rizières et cultures potagères. Nous découvrons ainsi les villages qui vivent au rythme des pulsations du fleuve et de la mer. Le delta est un lieu paisible et sauvage où le temps semble s’être arrêté. Ca fait du bien!

Delta du Mekong
Vietnam Delta du Mekong
Delta du Mekong

Streetfood

A toute heure du jour, assis dans la rue sur de minuscules tabourets, on déguste le ‘pho’ (prononcez feu, comme dans pot-au-feu), bouillon léger avec des lamelles de boeuf ou de poulet, des légumes et des nouilles de riz parfumé d’herbes aromatiques. Il constitue à lui seul un repas complet. On s’offre aussi des brochettes grillées, des raviolis de viandes hachées ou des crêpes farcies… Une cuisine saine, goûteuse et absolument sans danger. C’est rapide, c’est bon et à la portée de toutes les bourses. Comme les vietnamiens adorent le thé vert, on se lance aussi dans sa dégustation! En chemin, nous rencontrons des vendeurs ambulants de fruits exotiques. On a envie de tout connaître et de tout goûter!

Vietnam

Gastronomie vietnamienne

A Hué, le chef d’une école hôtelière vous propose de suivre un cours de cuisine. Le riz en constitue la base et le nuoc-mâm, sorte de fumet de poisson très salé et épicé, l’ingrédient principal. Les viandes le plus couramment utilisées sont le porc, le boeuf, le poulet, l’oie, le canard, les poissons et toutes sortes de crustacés mais aussi le cobra ou le pangolin… A la palette d’épices, tamarin, badiane, gingembre, cucuma… s’ajoute un riche bouquet de condiments, aneth, basilic, menthe, anis étoilé ou rau ram, le coriandre vietnamien. Une découpe au couteau, rapide et précise, permet de libérer toute la palette aromatique. Le chef manie avec brio différentes textures, craquant, croustillant, gluant, fondant… et soigne l’art de la présentation, pour le plaisir des yeux. www.villahue.com

Vietnam gastronomie

Carnet de route

– Le circuit: Nous sommes partis avec Comptoir des Voyages (www.comptoir.fr). Circuit ‘Comme un Vietnamien’ 11 jours et 9 nuits, hébergement avec petit déjeuner, transferts en véhicule privé avec chauffeur et bus de ligne, guide francophone, vols Vietnam Airlines internationaux et domestiques. Certaines excursions sont en option.

– Quand partir: En principe, toute l’année sauf pendant la fête du Tet, le nouvel an lunaire qui se tient fin janvier ou début février selon les années, pendant laquelle le pays vit au ralenti. De juin à septembre, le pays est en saison humide, avec de gros orages. Janvier et février peuvent être frais et pluvieux dans le nord du pays mais chaud voire tropical dans le sud.

– Formalités: Passeport valable six mois après le départ et Visa à obtenir auprès de l’Ambassade du Vietnam ou en ligne sur www.visa.mofa.gov.vn. Aucun vaccin obligatoire.

– Pour organiser un voyage à la carte au Vietnam, plein d’infos sur un site très bien documenté  http://homemadevietnam.com/

www.vietnamtourism.com

Reportage publié dans Femmes d’Aujourd’hui 2016. (www.femmesdaujourdhui.be)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest