20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Ancien royaume de Mysore, le Karnataka nous offre un cocktail éblouissant de réserves naturelles, de temples et de palais qui célèbrent le sacré et la nature.

 

Le Karnataka, l’Inde originelle

Eclipsé par ses voisins plus célèbres, le Kerala et le Tamil Nadu, le Karnataka nous plonge dans la pureté originelle de l’Inde du Sud. Je suis invitée en 2019 au Karnataka International Travel Expo à Bangalore qui accueille pendant une semaine des acteurs du monde du tourisme et des médias pour découvrir les trésors de cet état méconnu.

Karnataka Inde du Sud

Sur les routes du sud indien

Le Karnataka est situé dans le Sud-Ouest de l’Inde. Il comprend une région côtière luxuriante bordée par la Mer d’Oman, une chaîne de montagne appelée les Ghâts occidentaux et les plateaux fertiles du Maidan à l’Est. Arrosé par la mousson de juillet à octobre, le Karnataka est en permanence une région chaude et humide.

Karnataka Inde du Sud
Karnataka Inde du Sud
Karnataka Inde du Sud
Karnataka Inde du Sud

Les principales villes sont reliées par des autoroutes où se baladent des tracteurs et des troupeaux de chèvres. Il faut donc compter environ deux heures pour faire cent kilomètres sur une autoroute, parfois le double sur les petites routes.

 

Karnataka Inde du Sud
Karnataka Inde du Sud
Karnataka Inde du Sud

 

La campagne est très verte avec des plantations de cocotiers et de bananiers, des champs de canne à sucre, des cultures maraîchères et des rizières inondées. Drapées dans leur sari noué au-dessus des genoux, les femmes plantent à gestes rapide les tiges vert pâle dans l’eau boueuse. Ailleurs, on coupe à la main la canne à sucre qui est transportée dans des charrettes tirées par des zébus. Tandis qu’au loin tournent les palmes des éoliennes, tout semble beauté, paix et nonchalance avec un parfum d’éternité dans l’air.

Karnataka Tigre

Les tigres du Karnataka

L’Inde abrite 70% de la population mondiale de tigres. En quinze ans, leur nombre a doublé, avec près de 3000 félins répartis dans une cinquantaine de réserves protégées. Juste après le Madhya Pradesh, l’état du Karnataka est en tête de liste avec plus de 500 tigres dont la majorité se trouvent dans les réserves naturelles de Bandipur et Nagarhole qui abritent également la plus grande population d’éléphants en Asie. C’est de mars à mai que l’on a les plus grandes chances d’apercevoir des félins dans leur milieu naturel.

Karnataka Inde sacrée

L’Inde sacrée

La dévotion pratiquée dans les temples hindous est aussi une fête de tous les sens. Le va-et-vient des fidèles est incessant. Chargés de fleurs et de petits sachets de poudre rouge et ocre, ils font des offrandes aux divinités. Les dieux hindous sont très nombreux mais les principaux sont Brahma, le créateur de l’univers, Vishnou, la divinité solaire et Shiva, à la fois créateur et destructeur. On vénère aussi Ganesh, le dieu protecteur à tête d’éléphant et le taureau Nandi, la monture divine de Shiva. Les touristes sont tolérés dans les temples mais ils doivent enlever leurs chaussures pour suivre le flot de la foule dans de longues files qui serpentent dans les différentes parties des sanctuaires.

Bangalore city Karnataka
Bangalore Iskcon
Karnataka Bangalore Palace
Karnataka Bangalore Palace

Bangalore, capitale du Karnataka

Bangalore est une des villes les plus riches de l’Inde. On peut se croire en Occident avec des buildings qui dominent les anciens bâtiments coloniaux convertis en musées. Le ballet des voitures et des motos engorge la ville, mais rien à voir à la circulation dantesque de Delhi. Ce n’est pas vraiment une ville touristique mais l’on visite volontiers le palais royal, résidence privée des maharajas Odeyar. Un peu kitch avec ses tours fortifiées de style Tudor, ce palais construit à la fin du 19e siècle rassemble des trophées de chasses et des souvenirs de famille. (voir mon reportage sur Bangalore)

Karnataka Mysore Palace
Karnataka Mysore palace
Karnataka Mysore Palace
Mysore Palace

La cité royale de Mysore

Capitale du royaume pendant près de six siècles, Mysore nous offre une floraison de temples et de palais qui nous font revivre les fastes d’antan. Le palais du maharaja de Mysore est le deuxième monument le plus visité de l’Inde. Cette folie indo-musulmane construite en 1912 abrite des salles d’une beauté incroyable. (voir mon reportage sur Mysore.)

Devaraja Market Mysore
Devaraja Market Mysore
Devaraja Market Mysore
Devaraja Market Mysore

La fourmillière du Devaraja Market de Mysore m’offre l’occasion de faire de belles photos des amoncellements de légumes et des poudres colorées qui servent de peintures et d’offrandes.

Palais Tipu Sultan Srirangapatha
Palais Tipu Sultan Srirangapatha
Palais Tipu Sultan Srirangapaatha
Palais Tipu Sultan Srirangapatha

Je visite aussi à Mysore les temples de Chamundi Hill et de Srirangapatha, un centre de pèlerinage millénaire. Dans cette cité proche de Mysore, j’ai eu un véritable coup de coeur pour le palais d’été de Tipu Sultan, le Dariya Daulat Bagh, une petite merveille qui date de la fin du 18e siècle entièrement décorée de fresques murales.

Hampi Karnataka
Hampi Karnataka
Hampi Karnataka
Hampi Karnataka

Hampi, les ruines d’une cité princière

En montant vers le nord du Karnataka, je remonte aussi le temps. Hampi est l’une des plus fascinantes cités en ruines du monde. Le paysage minéral est couvert de blocs de pierre en équilibre qui se détachent sur le vert des cocotiers et des bananiers. Hampi était la capitale du royaume hindou de Vijayanagar du 14e au 16e siècle. Elle nous a laissé de magnifiques temples finement décorés. (voir mon reportage sur Hampi)

Fete de Ganesh
Fête de Ganesh
Fête de Ganesh
Fête de Ganesh

A Hospet, la petite bourgade est très animée car nous sommes la veille de la fête de Ganesh qui a lieu début septembre. De grandes feuilles de bananiers et des guirlandes de fleurs ornent les idoles que l’on transporte dans un concert de tambours et de klaxons.

Badami Karnataka
Badami Karnataka
Badami Karnataka
Badami Karnataka

Les bâtisseurs de temples

Le Karnataka est l’un des états les plus remarquables en Inde pour ses trésors archéologiques. Une extraordinaire surprise architecturale m’attend à Badami. Quatre grottes abritent des sanctuaires sculptés dans la falaise de grès rouge. Ces pures merveilles ornées de sculptures qui datent des 7e et 8e siècle sont dans un parfait état de conservation. En sortant de Badami, je fais une hale dans un marché qui mène à un lieu de prière hindou. Une belle immersion dans l’Inde profonde. (voir mon reportage sur Badami)

Badami Karnataka
Badami Karnataka
Badami Karnataka
Badami Karnataka

 

Edifiés du 5e au 8e siècle, les temples d’Aihole datent de la dynastie des premiers rois Chalukya. Ce sont les plus anciens temples qui témoignent de l’architecture hindoue de l’Inde du Sud. (voir mon reportage sur Aihole)

 

Aihole Karnataka
Aihole Karnataka
Aihole Karnataka
Aihole Karnataka

Classés par l’Unesco – mais les autres temples du Karnataka mériteraient aussi amplement de l’être!les sites de Pattadakal regroupent une dizaine de temples édifiés pour la plupart du 8e siècle sous l’empire Chalukya. Je suis éblouie par le raffinement des sculptures et bas reliefs. (voir mon reportage sur Pattadakal)

Pattadakal Tarnataka
Pattadakal Karnataka
Pattadakal Karnataka
Pattadakal Karnataka

Tout au nord du Karnataka, Bijapur est la dernière étape de mon voyage en Inde. Nous sommes accueillis avec mes amis journalistes par des chants et des danses en costume traditionnel de la région.

Bijapur Karnataka
Bijapur Karnataka
Bijarpur Karnataka
Bijapur Karnataka

Le Gol Gumbaz est la fierté de Bijapur.Ce chef d’oeuvre de l’architecture islamique date du 17e siècle. Ma dernière visite sera pour le Mausolée d’Ibrahim Rousa qui fait face à une grande mosquée à quatre minarets. (voir mon reportage sur Bijapur)

Bijapur Karnataka

Les arts de la scène

Lors de mon séjour au Karnataka, j’ai pu contempler quelques danses rituelles. Tout le langage corporel est fondé sur la maîtrise absolue des muscles et des postures. La chorégraphie, les gestes des mains, la parure, les formes et les couleurs du maquillage sont toutes codées, qu’il s’agisse d’une danse sacrée ou épique.

Karnataka danse

Le thali, un repas équilibré

Le «thali» est un repas typique de l’Inde du Sud qui se mange avec les doigts. Accompagné de galettes croustillantes et entouré d’une montagne de riz, c’est un plat végétarien servi sur un large plat rond en ville ou sur une feuille de bananier à la campagne. Il se décline en de multitudes de recettes, de sauces, de légumes et d’accommodements, piquants, salés, sucrés, aigres. Cardamome et cumin sont les accompagnements de cette symphonie culinaire pimentée.

Karnataka Thali

Carnet de route du Karnataka

Y aller? Le Karnataka est un grand état de l’Inde du Sud. Il possède un aéroport international qui se trouve à une heure de Bangalore. Lignes directes à partir de Paris (Air France), Londres (British Airways) et Francfort (Lufthansa) ou avec escale à Dubai (Emirates) ou Abu Dhabi (Etihad).

Quand y aller? Le meilleur moment pour visiter le Karnataka est l’hiver, où il fait ensoleillé et sec. Le mois le plus froid est décembre (18°C) et le plus chaud est avril (28°C). La région est soumise à la mousson, avec de fortes pluies de juillet à octobre.

Karnataka Inde du Sud

Où loger?

The Golden Chariot, un train de luxe relie Bangalore, Mysore, Hassan, Hampi, Pattadakal et Goa. Une expérience inoubliable mais qui a un prix pour visiter le pays et les sites classés par l’Unesco. www.goldenchariottrain.com

Les distances entre les villes:

  • Bangalore (Bangaluru) – Mysore (Mysuru), 140 km
  • Bangalore – Hampi, 350 km
  • Hospet – Hampi, 12 km
  • Bangalore – Pattadakal, 443 km
  • Bangalore – Badami, 450 km
  • Bangalore – Bijapur (Vijayapura), 525 km
  • Badami – Pattadakal, 22 km
  • Pattadakal – Aihole, 11 km
  • Hospet (Hampi) – Bijapur , 221 km
  • Bijapur (Vijayapura) – Badami, 126km
  • Badami – Pattadakal, 22 km

Les guides locaux: si vous voyagez seul, vous rencontrerez dans chaque site touristique quelques guide locaux. Certaines proposent clairement leurs services pour vous guider dans le temple ou le palais. D’autres vous aident spontanément. Ils restent avec vous pendant la visite et vous expliquent plein de choses très intéressantes en anglais. Le moment un peu délicat à gérer c’est quand la personne vous demande 500 roupies, soit environ 6 euro pour son accompagnement. Vous êtes un peu déçu car vous pensiez avoir à faire à un nouvel ami. Mais tout compte fait, il vous a rendu service et il doit bien vivre.

Karnataka Inde du Sud

Organiser son séjour:

Namaskar!  deux blogs de voyages sur des échappées indiennes: https://magikindia.com/fr/ et https://www.mifuguemiraison.com/fr/pays-inde/

Pour découvrir mes reportages sur le Bangalore, Mysore, Hampi, Badami, Aihole, Pattadakal et Bijapur, ainsi que mes autres reportages sur l’Inde, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Asie, ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest