20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Premier point de contact pour ceux qui découvrent le Pays du Sourire, Bangkok est la capitale et le coeur artistique de la Thaïlande.

 

Bienvenue à Bangkok

Bangkok est une mégapole fascinante, colorée et excitante. La capitale de la Thaïlande est aussi l’une des villes les plus polluées au monde. Je n’aurai que 48 heures pour visiter tous ses trésors avant un voyage à l’écart des circuits touristiques dans le centre de la Thailande. (voir mon reportage sur le Coeur de la Thailande)

L’avion de Thaï Airways décolle à midi de Bruxelles. Avec le décalage horaire, j’arriverai tôt le lendemain matin à Bangkok. Un taxi me conduit à mon hôtel situé au centre de la ville. Il essaye de m’arnaquer sur le prix du trajet. Je vérifie auprès de la réceptionniste de l’hôtel et finalement, je ne paie que la moitié de ce qu’il demande! Le voyage commence bien…

Ko Rattanakosin

Le fleuve Chao Phraya divise Bangkok en deux. La plupart des sites touristiques, des temples (Wat signifie temple monastère) et des palais sont concentrés dans l’ancien quartier royal, sur l’île de Rattanakosin, appelée la Vieille Ville. Dans ce quartier touristique, il faut se méfier des rabatteurs en tuk-tuk qui vous font croire que les sites sont fermés pour vous entraîner dans les magasins de soieries ou de bijoux.

Grand Palais du Roi, Wat Phra Kaeo

Le Grand Palais du Roi est l’un des sites plus visités de Bangkok. Construit à la fin du 18e siècle, le grand palais a été la résidence royale pendant des générations.

C’est un site sacré car le monarque que l’on appelle Rama est considéré comme un dieu. L’enceinte royale couvre une surface immense et comprend de nombreux temples, cours et statues.

Le temple du Bouddha d’Emeraude, Wat Phra Kaeo, renferme une petite sculpture du Bouddha finement sculptée dans de la pierre de jade datant du 15e siècle. C’est l’une des statues de Bouddha les plus vénérées en Thaïlande. Pour visiter le site, il faut avoir les épaules, les bras et les jambes couvertes. Si vous portez un short ou une mini-jupe, prévoyez dans votre sac un grand châle pour vous couvrir.

 

Temple du Bouddha Couché, Wat Pho

A l’étroit dans son grand pavillon du Wat Pho, l’immense Bouddha couché illustre la mort du Bouddha et son accession au nirvana. Recouvert de feuilles d’or, il mesure 46 mètres de long et 15 mètres de haut. Impressionnant!

Bangkok 5 Wat Pho (5)
Bangkok 5 Wat Pho (14)
Bangkok 5 Wat Pho (9)
Bangkok 5 Wat Pho (8)

Le temple monastère Wat Pho est l’un des plus anciens temple bouddhiste de la ville. Il abrite des salles de prières et chédis, reliquaire conique ou en forme de cloche. Autour du temple principal, une galerie abrite près de 400 bouddhas.

Jim Thompson’s House

Construite par un militaire et aventurier américain mystérieusement disparu qui fit fortune dans la soie, la demeure en teck de Jim Thompson me plonge dans le parfum de l’Asie des années cinquante.

Amoureux de l’art asiatique, Jim Thompson fit démonter et transporter dix maisons thaï traditionnelles, la plupart d’Ayutthaya, qui menaçaient de tomber en ruine. Il en fit une magnifique maison pour entreposer ses collections de meubles et d’antiquité à Bangkok.

Bangkok 7 Jim Thompson's House (7)
Bangkok 7 Jim Thompson's House (6)
Bangkok 7 Jim Thompson's House (3)
Bangkok 7 Jim Thompson's House (12)

C’est en compagnie d’une guide que je visite ce musée pour admirer la décoration intérieure peuplée de porcelaines, tapisseries, peintures sur soie et statues khmers au sourire énigmatique.

La maison est bordée par un canal et entourée d’un jardin tropical luxuriant avec des bassins peuplés de lotus. J’ai adoré la visite malgré les moustiques qui m’ont dévorée!

Bangkok 7 Jim Thompson's House (10)
Bangkok 7 Jim Thompson's House (4)
Bangkok 7 Jim Thompson's House (9)
Bangkok 7 Jim Thompson's House (5)

Chinatown

Très animé, Chinatown est peuplée de boutiques où l’on peut acheter des bijoux en or ou sertis de pierres semi-précieuses comme des opales, jades, topazes, turquoises et zircons ainsi que des médicaments à base de plantes.

Street Food

Impossible d’échapper aux petites échoppes de rue qui proposent dans le chaos et la chaleur de la ville des soupes, viandes, poissons grillés, riz, currys et fruits frais. On peut aussi déguster des drôles de choses, genre brochettes de gros vers et de scorpions. Délicieux!

Bangkok 9 Street Food (3)
Bangkok 9 Street Food (1)

Ayutthaya, capitale du Siam

Installée sur le fleuve Chao Phraya, la ville d’Ayutthaya est située à 75 kilomètres au nord de Bangkok. On peut y accéder en croisière fluviale, en train ou en taxi avec prise en charge et retour à l’hôtel.

Ayutthaya Wat Phra Mahathat (3)
Ayutthaya Wat Phra Mahathat (2)
Ayutthaya Wat Phra Si Sanphet (5)
Ayutthaya Wat Phra Si Sanphet (7)

Ancienne capitale du Royaume du Siam pendant 400 ans, de 1350 jusqu’à sa mise à sac par l’armée birmane en 1767, Ayutthaya était l’une des villes les plus prospères de l’Asie du Sud-Est. Les vestiges  des temples khmers classés par l’Unesco rappellent l’architecture d’Angkor Wat. Ils sont tout ce qui reste de l’âge d’or de l’ancienne ville royale.

Wat Phanan Choeng

L’entrée du Wat Phanan Choeng est gardée par le portrait du roi et de la reine. Respectueux des traditions, le roi est considéré comme un dieu.

Ayutthaya Wat Phanan Choeng (7)
Ayutthaya Wat Phanan Choeng (1)
Ayutthaya Wat Phanan Choeng (2)
Ayutthaya Wat Phanan Choeng (5)

Grouillant de fidèles, ce vieux temple est un lieu de pèlerinage pour de nombreux Sino-Thaïlandais. Il a été fondé peu de temps avant l’avènement d’Ayutthaya comme capitale du royaume.


Le temple principal abrite un magnifique Bouddha assis en méditation. Couverte de feuilles d’or, la statue mesure 19 mètres de haut. La légende raconte que, peu de temps avant le sac de la ville par les birmans, des larmes tombèrent des yeux de la statue.

Les fidèles achètent une pièce de tissu pour revêtir la statue de Bouddha. Hissé à l’aide cordes, le tissu recouvre l’épaule du Bouddha et la tête des fidèles qui font la prière.

Le site abrite d’autres bâtiments. Dans le hall d’ordination se trouvent trois statues de Bouddha de style Sukhothai devant des fresques murales.

Dans les murs d’un petit temple, des niches abritent des statues de Bouddha.  D’autres petites chapelles de prière sont installées. A l’entrée du temple, on vend des offrandes, bonbons et fleurs de lotus.

Wat Chai Watthanaram

Situé sur les rives du Chao Phraya, le Wat Chai Watthanaram est un temple important édifié au 17e siècle en hommage à la mère du roi. Haut d’une trentaine de mètres, l’énorme Prang est entouré par quatre structures plus modestes.

Wat Phra Si Sanphet

Trois stûpas en forme de dôme dominent le Wat Phra Si Sanphet. Cet alignement de chedis est devenu le symbole du style Ayutthaya. Ce temple construit à la fin du 14e siècle possédait un Bouddha debout recouvert de 250 kg d’or!

Wat Lokkaya Suttharam

Il n’y a plus grand chose du vieux temple de Wat Lokkaya Suttharam. Mais l’on peut admirer le plus célèbre bouddha allongé d’Ayutthaya. Long de 42 mètres et en grande partie restauré, le bouddha de Wat Lokkaya Suttharam voit défiler les fidèles et les touristes chaque jour.

 

Wat Mahathat

Parmi les ruines khmers du Wat Mahathat, la nature a façonné une curiosité, une tête du Bouddha sacré en grès enserrée dans un enchevêtrement de racines.

Sanctuaire des éléphants

L’éléphant est le symbole national de la Thailande.  Le vaste enclos de bois d’Elephant Royal Kraal sert de lieu de refuge pour les éléphants. Désormais dédié au tourisme, l’endroit était auparavant destiné à dresser les éléphants dans l’armée.

Ayutthaya conservatoire des éléphants (5)
Ayutthaya conservatoire des éléphants (2)
Ayutthaya conservatoire des éléphants (3)
Ayutthaya conservatoire des éléphants (1)

Chao Phraya

Chao Phraya est le fleuve des Rois, le principal cours d’eau du pays qui naît dans la montagne du Nord, contourne Ayutthaya avant d’atteindre le golfe de Thaïlande. Les péniches en bois m’offrent un ballet au soleil couchant, joli cadeau de ce pays envoûtant.

Carnet de route

  • Y aller: Tous les vols internationaux transitent par l’aéroport international de Suvarnabhumi. Le skytrain relie l’aéroport au centre ville. Si vous prenez un taxi, mieux vaut négocier avant de monter car les compteurs sont fantaisistes! Le trajet de 25 km vous coûtera entre 300 et 500 baht (environ 10 Euro).
  • Quand y aller: La meilleure période se situe entre novembre et février. Pendant la saison des pluies, de juin à fin octobre, la chaleur est étouffante.
  • La monnaie: Le baht thaï (THB) équivaut environ à notre ancien franc belge, soit 100 Baht pour 2,5 Euro. Le taux de change est meilleur à Bangkok qu’en Belgique.
  • Se déplacer: Le tuk-tuk est populaire pour les courts trajets. Le prix de la course est à négocier à l’avance. Des ferries et bateaux-taxis desservent plusieurs embarcadères situés sur les deux rives du fleuve Chao Phraya. Le métro relie le centre ville aux banlieues.
  • Manger: La nourriture thaï est légère. Dans la rue, on cuisine devant vous de délicieuses soupes de légumes avec du riz, du poulet ou du poisson, pour 50 baht (1 Euro) à 200 baht (5 Euro) maximum. Dans les restaurants, c’est à peine plus cher. Vous pouvez sans inquiétude boire l’eau et même les glaçons que vous servent les petits restos, par contre l’eau du robinet n’est pas potable.
  • Plus d’infos: https://www.cityzeum.com/tourisme/bangkok et https://temple-thai.com/ayutthaya/

Rendez-vous dans la rubrique Voyages, Asie, pour découvrir la suite de mon voyage dans le Coeur de la Thailande, mes reportages sur Pékin, la Cité Interdite de Pékin, Shanghai, l‘Expo universelle de Shanghai, l’Inde du Nord, le Karnataka, le Rajasthan, Delhi, Agra et le Taj Mahal, ou cliquez sur les liens.

 

Pin It on Pinterest