20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Envie de soupes et de salades fraîches du jardin? Quelques mètres carrés de terre ensoleillée suffisent pour aménager un coin potager bio.

 

Potager bio 100% nature

Besoin de manger sain, de retrouver le cycle des saisons et le contact avec la terre, nous avons tous envie d’un potager! Grouillant de vie, de couleurs et d’odeurs, le potager bio permet de voir la vie s’épanouir, de suivre le lent et fascinant processus qui mène de la graine au fruit. Rien de sorcier, il suffit de comprendre le fonctionnement de la terre et de donner aux plantes d’excellentes conditions de vie, d’une manière naturelle, pour qu’elles soient robustes.

Potager bio

Un potager en plein soleil

Mieux vaut commencer par un petit potager, afin de vous faire la main et de limiter son entretien. La parcelle cultivée pourra être agrandie selon vos besoins et vos disponibilités. Choisissez l’endroit le plus ensoleillé du jardin, si possible le long d’un mur ou contre un talus ou une haie exposé au sud ou sud-ouest afin que les légumes profitent d’un maximum de chaleur et de lumière. Le terrain doit être plat pour éviter le ruissellement de l’eau nécessaire aux plantes potagères.

Potager bio

Une haie gourmande

Entourez le potager bio d’une haie fleurie et d’arbustes fruitiers pour accueillir les insectes butineurs qui se nourrissent de pucerons et petites chenilles qui dévorent les semis du potager. Un alignement de groseilliers à maquereaux ou à grappes, quelques rangs de framboisiers et un gros cognassier formeront une haie productive et décorative. Mélangez quelques massifs de plantes vivaces, thym, lavande, sauge et des fleurs annuelles, cosmos, lavatère, soucis mélangés aux légumes.

Potager bio

Défricher le terrain

La naissance d’un potager bio commence par le défrichage du terrain pour éliminer toutes les herbes indésirables. C’est le travail le plus pénible et le plus difficile car il faut éviter de perturber la vie biologique du sol. C’est cet équilibre qui va permettre la transformation des apports fertilisants, compost, terreau, fumier, en éléments assimilables par les plantes.

Potager bio

Travailler en surface

On évite de retourner le sol à la bêche afin de ne pas perturber la vie microbienne. Le bêchage n’est vraiment indispensable que dans les terrains lourds et argileux. On utilise la fourche-bêche, la houe, la grelinette, le sarcloir ou la binette pour aérer, ameublir, labourer grossièrement le sol sans le retourner et extirper les herbes annuelles à cycle court et les racines des plantes herbacées indésirables.

Potager bio

Améliorer la terre

Pour émietter et égaliser la surface, il faudra utiliser la griffe et le râteau. Les traitements chimiques sont remplacés par des produits naturels, des amendements calcaires ou magnésiens, ainsi que des engrais d’origine animale ou végétale, du fumier bien décomposé ou du compost. Ceux-ci comblent les carences du sol et améliorent durablement la structure et la richesse nutritive de la terre.

Potager bio

Le faux semis

Dès qu’un emplacement est libre dans le jardin potager, on le prépare comme pour un semis avec un griffage, ratissage et arrosage. Réveillées par ces bons soins, les graines des mauvaises herbes vont germer. Prenez alors votre binette ou un sarcloir pour éliminer toutes ces herbes indésirables. Une fois le terrain nettoyé, vous pourrez semer vos légumes.

Potager bio

Etaler les récoltes

Privilégiez la variété et la diversité plutôt que la quantité. Répartissez les semis sur les mois d’avril à juin, afin d’étaler les récoltes entre juin et novembre. Semez à la volée les graines à croissance rapide comme le cerfeuil. Les légumes feuilles, laitue, céleri, poireaux, gagnent à être semés en pépinière pour que les plants soient vigoureux et bien pourvus en racines. Semez des variétés hâtives, d’autres tardives, cela permet d’étaler les récoltes.

Potager bio

En ligne ou en poquet

Les semis en ligne simplifient l’entretien en laissant un écartement de la largeur de la binette. Lorsque les jeunes plantes pointent le bout du nez, il faut procéder à un éclaircissage pour que le légume dispose d’assez de place pour se développer. Les semis en poquet de quelques graines s’utilisent pour les haricots, courges, concombres.

Potager bio

Respecter les distances

Des légumes trop serrés risquent fort de développer des maladies. Un jeune plant de courgette a l’air petit. Mais dès l’été, il occupe facilement un mètre carré, étouffant sans vergogne ses proches voisins. Entre les rangs de légumes à croissance lente comme le chou ou la tomate, pratiquez les cultures intercalaires, par exemple de radis ou de laitue qui arrivent plus vite à maturité.

Potager bio

La ronde des cultures

Certaines plantes puisent toujours les mêmes substances nutritives dans le sol, ce qui peut entraîner des carences et l’épuisement de celui-ci. D’autres sont sensibles à des maladies dont des traces peuvent subsister dans le sol. Afin d’éviter l’apparition de parasites et mauvaises herbes, il est donc indiqué de pratiquer la rotation des cultures, par exemple sur trois ans. En changeant les plantes de place chaque année, elles ne reviennent à leur place initiale qu’après quatre ans, ce qui laisse à la terre le temps de se refaire une santé.

Potager bio

Les engrais verts

Pour garder une terre propre et l’enrichir en humus, cultivez des engrais verts après la récolte. La phacélie, le seigle, le sarrasin sont des cultures nettoyantes. Le ray-grass structure les sols. Les légumineuses, trèfles et vesces et les crucifères comme la moutarde corrigent certains défauts des sols au pH élevé. Fauchés ou tondus avant de monter en graines puis incorporés à la surface du sol, les engrais verts enrichissent et régénèrent la terre grâce à leurs racines qui puisent les minéraux en profondeur et à leur feuillage qui apporte une quantité appréciable de matière végétale.

Potager bio

Couvrir le sol

Pour en finir avec la corvée du désherbage, on pratique le mulching, le paillage ou le compostage en surface qui recouvre la terre entre les légumes. Utilisez les déchets de tontes de pelouses sèches pour les légumes de culture courte et une couverture de fougère, de paille ou de branches broyées pour les plus longues. Cela évite la prolifération des mauvaises herbes et diminue les arrosages en conservant l’humidité du sol. Mélangées plus tard à la terre, ces matières se transformeront en humus riche en vers de terre et lui donneront une belle texture, agréable à travailler.

Potager bio

Astuces pour un bon semis

  • Attendez que le sol soit bien réchauffé pour semer. Pas de précipitation. Tenez compte de la période de semis selon l’espèce ou la variété.
  • Ayez la main légère. Un semis trop dru risque de provoquer la fonte des semis. Vous pouvez mélanger les graines très fines à du sable pour une meilleure répartition.
  • Semez vos graines à la bonne profondeur. En général, la couche de terre qui les recouvre est une à deux fois leur diamètre. Il vaut mieux couvrir trop peu que trop.
  • Tassez le sol avec le dos d’un râteau. Vos graines seront ainsi bien en contact avec la terre.
  • Maintenez le sol humide jusqu’à la levée. Arrosez en pluie fine afin de ne pas éparpiller les graines et ne pas tasser trop le sol.
  • Eclaircissez selon l’espèce et la variété, en arrachant les plantes en surnombre dès que vos plantes ont trois ou quatre feuilles.
  • De nombreux légumes se récoltent avant complète maturité. Jeunes, les carottes, les haricots ou les navets n’en sont que plus tendres et plus savoureux.
Potager bio
Potager bio
Potager bio
Potager bio

Quelques cultures simples pour débuter son potager bio

  • Le radis, en pleine terre de mars à septembre. Semer très clair en terre riche, surtout en surface.
  • La laitue pommée et à couper, d’été, d’automne ou d’hiver, semis en ligne ou à la volée. Elle a besoin de fréquents binages et arrosages.
  • Le poireau, repiquage de jeunes plants en juin dans des rigoles, puis butter les plantes pour augmenter la longueur du blanc.
  • Les pois, hâtifs, de moyenne saison ou tardifs, en caissette, en pot ou en pleine terre avant juin. Arroser et pailler en été.
  • La bette, à feuilles et à cardes, une plante gourmande qui a besoin d’un sol riche, frais et bien ameubli.
  • Les courges, courgettes et potirons, culture facile et spectaculaire, semis en pot en avril ou en pleine terre en mai. Remplacer la terre par du compost pour obtenir des fruits très gros.
  • Le haricot, semis en ligne ou en poquet en sol sain et bien ameubli. Les haricots à rames sont semés sur de légères buttes puis conduits sur des perches.
  • L’épinard, semis de mars à mai dans un endroit ombragé pour éviter la montée en graines. Mi août pour les variétés d’hiver. Demande une bonne fumure du sol.
  • La pomme de terre, plantation de début avril à mi mai et buttage lorsque les plantes atteignent 10cm de hauteur. C’est la culture idéale pour débuter car elle nettoie le terrain.

 

Potager bio
Potager bio
Potager bio
Potager bio

Rendez-vous dans la rubrique Jardinage, Potager, pour découvrir le Calendrier des semis, cultures et récoltes au potager, le Potager fleuri, le Potager mobile, des conseils de culture de Salades, Tomates, Bettes à Cardes, Poivrons, Courges et Potirons, Choux, et dans la rubrique Jardinage bio mes conseils pour le Jardin bio, faire son compost et mon reportage sur le jardin nature de Philippe Delwiche, un pro du jardinage bio, ou cliquez sur les liens.

Potager bio

 

Pin It on Pinterest