20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Les citrouilles sont au coeur du potager et des légendes. Joufflues, longues ou tordues, ce sont des légumes fruits étonnants.

 

Une plante extravagante

La bonne fée qui s’est penchée sur le berceau des citrouilles ne manquait pas d’imagination. Côtelées, dodues ou rebondies, lisses ou granuleuses, rouge écarlate, jaune d’or, bleu métallisé, marbrées ou striées, imitant les turbans turcs ou les ondulations d’un serpent, il n’y a pas de plantes plus farfelues que les Cucurbitacées.

Citrouilles

Originaire du Mexique

La plupart des citrouilles sont originaires d’Amérique centrale, du Mexique et du Guatemala. Flottant facilement, les calebasses et gourdes se sont essaimées sur la planète entière depuis la nuit des temps. Plus lourdes, les citrouilles n’ont commencé leur migration qu’aux siècles des grandes explorations, dans les cales des galions et caravelles, en commençant par celle de Christophe Colomb.

Citrouilles

Pendant très longtemps, les Indiens ont consommé les graines des citrouilles à défaut de manger leur chair, peu importante. En revanche, depuis le 16e siècle, les variétés cultivées offrent une chair plus abondante et savoureuse qui est appréciée crue ou cuite, en potage, purée, tarte, confiture, glace et chutney.

Citrouilles

Citrouilles et Cie

Il existe environ mille espèces de Cucurbitacées avec comme tête d’affiche les cornichons et les concombres, le melon, la pastèque et toute la ribambelle des citrouilles.

Citrouilles

Ces dernières comprennent les potirons, potimarrons, giraumons, les courgettes, pâtissons et coloquintes et les gourdes et calebasses.

Citrouilles

Vivaces sous les tropiques, les citrouilles sont parfaitement adaptées à notre climat mais leur cycle de vie y devient annuel. Pourvue de vrilles et de longues tiges herbacées, cette plante porte de grandes fleurs jaunes et des fruits ronds ou allongés, presque toujours à côtes, et renfermant des graines dans une cavité centrale entourée d’une chair épaisse.

Citrouilles

Un jeu d’enfant

La culture des citrouilles a quelque chose de magique. A condition que le temps soit chaud, vous pouvez obtenir à partir d’une simple graine des citrouilles aux proportions énormes cachées sous le tapis d’un ample feuillage. Encore faut-il être patient.

Citrouilles

On sème au mois d’avril à chaud en pot pour gagner du temps ou directement en place au mois de mai en poquets de 3 à 4 graines, dans une terre enrichie de compost ou de fumier. Puis on ne conserve que les deux plus beaux plants. La plante pousse rapidement à mesure que la chaleur s’intensifie. Une plante occupe facilement 1,5 mètres carré de surface. Placez éventuellement sous le fruit sur une tuile, une couche de paille ou une feuille de plastique pour l’isoler du sol.

Citrouilles

Un appétit féroce

Pour se développer, la citrouille a besoin d’eau et d’une quantité considérable de substances nutritives qu’elle puise dans le sol. Elle s’installe volontiers au pied d’un tas de compost idéalement orienté au sud. Si l’on veut obtenir de gros fruits, il suffit de supprimer au fur et à mesure de leur apparition un fruit sur trois. N’hésitez pas à pincer les tiges, c’est à dire à les couper, non seulement pour en limiter l’envergure mais aussi pour encourager la fructification.

Citrouilles

Les courges sont généralement ‘coureuse’. Certaines variétés peuvent atteindre plus de 10 mètres de long et il n’est pas rare de les voir partir à l’assaut des clôtures et arriver dans le jardin du voisin. Elles peuvent également être grimpantes. On les cultive verticalement sur un grillage à larges mailles.

Citrouilles

Une longue conservation

Lorsque les fruits sont mûrs, il faut les cueillir en prenant soin de les couper avec un bout de tige long de 2cm à 10cm. Récoltés à la fin de l’automne, avant l’arrivée des premières gelées, les courges et potirons sont entreposées quelques jours au soleil avant de les installer dans un local hors gel, sec et aéré pour affiner leur maturité. Etant donné la résistance de leur écorce, les fruits se conservent sans problème plusieurs mois.

Citrouilles

Les gourdes et coloquintes décoratives doivent être séchées impérativement avant d’être exposées. Le secret d’un bon séchage tient dans le fait que le fruit ne doit rien toucher tant qu’il n’est pas sec. Suspendez-le pendant quelques semaines avec une ficelle dans un endroit sec, aéré et plutôt chaud. Lorsqu’elles vous paraissent légères et bien dures, vous pouvez les décrocher et les utiliser en décoration. Vous pouvez les enduire de cire d’abeille ou les vernir pour allonger leur conservation.

Citrouilles

La citrouille d’Halloween

La fête d’Halloween, contraction de ‘All Hallow Eve’, ou ‘Veille de tous les saints’, bouscule un peu la fête chrétienne de la Toussaint. Longtemps vivace en Irlande, la coutume s’en était allée faire un tour aux Etats-Unis avant de regagner notre bonne vieille terre celtique où elle avait vu le jour voici 2500 ans.

Citrouilles potager

Une vieille légende irlandaise est à l’origine du potiron que l’on pose comme une lanterne sur le pas de sa porte. Comme il ne pouvait avoir accès ni au paradis ni à l’enfer pour avoir joué un mauvais tour au diable, Jack reçut à sa mort un morceau de charbon incandescent qu’il plaça dans un navet ou une citrouille évidée. Ce lampion dans lequel un visage souvent grimaçant a été découpé orne désormais le seuil des maisons dans la soirée du 31 octobre.

Citrouilles

Quelle famille!

  • Potiron: fruit côtelé, arrondi et déprimé à l’écorce verte, jaune vif ou rouge orangé. Le plus classique, le potiron ‘Rouge vif d’Etampe’ peut faire 20kg, le potiron ‘Jaune de Paris’ peut atteindre 50kg et le ‘Géant Atlantique’ qui peut dépasser 200kg (record du monde à 481kg)! Délicieux en potage.
  • Potimarron: petit potiron en forme de figue ou de toupie, il pèse entre 2kg et 4kg. Il offre une chair jaune orange ferme et sucrée au goût de châtaigne qui sert à la réalisation de potages, purées, gratins, tartes ou de pains moelleux.
  • Courge: elle a l’écorce blanc jaunâtre assez lisse. On la cueille jeune pour préparer des beignets, soufflés, purées, potages ou confitures. La courge se décline en version mini comme ‘Baby Boo’ ou ‘Jack be little’ à la chair sucrée au léger goût de châtaigne.
  • Giraumon turban: la forme caractéristique de cette courge justifie son nom de bonnet de Turc. Une curiosité pour l’oeil, moins pour le goût car la chair très épaisse devient vite farineuse.
  • Pâtisson: en forme de disque plus ou moins renflés et côtelés, ce sont plutôt des curiosités décoratives que des produits ayant une valeur culinaire A consommer jeune car leur chair épaisse devient filandreuse.
  • Coloquinte: petites courges décoratives aux curieux fruits cabossés et à la pulpe amère, purgative et non comestible.
  • Gourde: surnommée calebasse, le fruit en forme de gourde ou de bouteille se lignifie et durci en séchant. Elle peut servir de contenant, de récipients ou d’instruments de musique. Non comestible, à réserver pour la décoration.

 

Rendez-vous dans la rubrique Jardinage, Potager pour découvrir mes autres reportages sur les plantes potagères et dans la rubrique Jardinage, Jardin bio, pour le Calendrier du Potager ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest