20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

La Route Napoléon en Wallonie retrace l’avancée de l’armée napoléonienne de la frontière française à Waterloo. Aux abords de la dernière des routes impériales, tout un patrimoine architectural, culturel et paysager d’une grande diversité.

Sur les pas de Napoléon

La Route Napoléon en Wallonie  nous fait revivre les derniers jours de l’épopée napoléonienne. Le 14 juin 1815, Napoléon arrive à Beaumont, à la frontière française, et se prépare à affronter les alliés. Le 18 juin 1815, c’est la défaite à Waterloo, aux portes de Bruxelles. De Hestrud à Charleroi en traversant la Sambre, de Fleurus à Vieux-Genappe en passant par Ligny, à Lasne, Braine l’Alleud et Waterloo, ces quatre jours ont laissé de nombreuses traces sur le sol wallon. Musées, sites mais aussi folklore et découvertes de nombreux lieux touristiques de la Route Napoléon en Wallonie arborent ce parcours chargé d’histoire.

Bataille de Waterloo (c) Ch. Crevecoeur

De Beaumont à Charleroi

Rappel historique: Après avoir bivouaqué à Beaumont le mercredi 14 juin 1815, Napoléon envahi la Belgique le jeudi 15 juin 1815. La campagne va durer trois jours. Son plan est de battre séparément les armées anglaise et prussienne avant qu’elles ne s’unissent pour envahir la France et marcher sur Paris. L’armée de 122.000 hommes marche sur trois fronts et traverse Thuin, Lobbes, Jamioulx, Montignies-le-Tilleul, Marchienne-au-Pont et Marcinelle, sabrant au passage tous les avant-postes prussiens. Les Français passent la Sambre et occupent Charleroi.

Beaumont Route Napoleon en Wallonie

Bivouac au pied de la Tour Salamandre à Beaumont

Porte d’entrée en Belgique pour bien des armées envahissantes, Beaumont a conservé des traces de ses fortifications médiévales dont la Tour Salamandre qui accueille un petit musée d’histoire locale. C’est au pied de cette tour qui remonte au XIe siècle qu’une partie des troupes françaises bivouaqua, le 14 juin 1815. Napoléon passa la nuit sur la grand place, dans l’hôtel de maître de Prince de Chimay qui est aujourd’hui une école secondaire.

Quartier du général Reille au Château du Fosteau

C’est dans le Château du Fosteau, une solide bâtisse du XIVe siècle, que la Route Napoléon en Wallonie fait une halte. C’est ici que le général Reille installa son quartier général, le 15 juin 1815. Accès est donné aux jardins à la française, à un original musée vivant de la pharmacie et à la chambre où séjourna le général.

Ferme Biercee Route Napoleon en Wallonie

Distillerie de la Mandarine Napoléon de Biercée

Au coeur de Ragnies, un des plus beaux villages de Wallonie, la Distillerie de Biercée produit de nombreuses eaux-de-vie, dont la célèbre mandarine Napoléon. Elle est installé dans une ferme en carré superbement restaurée dominée par une tour-donjon du XIVe siècle.

Deux joyaux classés par l’Unesco à Thuin

Ville parmi les plus anciennes de la région, Thuin a servi de cadre à quelques affrontements entre les troupes françaises et prussiennes. Sur la Route Napoléon en Wallonie, la ville vaut à coup sûr le détour car elle possède deux joyaux inscrits sur la liste du patrimoine de l’Unesco: le Beffroi de Thuin remontant au XVIIe siècle et sa Marche Saint-Roch, procession religieuse et folklorique tout aussi ancestrale.

Souvenir de Napoléon à Jamioulx

Le joli village de Jamioulx est dominé par une petite église néo-romane et un vieux cimetière clos de murailles. Le 15 juin 1815, Napoléon s’y arrêta pour faire boire son cheval. Le curé du village lui offrit un verre de vin et entama une conversation qui impressionna tant l’empereur que celui-ci nota son nom dans son calepin, rajoutant de sa main qu’il en ferait bien le futur évêque de Tournai.

Traversée de la Sambre à Charleroi

Sur la Route Napoléon en Wallonie, Charleroi est une étape clef. Transformée en forteresse au XVIIe siècle, la ville a vu défiler bien des troupes au fil des siècles. Pour observer son armée qui traverse la Sambre, Napoléon se repose au pied des ruines de l’ancien rempart, devant le cabaret de la Belle-Vue. Il installe ensuite ses quartiers au Château Puissant, qui n’existe plus.

Bataille de Waterloo (c) C. Crevecoeur

De Fleurus aux Quatre-Bras

Rappel historique: Le 16 juin, Napoléon et le maréchal Grouchy se dirigent sur Fleurus. A Ligny, les Français mettent les Prussiens de Blücher en déroute. Pendant ce temps, le maréchal Ney emmène ses troupes vers le carrefour des Quatre-Bras. Cet endroit stratégique est défendu par les troupes anglo-néerlandaises mais Ney ne parvient pas à les en déloger. Le 17 juin, Grouchy part à la poursuite des Prussiens, mais l’ennemi est déjà loin. Entretemps, les troupes alliées se replient sur Waterloo où le Duc de Wellington, commandant en chef de l’armée des Pays-Bas, établit son quartier général.

Trois victoires françaises à Fleurus

La petite ville de Fleurus a été le cadre de trois victoires militaires françaises, en 1690, en 1794 et le 16 juin 1815. Témoins de ce dernier combat, le Moulin Naveau où Napoléon étudia la topographie du terrain, le Château de Zualart qui abrita son état-major, l’église Saint Victor qui servit d’hôpital et le Château de la Paix, aujourd’hui maison communale, où il passa la nuit.

Musee de Ligny Route Napoleon en Wallonie

Dernière victoire de Napoléon à Ligny

Chaque année, au milieu du mois de juin, Ligny revit l’événement avec une reconstitution historique des bivouacs et des combats de la dernière grande bataille victorieuse de Napoléon. Dans le village une ferme ayant connu la bataille abrite un musée napoléonien avec une belle collection d’armes, d’équipements militaires et autres émouvantes reliques des combats qui se sont déroulés dans la région.

Musee de Ligny Route Napoleon en Wallonie
Musee de Ligny Route Napoleon en Wallonie

Les premiers combats aux Quatre-Bras

Position stratégique au carrefour des routes de Charleroi à Bruxelles et de Nivelles à Namur, les Quatre-Bras sont le théâtre des premiers combats franco-britannique qui se soldent par une victoire des Alliés. Sur le site, on découvre une petite stèle élevée à la mémoire des Belges tués aux combats. Plus loin sur la Route Napoléon en Wallonie se dresse une impressionnante colonne érigée en hommage au duc de Brunswick. Un petit détour vous mènera à Nivelles pour admirer la Collégiale Sainte-Gertrude qui rappelle que la ville fut, au VIIe siècle, l’un des berceaux de la dynastie carolingienne.

Quatre Bras Monument Brunswick

De Vieux-Genappe à Waterloo

Rappel historique: Le 18 juin 1815, Napoléon passe en revue ses troupes à la Ferme de la Belle Alliance. Les premiers affrontements ont lieu vers midi à la Ferme d’Hougoumont, puis à la Ferme de la Haie-Sainte et de la Papelotte occupées par les unités de l’armée de Wellington. Les combats sont sanglants sur le champ de bataille et l’issue est incertaine. Venant de Wavre, l’armée prussienne arrive en renfort. Ils attaquent les Français à Plancenoit et délivrent la Ferme de la Papelotte en fin d’après midi. Napoléon a perdu sa dernière carte.Ferme du Caillou André Craps

Napoleon à la Ferme du Caillou

Dernier Quartier Général de l’Empereur à Vieux-Genappe

Nous sommes dans la dernière phase de la Route Napoléon en Wallonie. Poursuivant sa chasse aux anglais, Napoléon installe son tout dernier Quartier Général à la Ferme du Caillou situé dans un petit hameau du Vieux-Genappe. Il y passera une nuit agitée, avant la bataille du 18 juin. L’endroit est devenu un intéressant musée à la gloire de l’Empereur.

Ferme du Caillou Route Napoleon en Wallonie
Ferme du Caillou Route Napoleon en Wallonie
Ferme du Caillou Route Napoleon en Wallonie

Champ de Bataille à Braine-l’Alleud, Lasne et Waterloo

Classé en 1914, le site du Champ de Bataille de Waterloo s’étend sur un peu plus de 2500 hectares. Au pied de la Butte du Lion, on y découvre de nombreux monuments commémoratifs de la bataille, ainsi que plusieurs fermes historiques dont la Ferme d’Hougoumont, récemment restaurée et ouverte au public.

Ferme d'Hougoumont Route Napoleon en Wallonie

Butte du Lion à Braine-l’Alleud

Erigée cinq ans après la bataille pour commémorer la victoire alliée, la Butte du Lion  mesure 43m de haut. L’escalier de 226 marches mène à un lion en fonte qui défie la France. Le «Pass 1815» donne accès également au Panorama qui expose une fresque circulaire qui représente un épisode de la bataille avec un réalisme saisissant. Le Mémorial 1815 enterré au pied de la butte du Lion propose un parcours interactif descriptif de la bataille avec audio guide et spectacle en 4D.

Lion de Waterloo

Quartier Général de Wellington à Waterloo

Au cœur de Waterloo, le Musée Wellington clôture la Route Napoléon en Wallonie. Il est installé dans une ancienne auberge-relais datant du 18e siècle. Le duc de Wellington, commandant des armées alliées, y installa les 17 et 18 juin 1815 son quartier général. Au soir de la bataille, le duc y rédigea le communiqué de victoire adressé au gouvernement britannique. Depuis, le bâtiment abrite un remarquable musée évoquant les différentes phases de la bataille. Face au musée se dresse la Maison du Tourisme de Waterloo et la Chapelle Royale de Waterloo de l’église Saint-Joseph dont les murs sont ornés de nombreuses plaques funéraires d’officiers ou de soldats morts au combat.

Musée Wellington Waterloo
Musee Wellington Route Napoleon en Wallonie
Musee Wellington Route Napoleon en Wallonie

Carnet de route

La Route Napoléon en Wallonie s’étend sur 94km, de la frontière française (Hestrud) à Waterloo. Elle est dotée d’une signalisation adéquate et d’applications pour GPS et Smartphone. www.laroutenapoleonenwallonie.be

Hameau du Lion. Route du Lion à 1420 Braine l’Alleud  Le «Pass 1815» vous permet de revivre l’histoire du 18 juin 12815 à travers 7 attractions et musées: Butte du Lion, Mémorial 1815, Panorama, Ferme d’Hougoumont, Musée Wellington, Dernier Quartier général de Napoléon, Ferme de Mont-Saint-Jean.  www.waterloo1815.be 

Dernier Quartier Général de Napoléon. Chaussée de Bruxelles 66 à 1472 Vieux-Genappe.  www.dernier-qg-napoleon.be

Musée Wellington. Chaussée de Bruxelles 147 à 1410 Waterloo. www.museewellington.be

D’autres sites à visiter sur la Route Napoléon:

Lacs de l’Eau d’Heure à Boussu-lez-Walcourt    www.lacsdeleaudheure.be

Abbaye d’Aulne à Thuin   www.abbayedaulne.be

Bois du Cazier à Marcinelle  www.leboisducazier.be

Musée de la photo à Mont-sur-Marchienne   www.museephoto.be

Ruines de l’Abbaye de Villers-la-Ville   www.villers.be

Collégiale Sainte-Gertrude à Nivelles  www.tourisme-nivelles.be

Fondation Folon à La Hulpe www.fondationfolon.be

http://www.destinationbw.be    www.waterloo-tourisme.be   http://www.belgiquetourisme.be  www.guides1815.org 

Wallonie Belgique Tourisme

Voir aussi les reportages publiés dans Voyage Europe sur le site du Lion de Waterloo et ses monuments et sur les Fermes du champ de Bataille de Waterloo.

Crédit photo Agnès Pirlot, Office du tourisme Wallonie CGT Chantal Crèvecoeur

Reportage publié dans Life Magazine 2015 (www.life-magazine.be)

 

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest