20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Dans le Jardin botanique de Meise, près de Bruxelles, hellébores, magnolias, camélias et cerisiers fêtent avec brio le retour du premier rayon de soleil printanier. 

 

Aux portes de la capitale

Appelé autrefois Jardin botanique national de Belgique, le Jardin botanique de Meise entoure le Château de Bouchout que hante encore le souvenir de l’impératrice Charlotte du Mexique, fille du roi Léopold Ier. Je m’y suis promenée au mois de mars, un vrai bonheur!

Camellia japonica
Rhododendron caucasicum
Jardin botanique de Meise
Jardin botanique de Meise
Jardin botanique de Meise
Jardin botanique de Meise

En haut Camellia japonica et le château de Bouchout, au milieu Rhododendron caucasicum, en bas l’Orangerie et Crocus

Un parc de 92 hectares

Le parc de style paysager de 92 hectares se compose d’étangs, de pelouses, d’allées et de massifs boisés. Trois collections systématiques forment le cœur des plantations. L’Herbetum avec les plantes herbacées, le Fruticetum avec les plantes ligneuses et le Coniferetum arrangé par genre.

Helleborus argutifolius
Helleborus orientalis Yellow Spotted
Daphne laureola
Choisya ternata Sundance

En haut Helleborus argutifolius et Helleborus orientalis ‘Yellow Spotted’, en bas Daphne laureola et Choisya ternata ‘Sundance’

Au fil de ma promenade, j’admire de nombreuses statues en bronze du 19e siècle ornent le parc. Elles proviennent de l’ancien Jardin botanique de Bruxelles.

La Gardeuse d'Oies
La Vigne Vierge Meise
La Rose Meise
La Nuit Meise

La Gardeuse d’Oie, la Rose, la Vigne Vierge, la Nuit

La Serre de Balat

La Serre Balat Meise

Serre de Balat Jardin botanique de Meise

Royalement couronnée, la Serre de Balat est le joyau du parc. Elle fut utilisée par le Jardin botanique de Bruxelles pour la culture des nénuphars géants, Victoria amazonica, puis transférée vers 1941 au Jardin botanique de Meise.

Magnolia Ann Rosse
Pieris japonica Valley Rose
Rhododendron caucasicum
Viburnum rhytidophyllum

En haut Magnolia ‘Ann Rosse’ et Pieris japonica ‘Valley Rose’, en bas Rhododendron caucasicum et Viburnum rhytidophyllum

Les collections de plein air

Dans le parc, les collections de plein air rassemblent 8000 espèces, des plantes ligneuses, arbres et arbustes, conifères, roseraie, des parterres de plantes herbacées et médicinales groupés autour de vastes pelouses. Un chemin de deux kilomètres est traversé par de nombreux sentiers qui me guident vers les différentes collections.

Jardin botanique de Meise

Jardin botanique de Meise

Un jardin de conifères

La collection de conifères est une des plus étendues et une des plus belles d’Europe avec de superbes sujets adultes. Elle contient plus de 300 espèces et variétés dont certaines sont rares comme les Torreya californica, Cephalotaxus fortunei et Cunninghamia lanceolata. Je découvre l’arbre le plus haut du parc. C’est un séquoia géant d’une hauteur de 40 mètres et d’une circonférence de plus de 5 mètres.

Jardin botanique de Meise
Jardin botanique de Meise
Pinus nigra ssp nigra
Chamaecyparis lawsoniana Tamariscifolia

En haut Coniferetum au Jardin botanique de Meise, en bas Pinus nigra ssp nigra et Chamaecyparis lawsoniana ‘Tamariscifolia’

Près de l’étang de l’Orangerie, le Taxodium distinchum est entouré d’une multitude de racines dressées.

Taxodium distichum

Racines de Taxodium distichum

Les arbres et arbustes

Le Frucicetum est une collection systématique de plantes ligneuses. Son nom est dérivé du latin frutex qui signifie arbuste. La collection renferme plus de 1200 espèces, principalement des arbustes, complétée par une série d’arbres et de plantes semi-ligneuses. Les espèces proviennent principalement des régions tempérées et froides. Je découvre aussi une très belle collection de bambous.

Chaenomeles speciosa Simonii
Jardin botanique de Meise
Pieris japonica Splendens
Corylopsis gotoana

En haut Chaenomeles speciosa ‘Simonii’ et Mahonia aquifolium, en bas Pieris japonica ‘Splendens’ et Corylopsis gotoana

Un printemps précoce

Dès la fin de l’hiver, le parc se réveille avec la floraison des bruyères des neiges, Erica carnea, des hellébores d’Orient, hellébores de Corse et hellébores fétides, des cyclamens de l’île de Cos, Cyclamen coum et des Bergenia crassifolia aux feuilles charnues et fleurs roses.

Cyclamen coum

Cyclamen coum

Bergenia Flower Joy
Chinodoxa forbesii Pink Giant
Helleborus x sternii Wilgenbroek
Cyclamen coum

En haut Bergenia ‘Flower Joy’ et Chionodoxa forbesii ‘Pink Giant’, en bas Helleborus x sternii ‘Wilgenbroek’ et Cyclamen coum

Des arbustes en fleurs

Après les Hamamelis et les viornes d’hiver parfumées, ce sont les Daphne, Sarcococca humilis, Sarcococca confusa, Corylopsis gotoana, Chimonanthus praecox et Cornus mas qui offrent les premières floraisons printanières. Elles sont suivies bientôt par celles des cerisiers à fleurs, cognassiers du Japon, Pieris japonica et rhododendrons. Près de l’Orangerie, quelques massifs ombragés assemblent une belle collection de Camellia japonica.

 

Camellia japonica General Colletti
Camellia japonica Fragrant Pink Profumata
Camellia x williamsii Debbie
Camellia japonica Madame Louis Van Houtte

En Haut Camellia japonica ‘General Colletti’ et Camellia japonica ‘Fragrant Pink Profumata’, en bas Camellia x wiliamsii ‘Debbie’ et Camellia japonica ‘Madame Louis Van Houte’

Le Palais des Plantes

Le Palais des Plantes est un impressionnant complexe de 13 serres. Il couvre un hectare et rassemble plus de 10.000 plantes originaires des régions tropicales et subtropicales. La rotonde abrite les nénuphars géants, Victoria amazonica. Ailleurs on se retrouve dans une forêt tropicale humide où s’épanouissent des lianes, des palmiers, des épiphytes et des herbes géantes.

Jardin botanique de Meise
Magnolia x soulangeana Rustica Rubra
Magnolia Royal Crown
Jardin botanique de Meise

En haut Magnolia x soulangeana ‘Rustica Rubra’, en bas Magnolia ‘Royal Crown’

Promenade des Magnolias

C’est devant cette serre puis plus loin dans le parc que j’admire une collection de Magnolias, des espèces sauvages et des hybrides et cultivars. Ce sont des plantes très anciennes. Les Magnolia denudata et Magnolia liliiflora ont été plantés depuis plus de mille ans dans les temples par les moines bouddhistes et dispersés dans toute l’Asie. Plus tard, des hybrides  d’Amérique du Nord ont été importés donnant naissance aux nombreuses variétés qui ornent aujourd’hui nos jardins.

Magnolia Hot Lips
Magnolia campbellii var. mollicomata
Magnolia campbellii var. mollicomata
Magnolia stellata

En haut Magnolia ‘Hot Lips’ et Magnolia campbellii var. mollicomata, en bas Magnolia campbellii var. mollicomata et Magnolia stellata

Une référence scientifique

Le Jardin botanique de Meise affiche une santé florissante avec 200.000 visiteurs par an. Plus de deux cents membres du personnel, jardiniers, scientifiques, historiens, guides et techniciens s’impliquent chaque jour pour la recherche scientifique, la conservation des espèces et le partage des connaissances. Meise est placé parmi les dix jardins botaniques les plus importants du monde.

Jardin botanique de Meise

Jardin botanique de Meise.  Nieuwelaan 38, 1860 Meise, Belgique. Accès par l’A12 (Bruxelles-Anvers), sortie 3 Meise. Restaurant dans l’Orangerie. Stationnement possible le long du domaine. Attention, le jardin est momentanément fermé au public pour cause de pandémie. www.jardinbotaniquemeise.be

Rendez-vous dans la rubrique Végétaux, Arbres et arbustes, pour découvrir mes reportages sur les Arbustes à floraison printanière, les Camellia, Pieris, Daphne, Rhododendron et Magnolia, voir aussi la rubrique Jardins, Belgique, pour découvrir les Jardins de Bruxelles et d’autres jardins, ou cliquez sur les liens.

Jardin botanique Meise

 

Pin It on Pinterest