20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Etoiles d’or et de cuivre, les fleurs de l’hamamélis apportent au jardin d’hiver les teintes solaires qui lui manquent. Cap vers l’Arboretum de Kalmthout pour admirer ces merveilles.

Un embrasement hivernal

L’hamamélis est un des rares arbustes à fleurir au coeur de l’hiver. Entre décembre et février, le bois dénudé se couvre de fleurs délicatement parfumées dont les teintes, suivant les variétés et l’état d’épanouissement, vont du jaune brillant aux tons roux et cuivrés. A cet embrasement hivernal succède un feuillage caduc vert foncé rappelant celui du noisetier. Après l’été, le feuillage prend de somptueuses couleurs mordorées en automne puis tombe pour de nouveau laisser la place aux fleurs.

Hamamelis x intermedia Treasure Trove

Hamamelis x intermedia ‘Treasure Trove’

Les hamamélis à Kalmthout

C’est à la fin du mois de janvier, dans l’Arboretum de Kalmthout au nord d’Anvers, que j’ai photographié cet ensemble extraordinaire d’hamamélis. Leur collection est l’une plus ancienne et la plus importante d’Europe et elle comprend quelques uns des plus anciens exemplaires connus. Certains d’entre eux constituent les plantes mères originales d’où sont issues toutes les jeunes plantes multipliées à des fins commerciales. Kalmthout dirige le ICRA, International Cultivar Registration Authority for Hamamelis, organisme responsable de l’enregistrement des noms de cultivars d’hamamélis dans le monde.

Hamamelis x intermedia Advent

Hamamelis x intermedia ‘Advent’

Cinq espèces dans la nature

L’Hamamelis appartient à la famille des Hamamélidacées, comme le Parrotia et le Corylopsis. Le genre Hamamelis comprend cinq espèces qui se ressemblent fortement. Les Hamamelis ovalis, virginiana et vernalis viennent des Etats-Unis, l’Hamamelis mollis est originaire de Chine et l’Hamamelis japonica du Japon. Tous fleurissent de fin décembre à mars, excepté l’Hamamelis de Virginie qui fleurit en automne. Ces arbustes et petits arbres sont tous issus d’une végétation de bois mixtes, bénéficiant de la lumière des clairières et en lisière des bois.

Hamamelis mollis

Hamamelis mollis

Une floraison ébouriffée

Les fleurs précoces de l’hamamélis ont une forme bien particulière. On remarque tout d’abord quatre très longs pétales en ruban, ondulés ou enroulés, toujours ébouriffés. Ils sortent en tous sens d’un calice à quatre lobes, lui-même coloré. Ces fleurs sont groupées en petites grappes qui parsèment les rameaux encore nus d’un hérissement jaune vif, orangé ou fauve roussâtre. Presque toutes les variétés offrent une floraison odorante, un parfum puissant mais d’une exquise douceur. Et lorsque le soleil bas hivernal brille à travers les branches, le spectacle est totalement féerique!

Hamamelis x intermedia Jelena

Hamamelis x intermedia ‘Jelena’

Dans un duvet de cristal

D’excellente rusticité, les hamamélis supportent des températures hivernales voisines de moins 20°C, à condition que le terrain ne soit pas gorgé d’eau. Les plantes cultivées sont toujours greffées. Il faut bien vérifier que les racines saines se développent à travers tout le pot ou que la motte soit proportionnée à la plante. Bien qu’elle survienne en plein hiver, la floraison de l’hamamélis n’est pas fragile. Les fleurs s’ouvrent dès que la température remonte au-dessus de zéro, mais elles supportent sans dommage de petites gelées. Même lorsque la neige tombe, les boutons de fleurs s’ouvrent, encapuchonnés dans un duvet de cristal.

Hamamelis mollis Imperialis

Hamamelis mollis ‘Imperialis’

Robert et Jelena de Belder

Chaque année, de mi janvier à fin février, l’arboretum de Kalmthout organise la Fête de l’Hamamélis. Un itinéraire de promenade vous permet d’aller à la découverte des hamamélis et de toutes les plantes à la floraison hivernale. De très nombreuses variétés d’hamamélis ont été sélectionnées, baptisées et diffusées à l’arboretum par Robert et Jelena De Belder. Ces arbustes sont issus de croisements horticoles entre l’Hamamelis mollis et l’Hamamelis japonica. Ce sont les Hamamelis x intermedia. En hybridant les formes à fleurs jaunes, cuivrées et même rouges, ces botanistes passionnés ont obtenu de magnifiques arbustes bien adaptés à nos jardins. Des splendeurs qui surprennent par l’intensité de leurs couleurs et de leurs parfums.

Hamamelis x intermedia Diane

Hamamelis x intermedia ‘Diane’

Une croissance lente

La croissance de l’hamamélis est lente. Mais à l’âge adulte, c’est une plante qui peut atteindre 2 à 5 mètres de haut et autant de large. Comme pour la plupart des arbustes, les espèces prennent plus d’ampleur que les variétés ou les cultivars. La plante a donc besoin de beaucoup de place car elle déteste être taillée. Comme elle supporte difficilement la transplantation, il faut bien choisir son emplacement. L’arbuste pousse mieux dans un endroit lumineux car trop d’ombre diminue l’épanouissement de ses fleurs et sa coloration automnale. Par contre, il faut leur éviter une exposition brûlante qui les assèche en été. Il faut aussi leur éviter les endroits froids venteux qui raccourcissent la floraison. Son endroit de prédilection est en position isolée, devant un fond de verdure dense qui fait ressortir sa floraison hivernale et sa silhouette étagée, afin de jouer sur la profondeur et la légèreté.

Hamamelis x intermedia Ruby Glow

Hamamelis x intermedia ‘Ruby Glow’

Près de la maison

Etant donné la période de floraison, il est intéressant de planter l’hamamélis à proximité de la maison. Dans un jardin de ville ou dans une cour, l’hamamélis se place dans un lieu de passage, le long d’une allée ou près de l’entrée de la maison, avec éventuellement une couverture au sol de plantes basses tels les pachysandra, bruyères, cotonéaster ou berberis nains. Si vous les installez en groupe dans un grand jardin ou en bordure d’un bois, plantez-les à 2,5 mètres de distance les uns des autres, en compagnie d’un mahonia, d’un houx, d’un skimmia ou d’un photinia.

Hamamelis x intermedia Spanish Spider

Hamamelis x intermedia ‘Spanish Spider’

Un sol légèrement acide et bien drainé

Bien qu’ils soient encore peu plantés dans les jardins, la culture des hamamélis est vraiment à la portée de tous. Il suffit de leur donner un terrain neutre à légèrement acide et riche en humus. L’alcalinité provoque le jaunissement des feuilles et un ralentissement de la croissance. Ce ne sont pas pour autant des plantes de terre de bruyère. Plantez-les dans une bonne terre de jardin, allégée d’un peu de sable si elle est lourde, enrichie de compost et en terreau de feuilles bien décomposé qui retient suffisamment d’humidité, y compris en été. Les espèces asiatiques tolèrent un sol plus sec tandis que les espèces américaines préfèrent de la fraîcheur. Pour conserver la fraîcheur en été, on peut pailler le pied avec une bonne couverture de feuilles mortes. Au printemps, répandez du compost en surface.

Hamamelis x intermedia Twilight
Hamamelis x intermedia Aurora
Hamamelis x intermedia Arnold Promise
Hamamelis x intermedia Jelena

Mes hamamélis préférés

L’idéal est de choisir un hamamélis lorsqu’il est en fleur afin de pouvoir apprécier sa couleur et son parfum.

  • Hamamélis mollis. Le feuillage de cet arbuste au port dressé se colore de jaune cuivré brillant en automne. La floraison jaune or en janvier est très parfumée. C’est la plus facile à cultiver.
  • Hamamelis x intermedia ‘Jelena’. Port ouvert et étalé, grandes fleurs ondulées couleur cuivre. Très florifère de décembre à février. Feuillage automnal orangé et écarlate. Une variété remarquable.
  • Hamamelis x intermedia ‘Diane’. Port érigé aux fleurs à longs pétales laciniés rouge ambré en février. Feuillage automnale jaune orange à rouge. La plus belle variété rouge. Il ne lui manque que le parfum.
  • Hamamelis x intermedia ‘Pallida’. C’est un arbuste très large et compact à rameaux obliques qui se couvrent en janvier février de fleurs jaune soufre merveilleusement parfumées. La plus belle variété jaune.
  • Hamamelis x intermedia ‘Arnold Promise’. Floraison abondante jaune parfumé. Superbe feuillage automnal.
  • Hamamelis x intermedia ‘Spanish Spider’. Magnifique avec ses pétales en forme d’araignée, couleur orange, jaune fraise écrasé. Son feuillage reste longtemps sur l’arbuste.
  • Hamamelis x intermedia ‘Aurora’. Très longs pétales jaune pâle qui se réchauffe d’un orange clair, très parfumé. Belle couleur automnale.

A lire : «Arbres et Arbustes pour parcs et jardins», Jelena de Belder et Xavier Misonne, La Maison Rustique

Pour une balade hivernale dans l’Arboretum de Kalmthout, rendez-vous dans la rubrique Jardins, Belgique

Les arboretums qui possèdent une importante collection d’hamamélis :

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi