20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Jouant avec l’ombre et la lumière du printemps, le jardin du Vieux Manant révèle un jeu de feuillages précieux rehaussés par d’éblouissantes floraisons printanières.

 

Le Vieux Manant au printemps

Je vous emmène pour une balade printanière dans le jardin du Vieux Manant, dans le Brabant Wallon. C’est à mes yeux l’un des jardins le plus maîtrisé de Belgique. Arbustes, topiaires, buissons à fleurs, couvre-sol, les plantes sont toutes à leur place et elles semblent pousser toutes seules. Ce jardin est l’oeuvre d’André Oldenhove de Guertechin, un homme qui murmure à l’oreille des plantes, qui les aime et qui comprend leurs besoins.

Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps

Les doigts verts

André a indiscutablement les doigts verts. Son métier de pépiniériste lui a apporté de précieuses connaissances pour choisir les espèces et variétés les plus intéressantes en silhouettes, fleurs et feuillages, et les mieux adaptées à son terrain. Le jardin de 1,5 hectares présente de douces ondulations avec une belle vue vers la campagne environnante. Le sol de cette ancienne sapinière est pauvre, à tendance acide. André l’enrichit chaque année par une bonne couche de compost et un paillage de broyats de branches et de déchets végétaux qu’il répand au pied des arbustes ce qui permet de conserver l’humidité, limite l’arrivée des mauvaises herbes et qui améliore la terre en se décomposant.

Vieux Manant jardin printemps

Sous les pins sylvestres

Le chemin d’entrée qui descend vers la maison forme une boucle cernant les îlots de plantation plantés d’arbustes de terre de bruyère. Il est bordé d’une couronne de rhododendrons et d’azalées dont la floraison se décline dans toute la gamme des roses et des blancs. Leur feuillage persistant dessine un long parterre en forme de vague ombragé par des pins sylvestres. Très imposant, le Rhododendron catawbiense ‘Grandiflorum’ est un hybride de grande taille au port étalé et touffu. Il se couvre au mois de mai début juin de fleurs couleur lilas clair à oeil d’or. Il est particulièrement adapté pour former de grands écrans. Les Rhododendron yakushimanum sont installés à l’avant-plan. Leur port compact et trapu est couvert d’un beau feuillage velouté vert foncé. L’arbuste se couvre à la fin du printemps d’un bouquet de fleurs très denses, roses ou blanches selon les variétés. (voir mon reportage sur les rhododendrons)

Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps

Le réveil du printemps

Le jardin du Vieux Manant s’anime d’îlots de verdure qui assemblent une multitude de plantes qui fleurissent toute l’année. A la fin de l’hiver, le jardin se réveille avec la floraison parfumée des Hamamelis et du Sarcococca hookeriana ‘Humilis’, un petit buisson dense au feuillage persistant qui apprécie l’ombre. La silhouette pyramidale du Camellia japonica ‘Spring Festival’ culmine à 5 mètres de haut! Il se couvre de petites fleurs doubles rose tendre jusqu’au mois de mai. (voir mon reportage sur les Camellia japonica)

Vieux Manant Jardin printemps

Azalea japonica ‘Hinomayo’

Tout aussi spectaculaire, l’azalée du Japon, Azalea japonica ‘Hinomayo’ forme un gros massif à l’entrée du jardin. C’est une variété remarquable pour sa floraison précoce en petites fleurs de couleur rose dragée. Le laurier des montagnes, Kalmia latifolia, est particulièrement heureux dans cette terre acide. Sa floraison rose porcelaine s’épanouit en mai juin. Parfaitement rustique, le Choisya ternata ‘White Dazzler’ est une nouvelle variété d’Oranger du Mexique. C’est une des plantes préférées d’André pour son feuillage finement découpé et son port à la fois compact et très florifère. Il supporte les sols pauvres et ingrats et peut endurer les longues périodes de sécheresse. (voir mon reportage sur les Pieris et les arbustes qui résistent à la sécheresse)

Vieux Manant jardin printemps

A la belle saison

André a rassemblé dans son jardin une belle collection de Cornus kousa et Cornus florida. Peu connus, si ce n’est par les amateurs férus de plantes rares, les cornouillers à fleurs séduisent par leur bractées cireuses en forme de fleurs qui restent longtemps décoratives sur l’arbuste. (voir mon reportage sur les cornouillers à fleurs)

Vieux Manant jardin printemps

Comme un voile de mariée

Si l’on devait transposer l’élégance et la pureté du cygne dans le monde végétal, ce serait pour l’attribuer au Viburnum plicatum, un arbuste dont les branches largement étalées se couvrent au mois de mai juin de grandes fleurs en ombelles plates. Les deux plus belles variétés que l’on admire dans ce jardin sont le Viburnum plicatum ‘Pink Beauty’ au feuillage automnal rouge pourpre et le Viburnum plicatum ‘Watanabe’, un arbuste qui porte des petites fleurs blanches suivies de fruits décoratifs. (voir mon reportage sur les viornes)

Vieux Manant jardin printemps

Sculptures en vert

Mis en valeur par des jeux d’ombre et de lumière, de nombreux arbustes parfaitement taillés en boules, en colonnes ou en spirales ponctuent les massifs. Parmi les topiaires, il est difficile de distinguer le buis, Buxus sempervirens, du houx à feuilles crénelées, Ilex crenata. Son feuillage persistant ressemble comme deux gouttes d’eau à celui du buis mais il n’est jamais malade. Parmi les arbustes sculptés, il y a aussi les Osmanthus heterophyllus et Osmanthus burkwoodii, des arbustes au port compact et à feuilles coriaces dentelées vertes ou panachées. On découvre aussi le laurier du Portugal à petites feuilles, Prunus lusitanica ‘Angustifolia’ et le skimmia, Skimmia confusa ‘Kew Green’, au port large et compact qui supporte aussi bien l’ombre que le soleil. Il y a même des azalées du Japon taillées en boule. La variété Azalea japonica ‘Amoena’ est idéale pour la taille en raison de ses petites feuilles et de son port compact. (voir mon reportage sur les Topiaires et les arbustes qui remplacent le buis)

Vieux Manant jardin printemps

Des silhouettes en transparence

Tous les végétaux ont été installés en tenant parfaitement compte de leur volume à l’âge adulte. Et quand ils deviennent trop volumineux, André s’arme de son coupe-branche ou de son taille-haie électrique pour les maintenir à leur place, du ras du sol au sommet des arbres. André est un adepte de la taille en transparence qui dégage le tronc et met en valeur la silhouette des arbres et des arbustes.  Un Heptacodium miconioides émerge du massif. C’est un petit arbre chinois intéressant pour ses fleurs étoilées blanches puis roses et rouges à la fin de l’été. Plus loin, un Oxydendrum arboreum prospère dans ce sol acide. On le cultive surtout pour sa floraison estivale en clochettes blanches et pour ses belles couleurs automnales dans les tons orange à écarlate.

Vieux Manant jardin printemps

Très décoratif avec son feuillage gris argenté, un poirier pleureur à feuilles de saule, Pyrus salicifolia ‘Pendula’, voisine avec quatre érables boule, Acer platanoides ‘Globosum’, qui donnent du volume à l’ensemble. Une gerbe de grandes feuilles se fait remarquer. C’est un Paulownia tomentosa qui est taillé chaque hiver au ras du sol. Comme autre feuillage intéressant, André a planté quelques Physocarpus opulifolius ‘Little Devil’. Le feuillage pourpre presque noir reste sur l’arbuste jusqu’au milieu de l’hiver. Couverts d’un fin feuillage, de nombreux érables du Japon complètent le décor. (voir mon reportage sur les Erables du Japon)

Vieux Manant jardin printemps

Du feuillage en couvre-sol

Sous les arbustes et en bordure des massifs, le sol est couvert du feuillage des graminées qui sèche en hiver. Calamagrostis acutiflora ‘Karl Foerster’, belle touffe érigée aux splendides plumets argentés et au feuillage vert dorée en hiver, Hakonechloa macra ‘Aureola’, superbe avec son feuillage panaché de blanc et de jaune doré, Sporobolus heterolepis, très gracieux avec son feuillage vaporeux, tous forment un beau contraste avec les topiaires. (voir mon reportage sur les graminées ornementales)

Vieux Manant jardin printemps

D’autres plantes tapissent le sol. Le feuillage panaché de l’Euonymus fortunei ‘Emerald gold’ forme un tapis lumineux. Plus loin, l’Epimedium versicolor est installé à l’ombre car il n’apprécie pas la sécheresse. Très décoratif par son feuillage vert taché de jaune et de rouge, l’Houttuynia cordata ‘Chamaeleon’ est un excellent couvre-sol qui a tendance à devenir envahissant. Avec leurs cinquante nuances de vert, les hostas bordent avec panache l’avant-plan des massifs. Les bordures d’Heuchera ‘Caramel’ et ‘Marmelade’ sont également très décoratives. Grâce à leurs feuilles duveteuses, ces belles vivaces résistent bien à la sécheresse. (voir mon reportage sur les Hostas et les Heuchera)

Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps
Vieux Manant jardin printemps

Vieux Manant à Vieux-Genappe, Belgique. Le jardin se visite dans le cadre de l’association «Jardins Ouverts de Belgique». www.jardinsouverts.be . La plupart des plantes viennent de la Pépinière de Lillois. www.pepinieredelillois.be

Reportage publié en 2019 dans L’Eventail (www.eventail.be)

Rendez-vous dans la rubrique Jardins, Belgique, pour découvrir mon reportage sur le jardin de Vieux Manant en hiver, dans la rubrique Découvertes, Associations mon reportage sur l’association des Jardins Ouverts de Belgique, dans la rubrique Végétaux, Arbres et arbustes, pour découvrir mon reportage sur les Arbustes à feuillage persistant qui remplacent le buis, sur les Arbustes qui résistent à la sécheresse, sur l’Ilex crenata qui remplace le buis, sur les Erables du Japon, les Viburnum, les Rhododendrons et sur les Cornouillers à fleurs et dans la rubrique Jardinage, Travaux de Jardinage, sur l’Art Topiaire et sur le Buis, la pyrale et les champignons, ou cliquez sur les liens.

Jardin du Vieux Manant au printemps

 

Pin It on Pinterest