20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Très à la mode, les fleurs et feuillages pourpres offrent des scènes au velouté incomparable et font pétiller les autres couleurs.

 

Le jardin des mystères

Riche, élégant et profond, le pourpre est une couleur aux reflets changeants. Du cuivre au prune, en passant par le marron, l’acajou et le chocolat, les fleurs et feuillages pourpres font paraître les verts plus brillants et chanter les autres couleurs. A utiliser par petites touches pour augmenter les contrastes au jardin.

Feuillages pourpres
Feuillages pourpres
Feuillages pourpres
Feuillages pourpres

Noir, c’est noir… ou presque

Dans la nature, le noir n’existe pas. Un tout petit nombre de plantes seulement possèdent naturellement des fleurs et des feuillages sombres. Ceci-dit, certaines mutations très foncées ont pu être fixées par les pépiniéristes. Du coup, les catalogues des horticulteurs nous présentent chaque année de nouvelles plantes aux couleurs profondes, bronze, prune, acajou, lie-de-vin, aubergine, mauve ou violet foncé qui font sensation dans les parterres.

Fagus sylvatica Rohan Weeping

Fagus sylvatica ‘Rohan Weeping’

L’alchimie des pigments

Le brun, le pourpre ou le violet ne sont pas des couleurs mais une combinaison de pigments rouges et bleus, deux couleurs dans lesquels le noir est quasi omniprésent. Le pourpre semble sans cesse en quête d’équilibre. C’est la couleur la plus foncée du jardin qui doit se voir de près. De loin, l’oeil ne percevra qu’une tache noire parce que, dans les nuances sombres, la saturation est presque totale.

Acer palmatum Inaba Shidare
Cercis canadensis Forest Pansy
Cotinus coggygria Royal Purple
Loropetalum chinense Ever Red

En haut Acer palmatum ‘Inaba Shidare’ et Cercis canadensis ‘Forest Pansy’, en bas Cotinus coggygria ‘Royal Purple’ et Loropetalum chinense ‘Ever Red’

L’élément porteur parmi ces jardins pourpres sombres est le rouge cramoisi, par définition un rouge profond teinté de bleu. Les rouges teintés de gris deviennent lumineux comme chez certaines hellébores. La teinte bronze est un brun métallique, proche des cramoisis foncés, tandis que le marron pourpré est une teinte proche de celles des vins de Bordeaux.

Erable du Japon

Erable du Japon

Des feuillages sombres

Chez certains arbres comme l‘érable du Japon ou le prunier de Pissard, le pourpre est constant dans la feuillaison. Mais les feuillages sombres des végétaux peuvent changer en fonction de la saison et de leur stade développement. Au printemps, la chlorophylle est dominée par d’autres pigments. C’est le cas du hêtre pourpre dont le feuillage pourpre très sombre au printemps s’éclaircit vers le vert à la fin de l’été.

Fagus sylvatica Atropurnicea

Fagus sylvatica ‘Atropurnicea’

L’exposition joue également un certain rôle. Les plantes à feuillages pourpres dépendent tout autant de la photosynthèse que les plantes à feuilles vertes. Mais leur chlorophylle est recouverte en surface par d’autres pigments colorés. Il faut compenser ce désavantage par un emplacement lumineux, condition essentielle pour que ces plantes poussent et fleurissent avec vigueur.

Quercus robur Atropurpurea

Quercus robur ‘Atropurpurea’

Les feuillages naturellement pourpres sont souvent sombres et mats, donnant une impression de masse et de profondeur. Sous le soleil, le pourpre paraît presque noir mais il s’éclaire par temps couvert prenant un éclat particulier d’une grande douceur. Le soir, le pourpre devient plus rouge, particulièrement brillant, quand les rayons de lumière filtrent à travers le feuillage.

Arbustes au feuillage pourpre

En petites touches

Les feuillages pourpres offrent des effets à la fois saisissants et sophistiqués qui donnent du relief à la végétation en mettant en évidence les plus petites différences de nuances de vert. Le mélange avec les feuillages jaunes ou panaché est à éviter, créant un contraste trop violent. L’association avec les feuillages vert sombre ou bleutés donne un ensemble un peu triste. Par contre, on associe volontiers le pourpre aux feuillages vert tendre ou argentés.

Corylus maxima Purpurea
Physocarpus opulifolius Diabolo
Weigela florida Alexandra
Photinia x fraseri Red Robin

En haut Corylus maxima ‘Purpurea’ et Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’, en bas Weigela florida ‘Alexandra’ et Photinia x fraserie ‘Red Robin’

Une toile de fond

Libre ou taillée, la haie dresse un cadre animé de touches de couleurs. Les Cotinus coggygria ‘Royal Purple’, Photinia ‘Red Robin’, Corylus maxima ‘Purpurea’ ou Physocarpus ‘Diabolo’ forment un tableau sur lequel peut s’appuyer un parterre de fleurs vivaces.

Berberis thunbergii Rose Glow

Berberis thunbergii ‘Rose Glow’

Un coussin de Berberis pourpre tel le Berberis thunbergii ‘Rose Glow’ prend tout son éclat entouré de vert tendre, donnant aux massifs une impression de masse et de profondeur.

Sambucus nigra Black Beauty

Sambucus nigra ‘Black Beauty’

Baies, fruits et grappes

Les baies participent au décor du jardin. Parmi les plus sombres, on trouve les baies noires de sureau qui succèdent à une floraison en larges ombelles plates. En pot sur le balcon, c’est le Pernettya mucronata qui se couvre en automne de baies roses, mauves ou blanches. Le Decaisnea fragesii intrigue par ses fruits bleu cérusé en forme de gros haricots. On découvre un bleu rare dans la fructification du Viburnum davidii.  Mais le plus beau, c’est le Callicarpa bodinieri ‘Profusion’ qui se couvre de perles violettes qui font le bonheur des oiseaux à l’entrée de l’hiver.

Callicarpa bodinieri Profusion

Callicarpa bodinieri ‘Profusion’

Fleurs, pétales et calices

La texture de la fleur, d’un pétale ou d’un calice pourpre joue sur la couleur que nous percevons. Un pétale sous la pluie peut devenir plus profond et plus brillant tandis qu’un autre deviendra terne et détrempé. Les tulipes satinées et brillantes semblent plus claires et plus vives que le velouté sensuel de certaines roses.

Tricyrtis hirta

Tricyrtis hirta

Le pourpre s’harmonie avec le bleu et le rouge, les deux couleurs qui l’encadrent dans le spectre. On le mélange donc aisément avec le rose parme, le magenta et le bleu lavande. On obtient de superbes scènes en mélangeant le pourpre avec une touche d’orangé doux, de jaune paille ou de saumon. Le rose reste toutefois le complément le plus fiable et le plus tendre qui réchauffe le pourpre et donne à cette teinte obscure un éclat incomparable.

Feuillages pourpres

Les fleurs pourpres des arbustes

Magnolia Black Tulip
Calycanthus raulstonii Aphrodite
Clematis
Leycesteria formosa Purple Rain

En haut  Magnolia ‘Black Tulip’ et Calycanthus raulstonii ‘Aphrodite’, en bas Clematis et Leycesteria formosa ‘Purple Rain’

Il y a relativement peu de fleurs pourpres parmi les arbres et les arbustes. Les plus célèbres sont le Calycanthus raulstonii ‘Aphrodite’ et le Leycesteria formosa ‘Purple Rain’. Les clématites offrent de nombreuses variétés aux cascades soyeuses dans des teintes très foncées. Mais les plus belles fleurs nous sont offertes par la famille des Magnolias.

Le velouté des roses

Rosa Pourpre Charmant
Rosa Evêque
Rosa Rhapsody in Blue

A gauche, Rosa gallica ‘Pourpre Charmant’ et ‘Evêque’, à droite Rosier ‘Rhapsody in Blue’

Certaines roses violettes ont des pétales veloutés, ce qui ajoute encore à leur sensualité. Ainsi les rosiers galliques anciens ‘Tuscany Superb’, ‘Charles de Mills’, ‘Evêque’ ou ‘Pourpre Charmant’ tout comme le rosier hybride moderne ‘Rhapsody in Blue’ associent un parfum capiteux à des tons somptueux d’incarnat et de pourpre cramoisi.

Feuillages et fleurs de vivaces

Sedum à feuillage pourpre
Sedum 'Touchdown Teak'
Heuchera Berry Smoothie
Ajuga reptans Atropurpurea

En haut Sedum dans un massif et Sedum ‘Touchdown Teak’, en bas Heuchera ‘Berry Smoothie’ et Ajuga reptans Atropurpurea

La famille des heuchères présente une multitude de feuillages aux tons pleins de mystère qui forme de superbes bordures. La mode des feuillages foncés a aussi remis au goût du jour les Sedum au feuillage pourpre, les euphorbes et les bugles pourpres en tapis de sol. On les utilise ponctuellement à des emplacements bien choisis car, comme éléments de surprise, ils sont imbattables.

Helleborus orientalis

Helleborus orientalis

Rares et précieuses, les fleurs vivaces pourpres sont peu présentes dans la nature. Lorsque les horticulteurs décrivent une ancolie lie-de-vin ou un iris fardés de prune, tous les jardiniers se mettent à saliver en rêvant d’acquérir cette perle noire. La mode des hellébores orientales aux fleurs gris ardoise, marron et lie-de-vin propose chaque année de nouveaux cultivars aux coloris étonnants allant du blanc au pourpre presque noir.

Alcea rosea

Alcea rosea

Très populaire, la rose trémière, Alcea rosea est une plante vivace vigoureuse mais qui ne vit pas longtemps. La variété ‘Nigra’ nous offre des fleurs brun chocolat foncé étonnantes.

Papaver orientale Patty's Plum

Papaver orientale ‘Patty’s Plum’

Le pavot d’Orient ‘Patty’s Plum’ enchante le regard lorsque ses pétales froissés couleur de mûre surgissent d’un bouquet de feuillage finement découpé.

Tulipe Queen of Night

Tulipe ‘Queen of Night’

Fleurs bulbeuses, bisannuelles et annuelles

Surgissant parmi les vivaces, les fleurs des plantes bulbeuses mènent la danse des pourpres en début de saison. La tulipe ‘Queen of Night’ est l’une des tulipes les plus foncées et sans doute la plus vigoureuse. Sa fleur satinée est pourpre foncé, presque noir. On l’associe à une autre tulipe très sombre, ‘Black Parrot’, aux fritillaires pintade et aux fleurs aubergines de l’ail d’ornement, Allium atropurpureum.

Dahlia pourpre
Canna indica Schwabenstolz

A gauche Dahlia et à droite Canna indica ‘Schwabenstolz’

Durant l’été, ont découvre de beaux feuillages pourpres chez les Dahlia ‘Arabian Night’ et ‘Bishop of Llandaff’. Plus rare, le Canna indica ‘Schwabenstolz’ développe un feuillage spectaculaire qui fait merveille dans de grands pots sur la terrasse

Cerinthe major Purpurascens

Cerinthe major ‘Purpurascens’

Des feuilles et des bractées charnues givrées de bleu violacé métallique, le Cerinthe major ‘Purpurascens’ est une plante annuelle ou bisannuelle étonnante. La floraison mellifère est suivie de graines noires faciles à semer.

Ophiopogon planiscapus Nigrescens
Imperata cylindrica Red Baron
Amaranthe
Pennisetum setaceum Fireworks

En haut  Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’ et Imperata cylindrica ‘Red Baron’, en bas Amaranthe et Pennisetum setaceum ‘Fireworks’

Les graminées noir et feu

Parmi les graminées, on trouve quelques merveilles comme l’étonnant Ophiopogon ‘Nigrescens’ au feuillage noir intense. Très à la mode aussi, l‘Imperata cylindrica ‘Red Baron’ et le Pennisetum setaceum ‘Fireworks’ émergent d’un parterre comme une gerbe de flammes. Les célosies et les amaranthes offrent des dégradés dans les tons rouge grenat, bronze ou jaune caramel, s’harmonisant à merveille avec les gerbes mouvantes des graminées.

Chou rave

Chou rave

Les plantes potagères

Au potager, on peut se faire plaisir avec les plantes comestibles décoratives, choux, arroche rouge, piments, basilic et sauge officinale. Il faut découvrir le Ricinus communis ‘Carmencita Rot’ aussi décoratif par ses grandes feuilles palmées que par ses fruits rouges et épineux.

Ricinus communis Carmencita Rot

Ricinus communis Carmencita Rot

Reportage publié dans l’Evènement (www.eventail.be)

Rendez-vous dans la rubrique Végétaux pour découvrir mes reportages sur les Arbres et arbustes, Plantes vivaces, Bulbes à fleurs ou cliquez sur les liens.

Feuillages pourpres

 

Pin It on Pinterest