20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Un peu mystérieuse, l’euphorbe colonise les sous-bois, s’installe en pot sur la terrasse et assure le décor des mixed-borders les plus raffinés.

 

La mode est aux jardins verts

Euphorbes, heuchères, hellébores, hostas, sedums… les pépiniéristes se cassent la tête pour produire de nouvelles variétés de plantes vivaces qui explorent toute la gamme des verts, une couleur luxuriante qui a le pouvoir de mettre en valeur toutes les autres tonalités du jardin.

Euphorbia

Les euphorbes sont des plantes modestes. Prises isolément, elle ne sont pas bien spectaculaires. Et pourtant, elles ont le talent d’accompagner, de s’interposer, d’affiner une composition sans pour autant vouloir détrôner les autres plantes voisines.

Euphorbia

Vert tilleul, acajou et jaune chartreux

Vert tilleul, jaune chartreux, gris bleuté, pourpre, acajou orangé… La floraison étrange des euphorbes est réduite à des ébauches de fleurs entourées par des bractées, parfois très grandes. Ces feuilles florales forment des ombelles largement ouvertes ou réunies en gros goupillons.

Euphorbia

La longue floraison de ces plantes décoratives aux noms imprononçables s’étale selon les variétés de mars à début septembre.

Euphorbia

Le genre Euphorbia

Avec deux mille espèces réparties dans le monde entier, les euphorbes se présentent sous les formes les plus variées. La majorité sont des plantes grasses tropicales et subtropicales, épineuses et sans feuilles que l’on prend facilement pour des cactus.

Euphorbia

Chez nous, les euphorbes annuelles ou bisannuelles poussent comme des mauvaises herbes et s’installent dans nos parterres sans y être invitées. D’autres sont des fleurs vivaces ou des arbrisseaux au feuillage persistant parfois sensible au gel.

Euphorbia

A chaque coin du jardin

Il existe une euphorbe adaptée à chaque recoin du jardin, de l’ombre au soleil et des coins secs aux coins humides. Certaines comptent parmi les meilleures couvre-sols qui soient tandis que d’autres forment de grandes touffes que l’on peut admirer au milieu d’un massif ou au détour d’une allée. Une terre légère et bien drainée qui ne garde pas trop l’humidité en hiver est ce qui leur convient le mieux.

Euphorbia

Un entretien limité

On les plante en mars avril ou en septembre pour qu’elles soient bien enracinées avant l’hiver. Le seul entretien des euphorbes consiste à supprimer les hampes florales fanées au début ou à la fin de l’été selon les variétés. En cas d’hiver rigoureux, protégez les espèces les moins rustiques en couvrant leur pied d’un paillis de tourbe ou de feuilles séchées.

Euphorbia

Des semis ou des boutures

La multiplication des euphorbes peut se faire par semis ou bouturage. Les boutures sont prélevées après la floraison en choisissant les jeunes pousses qui apparaissent à foison au bord des vieilles tiges. On repique les éclats dans un mélange de sable et de tourbe pour leur faire passer le premier hiver sous châssis.

Euphorbia

La germination des graines éparpillées au jardin durant l’été assure la reproduction des euphorbes annuelles et de nombreuses vivaces. Si vous aimez les jardins sauvages, laissez faire la nature.

Euphorbia

Une sève toxique

Attirant énormément d’insectes pollinisateurs, les euphorbes sont des plantes toxiques pour l’homme comme pour les animaux. Sous forme d’un latex blanc caustique, la sève est dangereuse pour les yeux et irritante pour la peau, surtout en cas d’exposition aux rayons du soleil. Il faut donc porter des gants pour manipuler ces plantes et se laver les mains après le moindre contact avec la sève.

Euphorbia

Euphorbia amygdaloïdes var. robbiae

L’euphorbe de nos bois présente un feuillage persistant vert olive foncé et des inflorescences jaune verdâtre en avril mai. Cette belle vivace herbacée supporte presque tout, sécheresse, ombre, plein soleil, humidité. La plante vit 3 à 5 ans mais elle se ressème avant de disparaître. La variété robbiae est la reine des endroits ombragés et secs. Son feuillage coriace forme un beau tapis de 30 à 40cm de haut qui fleurit à la fin du printemps dans cette couleur vert chartreux si prisée des amateurs d’euphorbes.

Euphorbia amygdaloides robbiae

Euphorbia amygdaloïdes ‘Purpurea’

L’euphorbe ‘Purpurea’ est une des plus belles euphorbes aux tiges et feuillage acajou foncé qui persistent en hiver. Ceux-ci contrastent avec les nuances jaune verdâtre de ses bractées qui s’épanouissent entre avril et juin. Cette plante couvre-sol prend l’allure d’un petit buisson de 30cm aux racines traçantes qui colonisent le sol. La plante apprécie les terrains avec terreau de feuilles et les emplacements semi-ombragés.

Euphorbia amydaloides Purpurea

Euphorbia dulcis ‘Chameleon’

L’euphorbe douce porte également des feuilles et des fleurs colorées de pourpre qui virent en automne au rouge, au jaune doré et à l’orange. Elle est plus brillante que l’euphorbe ‘Purpurea’ mais son feuillage n’est pas persistant. Sous une ombre légère, en terrain frais et riche en humus, elle se ressème abondamment. Ainsi, lorsque la plante d’origine meurt, cinq ou six ans après la plantation, elle est automatiquement remplacée par ses descendantes.

Euphorbia dulcis

Euphorbia characias

La plus spectaculaire des euphorbes est un buisson persistant qui dépasse parfois le mètre. L’Euphorbia characias porte un feuillage bleu vert qui reste attrayant en hiver. Ses tiges se terminent au mois de mai par d’énormes inflorescences en cymes terminales cylindriques remarquables. L’Euphorbia characias produit des bractées vert jaune à coeur noir pourpré tandis que l’Euphorbia wulfenii porte des bractées vert jaune. La plante supporte nos hivers si on l’installe en sol très sec et perméable au pied d’un mur en plein soleil.

Euphorbia characias Blue Wonder
Euphorbia characias
Euphorbia characias
Euphorbia characias wulfenii
Euphorbia characias Emmer Green
Euphorbia characias

Euphorbia cyparissias

L’euphorbe petit cyprès est une vivace herbacée au port bas. Son feuillage très fin et plumeux est d’une grande légèreté, comme les frondes de fougères. Sa floraison vert jaune a lieu en avril mai et vire souvent à l’orange dans les sols pauvres. C’est une plante envahissante qui colonise rapidement des endroits difficiles et sablonneux, même secs et ombragés. C’est donc la plante idéale à laisser se naturaliser.

Euphorbia cyparissias

Euphorbia polychroma

Il y a quelques décennies, cette euphorbe était très appréciée dans les parterres de vivaces pour sa floraison jaune éclatante. Elle forme une belle touffe ronde de 30cm de haut aux tiges vigoureuses et velues. D’avril à juillet, elle produit de grandes boules jaune vif qui contrastent avec un feuillage vert très lumineux. Parfaitement vivace, cette euphorbe peut vivre de longues années. Dans un parterre, elle s’accorde bien aux fleurs de rocaille, aux myosotis et aux tulipes printanières.

Euphorbia polychroma

Euphorbia griffithii

L’Euphorbia griffithii aime les emplacement ensoleillés. Dans un sol léger, elle peut devenir envahissante. Ses tiges dressées à près d’un mètre portent des bractées en cymes terminales qui chantent l’orange sur tous les tons. La variété la plus cultivée est ‘Fireglow’, une merveille aux larges bractées couleur feu très lumineuse. ‘Dixter’ développe un feuillage bronze foncé aux teintes cuivrées et produit des fleurs orange sombre en abondance.

Euphorbia griffithii FireGlow

Euphorbia schillingii

Les jeunes pousses au feuillage vert, bleuté et rouge très spectaculaire, donnent ensuite des tiges vert clair hautes, souples, terminées par de larges inflorescences jaune vif qui forment un cercle parfait en juillet et août. Elle apprécie le soleil et peut monter jusqu’à 80cm de haut.

Euphorbia schillingii

Euphorbia myrsinites

Plante de rocaille ou de murets de pierre sèche, l’euphorbe de Corse est une plante basse, presque tapissante. Elle porte de longues tiges velues et des feuilles cireuses persistantes gris bleuté disposées comme des écailles en spirales pointues. Elle se plaît en plein soleil et développe des fleurs jaune verdâtre acide réunies en ombelles terminales qui s’épanouissent en mars. Elle se ressème facilement.

Euphorbia myrsinites

 

Pépinières de plantes vivaces en Belgique

Rendez-vous dans la rubrique Végétaux pour découvrir des hellébores, des pulmonaires et d’autres plantes vivaces ou cliquez sur les liens.

Crédit photos Agnès Pirlot, Dirk De Swaef et Jan Spruyt

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email