20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Situé au nord-est de l’Ecosse, le château de Crathes domine d’éblouissants jardins de fleurs couronnés de topiaires d’ifs aux formes organiques.

 

Une maison-tour écossaise

Construit au 16e siècle, le château de Crathes est un élégant manoir qui appartient au genre connu en Ecosse de «maison-tour». Hérissé de tourelles à encorbellements fortifiées, ce château est une parfaite illustration du cadre de vie d’un seigneur. La visite du château dévoile un mobilier d’époque et des plafonds peints des 16e et 17e siècles, sans doute les plus beaux d’Ecosse. La famille Burnett reçu cette terre en 1323 du roi Robert 1er d’Ecosse. Le fondateur de cette famille qui portait alors le nom de Brunard  s’appelait Alexander. C’était un partisan de Robert Ier Bruce. On raconte que son insigne honorifique de Forestier royal était la Corne de Leys, une magnifique corne d’ivoire sculptée sertie de pierres semi-précieuses qui est toujours accrochée dans le Grand Hall.

La construction du château de Crathes débuta en 1553 grâce aux fonds qu’avait apportés en dot la riche Janet Hamilton, fille d’un Ecclésiastique puissant de Kincardine. Au 18e siècle le château est agrandi d’une aile pour accueillir la nombreuse descendance. La maîtresse des lieux, Margaret, avait eu vingt et un enfants en vingt-trois ans! La famille Burnett vécut dans le château de Crathes jusqu’à ce que le treizième et dernier baron, Général Sir James Burnett confie le domaine en 1951 au National Trust for Scotland.

 

 

Des haies monumentales

C’est avec le jeune Head gardener Chriss Wardle que je visite les jardins. Le domaine est magnifiquement situé sur une éminence descendant jusqu’à la rivière Dee. Les jardins de 1,5 hectares enclos de murs et de haies s’étendent s’étend en bas d’une pente au sud du château. De monumentales haies d’ifs et des topiaires aux formes organiques datant probablement de 1702, des lauriers du Portugal taillés, de beaux murs de pierre et des terrasses forment une solide structure, divisant le jardin en de nombreux compartiments.

Un texte de 1810 évoque les grandes lignes du jardin, «de vastes jardins dessinés à la mode ancienne parcourus de lignes droites et sous-divisées par de larges haies d’ifs et de houx taillées avec une extrême régularité et rappelant en certains endroits des chaises, des pyramides, etc…» Des éléments géométriques, comme le parterre bordé de buis entourant la fontaine italienne dans le jardin aux fontaines, sont isolés par des murs d’ifs. Vers 1860, Sir James Horn Burnett enrichit le domaine par de nombreuses plantations d’arbres à feuilles caduques et persistantes.

Les jardins de fleurs

En 1895, la grande jardinière et écrivaine Gertrude Jekyll visite les jardins du château de Crathes, séduite par les floraisons. «Le brillant des couleurs dans ces jardins écossais est quelque chose de remarquable. On ne peut dire si cela est dû au sol ou au climat. Peut être la plus grande longueur des jours et donc de la durée de l’ensoleillement en est-elle responsable.» Les longues journées d’été dans ces terres nordiques prolongent la saison de la floraison et ces bordures sont encore pleines d’exubérance au coeur de l’automne.

Au début du 20e siècle, les jardins sont remaniés par Sir James et Lady Burnett dans le style Art & Craft. James Burnett entretenait une longue amitié avec Sir Harold Hillier, éminent pépiniériste dans le Hampshire et grand connaisseur de plantes. Sur ses conseils, il introduit un grand nombre d’arbres et d’arbustes.

Les haies d’ifs encadrent une succession de huit exquis enclos fleuris aménagés à partir de 1926 par Sybil Burnett. Probablement inspirée par Getrude Jekyll, Lady Burnett se met à aménager des bordures de plantes herbacées avec des schémas de couleurs soigneusement étudiés et préservés aujourd’hui. Ces bordures exceptionnellement belles, à la fois en mélange ou exclusivement de vivaces, montrent un sens délicat de l’harmonie des couleurs.

Le jardin de fleurs blanches fut créé en 1936, bien avant le célèbre jardin blanc de Sissinghurst. D’autres jardins associent les bleus et les mauves éclairés par l’écarlate et le pourpre. Le jardin d’Or tend vers le jaune tendre et léger, semblable à un rayon de soleil. En été, le spectacle est particulièrement éblouissant faisant des jardins du château de Crathes l’un des plus inoubliables jardins d’Ecosse.

Château de Crathes Ecosse

National Trust Crathes Castle, sur la côte Nord Est de l’Ecosse, à 3 miles de Banchory, et 15 miles d’Aberdeen sur l’A93, visite du château,, des jardins et du parc, boutique de souvenirs et petite restauration, https://www.nts.org.uk/visit/places/crathes-castle

Crédit photos: Agnès Pirlot et National Trust for Scotland

Rendez-vous dans la rubrique Jardins, Grande-Bretagne, Ecosse, pour découvrir la Route des Châteaux et Jardins en Ecosse, sur les jardins de Drummond, Glamis Castle, Attadale, Cawdor, Inverewe, Arduaine, Kellie, Armadale, Inveraray, Balmoral, Cambo Walled Garden, et dans la rubrique Voyages, Europe, mon reportage sur l’Ecosse, mythes et traditions, ou cliquez sur les liens.

 

 

Pin It on Pinterest