20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

L’histoire, les légendes et les fantômes se mêlent à Glamis Castle, l’un des plus impressionnants châteaux d’Ecosse.

 

Bienvenue à Glamis Castle

«Tout au fond du berceau des ancestrales terres écossaises d’Angus se dressent des pierres qui ont été témoins de plus de six cent ans d’histoire de l’Ecosse.» Hérissé de tourelles, Glamis Castle semble braver toute attaque. L’imposant château féodal est composée d’une maison-tour centrale qui date du 14e siècle. Elle fut agrandie au fil des siècles par deux ailes qui se terminent toutes les deux par une autre tour. La pierre de sable légèrement rosée lui donne des accents de conte de fées.

Résidence royale

Le château de Glamis (prononcez Glahms) est une résidence royale depuis 1372 lorsque le roi Robert II, le premier roi Stuart, accorde à Sir John Lyon la baronnie de Glamis. Quatre ans plus tard, Sir John épouse la fille du roi, la princesse Joanna. En 1606, les seigneurs de Glamis deviennent comte de Kinghorne puis en 1677, comte de Strathmore, chefs du Clan Lyon. Depuis, la famille a appartenu soit à la cour d’Ecosse soit à la cour d’Angleterre, soit aux deux.

Glamis Castle, Patrick, 3rd Earl, 1683

Maison de la ‘Queen Mum’

Glamis est un spectaculaire château qui figure sur les billets de dix livres émis par la Royal Bank of Scotland. Glamis Castle est la maison d’enfance de la mère de sa Majesté la reine Elisabeth II. La Reine Mère née Lady Elisabeth Bowes-Lyon épousa le prince Albert, duc d’York qui deviendra le roi Georges VI. C’est dans le château qu’est née la soeur cadette de la reine, la princesse Margaret.

Glamis Castle Scotland (4)
Glamis Castle John 9th Earl 1775
Glamis Castle Queen Mother's Sitting Room
Glamis Castle Drawing Room

Visite guidée du palais

Glamis Castle est l’un des châteaux les plus visités d’Ecosse. De la salle à manger aux salons de réception, des appartements royaux à la chapelle, l’intérieur du palais renferme des trésors de tableaux, portraits de famille et mobiliers précieux qui nous replongent du Moyen-Age à l’époque victorienne. Le château est aujourd’hui la demeure familiale de Simon Patrick Bowes Lyon, 19th Earl of Strathmore and Kinghorne.

The spirit of Glamis

Glamis est une terre de légendes riche de témoignages de royaumes Pictes. Entre le 4e et le 9e siècle, cette tribu celte contrôlait pratiquement toute l’Ecosse. Elle nous a laissé des pierres ornées de figures géométriques ou figuratives comme celle qui se dresse dans le jardin du presbytère de Glamis. Parti d’Irlande, St Fergus vint y prêcher la bonne parole. Il aurait vécu et serait mort ici. Le 18e comte de Strathmore porte le prénom du saint. (voir mon reportage sur l’Ecosse, mythes, légendes et traditions)

Walter Scott à Glamis

«Je dois avouer, écrivit Sir Walter Scott alors qu’il passait une nuit à Glamis, que lorsque j’entendis derrière moi les portes se refermer les unes après les autres, après que mon guide se fût retiré, j’eus cette sensation d’être trop loin des vivants et quelque peu trop près des morts.» Dans ses escaliers de pierre qui ne mènent nulle part, dans ses pièces secrètes et ses portes murées, Glamis Castle est le château le plus hanté d’Ecosse, voire même de tout le Royaume-Uni.

La Salle de Duncan

Vers 1606, William Shakespeare écrit Macbeth, une tragédie qu’il situe dans l’Ecosse médiévale. Dans les entrailles du château de Glamis, une salle d’armes sombre et voûtée aurait été le théâtre de l’atroce assassinat du roi Duncan par Macbeth pour accéder au trône. Le personnage historique ayant inspiré Shakespeare, le roi Macbeth Ier d’Ecosse, venait fréquemment à Glamis. Mais il n’avait rien du despote dépeint par Shakespare. Il subsiste toutefois l’ombre des trois sorcières, nymphes ou fées créatures de la forêt. Et des fantômes…

Le Salon de la Reine

Juste à l’entrée du Salon de la Reine Mère, le fantôme d’un jeune page s’assoit sur un siège de pierre. Il était renommé pour son espièglerie et en guise de punition, il devait souvent s’asseoir ici. Oublié par une nuit froide au coeur de l’hiver, il mourut de froid. Aujourd’hui, son fantôme qui demande toujours vengeance a pris l’habitude de mettre son pied en travers pour faire tomber tout imprudent à son entrée dans la pièce.

La chambre secrète

Cachée profondément derrière les murs de la crypte, la chambre secrète n’est paraît-il connue uniquement du Lord et de ses descendants. Si l’on colle l’oreille aux murs à minuit un samedi soir, on peut encore entendre le seigneur de Glamis et son vieil ennemi, le comte Crawford, qui jouent aux cartes tout en sanglotant. La malédiction est arrivée lors de leur partie de cartes qu’ils jouèrent le jour du Sabbat. Le dimanche matin, le Diable entra, les condamnant à jouer jusqu’au Jugement dernier.

Le fantôme de Lady Janet

La chapelle du château de Glamis est hantée par une étrange dame vêtue de gris en train de prier à l’un des bancs de la chapelle. C’est le fantôme de Lady Janet Douglas, l’épouse du 6e Lord of Glamis. A la mort de son mari, le roi Jacques V voulut s’emparer du château et il accusa la femme de sorcellerie. Condamnée, cette jeune femme belle et courageuse fût publiquement brûlée vive sur le bûcher d’Edimbourg en 1537. Depuis cet acte de barbarie, son esprit revient hanter Glamis.

Le parc de Glamis Castle

Une avenue longue d’un miles conduit au château. Elle est bordée de grands chênes plantés pour la première fois par Patrick, le 3ème comte au 17e siècle. A son entrée se dresse le portail du mémorial de la Reine Mère inauguré en 2008 par le Prince Charles.

C’est à la fin du 19e siècle que furent créés la grande partie des plantations que l’on admire aujourd’hui, notamment de nombreux conifères. La pineraie peuplée d’arbres exotiques, les jardins et le parc invitent les visiteurs à les explorer du printemps à l’automne.

Le jardin italien

Aménagé vers 1910 par la comtesse Cecilia, mère de la Reine Mère, le jardin italien se situe à l’Est du château. Bordé par une haie d’ifs, il est traversé par une allée de hêtres taillés, Fagus sylvatica, qui forme une tonnelle ombragée. La terrasse supérieure est encadré de deux petits pavillons. On admire les parterres à la française en forme d’éventails séparés de sentiers en gravier. Une fontaine de pierre et un portail décoratif ont été dressés en l’honneur des 80 ans de la Reine Mère.

Glamis Castle Scotland (14)
Glamis Castle Scotland (1)
Glamis Castle Scotland (18)
Glamis Castle Scotland (22)

Glamis Castle Ecosse

Château de Glamis, visite du château, du parc et des jardins, restaurant et boutique de souvenirs. Dans le village de Glamis, visite du Angus Folk Museum sous l’égide du National Trust for Scotland. Glamis se trouve en Ecosse, Angus, à 12 miles au nord de Dundee, à une vingtaine de kilomètres de la Mer du Nord, suivre la A90 puis la A94. https://www.visitscotland.com/fr-fr/ et  https://www.glamis-castle.co.uk/

Crédit photos Agnès Pirlot et Glamis Castle

Rendez-vous dans la rubrique Jardins, Grande-Bretagne, Ecosse, pour découvrir la Route des Jardins en Ecosse, mes reportages sur les jardins en terrasses de Drummond, les jardins d’Attadale,  de Crathes Castle, Cawdor, Inverewe, Arduaine, Kellie, Armadale, Inveraray, Balmoral, Cambo Walled Garden, et dans la rubrique Voyages, Europe, mon reportage sur l’Ecosse, mythes et traditions ou cliquez sur les liens.

 

Pin It on Pinterest