20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

L’hiver participe à l’équilibre de la nature et donc à la réussite de votre jardin. En janvier, le sol est engourdi et les plantes sont en dormance. Immobile, le jardin se repose…

Janus, fils d’Apollon

Janvier doit son nom à Janus, fils d’Apollon. Il avait le pouvoir de connaître à la fois le passé et l’avenir. Ainsi janvier a-t-il deux visages à la charnière de deux années. Dans le calendrier gaulois, janvier était le mois des glaces. Charlemagne l’appelait mois de l’hiver. A Rome, on donnait déjà des étrennes au début de janvier, des figues, du miel et des dattes recouvertes d’une pellicule d’or. Les Gaulois échangeaient eux aussi des cadeaux, une jolie tradition qui nous est restée.

Almanach du jardinier janvier

Le froid, un allier du jardinier

Vive le froid, bonjour la neige. La neige constitue un isolant favorable aux végétaux. Contenant énormément d’air dans ses flocons, la neige forme un coussin naturel qui protège les plantes fragiles des plus fortes chutes de température qui peuvent survenir ensuite. Le gel lui-même est un allié du jardinier car il améliore la structure des terres lourdes et enrichit le sol en éléments minéraux assimilables par les plantes.

Almanach du jardinier janvier

La saison des hellébores

Les pépiniéristes nous offrent au coeur de l’hiver de ravissantes potées fleuries d’hellébores cultivées en serre. Leurs fleurs cireuses ont des coloris étonnants, allant du blanc très pur au pourpre presque noir, en passant par des dégradés subtils de vieux rose. La première à fleurir est la rose de Noël, Helleborus niger, suivie par les Helleborus orientalis. La plus volontaire est l’hellébore fétide, Helleborus foetidus, une espèce indigène en Belgique. On les plante à l’ombre, dans un sol humifère. (voir mon reportage sur les hellébores)

Almanach du jardinier janvier

La personnalité du jardin

«Une plante ne vaut la peine d’être cultivée que si elle est belle en hiver.» Cette citation du paysagiste Piet Oudolf doit attirer notre attention sur l’importance de la silhouette des plantes en hiver, le graphisme des troncs, la beauté du feuillage, les épis des graminées et les ombelles séchées. Considérer leur potentiel esthétique à cette période de l’année reflète un changement fondamental dans la façon d’envisager l’aménagement du jardin. Pensez-y quand vous choisirez vos plantes.

Almanach du jardinier janvier

La nature en dormance

Le froid humide de l’hiver est une étape essentielle pour lever la dormance qui frappe les semences, les bulbes et les bourgeons. L’état de dormance, c’est la vie ralentie dans laquelle sont entrés les végétaux à la fin de l’été. Sans humidité et sans froid, la germination des graines ne pourrait s’opérer. De même, les arbres et les buissons ont besoin d’une période fraîche pour que se produise le débourrement de leurs bourgeons. Le jardin fait semblant de dormir. Mais pensons aux crocus et aux perce-neige qui grignotent, millimètre après millimètre, leur chemin sous leur manteau de feuilles et d’herbes. La vie est là, prête à jaillir au premier souffle du printemps.

Almanach du jardinier janvier

Fertilisez les massifs

C’est en hiver qu’il faut donner «donnez de l’amour à la terre». Pour conserver des plantes en bonne santé, il faut nourrir la terre et lui apporter les éléments nutritifs dont les plantes auront besoin pour se réveiller au printemps. Incorporez à la fourche bêche des amendements organiques, de la poudre de roches, des algues marines, du fumier bien décomposé ou un compost mûr. Enfouis avant le printemps, ces amendements auront le temps d’enrichir le sol et de l’assouplir.

Almanach du jardinier janvier

Plantez tout l’hiver

On peut planter tout l’hiver les arbres, les arbustes, les haies et les rosiers, mais en dehors des périodes de gel car vous enfermeriez une terre glacée en retournant le sol. Si votre commande d’arbres et arbustes à racines nues arrive quand il gèle, mettez les plantes en jauge dans une tranchée en recouvrant les racines de terre. Attendez que le sol se réchauffe avant d’effectuer les plantations. Le gel peut faire des dégâts aux racines des jeunes arbres et arbustes récemment plantés. Protégez-les en buttant leur pied sous un monticule de 20cm de terre ou de paille.

Almanach du jardinier janvier

Le poids de la neige

En altitude, les conifères ont une silhouette effilée qui leur permet de supporter le poids de la neige sans que celle-ci ne casse les branches. Dans nos jardins, les conifères et les arbustes à feuillage persistant comme les rhododendrons et les lauriers-cerise supportent mal d’être couverts de neige. Pour les soulager après une forte chute de neige, il faut agiter doucement leurs branches ou les secouer à l’aide d’un balai, sans les abîmer.

Almanach du jardinier janvier

Les chemins et accès

Si votre trottoir, votre chemin d’accès et votre porche d’entrée sont recouverts de neige, dégagez manuellement à l’aide d’une pelle et recouvrez les surfaces glissantes par un peu de gros sable ou du gravier. Usez avec parcimonie du sel qui est nocif pour les plantes et les organismes vivants sous terre. S’il y a beaucoup de neige, placez quelques pots en bordure du chemin pour éviter de rouler dans le gazon.

Almanach du jardinier janvier

Les vivaces en hiver

Les plantes vivaces, que l’on appelle aussi plantes herbacées, peuvent vivre de longues années à la même place dans un parterre mais la plupart perdent leur feuillage en hiver. Lorsque le premier gel de l’hiver a noirci leur feuillage, il est alors temps de rabattre les tiges à ras du sol pour ne conserver que la souche. Lorsqu’elles sont en décomposition, les feuilles et tiges s’arrachent facilement à la main. D’autres plus coriaces sont coupées au sécateur.

Almanach du jardinier janvier

Janvier au potager

Que reste-t-il au potager en janvier? S’il ne gèle pas, vous pouvez récolter poireau d’hiver, cerfeuil, mâche, persil, chou frisé, épinards d’hiver, salsifis, topinambour, scorsonère, pourpier d’hiver, choux, brocolis. En jauge, il y a encore des chou pommé, chicorée scarole et pain de sucre, choux de Bruxelles. Attendez le mois prochain pour les premiers semis sous châssis.

Almanach du jardinier janvier

Pensez aux oiseaux

Aidez-les en suspendant des filets de graines dans les arbres. Garnissez les mangeoires de graisse, de graines, de baies ou de restes de fruits. Tous les oiseaux frugivores, merle, roitelet, rouge-gorge, vont apprécier un mélange de suif et de son ou de flocons d’avoine. Rajoutez des graines de tournesol ou de céréales pour attirer les granivores comme les pinsons, les moineaux et les mésanges. Placez une coupelle avec un peu d’un peu d’eau en ajoutant une goutte d’huile pour éviter qu’elle ne gèle. Et comme les nouvelles se répandent vite, les oiseaux du voisinage auront vite fait de comprendre qu’ils peuvent s’arrêter dans ce jardin accueillant.

Almanach du jardinier janvier

Les pensées en jardinière

Cultivées comme plantes bisannuelles, les pensées fleurissent dès l’automne et durant tout l’hiver sans craindre le froid. Ces violettes géantes ont atteint des dimensions et une richesse de coloris remarquables. Placez-les en pot sur votre terrasse ou en bordure d’un massif. Combinées avec des primevères et des petits bulbes à floraison printanière, ils vont vous offrir un décor fleuri jusqu’au retour des beaux jours. (voir mon reportage sur les pensées)

Almanach du jardineir janvier

Plantez les haies

Comment reconnaître une haie de charme d’une haie de hêtre? Les feuilles de charme présentent des côtés saillants entre les nervures avec un bord en dents de scie. Les feuilles du hêtre sont ondulées et brillantes, soyeuses au printemps. Les deux espèces forment de bons écrans car leur feuillage brunit et sèche en automne puis reste attaché aux branches jusqu’à la fin de l’hiver. On les plante de préférence en quinconce sur deux rangs parallèles, à raison de 5 plantes par mètre courant. Effectuez deux tailles par an, assez sévères les premières années.

Almanach du jardinier janvier

La couleur des écorces

Quand les arbustes ont perdu leurs feuilles, c’est l’occasion de redécouvrir la beauté de leurs rameaux. Les troncs ivoire aux reflets argentés des bouleaux albosinensis, ermanii, nigra et papyrifera, le bois vert strié de blanc des érables capillipes et davidii, l’écorce cannelle de l’érable griseum et cuivrée du prunus serrulata, les rameaux jaune doré du saule alba ‘Vitellina’ ou rouge corail du cornouiller ‘Sibirica’, chacun est une marqueterie fine, unique, inimitable. (voir mon reportage sur les écorces)

 

Almanach du jardinier janvier
Almanach du jardinier janvier
Almanach du jardinier janvier
Almanach du jardinier janvier
Almanach du jardinier janvier
Almanach du jardinier janvier
Almanach du jardinier janvier
Almanach du jardinier janvier
Almanach du jardinier janvier

Quelques pépites…

Tout comme vous, je suis de plus en plus émerveillée par tout ce qu’on peut trouver comme infos sur Internet. Mais j’aime les livres. Ma bibliothèque déborde de guides de jardinage, de livres sur les plantes et les jardins. Voici quelques pépites que vous trouverez d’occasion, avec un peu de chance.

  • «L’Almanach de Michel le jardinier», Michel Lis et Michel Barbier, éditions Menges 1983
  • «Mon jardin mois par moi», Anita Pereire, éditions Hachette, 1997
  • «L’année du jardinier», Karel Capek, éditions Domaine Etranger, 2000
  • «Mon jardin au fil des saisons», Luc Noël, éditions Alice, 2001
  • «Tuyaux de jardin, 392 secrets et conseils», préface de Jelena de Belder, Fondation Saint-Luc, 2001
  • «Le journal d’une jardinière débutante», Penelope Bennet, éditions Marabout, 2003
  • «Les douze mois d’un jardin. Chroniques», Roger Foulon, éditions Memor Transparences, 2004
  • «En vert et malgré tout. Ou comment rire de soi et du reste au jardin», Nadia de Kermel et Jean-Paul Collaert, éditions Ulmer, 2005
  • «Votre jardin. Astuces d’hier, remèdes de demain», Marc Knaepen, éditions Racine, 2012

Rendez-vous dans la rubrique Jardinage, Travaux de jardinage, pour découvrir Mon jardin en janvier et dans la rubrique Jardinage, Jardin bio, pour découvrir l’Almanach du jardin 2019 avec le calendrier des lunaisons ou cliquez sur le lien.

 

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email