20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

The Singular Patagonia à Puerto Bories est un étrange hôtel musée au design industriel. Retour sur l’histoire des éleveurs de moutons, pionniers des terres australes.

 

Le fjord Ultima Esperanza

The Singular Patagonia se trouve à Puerto Bories, sur les rives du fjord Ultima Esperanza, dans le sud de la Patagonie chilienne. Ce village de pionnier fut nommé en l’honneur de Carlos Bories, gouverneur de la région de Magallanes de 1898 à 1904. Cent kilomètres plus au nord se dressent les énormes tours de granit du mythique Parc Torres del Paine. (voir mon reportage sur le Chili, la Patagonie et le parc Torres del Paine)

The Singular Patagonia

Le premier élevage de moutons

En 1843, la jeune république chilienne prend possession de la région de Magellan et fonde cinq ans plus tard Punta Arenas. Le port est alors le seul point de passage entre les océans Atlantique et Pacifique. La région ne vivait que de peaux de guanacos et de phoques, d’or et charbon et de bois. En 1877, un rancher britannique, Henry Reynard, introduit 300 moutons des îles Falklands.

The Singular Patagonia

José Menéndez, roi de la Patagonie

Un an plus tôt arrive à Punta Arenas un homme ambitieux venu des Asturies, José Menéndez (1846-1918). Ses début ne furent pas facile. En 1880, il achète 500 têtes ovines qu’il fait venir des îles Malouines. Il publie des annonces dans les journaux écossais en quête d’hommes et de chiens disposés à travailler dans ces terres australes. C’est ainsi qu’arrivent d’Ecosse, de Nouvelle Zélande et des Malouines des bergers expérimentés.

The Singular Patagonia

John Mac Lean Fraser

Ecossais de pure souche, John Mac Lean Fraser (1860-1940) fait partie de ces premiers colons européens. En majorité britanniques, ils débarquent en Patagonie à la fin du 19e siècle pour peupler et exploiter ces terres à moutons. John Mac Lean va rejoindre la Société d’exploitation de la Terre de Feu, Sociedad Explotadora de Tierra del Fuego. Celle-ci fut fondée en 1893 par quelques figures emblématiques de l’immigration, José Nogueira, Sara Braun et José Menéndez, qui se gagna le nom de «Roi de la Patagonie».

The Singular Patagonia

Le Frigorifico de Puerto Bories

A 5km de Puerto Natales va se construire, entre 1905 et 1915, le Frigorifico de Puerto Bories. Cette usine est destinée à l’abattage, la congélation et l’exportation de la viande de moutons, en grande partie vers l’Europe. Le complexe industriel de Puerto Bories est alors le plus grand de toute l’Amérique du Sud. Près de 400 personnes y travaillaient de janvier à avril avec plus de 3000 bêtes tuées chaque jour venues de toute la Patagonie, d’Argentine et du Chili.

The Singular Patagonia

Les vastes Estancias

Durant plus de cinquante ans, cette usine fut le véritable poumon économique de la région. Dans son sillage, on assiste à l’émergence de grandes Estancias, des fermes d’élevage qui vont bientôt occuper plus de 1.300.000 hectares. Cette industrie florissante va faire la fortune de quelques familles d’européens. Mais ce fut un désastre au niveau écologique car pour donner des concessions aux éleveurs, le gouvernement exigeait que les terres soient déboisées et rasées de toute végétation.

The Singular Patagonia

La politique de la terre brûlée signa la perte des peuples Indiens qui vivaient dans les steppes et les forêts de Patagonie. En brûlant des milliers d’hectares de forêts, les colons éleveurs de moutons les condamnaient à disparaître. Maladies, massacres, déportations en masse, les Indiens des terres australes ont tous ont été exterminés! (voir mon reportage sur le Génocide des Indiens de Patagonie)

The Singular Patagonia

La fin d’une époque

Puerto Bories fut le principal exportateur de viande vers l’Europe durant la Première et la Seconde Guerre Mondiale. Petit à petit, faute de demande, l’usine doit fermer ses portes en 1975. Les bâtiments sombrent dans un long déclin jusqu’à l’essor salvateur du tourisme. Déclaré monument historique en 1996, le Frigorifico Puerto Bories est racheté en 1998 par les descendants directs du pionnier John Mac Lean Fraser, de son fils Rodrigo Mac Lean Cameron et Kenneth Morrison Mac Sven, époux de Mary Mac Lean Cameron.

The Singular Patagonia

The Singular Patagonia

En 2011, la famille Sahli, avec une tradition hôtelière au Chili, et la famille Mac Lean, descendants des pionniers écossais en Patagonie, font équipe pour transformer l’ancienne usine frigorifique de Puerto Bories en un hôtel-musée spectaculaire. Ainsi naît The Singular Patagonia, un hôtel cinq étoiles au design industriel et vintage. Les bâtiments en brique rouge de style post-victorien ont été conservés et agrandis pour accueillir une cinquantaine de chambres spacieuses et un spa avec une vue majestueuse sur le fjord.

The Singular Patagonia
The Singular Patagonia
The Singular Patagonia
The Singular Patagonia

Un hôtel musée

C’est à bord d’un funiculaire que l’on rejoint la réception de l’hôtel située en contrebas. Les entrepôts servent de cadre au musée et aux parties communes de l’hôtel. L’espace joue avec différents styles, industriel, moderne, anglo-saxon et des matériaux bruts, bois, brique, béton lissé, tôle ondulée, métal clouté.

The Singular Patagonia
The Singular Patagonia
The Singular Patagonia
The Singular Patagonia

Tout ici raconte l’histoire de Puerto Bories, le bar et le restaurant dans les anciens entrepôts et le musée dans la tannerie. Dans la salle des machines on découvre les anciennes chaudières Wilcox 1925 très bien conservées et d’autres fleurons de l’âge d’or industriel britannique, éclairés comme des décors de théâtre.

The Singular Patagonia
The Singular Patagonia
The Singular Patagonia
The Singular Patagonia

Un vieux ponton en bois s’avance dans le fjord. Il était équipé de rails sur lesquels la locomotive et les wagons exposés dans le musée acheminaient les milliers de moutons congelés vers les bateaux en partance pour l’Europe.

The Singular Patagonia

C’est aujourd’hui le quai d’embarquement des visiteurs qui vont visiter les fjords et les glaciers, observer des renards, condors et même peut être avoir la chance d’apercevoir des pumas ou faire des treks dans le parc Torres del Paine.

The Singular Patagonia

The Singular Patagonia, Puerto Bories Hotel, Puerto Natales, Chili. www.thesingular.com

Rendez-vous dans la rubrique Voyages, Amérique, pour découvrir mon reportage sur le Chili, la Patagonie, le Parc Torres del Paine, le Génocide des Indiens de Patagonie, Santiago du Chili, l’île de Pâques, l’histoire des Moai de l’Ile de Pâques, l’île de Chiloé, l’Argentine, la Bolivie et mon voyage dans la Cordillère des Andes, ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest