20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Dans un dédale de fjords et d’archipels, la Patagonie est dominée par les sommets de la grande cordillère des Andes. C’est le royaume de l’eau et du vent.

 

Sud de la Patagonie chilienne

Après avoir visité le Chilil‘île de Pâques, Santiago du Chili et l’île de Chiloé, un nouveau vol me dépose dans l’extrême sud de la Patagonie chilienne. Entre désert des steppes et glaciers vertigineux, ce territoire marqué par la rigueur du climat exerce un attrait magnétique sur les voyageurs.

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne

Pluie, vent et soleil

“Chez nous, il pleut 400 jours par an” se plaignent avec humour les rares habitants de la Patagonie chilienne. Durant le long hiver austral, le sud de la Patagonie est un pays de pluie, de vent et de brouillard. Les vents soufflent souvent à 160 ou 180km heure. Et bien, j’ai eu de la chance lors de mon séjour en Patagonie. Début novembre, c’est à dire le printemps en Amérique australe, le thermomètre a oscillé entre 6° et 18°C.  J’ai eu des nuages, parfois un bon petit vent glacé mais très peu de pluie et beaucoup de soleil.

Patagonie chilienne

 

Détroit de Magellan

Ce détroit mythique découvert en 1520 par Ferdinand de Magellan se révèle sur place comme un immense bras de mer agité par des marées et des courants permanents. Ce fut longtemps le seul point de passage entre les océans Atlantique et Pacifique.

Patagonie chilienne

Punta Arenas, tout au Sud

Fondée en 1848, Punta Arenas est le port le plus austral du Chili. Cette grosse bourgade vécut durant les premières décennies de ses ressources naturelles, peaux de guanacos et de phoques, or et charbon, guano et bois. Il faut trois heures de bus pour rejoindre Puerto Natales, une petite ville située plus au nord.  La steppe recouvre l’horizon. La Patagonie est un désert d’herbes blondes et de broussailles.

Patagonie chilienne

Bois brûlés, un désastre écologique

A la fin du 19e siècle, le gouverneur autorise l’achat de 300 moutons. Ils sont deux millions au début du 20e siècle! Pour donner des concessions aux éleveurs, le gouvernement exige que les terres soient déboisées. Des milliers de kilomètres carrés de forêts de la Patagonie chilienne sont ainsi brûlés et rasés de toute végétation.

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne

Estancias de la Pagagonie

Les grandes exploitations dédiées à l’élevage constituaient les seuls pôles de peuplement dans l’immensité de la pampa. Les Estancias sont aujourd’hui une alternative aux excursions classiques. On peut y découvrir les traditions de l’élevage, la tonte des moutons ou faire une balade à cheval dans les steppes.

 

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie Chilienne
Patagonie chilienne

Ultima Esperanza

Baptisée “Dernier Espoir”, cette province englobe une partie du champ de glace du Sud , le parc national Torres del Paine et le parc national Bernardo O’Higgins. Plus au sud, dans les îles de Magallanes, on observe durant l’été le passage des baleines à bosse et les colonies de manchots de Magellan.

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne

Puerto Natales

Passage obligé pour découvrir le parc Torres del Paine, Puerto Natales est la capitale de l’Ultima Esperanza. La ville offre de nombreux services adaptés aux visiteurs, agences de tourisme, petits hôtels, restaurants et boutiques de sport. On peut y visiter la grotte du Mylodon. En 1890 on y découvrit les restes d’un herbivore, une sorte de singe paresseux ou d’ours géant de 4 mètres de haut disparu il y a dix mille ans.

Puerto Natales Patagonie
Puerto Natales Patagonie
Puerto Natales Patagonie
Puerto Natales Patagonie
Puerto Natales Patagonie
Puerto Natales Patagonie

Puerto Natales n’était il y a quelques décennies qu’un petit port de pêche. Elle accueille aujourd’hui les navires qui emmènent les touristes à la découverte des fjords chiliens. Je me balade dans la ville qui a gardé ses maisonnettes en tôle ondulées et colorées. Des fresques murales évoquent le souvenir des Indiens à jamais disparus.

Puerto Natales Patagonie
Puerto Natales Patagonie
Puerto Natales Patagonie
Puerto Natales Patagonie

Musée historique de Natales

L’histoire des Indiens natifs de la Patagonie est présentée dans le petit musée historique de Puerto Natales. Ces terres hostiles étaient habitées par les Kawesqar, des nomades qui vivaient de la chasse et de la pêche. Ils furent tous exterminés à l’arrivée des premiers colons. (voir mon reportage sur le génocide des Indiens de Patagonie)

Patagonie chilienne

Frigorifico de Puerto Bories

Classé comme monument national historique, le Frigorifico de Puerto Bories est une ancienne usine d’abattage, de congélation et d’exportation de la viande de moutons  vers l’Europe. Témoin de l’âge d’or de l’élevage des moutons en Patagonie, le site abrite un musée et un hôtel splendide, The Singular Patagonia, au design industriel et vintage. (voir mon reportage sur le Frigorifico de Puerto Bories)

Patagonie chilienne

Ruta del Fin del Mundo

Quittant Puerto Natales pour me rendre au parc Torres del Paine, je vais suivre la Ruta del Fin del Mundo!  Située au carrefour des routes qui relient le Chili à l’Argentine, Cerro Castillo est un véritable rendez-vous avec le passé de la Patagonie. Un gigantesque hangar de tonte reste le témoin de l’âge d’or de l’élevage de moutons dans les estancias.

 

Guanaco Patagonie

Des hordes de guanacos

Des hordes de guanacos se baladent dans les collines. C’est le plus grand mammifère sauvage du Chili. Contrairement au lama et à l’alpaca, c’est une espèce non domestiquée. Le premier européen à l’observer lui trouvait une tête de mule, un corps de chameau, des pattes d’un cerf et la queue d’un cheval.

Patagonie chilienne

Le puma de Patagonie

Pourchassé par les éleveurs des estancias, le puma est le maître incontesté de la steppe patagonienne. Ce félin s’attaque aux rongeurs, lièvres, brebis, nandous de Darwin, sortes d’autruches, et guanacos. Le puma est difficile à approcher car il chasse surtout au crépuscule.

Patagonie chilienne

Parc National Torres del Paine

Classées réserve biosphère par l’Unesco, les montagnes du parc Torres del Paine sont le symbole de la toute puissante cordillère des Andes qui semble achever ici sa longue course en plongeant comme à contrecoeur dans les eaux glacées du Pacifique.  (voir mon reportage sur le Parc national Torres del Paine)

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne

Comme taillés à coup de hache, d’énormes tours de granit se profilent au loin cassant brusquement l’horizon infini. Dans ce parc, la nature indomptée donne à la Patagonie chilienne une beauté sauvage que l’on ne rencontre nulle part ailleurs.

 

Ile de Chiloe Patagonie

Lacs bleu turquoise

Les routes qui serpentent dans le parc Torres del Paine bordent de nombreux lacs aux couleurs de lagon polynésien. L’un des plus beaux points de vue se découvre sur le lac Péhoé et son auberge, le plus ancien hôtel du parc.

Patagonie chilienne

Glacier du Lac Grey

D’énormes fragments de glace bleu opalin dérivent sur les rives du lac Grey. Le glacier du Lac Grey est un colosse de glace qui fait près de 5 km de large et s’élève en une falaise de 40 mètres de haut.

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne

Croisière dans les fjords

Parfaitement organisée à partir de Puerto Bories, une croisière m’emmène dans les fjords qui pénètrent profondément dans les montagnes couvertes de forêts.

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne

 

Des cascades surgissent des falaises drainant les eaux provenant des sommets enneigés. Le bateau s’arrête pour observer des colonies de cormorans et des otaries qui se reposent sur une plate-forme rocheuse.

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne
Patagonie chilienne

Le clou de la croisière est la découverte des glaciers du Parc Bernardo O’Higgins appartenant au Champ de Glace Sud. A cause du réchauffement climatique et de la diminution des précipitations, ces glaciers sont en train de fondre comme neige au soleil. Dans quelques décennies, ils auront probablement disparu.

Patagonie chilienne
Patagonie chilienne

Sur la route du retour, le bateau fait une halte dans une estancia au bord d’un fjord. On nous y attend pour le déjeuner traditionnel de Patagonie avec un barbecue d’agneau de Magallanes. Dans ce fjord encerclé de montagnes enneigées, l’atmosphère est magique. On est plus cent mais j’ai l’impression d’être seule au bout du monde!

 

Patagonie chilienne

Carnet de route

  • Y aller: vols quotidiens depuis Santiago du Chili ou Puerto Montt jusqu’à Punta Arenas ou Puerto Natales. A réserver sur le site chilien de Latam pour payer le tiers du prix. www.latam.com
  • Quand y aller: dans l’hémisphère sud, les mois de janvier et février sont les plus chauds et les plus fréquentés par les touristes. Choisissez de préférence les inter-saisons, octobre, novembre, décembre et mars. Les températures changent très vite et en une journée, on peut passer de 5° à 20°C quand il y a du soleil.
  • Circuler: la route de Punta Arenas à Puerto Natales est asphaltée et lisse. Le trajet dure trois heures. On peut louer une voiture et les bus sont fréquents mais dans tous les cas il vaut mieux réserver. www.bussur.com
  • Parcs, réserves naturelles et excursions: www.conaf.cl/parques et www.parquetorresdelpaine.cl et www.turismo21demayo.com
  • Santé: prévoir crème solaire et lunettes de soleil pour se protéger du rayonnement solaire, surtout au printemps, rendu dangereux à cause du trou dans la couche d’ozone qui protège la terre des rayons solaires.
  • Où loger: Hostal Camino Santiago, un petit hôtel familial à Puerto Natales. Le patron parle anglais et est de bon conseil pour réserver les visites et excursions. www.hostalcaminodesantiago.cl

 

Rendez-vous dans la rubrique Voyages, Amérique, pour découvrir mon reportage sur le Chili, le Parc Torres del Paine, le Génocide des Indiens de Patagonie, l’Hôtel The Singular Patagonia du Frigofico de Puerto Bories, Santiago du Chili, l’île de Pâques, l’histoire des Moai de l’Ile de Pâques, l’île de Chiloé, l’Argentine, la Bolivie et mon voyage dans la Cordillère des Andes, ou cliquez sur les liens.

 

 

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest