20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Surnommée la Venise du Nord, Bruges est une ravissante ville médiévale flamande cernée de canaux. Visite guidée d’un musée à ciel ouvert.

 

En terre flamande

Avec plus de huit millions de visiteurs par an, Bruges (Brugge) est la ville la plus visitée de Belgique. Située à 2h30 de Paris et 50 minutes de Bruxelles en train, cette cité médiévale se trouve en Flandre occidentale, à 15km de la Mer du Nord, de Zeebrugge, Knokke et du Zwin. Une véritable carte postale à découvrir à pied, en calèche, à vélo ou en bateau au fil de ses canaux.

Cité médiévale

Place forte du comté de Flandre au 9e siècle, Bruges est l’une des plus cités les plus prospères du Moyen-Age grâce à son accès à la mer. Elle atteint son apogée entre le 12e et le 15e siècle où elle devient la première place financière d’Europe, commerçant avec Londres, Hambourg, Gênes et Venise.

Les canaux de Bruges

Au 12e siècle, les canaux de Bruges longent déjà le tracé des premiers remparts de la ville. Utilisant les cours d’eau traditionnels, ils ont été reliés par une multitude de petits canaux transversaux qui servaient de quais de déchargement et d’embarquement pour les bateaux qui venaient de la mer.

Classée par l’Unesco

Au 16e siècle, l’ensablement du chenal la reliant à la mer provoque le déclin de la ville. Devenue pauvre et presque abandonnée, Bruges s’endort dans un long sommeil. La cité a ainsi conservé intact son patrimoine architectural, pour le plus grand bonheur des visiteurs qui viennent aujourd’hui découvrir l‘une des villes médiévales les mieux conservées au monde.

Classée au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco pour son exceptionnelle architecture gothique caractéristique de l’Europe du Nord et des régions de la Baltique, Bruges est le berceau des Primitifs flamands et un centre de développement pictural dont ont bénéficié des artistes tels que Jan Van Eyck et Hans Memling dont on peut admirer de nombreuses oeuvres dans les musées et les églises.

Porte de Gand

Les tours rondes de la Porte de Gand marquent l’entrée de la cité au Sud-Est de la ville. Erigée au début du 15e siècle, elle avait un rôle défensif avec les murailles, les canaux et les fossés. C’est par cette porte que je pénètre dans la ville cité pour rejoindre le Parking de Pandreitje où je laisserai ma voiture pour la journée. Je suis proche du Parc Astrid bordé de nombreux petits hôtels et Bed & breakfast charmants.

Quai du Rosaire

Ma première promenade me mène au Quai du Rosaire (Rozenhoedkaai), l’endroit le plus photogénique de Bruges. Il se trouve sur l’ancien port de sel, une denrée précieuse au Moyen-Age qui permettait de conserver les aliments.

Quai du Rosaire Bruges (3)
Quai du Rosaire Bruges (4)
Quai du Rosaire Bruges (1)
Quai du Rosaire Bruges (2)

Le Quai du Rosaire longe le canal Dijver bordé de maisons flamandes typiques en brique à redents qui se reflètent dans l’eau du canal. Aujourd’hui, c’est un des lieux d’embarquement des balades en bateaux sur les canaux.

Pont Saint Boniface

Je flâne le long du canal pour me diriger vers l’église Notre-Dame de Bruges. En chemin, je découvre le Pont Saint Boniface (Bonifaciusbrug), un pont de brique et de pierre un peu moussu aux dalles glissantes et à l’atmosphère médiévale. Attirant une foule de touristes en été, il est cependant l’un des plus récents de Bruges et date du début du 20e siècle.

Pont Saint Boniface Bruges (3)
Pont Saint Boniface Bruges (2)
Pont Saint Boniface Bruges (4)
Pont Saint Boniface Bruges (5)

Eglise Notre-Dame de Bruges

Dressant fièrement son immense flèche de 122 mètres de haut, l’église gothique Notre-Dame (Onze-Lieve-Vrouwekerk) a été érigée à partir du 13e siècle, témoignant la richesse de la ville. L’église abrite les mausolées de Charles le Téméraire et Marie de Bourgogne. On peut y admirer un véritable trésor, la sculpture en marbre de la Vierge à l’Enfant de Michel-Ange, la seule oeuvre de l’artiste à avoir quitté l’Italie de son vivant.

Hôpital Saint-Jean

Construit au milieu du 12e siècle, l’Hôpital Saint-Jean (Sint-Janshospital) est l’un des plus anciens bâtiments hospitaliers d’Europe. On visite l’église, la chapelle et les salles médiévales, la pharmacie de l’hôpital et le grenier dont la charpente gothique en chêne datant du 13e siècle est l’une des plus anciennes et monumentales d’Europe.

Pendant plus de 800 ans, c’est dans cet ensemble de halles datant de l’époque bourguignonne que les pauvres, les pèlerins, les malades et les blessés venaient se faire soigner. Le visiteur découvre aujourd’hui dans le musée six chefs-d’oeuvre du peintre Hans Memling.

Hopital Saint Jean Bruges (2)
Hopital Saint Jean Bruges (5)
Hopital Saint Jean Bruges (4)
Hopital Saint Jean Bruges (3)

Cathédrale Saint-Sauveur

Mes pas me mènent vers la Cathédrale Saint-Sauveur (Sint-Salvators-Kerkhof). Construite entièrement en brique entre le 10e et le 15e siècle, c’est la plus ancienne église paroissiale de Bruges. Cet édifice massif et impressionnant possède entre autres un jubé et des orgues, des tombes médiévales, des tapisseries bruxelloises ainsi qu’une riche collection de peintures flamandes dont des oeuvres de Dirk Bouts et Hugo van der Goes.

Steenstraat, rue bourgeoise

Pour rejoindre la Grand Place et le beffroi, j’emprunte la Steenstraat. Cette longue rue commerçante est une des plus belles artères de la ville avec une multitude de boutiques de mode qui font le bonheur des fans de shopping.

J’admire le magnifique alignement des façades de ses maisons bourgeoises qui alternent les pignons à gradins en brique, les façades baroques et néo-gothiques accolées les unes contre les autres.

Steenstraat Bruges (3)
Steenstraat Bruges (5)
Steenstraat Bruges (6)
Steenstraat Bruges (4)
Steenstraat Bruges (7)
Steenstraat Bruges (1)

Grand Place de Bruges

Située en plein centre de la ville et très animée surtout le mercredi matin, jour du marché, la Grand Place de Bruges ou Place du Marché (Grote Markt) est une place pavée qui s’étend sur un hectare. Elle est bordée par le palais provincial et par des demeures flamandes et des bâtiments néo-gothiques dont les rez-de-chaussée sont autant de terrasses de restaurant prises d’assaut par les locaux et les touristes.

Au centre de la place trônent les statues de Jan Breydel et Pieter de Coninck, héros flamands du 14e siècle qui résistèrent aux troupes françaises de Philippe le Bel.

Beffroi de Bruges

Datant du 13e siècle, le beffroi de Bruges s’élance dans le ciel au sud de la Grand Place. Au Moyen-Age, cette tour de guet était un symbole du pouvoir de la ville. Il fait partie d’un ensemble de halles en brique qui étaient occupés par des entrepôts et des salles de vente. Il faut grimper en haut de ses 366 marches pour arriver tout en haut de la tour de la Lanterne qui offre une vue époustouflante de la ville et de ses environs. On découvre au passage le clavier sur lequel le carillonneur de la ville joue les 47 cloches du carillon le mercredi, le samedi et le dimanche de 11h à 12h. L’été des concerts de carillon sont organisés.

Place du Bourg

Je reviens sur mes pas pour découvrir la Place du Bourg (Burg), une place carrée qui était le quartier général du comte de Flandre. Situé à l’emplacement du premier château édifié à Bruges au 9e siècle, la place du Bourg est dominée par l‘hôtel de ville gothique (Stadhuis) dont la façade ouvragée est parée de statues abritées par des niches. Accolée à l’hôtel de ville s’élève la façade richement décorée de la basilique du Saint-Sang qui abrite une relique du sang du Christ. A droite se dresse le greffe civil dont les dorures brillent au soleil. C’est sur cette place que sont souvent organisés les concerts en plein air au coeur de Bruges.

Place du Burg Bruges (3)
Place du Burg Bruges (2)
Place du Burg Bruges (1)
Place du Burg Bruges (4)

Quartier de la Hanse

La très commerçante Vlamingstraat me mène à la Place Jan Van Eyck, du nom du plus célèbre des peintres Primitifs flamands qui vécut au début du 15e siècle. C’est dans ce quartier parcouru par l’un des plus grands canaux de la cité que pendant le siècle d’or de Bruges les navires marchants arrivaient de tous horizons. Les capitaines déchargeaient leurs marchandises et s’installaient dans de somptueuses maisons flamandes.

Place Jan Van Eyck Bruges (4)
Place Jan Van Eyck Bruges (3)
Place Jan Van Eyck Bruges (2)
Place Jan Van Eyck Bruges (1)

Béguinage de Bruges

Le pont à trois arches et le porche qui passe sous la statue d’Elisabeth de Hongrie me mènent au vieux Béguinage de Bruges (Begijnhof). Ce lieu paisible ombragé de peupliers est entouré de petites maisons blanches qui datent du 15e au 18e siècle. Elle accueillaient les béguines, des femmes laïques qui avaient choisi de rejoindre la vie religieuse pendant un certain temps. Depuis une centaine d’années, une communauté de soeurs bénédictines occupe cet espace bucolique. Je quitte Bruges en longeant le lac d’Amour (Minnewater), véritable havre de paix dont les rives sont peuplées de nombreux cygnes, symboles de Bruges.

Béguinage de Bruges (3)
Béguinage de Bruges (4)
Béguinage de Bruges (2)
Béguinage de Bruges (1)

Carnet de route

Y aller: capitale de la Flandre occidentale au nord-ouest de la Belgique, Bruges attire chaque année huit millions de touristes. Plus d’infos  https://www.brugestourisme.com/  et www.visitbruges.be

Venir en voiture: autoroute E40 Bruxelles Ostende sortie Bruges. Plusieurs parking autour du centre ville https://www.visitbruges.be/se-garer-a-bruges-2

Venir en train: train direct depuis Bruxelles-Midi, ou Thalys Paris Bruxelles Ostende ou TGV depuis Lion ou Lille. La gare de Station Brugge est située à un quart d’heure à pied du centre ville. https://www.brugestourisme.com/venir-a-bruges/venir-a-bruges-en-train/

Bon à savoir: Malgré la pandémie, Bruges accueille toujours les touristes qui sont cependant beaucoup moins nombreux cette année, ce qui est très agréable pour se promener. Les musées, bars et restaurants sont fermés mais certains proposent des plats à emporter. Il y a de nombreuses friteries ‘Fritkot’ où l’on se fait servir des cornets de frites, mayonnaise et fricadelles

Musées de Bruges (5)
Beffroi de Bruges (1)
Musées de Bruges (4)
Musées de Bruges (6)
Musées de Bruges (2)
Musées de Bruges (3)

Musées de Bruges:  Museabrugge (sites généralement fermés le lundi) https://www.museabrugge.be/fr

  • Vierge à l’Enfant de Michel-Ange, Musée de l’Eglise Notre-Dame O.L.V.-kerk Museum
  • Peintures des Primitifs flamands au Groeningemuseum
  • Tapisseries, dentelles et objets qui retracent l’histoire de Bruges au Gruuthusemuseum
  • Chefs-d’oeuvre de Hans Memling dans l’Hôpital Saint-Jean Sint-Janshospital
  • Beffroi et Carillon de Bruges
  • Arts et traditions populaires au Volkskundemuseum
  • Musée de l’hôpital Notre-Dame de la Poterie Onze-Lieve-Vrouw-Ter-Potterie

D’autres musées:

Festival lueurs d’hiver Winter gloed: Cet hiver, à cause de la pandémie, il n’y aura pas de marché de Noël. Mais la ville de Bruges organise un parcours lumineux gratuit avec une centaine de sapins de Noël et d’éclairages féériques répartis dans tout le centre ville. Du 27 novembre 2020 au 10 janviers 2021, de 15h30 à minuit.  https://www.brugge.be/wintergloed

Et pour rêver: un superbe poème que ma petite fille Colombine apprend à l’école: ‘Les carillons de Bruges’ de Renaud Bosc (2007)  https://poesie.webnet.fr/vospoemes/Poemes/renaud_bosc/les_carillons_de_bruges

Pour découvrir mes reportages sur Les Pécheurs de crevettes à Cheval sur la côte belge, le Manneken-Pis à Bruxelles, le site la bataille de Waterloo 1815, l’Abbaye de Villers-la-Ville, le Musée Follon, le Musée Hergé, Africa Museum, Pairi Daiza, les Grottes de Han, les Jardins d’Annevoie, le Musée de Gaasbeek et d’autres centres touristiques en Belgique, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Belgique ou cliquez sur les liens.

 

 

Pin It on Pinterest