20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Coup de coeur pour la Villa Torrigiani à Camigliano, un trésor bien gardé à la façade baroque luxuriante bâtie au 17e siècle pour les Santini.

 

Villa Torrigiari à Camigliano

Protégé des regards par un haut mur d’enceinte dans le paisible hameau de Camigliano, dans la campagne lucquoise au pied des Apennins, la Villa Torrigiani est une propriété privée qui se distingue par son côté secret et sa conception grandiose. Visite guidée en compagnie de la Princesse Vittoria Colonna.

Villa Buonvisi

La Villa Torrigiani fut édifié au 16e siècle par la puissante famille Buonvisi, marchands de soie et banquiers de Lucca. Ce n’était alors qu’une résidence de campagne recevant une loggia et un double belvédère au sommet. Le domaine comporte alors une chapelle, des maisons de fermiers, un pressoir, une étable pour les carrioles, un colombier, verger, potager, jardinet d’agrumes et des fontaines et statues de toutes sortes. Dans son journal de voyage, Montaigne note en 1581 «J’allais voir hors de Lucques la maison de campagne de Benoît Buonvisi que je trouvais d’une beauté médiocre.»

Jardin de Flore

La renommée de la Villa Torrigiani est due en partie au Jardin de Flore, un petit jardin encaissé parfaitement conservé depuis le milieu du 16e siècle. Ce jardin secret intime est accessible grâce à un double perron à balustrades qui enveloppe une grotte artificielle ornée de mosaïques de pierres avec des statues et fontaines et des passages souterrains.

Palazzo Santini

C’est au milieu du 17e siècle que le marquis Nicolao Santini, ambassadeur de la République de Lucca auprès du roi de France Louis XIV, va donner à la villa son allure princière. Après avoir voyagé en Italie et en Europe, il épouse Maria Luisa Buonvisi, nièce du cardinal Girolamo Buonvisi. Sur le blason de la façade, on remarque les armoiries de la famille Santini, deux pointes de diamant avec en dessous une fleur de camélia épanouie.

Baroque maniériste

On entrevoit la façade sud de la demeure à travers les ouvertures percées stratégiquement de part et d’autre d’un grand portail d’entrée, formant un accès théâtral au palais princier de Santini. Cette façade baroque couverte d’un crépi ocre attire le regard de loin rythmée par un soubassement de pierre grise, la superposition d’arcades, de piliers et de balustrades et le marbre blanc des médaillons, des bustes et des statues allégoriques.

Façade Renaissance

La façade arrière est de style Renaissance tardive avec un long portique d’ordre toscan en rez-de-chaussée. A l’intérieur de la Villa, un escalier en colimaçon mène à un grand salon et à des pièces adjacentes ornées de fresques en trompe-l’oeil de Pietro Scorzini, de stucs, de mobilier d’époque et de précieuses tapisseries de soie qui faisaient la fierté des marchands et artisans de Lucques. Ils témoignent encore de la vie de cour de l’aristocratie à cette époque.

Des bassins et jeux d’eau

Un plan du jardin créé par la famille Santini au 17e siècle autour de la Villa Torrigiani montre qu’il y avait des parterres de broderie de style formel à la française. Ceux-ci ont disparu mais il reste encore deux bassins ovales symétriques dans lesquelles se reflète la façade baroque de la villa côté sud et à l’arrière un bassin central animé par un ingénieux système hydraulique qui est encore en état de marche.

Jardin paysager

Le marquis florentin Pietro Torrigiani épouse en 1816 la dernière descendante du marquis Nicolao Santini. Il rajoute au blason familial une tour et trois étoiles et transforme le parc dans le style paysager. Quelques grands arbres, platanes et tulipiers en fleurs bordent l’allée qui conduit à la Villa. Des essences rares provenant de différentes parties du monde peuplent le parc, Liriodendrum tulipifera, Cedrus atlantica, Taxodium disticum, Magnolia grandiflora, Olea fragrans ainsi que des bosquets de camélia.

Le dernier Marquis Torrigiani, Carlo Luca, laissa la propriété à sa fille unique, Simonetta, mariée au Prince de Stigliano Don Carlo Colonna qui l’ouvrit au public en 1967. La villa est aujourd’hui la propriété de Don Fabio et Donna Vittoria Colonna dei Principi di Stigliano.

Villa Torrigiani, Via del Gomberaio 3 à Camigliano, Toscane, Italie. http://www.villeepalazzilucchesi.it/web/index.php

A lire: Villas de Lucques, Les délices de la campagne, par Maria Adriana Guisti, éd. Gourcuff Gradenigo, 2015.

Reportage publié en 2016 dans L’Eventail (www.eventail.be)

Rendez-vous dans la rubrique Jardins, Italie, pour découvrir mes reportages sur les Villas et Jardins de Lucques, les jardins de la Villa Garzoni, la Villa Reale de Marlia, la Villa Oliva, la Villa Grabau, la Villa Gamberaia et le Jardin exotique de Pallanca ou cliquez sur les liens.

 

Pin It on Pinterest