20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Le charme de l’Abbaye La Cervara tient surtout à son extraordinaire situation à pic sur la mer, dans l’une des plus belles parties de la Riviera ligurienne.

 

Histoire et légendes

L’Abbaye La Cervara surplombe la mer entre Santa Margherita et Portofino, en Ligurie. Son histoire se mêle à la légende. On raconte des visites de Francesco Petrarca, de Santa Caterina da Siena, des Papes Gregorio XI, Urbano VI et Pio VII. On parle aussi de la captivité du roi de France François Ier qui fut battu à Pavia en 1525 par Charles V d’Espagne et emprisonné dans la tour qui surplombe la mer.

L’origine de l’Abbaye La Cervara remonte à l’été 1361, date de la pose de la première pierre de la construction d’un monastère bénédictin consacré à San Girolamo. La crypte est la partie la plus ancienne de l’abbaye tandis que la salle capitulaire date du 15e siècle. Les périodes de prospérité aux 16e et 17e siècle nous ont laissé la Tour Sarrasine, les fondements de l’église, le cloître et certaines parties du monastère restauré au 19e siècle.

Une ceinture boisée

Protégée par la végétation dense et riche du maquis méditerranéen, l’abbaye s’entoure côté montagne de chênes verts, pins d’Alep, bruyère arborescente, frêne, micocoulier, arbousiers et fleurs de ciste. Au loin, s’étale une succession de terrasses cultivées d’oliviers typiques du paysage ligure.

Le jardin à l’italienne

Surplombant la baie, le jardin à l’italienne s’offre à l’eau comme la proue d’un navire. Créé au 19e siècle, ce jardin s’étend sur deux niveaux naturellement reliés par des escaliers et des pergolas couvertes de vignes.

La partie supérieure est rythmée par des piliers octogonaux recouverts de jasmin étoilé qui, pendant la floraison, répand son délicieux parfum.

Des haies de buis et des topiaires habilement taillés en formes géométriques comme des cônes et des spirales entourent une fontaine de marbre du 17e siècle représentant un putto.

Adossées aux murs ou disposés le long des bordures, les plantes font partie intégrante du jardin. De l’agave au strelitzia, du palmier au bougainvillier, des agrumes aux lauriers-roses, le jardin contient un concentré botanique du monde entier.

Une glycine plusieurs fois centenaire aux dimensions spectaculaires recouvre une pergola. Elle se couvre de grappes violettes au mois d’avril, offrant un spectacle inoubliable. Elle conduit à une terrasse qui surplombe la mer, ombragée par des pins d’Alep.

Plus loin, un petit jardin de plantes aromatiques et médicinales évoque le jardin des simples de l’abbaye. Lorsque les senteurs capturées se mêlent à celles de la mer, c’est un plaisir pour tous les sens.

Abbaye La Cervara

Classée Monument National en 1912, l’Abbaye La Cervara est aujourd’hui la propriété d’un collectionneur privé avec locations d’appartements et de chambres d’hôtes. Elle se visite sur rendez-vous ou certains jours par mois et accueille régulièrement des événements, concerts et mariages. La Cervara, Lungomare Rossetti, via Cervara 10, 16038 Santa Margherita Ligure. https://www.grandigiardini.it/ et http://www.liguriaguide.com/ et https://www.lamialiguria.it/en/ et https://www.cervara.it/

Rendez-vous dans la rubrique Jardins, Italie, pour découvrir mes reportages sur Les Villas et Jardins de Ligurie, la Villa Hanbury,  le parc de la Villa Durazzo, le Jardin exotique de Pallanca, les Villas et jardins de la région de Lucca, les jardins de la Villa Reale de Marlia, la Villa Garzoni, la Villa Torrigiani à Camigliano, la Villa Oliva, la Villa Grabau, la Villa Gamberaia et ou cliquez sur les liens.

 

Pin It on Pinterest