20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Semer, bouturer, acclimater, protéger, récolter… En toutes saisons, la serre multiplie le plaisir que procure le jardinage.

 

Une serre en toutes saisons

Si vous prenez plaisir à multiplier quantité de petites plantes que vous regardez pousser avec amour, alors il vous faut absolument une serre. Sous abri vitré, toute graine semée lève, toute bouture s’enracine, toute plante fragile trouve son équilibre. Un endroit un peu hors du temps et des saisons dont rêvent tous les jardiniers.

Micro-climat

Chauffée les trois quarts du temps à l’énergie gratuite du soleil, la serre est l’endroit idéal pour le développement des végétaux. On y cultive les légumes en avance sur la saison, des fleurs saisonnières à foison, des plantes fragiles et rares qui ne supportent pas le froid. Alors ne vous en privez pas. Et profitez de ce plaisir des odeurs concentrées de fleur d’oranger, de freesia et de terre chaude et humide.

Serre en kit

Une serre est une construction solide faite pour durer. La première décision est de choisir entre une serre livrée en kit à monter soi-même ou une serre livrée et montée par un installateur. Dans le premier cas, il s’agit d’un matériel léger avec une garantie encore plus légère. Ce type de serre est juste au dessus du châssis et elle s’assemble comme un grand jeu de mécano. Pour ce type de serre comme pour les serres de fabricants, il faut prévoir une bonne fondation. Certaines serres sont vendues avec une fondation en béton ou en aluminium prête à l’emploi qui va assurer la stabilité de la serre.

Maison de verre

La serre classique ressemble à une petite maison de verre avec un toit à deux pans. Certains modèles ont des rallonges et permettent un grand choix de dimensions. On trouve également des formes plus élaborées, octogonales ou avec des angles arrondis, mais nettement plus onéreuses. Les serres adossées le long d’un mur offrent l’avantage d’économiser de l’énergie puisqu’elles bénéficient de plus de chaleur par réfraction. Elles sont en revanche moins lumineuses. Il existe également des serres dont le cadre est placé sur un muret en briques.

Bois, acier, PVC ou aluminium?

L’ossature peut être en acier, en aluminium ou en bois. Les serres de jardin les plus vendues sont aluminium. Ce matériau léger et flexible résiste aux lourdes charges. Comme il n’est jamais attaqué par la rouille, il a une très longue durée de vie. Par contre, l’aluminium est un matériau qui conduit le froid et provoque une condensation gênante. Le fer forgé permet des silhouettes élégantes et raffinées mais le métal rouille. Le PVC est un matériau bon marché qui isole bien mais qui ne possède pas cette puissance portative. Il n’est donc pas fait pour de grandes serres. Le bois est un excellent isolant mais c’est un matériau lourd avec une ossature épaisse qui laisse passer moins de lumière.

Verre, polycarbotane ou film plastique?

Les parois inclinées de la serre offrent un meilleur rendement thermique et une pression réduite du vent. Le verre procure le meilleur effet de serre et il retient idéalement la chaleur. Mais il est lourd et ils risque de se briser. Les plaques polycarbonates sont moins transparentes mais elles sont plus légères, incassables et plus faciles à manipuler. Montées sur une armature semi-circulaire, les bâches en plastique souples sont très bon marché. Faciles à monter, elles sont fragiles lors des tempêtes et d’une esthétique douteuse.

Besoin d’un permis?

La construction d’une serre est généralement exempte de permis de construire. Mais cela dépend de la taille de la structure, de son utilisation et de son emplacement. Chaque commune peut avoir son propre règlement communal qui complète le code urbanistique des Régions. Si vous habitez dans une zone urbaine, rurale ou dans un lotissement, la règle n’est pas la même. Pour éviter tout litige, mieux vaut se renseigner. (voir mon reportage sur le Permis pour les serres et les abris de jardins)

Exposition Nord-Sud

Pour bénéficier au maximum du chauffage naturel dispensé par le soleil, il faut exposer les surfaces importantes aux premiers et aux derniers rayons du soleil. L’idéal est donc de construire la serre dans un axe Nord-Sud. Pourquoi? Le soleil se lève à l’Est et ses rayons bas sur l’horizon pourront chauffer une large paroi vitrée. Au zénith, le soleil frappe en direct le faîte de la serre mais quand il se couche à l’Ouest, c’est de nouveau une large paroi vitrée qui profite de la dernière chaleur du jour. Il faut aussi éviter l’ombre des arbres, des murs et installer la serre à l’abri du vent.

Ombrager la serre

L’été, on cherche surtout à protéger les plantes de l’insolation par différents systèmes. Le soleil et la chaleur ont pour conséquence que les plantes maintenues sous un vitrage souffrent d’une chaleur exceptionnelle qui peut parfois monter jusqu’à 50°C dans une serre mal aérée! Pour pallier à ces inconvénients majeurs, on peut soit badigeonner les parois vitrées par un lait de chaux soit placer des stores, des claies en bambou ou en plastiques facile à mettre en place et à enlever en fin de saison. Au contraire, si la lumière du jour manque, des lampes sont également disponibles pour encourager la croissance des plantes.

Aérer la serre

Le principal ennemi des plantes cultivées en serre est le manque d’air. Même en plein hiver, il est indispensable d’aérer la serre, ne serait-ce que quelques minutes en cas de gel continu. L’aération supprime la condensation et empêche la formation de gouttes d’eau froide qui tombent sur les plantes. Cela évite la prolifération des moisissures et des maladies cryptogamiques qui entraînent la pourriture des feuilles et des fleurs. A partir du mois de mars, les aérateurs doivent être ouverts durant la journée et dès le mois de mai, nuit et jour. Il existe un dispositif d’ouverture automatique de la serre pour que l’aération se fasse même en votre absence.

Système d’arrosage

Pendant l’hiver, surtout dans une serre froide, il faut arroser parcimonieusement. Mais dès le printemps, les arrosages réguliers sont indispensables. Il ne faut pas oublier que dans la serre, l’évaporation est plus importante qu’à l’extérieur, même au printemps. Il faut donc arroser plus et plus souvent, sans pour autant noyer les plantes. En été, l’arrosage provoque une chute des températures favorables aux plantes qui souffrent dans un air trop chaud et trop sec. En plus de l’arrosage, il faut mouiller une ou deux fois par jour la terre et l’allée d’accès.

Rationaliser l’espace

Le rangement est primordial dans une serre. Il faut parvenir à caser un maximum de choses dans un volume étroit. La tablette sert à déposer les plantes en pots et à réaliser des semis ou boutures. Elle est généralement installée de chaque côté de la serre, avec une allée centrale qui peut être dallée. Le dessous des tablettes peut recevoir les plantes à forcer ou à hiverner car cet endroit ne reçoit que peu de lumière. Quelques étagères permettent de ranger le matériel.

Substrat de culture

Pour réussir vos semis et boutures, le substrat doit être fin, léger et bien émietté. Vous pouvez acheter un terreau spécial en jardinerie ou bien fabriquer votre propre substrat en mélangeant de la terre de jardin, un compost de feuilles mortes bien décomposé et tamisé, un peu de tourbe ou de la fibre de coco et du sable du Rhin. Ce substrat retient l’eau et sa couleur foncée favorise le réchauffement. Le terreau est enrichi tous les quatre mois par un engrais organique qui assurer une bonne alimentation des plantes sur une longue durée. Evitez l’excès de fertilisation qui produit des légumes beaucoup trop riches en nitrates, nocifs pour la santé. (voir mon reportage sur les Terreaux pour semis et plantations)

Serre froide

La serre froide n’est pas chauffée. La température peut y être légèrement inférieure à 0°C mais elle sera toujours supérieure de quelques degrés de celle de l’extérieur. Certains fabricants proposent des panneaux isolants efficaces pour lutter contre le froid. On y cultive les plantes alpines et les cactées les plus rustiques. Au début du printemps, on y prépare tous les semis et repiquages de fleurs et de légumes destinés au jardin. La végétation aura en moyenne trois à quatre semaines d’avance par rapport au jardin.

Serre chauffée

Une serre doit être chauffée ou du moins maintenue hors gel pour hiverner les plantes fragiles, les plantes d’orangerie, les géraniums, les souches de dahlias ou de cannas ou multiplier les plantes d’intérieur. La serre tempérée maintient en hiver une température de 7 à 10°C. Il est donc essentiel d’envisager une installation électrique permanente ou un chauffage d’appoint mobile électrique, au pétrole ou au gaz. Au moment de votre choix, tenez bien compte des règles de sécurité. Dès février s’il ne fait pas trop froid, vous pourrez tenter les premiers semis de plantes annuelles fleuries et de légumes.

Serre paradis du jardinier (16)
Serre paradis du jardinier (8)
Serre paradis du jardinier
Serre paradis du jardinier (5)

Où trouver des semences en Belgique?

Rendez-vous dans la rubrique Jardinage, Aménagements, pour découvrir mon reportage sur les Permis pour construire une serre et dans la rubrique Travaux de jardinage mon reportage sur le Semis des fleurs annuelles et dans la rubrique Potager mes reportages sur le Calendrier des semis au Potager, les cultures de Tomates, Salades, Bettes à cardes, Piments et poivrons, Choux, Potirons ou cliquez sur les liens.

 

 

Pin It on Pinterest