20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Murano, l’île des verriers, Burano, l’île des dentellières et Torcello, l’île des mosaïques, visite des trois plus belles îles de la lagune de Venise. 

 

Un chapelet d’îles

Inscrite au patrimoine de l’Unesco, la lagune de Venise est formée d’un chapelet d’îles. Certaines  sont artificielles comme Venise ou Murano qui sont montées sur pilotis. D’autres sont des îles naturelles formées de dunes apportées par les alluvions comme Burano et Torcello. Venant de Venise, il suffit de prendre un vaporetto pour visiter les trois îles. Une belle excursion d’une journée. (voir mon reportage sur Venise)

Murano, l’île des verriers

Murano se trouve à environ 2,5 km de Venise. Après un trajet d’une dizaine de minutes qui longe l’île San Michele où se trouve le cimetière de Venise, on arrive à la station Colonna ou à la station du Faro à Murano, l’une des plus grandes îles de la lagune.

Murano Italie (8)
Murano Italie (4)
Murano Italie (12)
Murano Italie (6)

Murano possède un large canal qui partage l’île en deux. L’île était le lieu de villégiature préféré des riches Vénitiens, nobles, artistes, peintres et écrivains qui appréciaient sa douceur et ses parfums.

L’île possédait une vingtaine d’églises et de nombreux palais et casins, lieux de plaisirs et d’argent qui furent détruits par Napoléon Bonaparte lors de son occupation de Venise en 1797.

Il reste aujourd’hui deux belles églises. Fondée au 7e siècle, Santi Maria e Donato fut reconstruite au 12e siècle dans le style byzantin de Ravenne. Le magnifique pavement de mosaïques rappelle celui de la basilique St-Marc.

Datant du 16e siècle, l’église San Pietro Martire mérite également une visite car elle abrite plusieurs tableaux de Véronèse et une madone de Giovani Bellini.

La plupart des boutiques de souvenirs et les terrasses des restaurants se concentrent au bord de la Fondamenta dei Vetrai. C’est ici aussi que se trouvaient les manufactures de soufflage de verre.

Murano est réputée depuis le 13e siècle pour son art du verre d’une extrême finesse. Le Musée du verre, Museo del Vetro, évoque toute l’histoire du verre avec une collection de pièces précieuses datant de l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Les maîtres verriers sont encore bien présents sur l’île mais il n’est pas très facile de visiter un atelier aujourd’hui.

Dans les boutiques, on trouve surtout des produits bon marché qui plaisent aux touristes. (voir mon reportage sur le verre soufflé de Murano)

Murano Italie (18)
Murano Italie (15)
Murano Italie (16)
Murano Italie (17)

Burano, l’île des dentellières

Située à 3km de Murano, Burano est la plus agréable des trois îles pour se promener. Après un trajet d’une demi-heure en vaporetto, on découvre une petite île construite autour de deux canaux bordés de quais où sont amarrés les barques et bateaux.

Il n’y a pas de palais à Burano mais des petites maisons de pêcheurs peintes en couleurs vives avec des fenêtres soulignées de blanc.

Les ruelles débouchent sur la grande artère animée de boutiques et de restaurants qui conduit à une belle place où se dresse la seule église de l’île, l’église S. Martino Vescovo, une église du 16e siècle et son campanile penché.

Burano était célèbre au Moyen-Age pour ses manufactures de dentelle où travaillaient les femmes de pêcheurs. Aujourd’hui, la principale manufacture de fils a fermé ses portes. Le musée de la dentelle, Museo del Merletto, retrace trois siècles d’histoire de la dentelle à Burano.

Seule une poignée de dentellières produit encore sur place des pièces artisanales aux fuseaux ou à l’aiguille mais la plupart des tissus bordés de dentelles exposés dans les boutiques proviennent d’Asie.

Torcello, l’île des mosaïques

Moins d’un kilomètre sépare Burano de Torcello, avec un trajet de cinq minutes en vaporetto. Torcello est l’île la plus ancienne de la lagune. C’est aussi la plus déserte, un véritable havre de paix avec une ambiance champêtre et paisible.

Un canal relie la lagune au centre historique de Torcello. Il est enjambé par le Pont du Diable, un pont en pierre très ancien sans parapets restauré il y a dix ans. Habitée depuis le 5e siècle, l’île de Torcello devint un poste avancé de l’Empire byzantin. Elle eut ses temples et ses palais, une dizaine d’églises et plusieurs couvents. Au 10e siècle, Torcello compte plusieurs milliers d’habitants. C’est l’île la plus puissante et la plus riche de la lagune exploitant les salines et faisant le commerce de la laine. A partir du 12e siècle, la lagune entourant Torcello s’ensable et la malaria s’y propage. Aujourd’hui, l’île n’accueille que quelques dizaines de résidents.

Torcello Italie (15)
Torcello Italie (16)
Torcello Italie (1)
Torcello Italie (14)

Sur la grande place, on voit le siège qui servait de trône aux évêques et aux gouverneurs de l’île ainsi que de nombreux vestiges lapidaires réunis dans le musée de l’île. S’il ne reste plus rien de la ville ni des palais de Torcello, il subsiste deux églises remarquables qui méritent à elles seules la visite de l’île. Santa Fosca est une petite merveille qui frappe par sa simplicité un peu austère. Conçu selon un plan central en croix grecque, ce sanctuaire en forme de rotonde fut érigé entre le 11e et le 12e siècle. L’extérieur, octogonal est entouré d’un portique de colonnes de marbre à chapiteaux vénéto-byzantin.

Torcello Italie (5)
Torcello Italie (3)
Torcello Italie (4)

Juste à côté se dresse la cathédrale Santa Maria Assunta. Sa taille impressionnante et son campanile témoignent de l’importance de l’île de Torcello au moment de sa fondation. Elle fut bâtie en 639 mais sa façade très sobre est du 9e siècle. L’essentiel de l’église à trois nefs et le remarquable pavement de mosaïques datent du 11e siècle.

De somptueuses mosaïques byzantines réalisées entre le 12e et le 14e siècle ornent l’église. Dans une abside apparaît le Christ trônant entouré des archanges Saint Michel et Saint Gabriel.

Sur la voûte d’arêtes, quatre anges portent l’agneau mystique. Les quatre fleuves du Paradis sont représentés par des bandes où alternent fleurs et grappes de fruits ainsi qu’un bestiaire miniature symbolique où figure le lion, le paon, le taureau, l’aigle et des oiseaux au plumage blanc.

Au dos de la façade principale s’étire une immense mosaïque représentant le Jugement dernier. Dans la partie supérieure sont représentés la mort et la résurrection du Christ. En bas figure le jugement lui-même. La lecture des mosaïques se fait de haut en bas. Les mosaïques de Torcello sont parmi les plus belles de Vénétie.

Torcello Italie (8)
Torcello Italie (12)
Torcello Italie (7)
Torcello Italie (13)

Carnet de route de Murano, Burano, Torcello

Y aller: De Venise, prendre un vaporetto à la station Fondamenta Nove. La ligne n°12 conduit à Murano et Burano et à certaines heures à Torcello qui est aussi relié à Burano par la ligne 9. Partant de la station S. Zaccaria, le vaporetto ligne 4.1 dessert également Murano à certaines heures. Si vous logez près du Grand Canal, vous pouvez prendre un vaporetto ligne 1 jusqu’à la station Ca d’Oro puis marcher vers la station Fondamenta Nove ou bien vous arrêter à la station Ferrovia et prendre le vaporetto 4.1 ou 4.2 qui rejoint la station Fondamenta Nove.

Plus d’infos sur les îles de la Lagune de Venise: https://www.venice-museum.com/fr/murano-burano-torcello-iles-venise.php et https://www.venise1.com/murano et https://www.venise1.com/Burano  et https://www.venise1.com/torcello  et https://whc.unesco.org/fr/list/394/

Rendez-vous dans la rubrique Voyages, Europe du Sud, pour découvrir mes reportages sur Venise, sur le Verre de Murano, un Week-end à Venise, la Place Saint-Marc à Venise, les Peintres de la Renaissance à Venise, le Carnaval de Venise, la Place du Duomo à Pise, le Jardin botanique de Pise, les Jardins et Villas de Ligurie, les Jardins et Villas de Lucques en Toscane, les Villages perchés de l’Istrie en Croatie, la Riviera de l’Istrie et du Kvarner, les mosaïques de la Basilique Euphrasienne de Porec en Croatie ou cliquez sur les liens.

 

 

Pin It on Pinterest