20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

D’origine vénitienne, le photographe Guido Marcon a exposé ses plus beaux clichés du Carnaval de Venise au Théâtre Sherover à Jérusalem. Des photos magiques!

 

Carnevale di Venezia

Féerique, unique, nostalgique, pendant les dix jours précédant le mercredi des Cendres, Venise s’anime, s’illumine et se colore pour le plaisir des touristes venus du monde entier pour admirer et participer à son incroyable carnaval. Aucune autre ville au monde ne peut offrir un tel spectacle.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

La place Saint-Marc est au cœur du Carnaval de Venise, véritable lieu de rencontres pendant toute la durée des festivités. Sur la Piazzetta, le long des embarcadères, les mannequins masqués prennent la pose avec pour toile de fond l’île de San Giorgio Maggiore.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Dans ce cadre enchanteur, le spectacle est permanent. Venise devient un vaste  ‘salotto’, salon d’apparat, où se jouent les pièces les plus inattendues. Enveloppées dans un tourbillon d’étoffes multicolores, les silhouettes fantomatiques glissent le long des murs puis s’arrêtent quelques secondes, se pavanent et font la roue pour se laisser admirer.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Le Carnaval de Venise existe depuis le Moyen-Age. Le peuple profitait des derniers jours avant le carême en se divertissant par de petites fêtes locales, théâtres, concerts ou jeux sur les campi. C’était un moment unique où la fable et la comédie bousculaient les règles du quotidien. C’était surtout la fête du monde à l’envers, de la pagaille et de la ripaille.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

La Sérénissime autorisait le port du masque. Le porteur d’un masque était protégé par elle. Par le biais de costumes et de masques, nobles et manants se fondaient de manière anonyme dans la foule, partageant cet événement sans barrière sociale.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Le masque permettait de tout dire et de tout oser! C’était avant tout un signe de liberté de parole, de folie autorisée, de joie et de plaisir secrets.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Dès le 17e siècle, les vénitiens portent le Bauta, tel qu’on peut le voir dans le film ‘Le Maître de Musique’. Ce costume relativement sobre est composé d’une longue cape noire, le Tabarro, et d’un tricorne. Le visage est dissimulé par un masque blanc de forme quadrangulaire qui se termine en pointe vers l’avant.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Progressivement, les costumes deviennent plus élaborés en s’inspirant de ceux de la Commedia dell’Arte. Arlequin et sa coiffe de fou, Colombine avec son costume à losanges coloré, Polichinelle habillé de blanc, Pierrot, tombé de la lune, ou le médecin et son long masque orné d’un bec porté autrefois lors des épidémies de peste.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

De nos jours, les costumes sont laissés à la libre appréciation de chacun. Mais attention, on ne se déguise pas au Carnaval de Venise. On se costume. C’est un style et un état d’esprit.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Provenant des quatre coins d’Italie et du monde, les costumes modernes sont éblouissants et valent une véritable fortune. Masques d’or, crinolines de tulle, loups soyeux, bijoux de pacotille, plumes, paillettes, velours, brocarts, taffetas… la lumière irisée de Venise fait le reste.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Les festivités du Carnaval de Venise débutent en beauté avec la Fête des Maries. Un cortège déambule dans les rues vénitiennes vers la majestueuse place Saint-Marc.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Après le vol de l’Ange depuis le Campanile de la Basilique Saint-Marc commencent les concours du plus beau costume du Carnaval. La fin des festivités est marqué par le vol de l’Aigle sur la Place Saint-Marc et le vol du Lion depuis le Campanile.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Le soir tombe. C’est l’heure des bals et du feu d’artifice qui illumine le Grand Canal. Serpentins et confettis couvrent les pavés des ruelles. Venise va balayer les vestiges de ces journées de folies et l’hiver par la même occasion.

Carnaval de Venise (c) Guido Marcon

Carnaval de Venise:   http://www.venise-carnaval.com/  et  https://www.e-venise.com/carnaval-venise-programme.htm

Crédit photo Guido Marcon

Rendez-vous dans la rubrique Découvertes, Portraits, pour mon reportage sur Guido Marcon, photographe de légende, ou cliquez sur le lien.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email