20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

La route des villages perchés de l’Istrie en Croatie offre la plus belle des balades à la découverte des chapelles ornées de fresques colorées. 

 

Le grand tour de l’Istrie

Située au nord ouest de la Croatie, l’Istrie forme une péninsule en forme de coeur pointée vers le Sud. Elle est bordée par la mer turquoise et cristalline de l’Adriatique sur deux côtés et au nord par une chaîne de massifs montagneux. D’un bout à l’autre de ce triangle, les villes, les villages perchés et les chapelles ornées de fresques s’égrènent en un chapelet de sites d’une beauté unique. Comme touchés par la grâce.  

Villages perchés de l'Istrie

Au coeur des Balkans

La partie centrale de la péninsule istrienne incarne l’esprit de l’Europe centrale. Un mélange d’influences et de traditions, d’esprit méditerranéen et d’accent slave, qui lui donne une saveur particulière. Car l’Istrie possède quelque chose de rare. Une personnalité certes, mais aussi une âme. Celle que lui ont léguée les civilisations romaine, vénitienne ou encore autrichienne qui se sont succédé sur son sol, celle que continue d’entretenir un peuple fier de ses racines et de son patrimoine.

Villages perchés de l'Istrie
Villages perchés de l'Istrie
Villages perchés de l'Istrie
Villages perchés de l'Istrie

Un petit air d’Italie

Avec l’Italie en toile de fond, les paysages de l’Istrie centrale se déclinent en vignobles, oliveraies, cultures méditerranéennes et forêts de chênes et de châtaigniers. Les chapelles sont ornées de fresques aux couleurs chaudes. Les ambiances sont sereines, les sourires généreux et les paysages ondulants.

Villages perchés de l'Istrie
Villages perchés de l'Istrie
Villages perchés de l'Istrie
Villages perchés de l'Istrie

Les villages perchés

Héritiers des forteresses édifiées par les Histres dans l’Antiquité puis des villes slovènes et croates qui faisaient partie de l’Empire austro-hongrois, les villages perchés de l’Istrie centrale se dressent comme des sentinelles sur le sommet des collines dans un ciel réputé le plus bleu d’Europe. Plantés au-dessus des forêts, ils sommeillent à l’ombre de leurs fortifications. De volée d’escaliers en rue tortueuse, de tour crénelée en palais Renaissance ou baroque, ils conservent précieusement la mémoire de leur région.

Bale village d'Istrie
Bale village d'Istrie
Bale village d'Istrie
Bale village d'Istrie

Bale

Sur la route entre Pula et Rovinj, cette petite cité médiévale édifiée au sommet d’une colline offre une balade dans les ruelles pittoresques. Récemment rénové, le palais Bembo est né de la réunion de deux tours défensives. Il ne faut pas rater la petite chapelle de l’Esprit Saint dont la voûte est recouverte d’une fresque du 15e siècle qui représente des sujets bibliques tels que la fuite en Egypte et la dernière scène.

Sveti Petar U Sumi Istrie
Sveti Petar U Sumi Istrie
Smeti Petar U Sumi Istrie
Sveti Petar U Sumi Istrie

Sveti Petar U Sumi

Le monastère bénédictin de Sveti Petar u Sumi a été construit au début du 12e siècle sur une colline isolée dominant une plaine de terre rouge fertile. Au 15e siècle, l’empereur Frédéric III cède le monastère aux Paulines, un ordre surtout présent en Europe centrale. Si la façade est baroque, le cloître date du 15e siècle tout comme l’église monastique des Saints Apôtres Pierre et Paul.

Sveti Lovrec Istrie
Sveti Lovrec Istrie
Sveti Lovrec Istrie
Sveti Lovrec Istrie

Sveti Lovrec

Niché dans l’arrière pays de Porec, Sveti Lovrec est un beau village médiéval fortifié dont les origines remontent à l’époque byzantine. Elle devint la principale commanderie militaire vénitienne en Istrie. A l’intérieur de ses remparts, on découvre une petite loggia et un pilori sur la place principale ainsi que l’église romane St Martin ornée de fresques, parmi les plus vieilles de l’Istrie.

Buje Istrie Croatie

Buje

Située au nord de l’Istrie sur la route de Trieste, la petite ville de Buje fut longtemps considérée comme la Tour de garde de l’Istrie. Dominant les routes des vins et de la truffe, son centre est très animé. Sur la place ronde du centre historique s’élève une belle demeure patricienne et l’église Saint Servulus bâtie sur les vestiges d’un temple romain.

Groznjan Istrie Croatie
Groznjan Istrie Croatie
Groznjan Istrie Croatie
Groznjan Istrie Croatie

Groznjan

Coup de coeur pour Groznjan, un village perché médiéval appelé Grisignana par les Italiens. L’atmosphère est un peu bohème avec des ateliers et des galeries d’artistes et de minuscules venelles serpentant entre des maisons ocre. Dans un jeu d’ombres et de lumières, on admire la porte fortifiée du 15e siècle, une loggia Renaissance, l’église baroque, le campanile et la vue extraordinaire sur les collines environnantes.

Oprtalj Istrie Croatie
Oprtalj Istrie Croatie
Oprtalj Istrie Croatie
Oprtalj Istrie Croatie

Oprtalj

Un petit détour va me mener à Oprtalj, une ville fortifiée qui défendait la frontière vénitienne d’Istrie. Une peu endormi, ce village perché a conservé quelques maisons du Moyen-Age et de la Renaissance. L’église paroissiale a été construite à la fin du 17e siècle dans un style gothique finissant tandis que la belle loggia municipale date du 18e siècle.

Oprtalj Istrie Croatie
Oprtalj Istrie Croatie
Oprtalj Istrie Croatie
Oprtalj Istrie Croatie

Au pied de la cité, la chapelle Sainte Marie d’Oprtalj cache à l’ombre de cyprès un véritable trésor. De précieuses fresques du 15e siècle présentent la scène de l’Annonciation encadrée d’éléments architecturaux.

Buzet Istrie Croatie

Buzet

Buzet se trouve au coeur de la partie nord de l’Istrie sur une colline qui surplombe la vallée fertile de la Mirna. Fondée dans l’Antiquité, Buzet devint au début du 16e siècle le siège de l’administration militaire vénitienne en Istrie. Il en reste des remparts et de belles portes fortifiées. Aujourd’hui, les truffes noires ou blanches sont devenues les principales attractions de la ville et les gourmets ne s’y trompent pas.

Hum Istrie Croatie
Hum Istrie Croatie
Hum Istrie Croatie
Hum Istrie Croatie

Hum

Hum est considérée comme la plus petite ville du monde. Mais la cité possède une vraie structure urbaine avec des remparts, deux rues, un beffroi du 16e siècle, une loggia municipale. L’église Saint-Jérôme possède de précieuses fresques de la fin du 12e siècle. Les plus belles représentations sont la descente de croix et la mise au tombeau du Christ.

Draguc Istrie Croatie
Draguc Istrie Croatie
Draguc Istrie Croatie
Draguc Istrie Croatie

Draguc

Il faut revenir vers Buzet pour rejoindre Draguc. La route en lacets qui surplombe une vallée verdoyante est magnifique. Ce petit village perché possède deux chapelles ornées de fresques. A l’entrée du village la petite chapelle Sainte-Elisée monte la garde dans le cimetière. Construite à la fin du 12e siècle, elle abrite de belles fresques de la fin du 13e siècle. Au bout du village se dresse la chapelle Saint-Roch, protecteur contre la peste. Elle recèle de superbes fresques du début du 16e siècle peintes par un artiste venu de Padoue.

Brsec Istrie Croatie
Brsec Istrie Croatie
Brsec Istrie Croatie
Brsec Istrie Croatie

Brsec

Surplombant la baie de Kvarner sur la côte Est de l’Istrie, une sublime route de corniche bordée de pins maritimes et de cyprès mène au petit village perché de Brsec. Posé sur un rocher à 150 mètres au dessus de la mer, la cité conserve à l’intérieur de ses murailles les ruines d’une forteresse. Mais tout son charme réside dans le dédale d’escaliers, de venelles et de vieilles maisons accrochées sur les pentes des falaises. Comme dans toute l’Istrie, le campanile qui renferme les cloches sert de tour de défense et d’observation. Dans l’église paroissiale Saint-Georges j’ai pu admirer les remarquables fresques murales du 15e siècle qui retracent la vie du Christ.

 

Plomin Istrie Croatie
Plomin Istrie Croatie
Plomin Istrie Croatie
Plomin Istrie Croatie

Plomin

Située sur la côte Est de l’Istrie, la ville médiévale offre une belle vue sur le fjord de Plominski et la baie de Kvarner. On a vite le tour de cette cité dont les vestiges remontent à l’époque romaine. Par temps clair on peut apercevoir l’île de Cres. . (voir mon reportage sur l’île de Cres)

 

Labin Istrie Croatie
Labin Istrie Croatie
Labin Istrie Croatie
Labin Istrie Croatie

Labin

Labin est installée à 3km de la côte sur une colline surplombant la station balnéaire de Rabac. Une loggia municipale accueille le visiteur sur l’esplanade au pied de la vieille ville. L’église Sainte-Marie du 14e siècle se dresse sur les fondations d’une église plus ancienne. Un lion ailé, symbole de l’autorité vénitienne a été incorporé à la façade en 1843.

Gracisce Istrie Croatie
Gracisce Istrie Croatie
Gracisce Istrie Croatie
Gracisce Istrie Croatie

Gracisce

La route qui sépare Plomin de Pazin, au coeur de la région, va m’offrir encore quelques belles surprises. Oubliée des guides touristiques, Gracisce est un petit village perché de l’Istrie qui possède un charme ravageur avec ses six églises ornées de fresques, son campanile et son palais Renaissance. (voir mon reportage sur Gracisce)

Lindar Istrie Croatie
Lindar Istrie Croatie
Lindar Istrie Croatie
Lindar Istrie Croatie

Lindar

Quelques kilomètres plus loin, je fais une halte à Lindar, un village voisin de Gracisce perché sur une colline. C’est un petit hameau également hors des sentiers battus. On peut y apercevoir les restes d’un ancien château et admirer les fresques de la petite église Ste Catherine.

Pazin Istrie Croatie
Pazin Istrie Croatie
Pazin Istrie Croatie
Pazin Istrie Croatie

Pazin

Marquant le coeur de la péninsule, au carrefour de toutes les routes de la région, Pazin est le centre économique et culturel de l’Istrie intérieure. Son château qui existait déjà au 10e siècle est perché sur une haute falaise au dessus d’un gouffre. Cernée par d’épaisses forêts, la cité nous ramène du côté des Balkans. Les fresques de l’église St Nicolas sont parmi les plus belles de l’Istrie. Datant de la fin du 15e siècle, elles font la synthèse des éléments du gothique tardif d’Europe centrale et de la Renaissance italienne.

Beram Istrie Croatie
Beram Istrie Croatie
Beram Istrie Croatie
Beram Istrie Croatie

Beram

La petite chapelle du cimetière Sainte-Marie de Beram contient également également un chef d’oeuvre, des fresques du 15e siècle magnifiquement conservées. On y voit l’adoration des Rois Mages, des passages de la vie de Marie et du Christ ainsi que la célèbre fresque de la danse macabre.

Motovun Istrie Croatie
Motovun Istrie Croatie
Motovun Istrie Croatie
Motovun Istrie Croatie

Motovun

La dernière étape de mon grand tour de l’Istrie se termine à Motuvun, probablement le plus célèbre des villages perchés de l’Istrie centrale. Cernée de remparts édifiés aux 13e et 14e siècle, la cité est difficile d’accès et il faut laisser sa voiture dans le bas du village. Un lion de Saint-Marc, l’un des plus anciens de Croatie, orne la porte fortifiée de la ville. L’église Saint-Etienne domine la place, face à un palais Renaissance. Le chemin de ronde permet d’admirer les forêts et les vignobles des collines voisines.

 

Motovun Istrie Croatie
Motovun Istrie Croatie
Villages de l'Istrie centrale (72)
Motovun Istrie Croatie

La truffe blanche ou noire

Dans cette Istrie rurale, verte et opulente, les habitants des villages fument leur jambon, élaborent leur vin et leur huile d’olive et vont à l’automne déterrer des truffes dans les sous-bois. Reconnue pour son arôme, la truffe blanche est la plus prisée. Elle apparaît sur le marché en automne et sa saison se termine vers la fin de l’année. Plus répandue, la truffe noire pousse tout au long de l’été jusqu’à la fin de l’automne. Une bonne adresse locale, la boutique de Sandra Zigante à Groznjan https://shop-istra-pils-doo.business.site/

Istrie centrale Croatie
Truffes Istrie Croatie
Terroir Istrie truffes
Istrie centrale Croatie

Les fresques de l’Istrie

La plupart des peintures murales datent du 10e au 16e siècle. Toutefois, il est difficile d’admirer les fresques car la plupart des chapelles et des églises sont fermées à clef. Dans les villes, il faut se renseigner sur les horaires de messe des églises pour tenter de les apercevoir. Les chapelles dans les villages sont plus accessibles. Il suffit de demander à un habitant quelle est la personne qui détient les clefs. C’est souvent une personne qui habite près de la chapelle. Crédit photo pour les fresques de Bale, Sveti Lovrec, Oprtalj, Hum, Lindar, Pazin et Beram: Istria Culture,  http://www.istria-culture.com/fr

Fresques de l'Istrie Croatie

Carnet de route des villages perchés de l’Istrie

Y aller: A partir de Pula, j’ai parcouru une grande boucle le long de la côte ouest de l’Istrie, puis dans le nord pour redescendre vers la côte est et enfin remonter par le centre. Les routes sont excellentes et les courtes distances, environ 100km entre les villages perchés les plus éloignés, permettent de prendre son temps pour faire le tour de l’Istrie en une semaine.   Plus d’infos tourisme: https://www.central-istria.com/en/   et  https://www.croatietourisme.com/ et http://www.istria-culture.com/fr  et www.croatia.hr  et  https://www.tourismecroatie.fr/istrie/  et  https://www.istra.hr/    et www.kvarner.hr

Villa Borgo B&B Motovun

Où loger: Les hébergements ne manquent pas en Istrie. Cela va de la chambre chez l’habitant à l’hôtel luxueux. J’ai trouvé sur booking.com une super adresse au pied de la ville médiévale de Motovun, la Villa Borgo B&B qui a une incroyable terrasse accrochée aux remparts avec une vue panoramique sur la vallée. https://www.villaborgo.com/en  et   https://www.booking.com/hotel/hr/b-and-b-villa-borgo.fr.html

Rendez-vous dans la rubrique Voyages, Europe du Sud et de l’Est pour découvrir mes reportages sur la Riviera de l’Istrie, Pula, Rovinj, Porec, Gracisce, l’île de Cres , l’île de Paxos, la Crète et la Slovénie ou cliquez sur les liens.

Villages perchés de l'Istrie

 

Pin It on Pinterest