20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Jardin botanique, jardin de musée, jardin japonais, Londres possède de merveilleux parcs et jardins qui offrent un dépaysement total au coeur de la capitale.

John Madejski Garden

Peu de gens connaissent le John Madejski Garden. C’est un jardin contemporain situé au coeur du Victoria & Albert Museum. Inauguré en 2005 par le Prince Charles, c’est un endroit magique! Magistralement dessiné sur 0,3 ha par l’architecte Kim Wilkie, il a été réalisé grâce au mécénat de John Madejski. Une grande pièce d’eau ovale anime le centre du jardin, servant de miroir aux murs rouge ocre du musée. Les plantations sont d’une admirable sobriété: deux liquidambar entourés d’iris, quelques lauriers, Laurus nobilis, en pot et une rangée d’hortensia, de géranium de Madère, Geranium maderense, et d ’Echium pininana contre les murs. Le jour, le jardin accueille les touristes qui s’offrent une pause à la cafetaria. La nuit, le jardin se métamorphose par un jeu d’éclairages en fibres optiques qui illumine le bassin, les murs du musée et les plantations.

John Madejski Garden
John Madejski Garden
John Madejski Garden
John Madejski Garden

Kyoto Garden à Holland Park

Le Kyoto Garden est un des jardins de Londres les plus agréables. Ce parc a été aménagé à l’ouest de Londres autour des ruines de Holland House. Le jardin qui s’étend sur une surface d’un demi hectare a été créé à l’occasion du London Festival of Japan en 1991 dans le style traditionnel japonais. Paisible et élégant, il se compose d’éléments simples, l’eau, des enrochements de pierre et quelques plantes comme des érables du Japon et des azalées à petites feuilles réunis en bosquets. Point central du jardin, la pièce d’eau reflète le ciel et agrandit l’espace. La pierre anime l’eau, accentue sa limpide tranquillité ou son bouillonnement au pied d’une magnifique cascade qui fait la joie des enfants.

Kyoto Garden Holland Park
Kyoto Garden Holland Park
Kyoto Garden Holland Park
Kyoto Garden Holland Park

Chelsea Physic Garden

Au bord de la Tamise, bordé sur trois côtés de belles maisons édouardiennes en brique rouge, le Chelsea Physic Garden s’étend sur un terrain de 1,6 hectares enclos de murs. Au beau milieu de ce jardin botanique trône la statue de Sir Hans Sloane (1660-1753), médecin, physicien, féru de nature et mécène du jardin. Au début du 18ème siècle, Chelsea était l’un des plus célèbres jardin botanique d’Europe. Dans ce paradis pour amateurs de végétaux sont rassemblés près de cinq mille espèces différentes dont de nombreuses plantes exotiques qui poussent avec vigueur grâce au micro-climat du jardin. On y déambule au gré de carrés de verdure qui retracent l’histoire du jardin et de la botanique. Des parcelles regroupent des végétaux d’Afrique du Sud, d’Amérique et des îles Canaries. Le jardin de plantes médicinales rassemble des végétaux utilisés dans la médecine traditionnelle à travers le monde. Le jardin des simples aboutit à une rocaille créée en 1773 avec des pierres de la Tour de Londres et des morceaux de lave. Ce jardin de rocaille est le plus ancien d’Angleterre.

Chelsea Physic Garden
Chelsea Physic Garden
Chelsea Physic Garden
Chelsea Physic Garden
Chelsea Physic Garden
Chelsea Physic Garden
Chelsea Physic Garden
Chelsea Physic Garden
Chelsea Physic Garden

Kew, Royal Botanic Gardens

Les jardins de Kew s’étendent sur un parc paysager de 121 hectares avec de longues perspectives parfaitement entretenues où l’on se promène avec ravissement. L’ancien jardin botanique accueille la plus vaste de collection de plantes du monde. Diverses fabriques et pavillons excentriques animent le parc dont une pagode chinoise octogonale dressée à l’angle du parc. Considérée comme la plus grande serre victorienne au monde, the Temperate House vient d’être restaurée. Plus loin, la grande serre aux palmiers, the Palm House, présente la silhouette d’une coque de navire retournée. Elle abrite de nombreuses plantes exotiques regroupées selon leur origine géographique. Les jardins de Kew ont été inscrit à l’inventaire du patrimoine mondial de l’Unesco. Une citation honorant l’art des jardins et la conservation des plantes entrepris depuis le milieu du 18e siècle sous l’impulsion de la princesse Augusta, mère du roi Georges III.

Kew Royal Botanic Gardens
Kew Royal Botanic Gardens
Kew Royal Botanic Gardens
Kew Royal Botanic Gardens

Museum of Garden History

L’église St-Mary-at-Lambeth accueille un charmant musée dédié à l’histoire des jardins. A l’arrière de l’église se cache un minuscule îlot de verdure, probablement le plus petit jardin de Londres ouvert au public. Dans ce jardin secret et romantique reposent les tombes de la famille des botanistes John Tradescant l’ancien et le jeune. Jardiniers de Charles Ier et II d’Angleterre au début du 17ème siècle, on leur doit l’introduction de nombreux végétaux originaires d’Afrique, de Russie et du Nord de l’Amérique. Version miniature des jardins de Hatfield House dans le Hertfordshire, cet îlot de verdure avait été dessiné en 1980 par Lady Salisbury dans le style des «Knot garden» du 17ème siècle. Sa surface a malheureusement été fortement diminuée récemment et la spirale du houx doré a été supprimée au profit d’un restaurant.

Museum of Garden History
Museum of Garden History
Museum of Garden History
Museum of Garden History

Kensington Roof Gardens

C’est le jardin le plus étonnant de Londres. Le Kensington Roof Gardens est installé à 30 mètres de hauteur sur les toits d’un immeuble et occupe une surface d’un demi hectare! Entouré de murs qui l’isolent de la ville, il se divise en trois parties. Dans le Woodland Garden, une rivière serpente dans un sous-bois sauvage peuplé d’une centaine d’arbres dont certains ont été plantés lors de la création du jardin, en 1936. Difficile d’imaginer qu’ils se contentent d’un mètre de terre pour fixer leurs racines! Le Tudor Garden offre une ambiance plus mystérieuse avec différentes chambres de verdure et des arches fleuries de roses et de glycines. La troisième partie est le Spanish Garden, un patio baigné de soleil avec des fontaines et des parterres colorés de plantes exotiques. Propriété depuis 1981 de Sir Richard Branson (Virgin Limited Edition), le jardin se prolongeait par un restaurant avec une vue magnifique sur les toits de Londres. Le jardin et le restaurant ont malheureusement fermé leurs portes en 2018.

Kensington Roof Garden
Kensington Roof Garden
Kensington Roof Garden
Kensington Roof Garden
Kensington Roof Garden
Kensington Roof Garden

Reportage publié en 2010 dans L’Eventail (www.eventail.be)

Carnet de route des jardins de Londres

D’autres parcs et jardins de Londres et dans les environs:

Festivals des plantes incontournables à Londres, organisés par le Royal Horticultural Society:

RHS Chelsea Flower Show,  Royal Hospital, Chelsea, Londres SW3 4SR. chaque année au milieu du mois de mai. www.rhs.org.uk/shows-events/rhs-chelsea-flower-sho

RHS Hampton Court Palace Flower Show, East Molesey, Surrey KT8 9AU, chaque année début juillet. www.rhs.org.uk/shows-events/rhs-hampton-court-palace-flower-show

Ces deux shows sont à découvrir dans la rubrique Découvertes, Fêtes des Plantes.

Pour découvrir mon guide pratique sur un week-end à Londres, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Europe, pour une balade dans le Kew Gardens, et Wisley RHS Garden, rendez-vous dans la rubrique Jardins, Grande-Bretagne, Angleterre du Sud.

 

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi