20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Les Açores font rêver. Ce chapelet d’îles volcaniques perdu au coeur de l’Atlantique est un véritable paradis pour tous ceux qui aiment la nature et le dépaysement.

 

A l’extrémité de l’Europe

Dans l’Archipel des Açores au mois d’octobre, c’est encore un peu l’été. Je suis invitée par l’Office du tourisme du Portugal avec deux jeunes blogueuses pour découvrir les îles de Terceira, Faial et Pico. A 2h15 de vol de Lisbonne, c’est le dépaysement. Le climat est océanique, doux et humide, un peu tropical. Le soleil va jouer à cache-cache avec les nuages pendant tout le séjour.

Archipel des Acores

Des îles bleues au coeur de l’océan

L’Archipel des Açores fait partie de la Macaronésie avec les archipels de Madère, du Cap Vert et des Canaries. Il se trouve à la même latitude de Lisbonne, au coeur de l’océan Atlantique Nord, environ à mi chemin de l’Europe et du Canada. Neuf îles composent l’archipel. A l’Orient on trouve les îles de Sao Miguel et Santa Maria, le centre regroupe Terceira, Faial, Pico, Graciosa et Sao Jorge et à l’Occident les îles de Flores et Corvo. On passe de l’une à l’autre par des vols intérieurs ou en bateau.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

La découverte des îles

Dès le 14e siècle, les îles étaient mentionnées dans quelques récits. Elles apparaissaient sur des cartes avec des contours fantaisistes. On parlait même de l’Atlantide, une île légendaire évoquée par Platon qui aurait été engloutie au large du détroit de Gilbratar. Vers 1427, Henri le Navigateur, troisième fils du roi Jean Ier du Portugal, envoie une expédition pour prendre possession des îles.

Archipel des Acores

L’archipel servait d’escale entre les colonies d’Amérique, la route des Indes, les côtes africaines et le continent européen. De nombreux galions et frégates chargés de richesses, or, épices, ivoire et bois précieux, trouvaient refuge derrière les remparts des villes à l’abri des pirates et des corsaires.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

Cinquante nuances de verts

Aujourd’hui, l’Archipel des Açores vit principalement de l’élevage laitier. L’intérieur des terres se partage entre les réserves naturelles et les pâturages. Prenez un peu du Cap Vert, un peu des Canaries et un peu de l’Irlande et vous obtiendrez le paysage verdoyant des Açores. Ce qui frappe, c’est surtout la pureté de l’air et la luminosité qui avivent les couleurs où triomphent cinquante nuances de verts.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

Une flore particulière

L’archipel était recouvert d’une végétation luxuriante dont il subsiste des zones naturelles protégées. On y rencontre de nombreuses espèces endémiques. Plante pionnière, l’Erica azorica est la première à coloniser les coulées de lave sans végétation. En basse altitude et sur les côtes du littoral dominent le Myrica faya et le Picconia azorica. Plus haut, les Juniperus brevifolia, Laurus azorica et Ilex azorica s’installent sur les plateaux. (voir mon reportage sur la flore des Açores)

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

La plante emblématique des Açores est l’hortensia, Hydrangea macrophylla. Elle fut introduite par les Portugais sur les îles et colore de rose, de violet et de lilas les haies des routes et des bocages. On admire aussi des camélias, Camellia japonica, des hibiscus, Hybiscus rosa-sinensis et des fougères arborescentes, Cyathea cooperi.

Archipel des Acores

Des îles volcaniques

L’origine volcanique de toutes îles a laissé de nombreux caldeiras, vastes cratères dus à une explosion ou à un effondrement. Il y a aussi des lacs et des petits cônes de scories, de mystérieuses grottes et des fumeroles. Le volcan de Pico d’une altitude de 2321 mètres est le point culminant des Açores.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

Les coulées de lave ont produit de curieux mistérios que l’on retrouve dans les îles de Pico et Faial. La plupart des côtes se présentent sous la forme de falaises noires tombant plus ou moins à pic dans la mer. Entourés de murets, les vignobles produisent un excellent vin dans cette terre volcanique aride mais fertile. (voir mes reportages sur Pico et sur Faial)

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

A l’intérieur des terres, les habitations rurales sommées de grandes cheminées plates sont blanchies à la chaux laissant apparaître sur les linteaux et aux angles des murs la pierre volcanique noire. Une citerne d’eau voûtée est souvent accolée à la maison.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

Sur le littoral

C’est sur les côtes que se concentrent les villages et les villes. Angra do Heroismo à Terceira, Horta à Faial, Madalena à Pico, Ribiera Grande à Sao Miguel, l’architecture des villes rappelle fortement celle du Portugal.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

La plupart des églises, des couvents et des palais sont de style baroque. Les austères façades cachent une décoration fastueuse de retables dorés, d’azulejos et plafonds en cèdres sculptés.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

Le culte du Saint-Esprit

Chaque année, entre le dimanche de Pâques et la Trinité, les Açoriens célèbrent la fête du Fête du Saint-Esprit. Elle se prépare plusieurs semaines à l’avance et se célèbre dans toutes les îles avec des processions et l’élection de l’empereur. C’est à Terceira que cette tradition catholique introduite par les Portugais au 14e siècle est la plus vivace. Chaque village possède son Imperio do Espirito Santo, une petite chapelle dédiée au culte du Saint-Esprit. (voir mon reportage sur Terceira)

Terceira Imperios

 

Les cités balnéaires

Face à la mer, les petites cités balnéaires sont installées sur les rochers de basalte crachés par les volcans. Les accès à la mer sont nombreux grâce à des piscines naturelles aménagées par les municipalités entre les rochers de lave, à l’abri des vagues. Il y a peu de plages aux Açores, sauf sur la côte sud de l’île de Sao Miguel, à Santa Maria dans la baie de Sao Lourenço et à Terceira dans la baie de Praia da Vitoria. Des clubs de plongée permettent d’explorer les fonds sous-marin peuplés de poissons.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

Sanctuaire des baleines

Véritable corrida de la mer, la chasse au cachalot s’est pratiquée aux Açores jusqu’en 1980. On chassait sur des embarcations effilées et rapides, à la rame et au harpon. Aujourd’hui, on peut partir en mer apercevoir la baleine bleue, les cachalots, les baleines à fanons ou des dauphins depuis la plupart des îles. Horta et Lajes do Pico sont les endroits les plus indiqués avec un couloir marin riche en cétacés. On peut aussi pêcher en haute mer de gros espadons, des thons et des squales.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

Les vaches, mascottes des Açores

Des robes brunes, des blanches, des rousses ou des robes noir et blanc, les vaches font partie du paysage des Açores. Elles sont sélectionnées pour la qualité de leur lait bien épais transformé en fromage ou de leur viande très appréciée dans les restaurants.

Archipel des Acores

Une cuisine aux traditions séculaires

Riche en poissons frais, en fruits de mer, poulpes et en viandes succulentes grillées ou préparées en boudins ou en ragoût selon des recettes traditionnelles, la cuisine du terroir célèbre un art de vivre riche en saveurs. Les pâtisseries et les petits ananas sucrés et parfumés cultivés sous serre sont accompagnés d’un vin local qui réjouit le palais.

Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores
Archipel des Acores

Carnet de route des Açores

Y aller? L’Archipel des Açores fait partie du Portugal. Il se trouve dans le fuseau horaire GMT-1, avec deux heures de décalage par rapport à Paris. Les îles de Sao Miguel, Terceira, Pico, Faial et Santa Maria possèdent un aéroport international tandis que Flores, Sao Jorge, Graciosa et Corvo ne desservent que les autres îles des Açores. Cinq compagnies aériennes relient les îles au continent, Sata Air-Azores, Tap Portugal, TUI Fly, Ryanair et Delta. Les liaisons inter-îles sont assurées par des vols réguliers de la Sata Air-Azores et par des bateaux et ferry. Si l’on réserve les trajets de liaison en même temps que le vol principal, on a droit à deux destinations pour le prix d’une. Les routes sont assez bon état mais il faut se méfier du brouillard. En haute saison, il est prudent de réserver ses vols et sa voiture de location à l’avance.

Où aller?

  • Sao Miguel est l’île la plus touristique desservie par un aéroport international. C’est un centre de vacances pour tous ceux qui aiment faire la fête, du sport ou bronzer sur la plage.
  • Terceira est l’endroit idéal pour de belles promenades dans la montagne. Plusieurs vols la relient au continent. Classée par l’Unesco, la ville de Angra do Heroismo mérite bien son titre de patrimoine mondial.
  • Pico est dominé par son cône volcanique dont le sommet taquine les nuages. C’est une île attachante au charme bucolique peuplée de vignes entourées de murets de pierre de lave.
  • Faial est célèbre pour son Caldera aux magnifiques nuances de vert et pour son phare de Capelinhos enseveli par les cendres lors de l’éruption du volcan en 1957.
  • Santa Maria possède un chapelet de baies profondes qui abritent les plus belles plages des Açores. La plongée, le surf et la pêche attirent les amateurs de vacances sportives.
  • Graciosa est une petite île peu montagneuse et assez venteuse. Presque coupée du monde, elle offre une pause vivifiante, un retour à la sérénité.
  • Sao Jorge est une île falaise tout en longueur, tel un gigantesque navire de pierre ancré à jamais dans la mer bleue. C’est l’île des randonneurs.
  • Flores, c’est la nature dans toute son exubérance primitive. On y vient pour l’eau bleue de ses sept lacs, les cascades des coteaux qui tombent vers la mer et les fleurs qui inondent toute l’île de couleur.
  • Corvo est un petit caillou de l’Atlantique qui offre un monde à part préservé par son isolement. L’occasion de partager la vie simple d’une petite communauté.

Quand y aller? Aux Açores, ont dit qu’on peut avoir quatre saisons en une journée. Le climat est tempéré et humide toute l’année sans grandes variations de températures. Cela va de 11° à 16°C en janvier et de 18° à 25°C au mois d’août. Les côtes sont généralement ensoleillées mais l’intérieur des îles est souvent dans le brouillard. La température de la mer tempérée par le Gulf Stream se situe entre 16° et 22°C tout le long de l’année. La saison la plus agréable est de mai à septembre. En octobre, les brouillards sont épais et le reste de l’année, le temps est souvent gris.

L’anticyclone des Açores? Il doit son origine à la position de l’archipel dans une zone de contact entre les courants marins froids venus de l’Atlantique nord et les courants chauds de la région tropicale de l’océan.

Ou loger?

  • Azoris Hôtels, Azoris Royal Garden à Sao Miguel, Azoris Angra Garden à Terceira et Azoris Faial Garden à Horta, d’excellents hôtels bien situés et confortables. Bon petit déjeuner. www.azorishotels.com
  • Aldeia da Fonte à Pico, un séjour agréable dans des bungalows confortables en pleine nature au dessus de l’océan. On peut y observer le passage des baleines. www.aldeiadafonte.com
  • Quinta do Martelo à Terceira, en pleine nature à 5km de Angra, des chambres et bungalows rustiques dans un village reconstitué avec piscine, tennis, barbecue. On y vient surtout pour son délicieux restaurant qui prépare des recettes traditionnelles des Açores. www.quintadomartelo.net

Organiser son séjour?  www.visitportugal.com , www.visitazores.com/fr , www.atlanticoline.pt , www.flytap.com, www.azoresairlines.pt

Pour découvrir mes reportages sur les Açores, les îles de Terceira, de Faial, de Pico et la flore des Acores, sur le centre du Portugal côté mer, sur les îles Scilly, sur l’île de Ré et sur l’île de Paxos, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Europe et mon reportage sur le Cap Vert, Santiago, Fogo, Santo Antao et Sao Vicente, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Afrique, ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest