20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

L’île de Ré est un pays couvert de vignobles, de cultures maraîchères, de salines, de forêts de pins et de dunes sauvages. Balade dans un pays qui vit entre terre et mer.

 

Au seuil de l’océan

Septembre. Nous partons pour dix jours à l’île de Ré. Nos vélos sont accrochés à l’arrière de la voiture. Celui de mon époux est électrique. Le mien est un vieux vélo auquel je suis restée fidèle. Après 8h de route sans encombre, nous passons le fameux pont de 3 km qui relie depuis 1988 le continent à l’île. Le péage n’est pas donné. Il paraît qu’il s’agit d’une écotaxe consacrée à la gestion du territoire de l’île qui est classée «Site Protégé».

Ile de Ré

Nous sommes accueillis dans une maison d’hôtes, chez l’artiste Dominique Boisard qui vit à Bois-Plage. La petite maison est très agréable. Le salon est lumineux, avec une grande porte fenêtre qui donne sur une terrasse et un joli jardinet. Pendant une semaine, nous allons laisser la voiture au milieu d’une prairie car il n’y a pas de place dans la rue et nous ferons tout à vélo!

Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré

Bois-Plage et son marché

Le plus grand marché de l’île se tient à Bois-Plage, à côté de l’église. Nos deux paniers accrochés sur nos vélos se remplissent chaque matin de légumes cultivés dans l’île, de fruits de mer, de fromages. Chez le traiteur, on succombe aux plats préparés que l’on accompagne de petites pommes de terre grenailles cuites au sel marin. Avec un verre de vin de la région, c’est un vrai bonheur!

Ile de Ré

Une étroite langue de terre

Il y a plus de dix mille ans, l’île était formée par quatre îlots distinct: Loix, Les Portes, Ars et Ré. Une légère diminution du niveau de la mer et des dépôts marins ont donné naissance à des marais qui relient chaque entité, formant aujourd’hui une île longue de 32km de long et 5km de large. Le Martray est le point le plus étroit de l’île. La digue qui protège cet isthme de 70 mètres de large doit affronter les raz-de-marée violents qui frappent l’île.

Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré

Il y a cinq ports dans l’île. Celui de Loix, à sec à marée basse, celui d’Ars, entouré de marais, celui de La Flotte, le plus charmant, celui de Rivedoux bordé de belles plages et celui de Saint-Martin, le plus grand, animé par un ballet de bateaux de pêche et de plaisance.

Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré

Le paradis des vélos

L’île est sillonnée par plus de 100 km de voies cyclables à travers les vignobles ou les marais salants. Les pistes sont réservées aux cyclistes et aux promeneurs mais nous croisons aussi des agriculteurs et ostréiculteurs. Les voies sont remarquablement aménagées et la signalisation nous permet de rouler d’un village à l’autre, sans perdre notre chemin.

Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré

Entre Rivedoux, Sainte-Marie, La Flotte et Bois-Plage, les petites maisons basses aux volets gris bleu ou vert d’eau sont regroupées dans les villages. Dès que l’on s’éloigne du centre, on est en pleine nature. La terre est couverte de bois, de vignobles et de cultures maraîchères de primeurs.

Ile de Ré

Le point culminant de l’île se situe à Bois-Plage, où une altitude de 19 mètres constitue le sommet de l’île! Ce milieu naturel très ouvert permet au regard de se porter loin, très loin. Le pays comptait de nombreux moulins à vent. Ils ont tous perdu leurs ailes, sauf un, le moulin à vent de Bellerre situé au Roulant sur la commune de Bois-Plage. Il témoigne d’une époque révolue.

Ile de Ré

Les dunes et plages de sable fin

La mer est omniprésente sur l’île de Ré. Il y a 100 km de côtes dont 50 km de plages. Exposées au sud, les longues plages de sable fin bordées de dunes de Sainte-Marie, Bois-Plage et La Couarde sont les plus belles de l’île. A l’extrémité nord de l’île s’étire l’immense plage de La Conche et les plages des Portes-en-Ré.

Ile de Ré

L’or blanc de l’île de Ré

Notre circuit préféré à vélo forme une boucle entre le Bois-Plage, La Couarde, Loix, Saint-Martin et La Flotte. Une balade superbe qui sillonne entre les marais salants formés de bassins et de canaux. La récolte du sel remonte au 12e siècle. De nos jours, on compte un peu plus de 500 hectares de salines.

Ile de Ré

Dans les bassins, la circulation de l’eau venant de la mer est régulée par un système de vannes, de conduites et de bouchons. Durant l’été, sous la double action du soleil et du vent, l’eau s’évapore laissant apparaître le sel que le saunier récolte, reproduisant des savoir-faire ancestraux. Le gros sel marin est constitué de gros cristaux gris. La délicate fleur de sel est blanche. Elle est recueillie en fin de journée à fleur d’eau, puis séchée.

Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré

L’écosystème des vasières

Tout autour du Fier d’Ars, Ré se perd dans un labyrinthe de vasières, marais abandonnés, bassins et terres levées. Au coeur de ce royaume salin s’étend la réserve naturelle de Lilleau des Niges où se reposent une foule d’oiseaux migrateurs venant d’Afrique vers le Canada ou la Sibérie.

Ile de Ré (c) François Blanchard

Une très belle piste cyclable part d’Ars vers Les Portes. Il est impératif de rester sur les chemins, afin d’assurer la tranquillité aux oiseaux. Espèces menacées, l’avocette, l’échasse blanche et la sterne pierregarin nichent sur des îlots. La gorgebleue à miroir blanc fréquente les buissons des flancs de marais. En hivernage, la réserve accueille les oiseaux d’eau, spatule blanche, sarcelle d’hiver, huîtrier pie, courlis cendré…

Ile de Ré (c) François Blanchard

Les marais ostréicoles

Les parcs à huîtres sont visibles à marée basse, tout au tour de l’île au large du littoral. Le travail des ostréiculteurs est rythmé par le cycle des marées. C’est au début de l’été que naissent les huîtres. La laitance vient se fixer sur des collecteurs, pierres, tuiles ou ardoises, immergés dans les zones de reproduction.

Après trois ans d’élevage, l’huître arrive à maturité. Elle s’affine dans des claires ou bassins d’affinage. Elle prend alors une incroyable couleur vert d’eau, des saveurs d’embruns iodés et de noisettes mêlées. L’huître se consomme toute l’année, maigre ou laiteuse, douce et charnue, puissante et sauvage, selon les goûts et les mois. Les puristes l’apprécient au naturel ou avec une goutte de citron et un tour de moulin à poivre.

Ile de Ré

Pays d’art et d’histoire

Depuis 2012, l’île de Ré est la première île française labellisée «Pays d’art et d’histoire». Pendant quatre siècles, de 1294 à 1630, Ré fut l’enjeu d’une lutte incessante entre les couronnes d’Angleterre et de France. L’église gothique de Saint Martin en porte encore les stigmates. Il faut monter en haut de son clocher pour savourer la vue au dessus des toits.

Ile de Ré

En 1681, Louis XIV donne l’ordre à Vauban de tracer les plans d’une citadelle et de fortifications autour de Saint-Martin pour protéger l’ensemble de la population de l’île en cas d’attaque ennemie. Des édifices militaires les plus prestigieux aux écluses à poissons, en passant par les venelles, les puits, les moulins, les phares et autres demeures patriciennes, l’île de Ré offre un patrimoine attachant que l’on découvre à son aise, au fil des balades.

Ile de Ré

Saint-Martin-de-Ré

On entre dans Saint-Martin par l’une des deux portes de l’enceinte en forme d’étoile construite par Vauban, site classé par l’Unesco. Le long des douves se baladent quelques ânes rustiques du Poitou qui sont devenus la mascotte de l’île de Ré. Ils ne portent pas de culottes comme sur les anciennes cartes postales mais ils sont toujours très photographiés.

Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré

Le coeur de la cité s’articule autour du port qui est bien protégé et toujours très animé en toutes saisons. Pour bien s’imprégner du charme du bourg, il faut déambuler dans le dédale des ruelles étroites qui entourent le port. Elles sont ornées de vignes vierges, de recoins, de petites impasses, de maison de viticulteurs. Tout ici a une histoire.

Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré

Capitale historique et économique de l’île, Saint-Martin possède quelques beaux hôtels particuliers des 18e et 19e siècle qui témoignent de la richesse des armateurs et commerçants de la cité. Les grands voiliers déchargeaient leur cargaison d’épices et de bois des îles avant de repartir chargés de sel et de vin pour des horizons lointains.

Ile de Ré

Pour tout connaître de l’histoire de l’île, une visite au musée Ernest Cognac s’impose. Les photos du bagne sont émouvantes. Les prisonniers condamnés au travaux forcés qui partaient pour Cayenne ou la Nouvelle Calédonie transitaient par La Rochelle et Ré avant de traverser l’Atlantique. Ils travaillaient dans des ateliers pendant quelques mois en attendant le départ, en gravant leur nom sur des pierres. Parmi eux, Dreyfus, Seznec, Papillon…

Ile de Ré

La Flotte en Ré

La Flotte est l’un des plus anciens villages de l’île. Il jouit du label de village d’eau et de pierre qui fait référence au port de commerce puis de pêche que fut La Flotte en Ré. J’ai adoré cet endroit qui fait partie des ‘Plus beaux villages de France’. Son port ressemble à un petit St Tropez blotti au creux de son anse. Il y règne une ambiance raffinée et décontractée à la fois. On descend de son vélo pour se balader dans les venelles fleuries de roses trémières puis prendre un verre ou déjeuner sur une terrasse ensoleillée, face aux bateaux. Que demander de plus à la vie?

Ile de Ré

En sortant du village, nous poussons une pointe jusqu’à l’Abbaye des Châteliers. Sa silhouette tourmentée édifiée par les moines cisterciens se dresse au milieu d’un champ. Les ruines de style gothique datent du 14e siècle. La visite est libre.

Ile de Ré

Loix, l’île dans l’île

Particulièrement paisible, Loix forme une presqu’île entourée de marais salants et de parcs ostréicoles. Il se découvre à vélo en partant de La Couarde, par la piste du sel qui serpente au coeur des marais. Une petite pause dans le port nous permet d’admirer le dernier moulin à marée de l’île.

Ile de Ré

Ce moulin à marée servait de point de passage entre Les Portes et Saint-Martin. Le transit des voyageurs se faisait en barques à une époque où ces deux îles n’étaient pas encore rattachées. Après une visite dans l’écomusée du Marais Salant qui permet de découvrir l’histoire de la saliculture, cap vers le village artisanal, toujours très animés puis les eaux calmes et claires de la plage du Fort du Grouin.

Ile de Ré

Ars-en-Ré

Le clocher d’Ars, peint en noir et blanc, se remarque de loin et sert d’amer (point de repère) aux bateaux. Aujourd’hui, les voiliers de plaisance ont remplacé les navires qui venaient de la Manche prendre leur cargaison d’or blanc, le précieux sel qui a marqué l’histoire du bourg. Ars-en-Ré est labellisé ‘Plus beaux villages de France’.

Ile de Ré

L’église St Etienne permet d’admirer un portail et une nef romane ainsi que des voûtes gothiques. La plus belle bâtisse du village est la Maison du Sénéchal, belle demeure du 16e siècle ornée de deux tourelles d’angle.

Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré
Ile de Ré

Saint-Clément-des-Baleines

Le phare des Baleines est le monument le plus visité de l’île. Du sommet de la tour qui culmine à 55 mètres, la vue sur la mosaïque des salines et sur la côte est magnifique! Notez cependant qu’il faut gravir les 257 marches d’un large escalier en colimaçon. A son pied, une tour plus ancienne fut édifiée par Vauban. La lumière de son feu était produite par la combustion d’huile de poisson.

Ile de Ré

Les Portes-en-Ré

Situé à l’extrémité de l’île, Les Portes-en-Ré rassemble les plus belles résidences secondaires de Ré. C’est le village le plus chic et le plus snob de l’île. Acteurs, écrivains, hommes politiques, peintres et poètes sont tombés sous le charme de ce petit coin de paradis. Tout au bout de l’île se trouve le bois de Trousse Chemise chanté par Aznavour. Bordées de pins, les criques et les plages de sable blond regorgent de charme, avec un sentiment d’être au bout du monde.

Ile de Ré

Carnet de route

  • Climat: ensoleillement exceptionnel et climat très doux toute l’année grâce à l’influence du Gulf Stream. Il n’est pas rare que La Rochelle soit sous les nuages alors qu’il fait beau à Ré.
  • Où loger: l’artiste peintre Dominique Boisard a aménagé une petite maison à louer avec un jardin privatif. 382 rue de la Clairière à Bois Plage. dom.boisard@wanadoo.fr
  • Se déplacer en voiture: on circule facilement sur l’île mais il est parfois difficile de se garer dans les ruelles.
  • Se déplacer à vélo: pédaler reste la meilleure façon pour se déplacer sur l’île. Chaque village ou presque propose des vélos de location, électriques ou classiques, munis d’un cadenas et d’un bon panier.
  • Où déjeuner: Café du Commerce, 6 quai de la Prée à Ars-en-Ré. Déco sympa et terrasse face au port, un endroit plein atmosphère avec un personnel ultra souriant. www.cafcom-ars.com
  • Les huîtres: ici, ce n’est pas un produit de luxe, surtout si vous les achetez au marché ou chez un ostréiculteur. Le prix double dans les restos, mais on s’épargne la bataille pour les ouvrir!
  • Artisan glacier: La Martinière, 17 quai de la Poithevinière à St Martin de Ré. Pour ses glaces et ses gaufres légères à la crème chantilly!  www.la-martiniere.fr
  • Sports nautiques: voile, kayak de mer, stand-up paddle, surf, windsurf, kitesurf et autres réjouissances sportives sur et dans l’eau.
  • La Rochelle: en une demi-heure on est dans le vieux port de La Rochelle. L’idéal est d’arriver avant 10 h du matin pour trouver des places de parking dans le centre ville. www.larochelle-tourisme.com

– Plus d’infos:  http://www.iledere.com  et  www.iledere-infos.fr

Crédit photo Agnès Pirlot, Yann Werdefroy, Bernard Collin, François Blanchard

Reportage publié en 2018 dans Jardins & Loisirs (www.jardinsetloisirs.be)

Voir mon reportage sur  la Vendée et la Rochelle et un week-end à Nantes dans la rubrique Voyages, Europe ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest