20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Dunamis, en grec, signifie force, puissance et fécondité. Au-delà des méthodes de culture parfois ésotériques qui soignent et régénèrent le sol, la bio-dynamie nous offre une vision de la chaîne de la vie d’une étonnante actualité.

La fête du solstice d’été

«Venez après les fêtes de la Saint-Jean. Nous aurons le temps de bavarder et le potager sera tout beau». Pour Louis Larock, la fête du solstice d’été n’est pas une simple réjouissance folklorique. Le Soleil, la Lune, les planètes et les étoiles du zodiaque guident l’époque de ses semis, des soins aux plantes et des récoltes. C’est suite à ses études en philosophie que ce fils d’agriculteur liégeois a décidé de jardiner en bio-dynamie. «Notre mère à tous, la Terre, se fait vieille et nous la chargeons de plus en plus par les effets de notre civilisation destructrice. Nous ne devons pas seulement apporter des soins à la terre, mais aussi à l’eau, à l’air, à la lumière et à la chaleur. Le destin de la terre est entre nos mains».

Jardinage Bio-dynamie

Une sensibilité pour le vivant

J’avais rencontré Louis Larock en 2004 et aujourd’hui, en 2018, ses propos me semblent encore plus pertinents.  Les plantes et les animaux ne sont plus de simples produits mais des êtres vivants. Jardiner en bio-dynamie nous invite à comprendre les lois de la vie et à cultiver la terre en les respectant. Comme la culture bio, la bio-dynamie prône le respect de la nature, mais elle s’intéresse aussi à la dynamique des choses. Elle apprend au jardinier ou à l’agriculteur à développer son sens de l’observation et sa sensibilité afin que, jour après jour, il observe, ressente et connaisse toujours plus intimement la nature, ses rythmes et ses respirations.

Jardinage Bio-dynamie

Rudolf Steiner, le fondateur

Rudolf Steiner, scientifique et philosophe autrichien, est bel et bien le précurseur de tout ce qui nous agite au XXIe siècle. En 1924, sur demande d’agriculteurs inquiets des méfaits de l’agriculture chimique, il donne une série de conférences qui seront la base de la bio-dynamie, mettant en garde contre l’usage des additifs chimiques qui épuisent la terre et dégradent la qualité des aliments. Pour Steiner, un domaine agricole est comme un individu vivant, autonome, équilibré. Il est régulé par un savant dosage entre les champs, les arbres, le bétail, rythmé par les cycles cosmiques, influencé par l’univers tout entier. Toute l’agriculture biologique est née de cette vision.

Jardiner en bio-dynamie

La sagesse de l’homme

Steiner est le père de l’Anthroposophie, littéralement «sagesse de l’homme». Ce «chemin de la connaissance» vise à restaurer le lien entre l’homme et les mondes spirituels. Préoccupé par l’avenir de la Terre qu’il percevait comme un être vivant en voie de vieillissement, Steiner chercha à remédier à la baisse de vitalité de la nature, au durcissement des sols et à la dégradation de la qualité des aliments. Depuis, des générations de chercheurs en bio-dynamie l’ont affinée, mesurée, testée, précisée. L’agriculture et le jardinage bio-dynamique sont surtout répandus dans les pays germanophones, l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche et dans le nord de l’Europe. Ils connaîssent un développement croissant depuis ces vingt dernières années. Ils sont aujourd’hui pratiqués sur tous les continents.

Jardinage Bio-dynamie

Maria Thun, la tête dans les étoiles

Une des pionnières de la bio-dynamie au jardin, Maria Thun, relève grâce à son esprit de recherche à la fois intuitif et précis l’influence des constellations zodiacales sur la croissance des plantes. La nature du sol est en interaction étroite avec le système solaire lui-même impliqué dans la vie de l’univers entier. Suivi par la plupart des bio-dynamistes, son «Calendrier des semis» qui existe aujourd’hui en 30 langues apporte des indications précises pour semer, planter, travailler le sol, soigner les plantes et récolter, non seulement avec la Lune mais aussi avec tout le ciel dans son ensemble. Maria nous invite également à observer la forme de la plante, révélatrice de sa santé et de ses besoins. Son calendrier distingue ainsi les jours racines, feuilles, fleurs et fruits qui vont déterminer la période la plus favorable pour les semis et les récoltes de chaque famille de plantes.

Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie

Les piliers de la bio-dynamie

Tenir compte des rythmes cosmiques ne sert à rien si le sol et les plantes n’ont pas bénéficié de soins et préparations élaborées avec des substances minérales, végétales et animales. Ces préparations dynamisantes sont les piliers de la méthode. Certaines sont destinées au compost, d’autres au sol et enfin aux parties aériennes des plantes. Tous les conseils de culture enseignés par l’agriculture biologique se retrouvent dans la méthode bio-dynamique. C’est la réunion des trois facteurs, à savoir l’argile de la roche mère, la vie de la plante et la force de l’animal, qui permet d’obtenir un sol fertile, une terre amoureuse capable d’absorber les forces cosmiques lors de son travail par l’homme.

Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie

L’alchimie féconde du compost

La base de la fumure en culture bio-dynamique est le compostage en couches alternées des déchets organiques des végétaux et des fumiers frais d’animaux. Cette fumure est améliorée de préparations dynamisantes qui régénèrent et vivifient la terre. Différentes préparations à base de plantes, achillée, millefeuille, camomille, ortie, pissenlit, valériane, écorces de chêne sont rajoutées au compost pour redonner au sol sa vitalité féconde. Un peu comme un levain pour le pain, ces préparations rendent le compost plus digeste pour le sol. La lutte contre les ravageurs se fait par des moyens naturels. Pour soigner les plantes et lutter contre les maladies, on utilise du purin d’ortie ou de consoude, décoction de prêle des champs, tisane de valériane…

Jardinage Bio-dynamie

Les forces de la terre et du cosmos

Certaines préparations sont élaborées à partir de bouse de vache ou de quartz finement broyé dont on remplit des cornes de vache. Diluées dans l’eau, les préparations sont ensuite dynamisées et pulvérisées à doses homéopathiques sur les parcelles cultivées pour stimuler la vie du sol et harmoniser la croissance végétale. Ces techniques qui peuvent nous sembler un peu mystérieuses ont fait l’objet de recherches très sérieuses depuis plus de vingt ans par l’Institut de Recherche de l’Agriculture Biologique en Suisse. Ils nous offrent une vision renouvelée de la chaîne de la vie.

Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie
Jardinage Bio-dynamie

La nature à bras-le-corps

Une pomme ou une vache ne sont pas des biens de consommation ou des machines à produire comme on l’entend souvent, mais des êtres vivants. Il existe des relations de nature vivante, psychique et même spirituelle entre les différents règnes de la nature. Dans cette perspective, la ferme est avant tout une communauté, une entité autonome sur le plan de la fumure, des semences et des fourrages. Les préparations à base de plantes se font en groupe et les travaux de la ferme mobilisent famille, amis et voisins. Les produits sont vendus à la ferme, sur les marchés ou via des coopératives d’achats mis en place dans la région. «Notre démarche n’est pas facile mais nous sommes entourés d’une série de gens qui nous encouragent. Il faut cultiver la confiance et se donner le temps et les moyens de redonner à notre terre une force de vie active».

Jardinage Bio-dynamie

La bio-dynamie au jardin

  • Aménager le paysage. Respecter les particularités du terroir et la nature du sol. Créer des parcelles cultivées en terrasses. Planter des haies, des arbustes à baies et des arbres fruitiers.
  • Assurer la diversité animale. Créer une mare, poser des nichoirs, aménager des abris pour les insectes en laissant un coin sauvage avec des pierres ou des branches mortes. Introduire des abeilles, élever si possible des volailles, des lapins ou des moutons.
  • Améliorer le sol. Rajouter du sable ou de l’argile (jamais de tourbe) selon les situations, des amendements calcaires, magnésiens ou des poudres de roches. Enrichir le sol avec un semis d’engrais verts.
  • Composter. Recycler les matières organiques végétales et animales (fumier de bovins). Vivifier le sol en incorporant des préparations bio-dynamiques à base de plantes, de la bouse de corne et de la silice de corne.
  • Travailler le sol. Effectuer un griffage superficiel de la terre avec des outils à dents. Utiliser l’eau avec parcimonie en pratiquant le mulching ou le binage. Tenir compte des rythmes cosmiques pour les semis, plantations, entretiens et récoltes.
  • Soigner les plantes. Lutter contre les maladies avec des moyens naturels, purin d’ortie ou de consoude, décoction de prêle des champs, tisane de valériane, etc. Introduire des plantes compagnes stimulantes, des plantes médicinales et des parcelles fleuries.
  • Diversifier les cultures. Pratiquer des rotations longues, de 5 à 7 ans, et des cultures associées. Utiliser des semences d’origine bio-dynamique. Enrichir le nombre des espèces et des variétés cultivées.

Jardinage Bio-dynamie

Vous avez dit culture?

– Culture conventionnelle: elle utilise les engrais chimiques et les pesticides pour améliorer le rendement. Le sol est un simple support pour la plante, l’animal est une usine à protéines, l’agriculteur, un exploitant agricole.

– Culture raisonnée: elle utilise les engrais chimiques et les pesticides, mais de façon raisonnée, afin d’éviter au maximum les pollutions et autres nuisances pour l’environnement.

– Culture biologique: elle proscrit l’utilisation de produits chimiques et des pesticides qu’elle remplace par des engrais organiques et minéraux. Elle considère la terre comme un organisme vivant qu’il faut préserver.

– Permaculture: parmi les différentes techniques de culture biologique, la permaculture s’inspire de l’écosystème de la forêt avec différentes strates végétales, des cultures en buttes et des paillis. L’idée est de travailler avec ce que la nature propose et non se battre contre elle.

Culture bio-dynamique: elle ajoute la notion de force à celle de substance. Elle régénère et vivifie le sol grâce à la fumure organique compostée, améliorée de préparations dynamisantes. Celles-ci transfèrent dans le sol les forces déjà présentes dans la matière.

 

Plus d’infos sur Jardiner en bio-dynamie:

Voir le reportage sur Jardiner avec la lune et sur l’Almanach du jardin et le calendrier lunaire dans la rubrique Jardinage Jardin bio. Voir aussi le reportage sur l’ Intelligence végétale dans la rubrique Végétaux Arbres

Mouvement de l’Agriculture bio-dynamique. www.bio-dynamie.org

FIBL Institut de Recherche de l’Agriculture biologique.  www.fibl.org

Nature & Progrès   www.napro.be

Semailles, semences et plants biologiques.  www.semaille.com

Ferme bio-dynamique Larock à Rotheux.  www.fermelarock.be

 

A lire:

«Agriculture, fondements spirituels de la méthode bio-dynamique», Rudolf Steiner, éd. Anthroposophiques Romandes et éd. Novalis.

«Pratiquer la Bio-Dynamie au Jardin , rythmes cosmiques et préparations bio-dynamiques», Maria Thun, éd. Mouvement de culture bio-dynamique.

«Le calendrier des semis», Maria Thun, éd. Mouvement de l’argriculture biodynamique.

Ces ouvrages et bien d’autres sont disponibles sur le site de Bio-dynamie   http://www.bio-dynamie.org/publications/  ou à la librairie de Nature & Progrès,      www.natpro.be        www.docverte.be/livres    

Reportage publié dans Femmes d’Aujourd’hui 2004 (www.femmesdaujourdhui.be) et dans Jardins & Loisirs en 2014 (www.jardinsetloisirs.be)

Jardiner en bio-dynamie, qu’en pensez-vous?

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi