20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

On dit de la lune qu’elle dope formidablement les plantes. Semis, plantations et greffes doivent avoir lieu idéalement à certaines périodes, plus favorables que d’autres. Nos ancêtres y croyaient. Pourquoi pas nous?

Des plantes et un astre

Jardiner avec la lune, ce n’est pas si fou que ça! Tout le monde connaît le principe des marées dû à l’attraction de la lune sur les masses d’eau océaniques. Tous les vingt-huit jours et des poussières, la lune brasse des millions de tonnes d’eau et soulève même l’écorce terrestre! Tout bouge sous son règne… Les végétaux qui sont essentiellement constitués d’eau sont alors le siège d’une micromarée’ biologique. Un astre capable de déplacer des milliards de tonnes d’eau tous les jours sur la terre peut bien influencer la graine en germination, la croissance des plantes, des feuilles, des branches et des troncs, tous riches en eau.

Super Lune bleue de sang 31 janvier 2018

Super Lune bleue de sang 31 janvier 2018

La Lune, un puissant réflecteur

La Lune sert de réflecteur aux rayons du soleil. Lorsqu’elle se place entre le Soleil et la Terre, le ciel est noir car sa face tournée vers le globe est plongée dans l’obscurité. Mais lorsque la Lune est pleine, son rayonnement équivaut alors à une ampoule de 40 watts tenue à 15 mètres de distance! Elle dope alors formidablement les plantes. Elle stimule les échanges nutritionnels, comme si elle «cuisinait»  les végétaux.

Jardiner avec la lune

Une grande horloge cosmique

La lune est un satellite qui tourne autour de la Terre. Elle connaît plusieurs cycles bien distincts que nous pouvons utiliser comme l’une des aiguilles d’une grande horloge cosmique. Pour suivre le calendrier lunaire à la lettre, vous devrez tenir compte des mouvements réels ou apparents de la lune (lune montante ou descendante), de l’éclat de ses rayons (lune croissante, pleine, décroissante ou nouvelle) et de sa position par rapport à certaines constellations du zodiaque (terre, air, eau ou feu). A partir de ces observations, on peut établir un véritable calendrier de travaux de jardinage qui nous indique les meilleurs moments pour semer, planter ou récolter les produits de notre jardin.

Jardiner avec la lune

Des recherches en bio-dynamie

Même si jardiner avec la lune est une science qui n’a toujours pas été reconnue dans les facultés d’agronomie en Belgique, beaucoup de jardiniers pensent que la lune peut devenir une alliée. Des essais comparatifs sur les cultures ont été menées par des chercheurs scientifiques spécialisés en agriculture bio-dynamique, principalement en Suisse. A quelques jours près, sur des parcelles cultivées en tenant compte ou non des cycles de la lune, la germination est plus rapide et les récoltes vont du simple au triple.

Jardiner avec la lune

Une question de bon sens

« A vouloir être trop lunier, on ne remplit par le panier ». La Lune a beau tourner autour de la Terre, elle seule ne peut toutefois résoudre tous nos problèmes. Elle n’est qu’un maillon de la chaîne qui tient compte du climat, des interactions entre le sol et la plante au moment du semis ou de la plantation, de la qualité des engrais ou des semences et des bonnes associations de plantes. S’ils lorgnent du côté des étoiles, les adeptes du jardinage cosmique n’en gardent pas moins les pieds sur terre.

Jardiner avec la lune

Lune ronde ou en croissant

Tout le monde connaît les nuits de pleine lune. Servant de réflecteur aux rayons du soleil, la lune émet plus ou moins de lumière vers la terre. Cette luminosité nocturne intervient sur la vitalité des plantes. Très facile à observer, ce cycle que l’on appelle rythme lunaire synodique s’étale sur une période de 29 jours et demi, soit douze à treize lunaisons par an. La nouvelle Lune est noire. Elle croît quand elle forme un croissant à droite et qu’elle apparaît de plus en plus grosse à notre regard. La pleine Lune est un disque illuminé. Elle décroît quand elle forme un croissant à gauche et qu’elle apparaît de plus en plus petite.

  • En lune croissante: la période entre la nouvelle lune et la pleine lune est favorable aux plantes qui produisent des fleurs, des fruits et des graines. La vitalité des plantes croît avec la lumière de la lune. Plus celle-ci est intense, plus les plantes sont à même de lutter contre les parasites et les maladies.
  • En lune décroissante: la période entre la pleine lune et la nouvelle lune est favorable aux semis des légumes racines, bulbes, ainsi que les plantes cultivées pour leur feuillage comme les épinards et les salades… pour éviter qu’ils ne montent en graine,. La plante possède moins de vitalité mais les couleurs, odeurs et saveurs sont plus perceptibles.

Jardiner avec la lune

Lune sur l’horizon

Comme le soleil, la position de la Lune dans le ciel change au cours du mois. Lors de sa ronde autour de la terre, la lune suit une trajectoire quasi circulaire légèrement inclinée par rapport à l’horizon. Tantôt elle monte, tantôt elle descend suivant une ellipse qui la ramène tous les 27 jours à son point de départ. Ce cycle est appelé rythme lunaire tropique. Observez plusieurs nuits de suite la position de la lune par rapport à un élément fixe, un arbre ou un clocher. Si elle est chaque nuit un peu plus haute, la lune est en phase montante. Si elle est plus basse, la lune est en phase descendante. Les biodynamistes considèrent aujourd’hui que le rythme tropique a nettement plus d’influence sur la rapidité de croissance des cultures que le rythme synodique.

  • En lune montante: la sève des plantes monte avec la lune que l’on dit aussi ascendante. Il y a davantage de sève, donc plus d’activité dans la partie aérienne des plantes. Les semis absorbent plus facilement l’eau. La germination des graines est rapide et les plantules sont vigoureuses. La période est favorable à la croissance des branches et du feuillage, aux greffes et à la récolte des fruits juteux.
  • En lune descendante: les liquides internes de la plante descendent et l’activité végétative se fait surtout dans les racines sous le sol. C’est le moment pour planter, repiquer, rempoter, tailler et couper du bois. Les boutures s’enracinent mieux. C’est la période adaptée à un travail du sol en profondeur et un apport de compost et d’amendements organiques. Les parties souterraines, ail, oignon, bulbes, pomme de terre, betteraves… sont récoltées.

Jardiner avec la lune

Lune sous le Zodiaque

Au cours de son cycle autour de la terre, la lune passe devant chacune des douze constellations du zodiaque. Ce sont les mêmes que celles des astrologues, mais elles sont légèrement décalées dans le temps. Chaque constellation correspond à l’un des quatre éléments fondamentaux de la vie (eau, air, terre, feu) et à différents organes de la plante. A certaines périodes, le jardinier peut semer, planter, récolter chaque type de plante selon qu’il souhaite favoriser le feuillage, les racines, les fruits ou les fleurs. Ce cycle est appelé rythme lunaire sidéral.

  • Constellations de terre (Taureau, Vierge et Capricorne): elles dopent les plantes racines, à bulbes et à tubercules, radis, carotte, navet, oignon, pomme de terre…
  • Constellations d’air (Gémeaux, Balance, Verseau): elles dopent les plantes à fleurs, arbustes, plantes vivaces, mellifères, aromatiques et médicinales dont on récolte les fleurs ainsi que le chou brocoli.
  • Constellations d’eau (Poisson, Cancer, Scorpion): elles dopent les plantes feuilles, salade, chou et chou-fleur, épinard, cardon, poireau, oseille, aneth, persil, estragon, ciboulette…
  • Constellations de feu ou de lumière (Bélier, Lion, Sagittaire): elles dopent les plantes fruits, graines et semences, tomate, concombre, haricot, courge, céréales, fraies…

Jardiner avec la lune

Les jours néfastes

Jardiner avec la Lune n’est pas toujours indiqué. Dans son voyage autour de la terre, la lune coupe deux fois la route de la terre autour du soleil. Ces intersections que l’on appelle noeuds lunaires déclenchent parfois des perturbations négatives, notamment pour les semis et les récoltes. De même pour les jours où la lune et la terre sont plus proches (périgée) et où les plantes ont du mal à pousser. Idem mais moins significatif pour les périodes où la lune est le plus éloignée (apogée) et où les plantes ont tendance à filer et les salades à monter. Ces jours néfastes qui se produisent trois par mois (2 noeuds et 1 périgée) imposent un repos forcé au jardinier, du moins durant les quelques heures autour du nœud. Si celui-ci se produit la nuit, cela na aucune influence sur les cultures.

Jardiner avec la lune

Jardiner avec la lune, un état d’esprit

Suivre le calendrier lunaire va de pair avec la pratique du jardinage biologique. Inutile donc de se référer au calendrier lunaire si l’on continue à utiliser des pesticides et des engrais chimiques. Et si, pour des raisons d’emploi du temps ou de météo, vous ne pouvez pas suivre le calendrier lunaire, ne croyez pas pour autant que le ciel vous tombera sur la tête!

 

Que disent les dictons sur la lune?

« Au changement de lune, il y a changement de temps ». Le temps change quelques jours après la pleine lune ou la nouvelle lune parce que l’astre régit les marées des océans et que celles-ci changent à la pleine lune et à la nouvelle lune.

« Lune jeune rend fort et vigoureux ». C’est durant la lune du premier quartier que l’on sème tout ce qui doit pousser rapidement. Les plantes se gorgent d’eau et le rendement augmente.

« Laboure en lune nouvelle, ta récolte sera belle ». On profite de la lune croissante pour travailler la terre, labourer, bêcher et améliorer les sols lourds, tassés ou trop humides.

« A la tendre lune s’arrachent les herbes folles ». La vitalité des plantes diminuant lors du dernier quartier de lune, c’est une bonne période pour nettoyer les massifs et tailler les haies car la repousse est plus lente.

« La lune pâle fait pluie et tourmente, l’argentine, temps clair et la rougeâtre vente ». Une lune claire et brillante est signe de grand beau temps, une lune pâle indique la pluie et une lune rouge reflète le soleil et présage un changement de temps et l’apparition de vent.

« Les gelées de la Lune rousse, de la plante brûlent la pousse ». La lune rousse est la première lune située après Pâques. Elle se situe selon les années entre début avril ou début mai. Le gel qui intervient en cette période tardive du printemps occasionne des dégâts aux jeunes bourgeons.

« Claire lune de Noël, claire javelle ». Si la lune est pleine et lumineuse à Noël, la récolte de céréales (une javelle est une brassée de céréales) sera pauvre et clairsemée.

Pour en savoir plus sur Jardiner avec la lune, vous découvrirez l’Almanach du jardin et le calendrier des lunaisons en 2018 dans la rubrique Jardinage Jardin bio.

«Calendrier lunaire 2018», Michel Gros, Ed. Calendrier Lunaire Diffusion.

«Calendrier des semis 2018 », Mouvement de l’agriculture biodynamique. www.bio-dynamie.org

«Le calendrier des semis», Maria Thun, éd. Mouvement de culture Bio-Dynamique.

Ces ouvrages et bien d’autres sont disponibles à la librairie de Nature & Progrès, 520 rue de Dave à 5100 Jambes. http://www.natpro.be    www.docverte.be/livres

Alors, faut-il ou croire ou pas? Quelle est votre expérience? Je serais heureuse d’avoir votre avis dans l’encadré ci-dessous.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi