20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Baigné de lumière entre roche et végétation, le Jardin exotique de Monaco rassemble des joyaux de la flore du Mexique, des Antilles, d’Amérique du Sud et d’Afrique Australe.

 

Un balcon sur la Riviera

Le panorama est à couper le souffle! Suspendu à flanc de falaise, le Jardin exotique de Monaco domine les flots azurés de la Méditerranée, le port de plaisance de Monaco et le rocher du Palais princier, résidence des Grimaldi. Le jardin fut pensé dès l’origine comme une attraction touristique misant à la fois sur l’exotisme et sur un cadre exceptionnel, celui d’un balcon sur les rivieras françaises et italiennes.

Jardni exotique de Monaco
Jardin exotique de Monaco
Jardin exotique de Monaco

Les premières collections

L’origine de ce prestigieux jardin botanique se trouve dans la coopération entre la France et le Mexique en 1862 sous Napoléon III. De remarquables exemplaires y furent collectés pour rejoindre une collection de plantes réunies à Grasse par le jardinier Augustin Gastaud. La collection déménage ensuite sur le rocher de Monaco, dans les jardins de Saint-Martin, tout près de l’emplacement du futur Musée Océanographique édifié en 1900.

Jardin exotique de Monaco

Prince savant Albert Ier de Monaco

Grand naturaliste, le prince Albert Ier décide en 1912 d’acquérir le promontoire de l’Observatoire pour accueillir ces curieuses plantes importées qui prospéraient si bien sous le climat monégasque. De nombreuses plantes succulentes exotiques avaient déjà colonisé le terrain laissé à l’abandon. Des agaves et des figuiers de Barbarie s’y étaient installés, introduits à la fin du 16e siècle après la découverte du Nouveau Monde.

Jardin exotique de Monaco

La création du jardin

Vingt années de travaux ont été nécessaire pour créer le jardin suspendu à flanc de falaise. Des passerelles sont installées avec audace, des rochers artificiels servent de brise-vent. De la terre, du sable et des graviers sont apportés dans des poches aménagées dans la roche avec un indispensable drainage et des pierres qui constituent de fausses rocailles. Une succession de petits ponts, de voûtes et de chemins animent le jardin qui est inauguré en 1933 par le Prince Louis II de Monaco.

Jardin exotique de Monaco

Des végétaux apprivoisés

Le Jardin exotique de Monaco s’étend sur 11.500 m2. Il est protégé par un écran montagneux situé près du rivage. Orienté Sud-Sud-Ouest, il bénéficie d’un micro-climat exceptionnel avec un angle optimal pour un ensoleillement hivernal. La moyenne des températures se situe autour de 17°C et l’on ne pouvait trouver meilleur endroit pour apprivoiser des végétaux en exil.

Jardin exotique de Monaco

Cactées et succulentes

Toutes les plantes du jardin, et particulièrement les exotiques, incitent l’esprit à voyager. Les cactées et les autres plantes grasses que l’on appelle désormais succulentes qui peuplent les allées séduisent par leurs formes ou leurs couleurs extravagantes ou encore par leur gigantisme très proche de leur région d’origine. De nombreux spécimens datent des premières plantations, il y a plus de cent ans.

Jardin exotique de Monaco

La visite débute par une vue plongeante sur une véritable forêt de cactées et d’euphorbes candélabres, Euphorbia candelabrum. Plus loin, des cactées lianes, Hylocereus undatus, montent à l’assaut de la paroi rocheuse tandis que se dressent les plus grandes cactées d’Europe, Neobuxbaumia polylopha, Trichocereus pasacanna, Marginatocereus et Pachycereus.

Jardin exotique de Monaco

Tous ces sujets colonnaires ont à leurs pieds les énormes coussins de belle-mère, Echinocactus grusonii, sertis dans des coulées bleues d’une plante rampante, Senecio serpens. La partie la plus basse du jardin est couverte de massifs imposants d’Opuntia et de Kalanchoe beharensis, surnommés oreilles d’éléphants.

Jardin exotique de Monaco

Durant toute l’année, les nombreuses espèces offrent toujours un intérêt à cause de leurs fleurs et de leurs fruits. Les floraisons les plus brillantes sont produites par les Aloe, surtout de décembre à mai, par les Opuntia, figuiers de Barbarie, et les Cereeus de mai à août. Contrairement à une idée répandue, la floraison des cactées est loin d’être uniquement nocturne.

Jardin exotique de Monaco
Jardin exotique de Monaco
Jardin exotique de Monaco
Jardin exotique de Monaco

Centre de botanique

Des serres édifiées en dehors de l’enceinte du jardin servent de réserve et de lieu de multiplication à l’abri des aléas du climat. Le Centre de botanique héberge 10.500 plantes sous verre. Chaque année, plusieurs milliers de sachets de graines sont expédiés dans plus de 500 jardins botaniques.

Jardin exotique de Monaco

Aujourd’hui, la collection de plantes succulentes du Jardin Exotique de Monaco est l’une des plus importantes au monde. Plus de vingt mille plantes regroupées en 3.000 espèces vivent, fleurissent, fructifient et se multiplient dans le jardin, preuve que leur acclimatation est totale.

Jardin exotique de Monaco
Jardin exotique de Monaco
Jardin exotique de Monaco
Jardin exotique de Monaco

Jardin Exotique de Monaco, visites libres du jardin et visites guidées de la Grotte de l’Observatoire. Pépinière, salle d’exposition, boutique de souvenirs et bar restaurant. 62 Bd du Jardin Exotique à Monaco. www.jardin-exotique.mc

A lire: Le Jardin exotique de Monaco, Michel Viard, La Maison Rustique Flammarion.

Rendez-vous dans la rubrique Jardins, France du Sud, pour découvrir les jardins de la Côte d’Azur, les Colombières, la Citronneraie et le Val Rahmeh à Menton, le jardin du Musée de la Parfumerie et la Mouissone à Grasse, le Château de La Napoule, la Villa Ephrussi au Cap-Ferrat et le Domaine du Rayol, et dans la rubrique Végétaux, plantes d’intérieur pour découvrir l’univers des cactus ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest