20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Visite d’une citronneraie sur une colline de Menton où on vient respirer le parfum des agrumes. Et y goûter car les arbres sont bien chargés de fruits.

 

Sur la colline de l’Annonciade

«Je suis tombé amoureux de cet endroit, il y a maintenant plus d’un demi siècle et cela dure toujours.» C’est dans les années cinquante que François Mazet, ancien pilote de voltige aérienne et de rallye automobile, découvre le mas Flofaro sur la colline de l’Annonciade à Menton. C’est une ancienne maison rurale construite vers 1820 dans la tradition mentonnaise, avec une terrasse couverte de pergolas de glycines et de jasmins.

La Citronneraie Menton

Des oliviers et des citronniers

L’origine du domaine de La Citronneraie remonte au16ème siècle. A cette époque, les paysans commencent l’aménagement des terrains pentus par des restanques soutenues par des murets de pierre sèches traversées d’allées et d’escalier. La région se couvre d’oliviers et de citronniers alimentés en eaux de source par des bassins et des canaux d’arrosage. Au fil du temps, le domaine est morcelé et en partie abandonné.

Aujourd’hui, la maison principale avec son pigeonnier et ses trois dépendances a été restaurée, avec un petit air andalou. Au fil des terrasses, des loggias, des colonnades et des pergolas, un cheminement discret conduit à la résidence, fondue au sein de la nature. Le jardin est dédié à près de 800 espèces tropicales. «Au fil du temps, je me suis efforcé sans cesse d’agrandir et d’embellir le jardin. Maintenant, il accueille des espèces du monde entier. Pour moi, il est un lieu de magie et de rêve que j’ai plaisir à faire découvrir.»

La Citronneraie Menton
La Citronneraie Menton
La Citronneraie Menton
La Citronneraie Menton

Une douceur tropicale

Exposé au soleil levant, le domaine de La Citronneraie jouit d’un climat presque subtropical unique avec un long et fort ensoleillement, près de 320 jours par an. Protégé du mistral par les montagnes, le terrain ne subit que de faibles écarts de température tout au long de l’année, avec une hygrométrie élevée très favorable à l’épanouissement des agrumes et à l’acclimatation des plantes exotiques.

La Citronneraie Menton

De terrasses en loggias

Un bassin, des jeux de treillages, des vasques, des jarres et des bancs vous emmènent ensuite vers une oasis fleurie aménagée autour d’une terrasse et d’une piscine. Un bouquet de Cycas, parmi les plus beaux de la Côte d’Azur, nous invite à contempler le village de Castellar. Des cascades de palmier Chamaerops humilis, de fougères et de jarres de Biot anciennes rythment la promenade. Les bambous, les Phyllostachys nigra, apportent un peu de mystère au jardin. Oliviers et bananiers font bon ménage. Plus loin, le sentier borde un enchevêtrement de palmier des Canaries, Phoenix canariensis et de Yuccas elephantipes, plus connu chez nous comme plante d’intérieur.

La Citronneraie Menton

Des fleurs en cascade

Grâce aux soins attentifs de François, une multitude de fleurs se mêle à l’exubérance des feuillages. Le spectacle commence en hiver avec la floraison des mimosas. Le jasmin et l’oranger se marient devant la statue de Saint François d’Assise. Couvrant la tonnelle, la glycine en fleurs est en enchantement au printemps pour la vue et l’odorat, mais aussi pour le goût car les beignets de fleurs de glycine sont un régal.

La Citronneraie Menton

Des cascades de pélargoniums et de capucines forment un heureux camaïeu de couleurs feu au début de l’été. Près du pigeonnier, c’est une symphonie en jaune des daturas et des hémérocalles. Des bouquets de bougainvillées ornent la façade du pavillon des gardiens tandis que les amaryllis, les fuchsias pleureurs et les agapanthes bleues comme le ciel fleurissent au pied des oliviers.

La Citronneraie Menton

Parfums d’agrumes

Des fleurs au parfum subtil, un feuillage persistant, des fruits presque toute l’année, les agrumes sont les stars du domaine de La Citronneraie. Le verger est dédié à la préservation de la variété ‘Citron de Menton’, emblème de la ville. Dans le jardin, on peut aussi cueillir des pamplemousses, orangers, kumquats, mandarines, clémentines et pomelos.

Il y a également le cédrat, ancêtre du citron, un gros fruit ovale et bosselé dont on peut consommer la peau. Il est surtout consommé confit ou sous forme de pâtes de fruits. Je découvre plus loin des bigaradiers qui portent des oranges amères dont on fait de délicieuses confitures et quelques agrumes hybrides dont les limequat, citrange ou combava, des fruits étranges aux saveurs subtiles.

La Citronneraie Menton

 

Un zeste de soleil

«Si dans le citron tout est bon, c’est parce qu’il pousse à Menton!» me dit François. Dans ce jardin ensoleillé, les 450 pieds du fameux ‘Citron de Menton produisent dix tonnes de citron par an sans utiliser aucun produit chimique. 80% de sa production est achetée par de grands chefs cuisiniers. Le fruit est mûr quand il est jaune clair pour avoir le maximum de qualité olfactive et gustative.

Un citron mûr peut rester quatre mois sur l’arbre sans tomber. Ce qui permet d’avoir une belle récolte pendant presque toute l’année. On peut le conserver plus d’un mois grâce à sa peau épaisse et rugueuse. On peut la croquer comme une pomme car elle n’a aucune amertume. Sucre, douceur, parfum, c’est le paradis.

La Citronneraie Menton

Et si c’était à refaire

Aujourd’hui, le label «Jardin Remarquable», récompense suprême du ministère de la culture, a couronné des décennies d’efforts. «Si c’était à refaire, je referais ce chemin, me dit François Mazet. Depuis mon arrivée à Menton au tout début de mon adolescence, mon émerveillement pour ce coin de paradis s’est amplifié au fur et à mesure des saisons. La générosité du climat, de la terre et des gens qui l’habitent m’a entraîné dans une admiration sans faille pour le terroir Mentonnais.»

«Aujourd’hui, les missions que je m’étais fixées sont en partie remplies, les regrets sont infimes, les joies et satisfactions immenses. Je suis reconnaissant à la bonne étoile qui me protège depuis si longtemps. Alors, j’ai plaisir à rêver en visitant tous mes amis et les sentiers de terre mentonnaise que je suis prêt à refaire un bout de chemin… »

La Citronneraie Menton

Le Citron de Menton, un fruit d’or

Le citron à Menton, c’est un accord parfait entre l’homme et sa terre. Par le parfum de son zeste, sa teneur en sucre trois fois supérieure à un autre citron et la saveur de sa pulpe, le Citron de Menton est le plus renommé des citrons. Ce fruit a obtenu l’IGP (Indication Géographique Protégée) un label européen qui désigne des produits dont la qualité et la réputation sont liées au lieu de production. Ce citron est recouvert d’une peau épaisse extrêmement douce. Elle gagne en s’épaississant un arôme en sucre et elle perd toute amertume. Le Citron de Menton est utilisé par les plus grands «Chefs» étoilés de France.

Fete du Citron Menton

La fête du citron à Menton

Depuis 85 ans, Menton célèbre son histoire d’amour avec le citron lors d’une fête aujourd’hui mondialement connue. Des sculptures géantes d’agrumes émerveillent et surprennent des milliers de visiteurs. Les dimanches, des corsos vitaminés et acidulés circulent le long du bord de mer. Sous le clair de lune, les jardins des lumières offrent une balade nocturne dans des décors d’agrumes. Fanfares, orchestres, groupes folkloriques et danseurs accompagnent les corsos nocturnes avec en apothéose un grand feu d’artifice. Animations de rue, concerts, spectacles et expositions animent la ville durant la seconde moitié du mois de février. www.fete-du-citron.com

La Citronneraie, 69 corniche Tardieu à 06500 Menton.  www.lacitronneraie.fr

Reportage publié en 2018 dans Jardins & Loisirs (www.jardinsetloisirs.be)

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi