20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

C’est dans une minuscule île perdue dans l’Atlantique, au large des Cornouailles, que se cache le jardin de l’Abbaye de Tresco. Il est peuplé d’une collection extraordinaire de plantes subtropicales provenant de l’hémisphère sud.

Un jardin avec vue sur la mer

Un pont de bois peint en bleu m’accueille à l’entrée des jardins de l’Abbaye de Tresco, un endroit unique dans les îles britanniques. Il y règne un sentiment d’espace avec de belles perspectives et une vue sur la mer. Plusieurs bâtiments et décorations se détachent au milieu de l’abondante végétation et le jardin va me réserver de belles surprises. Les ruines de l’arche gothique de l’ancien prieuré, des tableaux de coquillages en passant par le bassin du jardin méditerranéen.

Abbaye de Tresco

Un microclimat exceptionnel

Comment des plantes subtropicales peuvent elles survivre sur cette île britannique? Grâce au Gulf Stream, l’archipel bénéficie d’un climat hivernal particulièrement doux avec une température supérieure à 10°C durant 350 jours par an, de longues journées d’ensoleillement en été, peu de pluies mais de l’humidité en abondance apportée par la mer environnante.

Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco

Ce ne sont pas les températures élevées qui font pousser les plantes mais leur constance, hiver comme été. Ici, il ne gèle pas ou peu… L’ennemi le plus redouté, c’est le vent qui est arrêté par les hauts murs et les plantations denses qui entourent les jardins.

Ce microclimat exceptionnel permet de faire pousser des plantes gélives et même des espèces tropicales. On découvre ainsi des Aloes, Strelizia, Protea et Agapanthus d’Afrique du Sud, des Eucalyptus et Callistemon d’Australie, des Agave et Yucca de Mexico, des Jubea et Puya du Chili et des fougères arborescentes Dicksonia, et Cyathea de Nouvelle Zélande.

Abbaye de Tresco

Le sol est caillouteux avec une terre sablonneuse, légère et un pH neutre amélioré de compost, un terrain idéal pour les semis naturels dans toute l’île d’Echium bleus, Aeonium jaunes et Geranium maderense à petites fleurs rose provenant provenant des Canaries et de l’île de Madère.

Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco

Cinq génération de fous de plantes

Pas de moines en vue à Tresco, mais cinq générations de fous de plantes, passionnés de botanique. En 1834, Augustus John Smith, fils aîné d’un gentleman du Herefordshire, s’installe sur l’île, alors propriété du duché de Cornouailles. Ce philanthrope arrive dans les îles plein de ferveur charitable, désireux de transformer les conditions de vie de leurs habitants.

A Tresco, il découvre les ruines d’un ancien prieuré bénédictin du XIIe siècle et il comprend rapidement que le climat océanique doux va lui permettre de planter dans son jardin des plantes trop fragiles pour le reste de la Grande-Bretagne. Ses premières plantations rassemblent des plantes provenant de l’hémisphère sud et qui n’avaient jamais poussé en Europe auparavant.

Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco

Commandeur Thomas Dorrien-Smith

Son neveu Algermon Dorrien-Smith lui succède en 1872 et agrandit considérablement le jardin qu’il entoure d’un rideau d’arbres pour le protéger du vent, notamment des Pinus radiata et Cupressus macrocarpa originaires de Californie et bien adaptés aux vents violents chargés de sel.

Son fils, le capitaine Arthur Dorrien-Smith, est également passionné d’horticulture et il récolte pendant ses missions en Nouvelle Zélande, en Afrique du Sud et en Australie des plantes et des graines qui viennent enrichir les collections de Tresco.

En 1955, son fils, le lieutenant Thomas Mervyn Dorrien-Smith, surnommé le Commandeur Tom, reprend le flambeau et introduit de nouvelles plantes provenant d’Afrique du Sud. Aujourd’hui, Tresco est toujours une île privée, propriété de Robert et Lucy Dorrien-Smith qui mettent toute leur énergie à maintenir les collections horticoles et à accueillir les touristes amateurs de plantes et de nature.

Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco
Abbaye de Tresco

Des jardins en terrasse

Il faut bien trois ou quatre heures pour découvrir les jardins de l’Abbaye de Tresco. Aujourd’hui, la remarquable collection abrite plus de 20.000 plantes subtropicales originaires de plus de quatre-vingts pays.

La végétation est tempérée par l’architecture en terrasses orientées vers le sud. Elles sont encadrées par des murets en granit de la région et reliées par des escaliers. Ce plan audacieux et intelligent a été tracé dès les origines du jardin.

Le foisonnement des plantes exotiques est accentué par les semis spontanés des plantes dans le sol drainant. Les terrasses supérieures, plus sèches et ensoleillées, sont ornées de succulentes et protées. A l’ombre, au bas de la pente, des fougères arborescentes et des bambous poussent pour constituer une fraîche jungle verte.

Il existe peu de jardins au monde où poussent en plein air un nombre aussi étonnant de plantes que Tresco. Et malgré leur nombre et leurs origines différentes, toutes les plantes sont assemblées dans une grande harmonie. Un endroit de rêve pour les jardiniers!

Abbaye de Tresco

Carnet de route

  • Y aller: Visiter l’Abbaye deTresco se mérite car l’île est située dans l’archipel des Iles Scilly, à 3h de bateau au large de la côte des Cornouailles! Il faut laisser votre voiture au port de Penzance, monter sur le ferry Scillonian III qui relie l’archipel puis prendre un second bateau jusqu’à Tresco. www.islesofscilly-travel.co.uk
  • Quand y aller: Au printemps et en été, les îles se targuent d’avoir le plus fort ensoleillement de tout le pays. En automne, on assiste au passage des oiseaux migrateurs.
  • Y loger: Sans voiture ni pollution, l’île regorge de charmants cottages à louer et de B&B. Le must, une nuit à l’hôtel-pub The New Inn au coeur de l’île de Tresco. www.tresco.co.uk/staying-on-tresco/the-new-inn
  • A visiter: le Valhalla qui abrite une collection de figures de proues et d’ornement sculptés provenant de milliers d’épaves de bateaux échoués au large des îles

www.visitcornwall.com, www.simplyscilly.co.uk, www.islesofscillyholidays.co.uk, www.tresco.co.uk

Reportage publié dans Jardins & Loisirs 2016 (www.jardinsetloisirs.be)

Pour découvrir les îles Scilly dans les Cornouailles, rendez-vous dans la rubrique voyage Europe ou cliquez sur le lien. Rendez-vous dans la rubrique Jardins, Grande-Bretagne, Ouest de l’Angleterre pour découvrir mon guide des 22 plus beaux jardins des Cornouailles, Eden Project et Lost Garden of Heligan, Trebah Garden, Caerhays Castle Gardens, Trewithen, Lanhydrock, St Michael’s Mount, Tregothnan Botanic Garden ou cliquez sur les liens.

Crédit photos (o) Agnès Pirlot et Visit Cornwall

Tresco Cornouailles

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Pin It on Pinterest