20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Capitale de l’île de La Palma, Santa-Cruz de la Palma est l’une des plus jolies cité des îles Canaries. On y découvre cinq siècles d’histoire.

 

Alonso Fernandez de Lugo

Fondée en 1493 par Alonso Fernandez de Lugo dans une île perdue au milieu de l’océan Atlantique, au sein d’une large baie entourée de falaises abruptes, Santa-Cruz de La Palma fut rattachée à la Couronne de Castille puis colonisée par les Espagnols, les Génois, les Portugais et les Flamands. L’architecture religieuse autant que civile de la cité porte l’empreinte de ces différentes cultures comme en témoigne ses nombreux palais, ses églises et ses demeures canariennes traditionnelles.

Virgen de las Nieves

Notre-Dame des Neiges est la patronne de l’île. A l’origine conservée dans une grotte par les premiers occupants de l’île, son image est aujourd’hui exposée dans un sanctuaire situé au dessus de Santa-Cruz de La Palma. L’église est un petit bijou de l’architecture coloniale des Canaries. On visite également le musée d’art sacré situé derrière le sanctuaire. Tous les cinq ans, la statue de la Vierge couverte d’or et de broderies est descendue lors d’une longue procession du sanctuaire jusqu’au coeur de la cité.

Bajada de la Virgen

Cette procession, la Bajada de la Virgen, est accompagnée de fêtes populaires qui durent tout l’été, entre juin et août. C’est l’occasion de toute une série d’animations et de spectacles dans les rues et les places de Santa-Cruz. Le point d’orgue est la Danza de Los Enanos, la danse des nains coiffés de gigantesques chapeaux napoléoniens qui se déplacent à travers les rues pavées et bondées de la capitale.

Barco de la Virgen

Sur la place de La Alameda se dresse une réplique grandeur nature de la Santa Maria, la caravelle de Christophe Colomb. Le bateau appelé Barco de la Virgen abrite le Musée naval qui offre un voyage passionnant à travers cinq siècles de l’histoire marine de l’île avec une importante collection de cartes de navigations, des maquettes et autres documents de l’architecture navale.

Sur la route du Nouveau Monde

Du 15e au 17e siècle, Santa Cruz de La Palma était l’un des plus importants ports d’Europe. Dans la cité où se pressaient négociants et banquiers fut installé, en 1558, le premier Tribunal des Indes. Presque tous les navires qui revenaient du Nouveau Monde faisaient escale à Santa Cruz de La Palma ramenant dans leurs cales de nombreuses richesses venant des colonies.

Castillo de Santa Catalina

Attaquée par des pirates et presque entièrement détruite au 16e siècle, Santa Cruz de La Palma fut reconstruite et fortifiée afin de la protéger des attaques des corsaires. Parmi les plus célèbres fortifications, on trouve sur l’avenue Maritime le Castillo de Santa Catalina, un des meilleurs exemples de l’architecture militaire dans les îles Canaries.

La Palma Canaries (10)
La Palma Canaries (36)
La Palma Canaries (25)
La Palma Canaries (13)
La Palma Canaries (11)
La Palma Canaries (3)

L’héritage colonial

Classé site historique et artistique, le centre de Santa Cruz de La Palma se concentre le long de la Calle Real, l’artère principale de la ville qui est parallèle au bord de mer. Cette rue piétonnière et ses ruelles perpendiculaires rassemblent la plupart des places, des maisons de maîtres, des musées, des boutiques et des restaurants de la ville.

Les balcons en bois de l’Avenida Maritima

Sur l’avenue Maritime, les balcons de bois des demeures typiques des Canaries sont toujours très fleuris. Ces balcons étaient conçus pour la ventilation des maisons à deux étages qui donnaient sur l’océan.

Casa Salazar

Le coeur historique de la ville rassemble de grandes maisons construites par les familles les plus fortunées de l’île durant les cinq derniers siècles. La plus célèbre est la Casa Salazar, un édifice baroque remarquable de la seconde moitié du 17e siècle. On note son blason surmontant la porte encadrée de colonnes et son patio entouré de galeries et de balcons en bois. Ouverte au public, la maison accueille des expositions temporaires.

Plaza de Espana

La Place d’Espagne forme un complexe unique de l’architecture de la Renaissance dans les îles Canaries. C’est la place principale de la cité avec une fontaine publique, une église et une mairie formée d’arcades au rez-de-chaussée

L’Iglesia del Salvador est l’église mère de Santa Cruz. Construite à la fin du 16e siècle, elle est dominée par un clocher édifiée avec des pierres d’origine volcanique. Trois nefs accueillent les fidèles sous un plafond polychrome de style mudéjar.

Le centre de la place est présidé par la statue du père Manuel Diaz Hernandez, prêtre humaniste espagnol, figure de la politique, de l’éducation, de la culture et de la charité durant la première moitié du 19e siècle.

Dans le haut de la Place d’Espagne se dresse la Société Royale de Cosmologie, un des espaces les plus pertinents de l’histoire scientifique de La Palma.

La Palma Canaries (22)
La Palma Canaries (26)
La Palma Canaries (24)
La Palma Canaries (23)

Rue San Sebastian et quartier de la Canela

Il faut un peu s’écarter du centre et escalader la colline pour découvrir l’un des quartiers les plus typiques de Santa Cruz de La Palma. Il doit son nom à l’arôme des bonbons, Canela qui veut dire cannelle et qui étaient produits dans ce quartier populaire. C’est ici l’on trouve l’ermitage de San Sebastian et un peu plus loin la Plaza de Santo Domingo. Son église abrite plusieurs pièces d’art religieux flamand, des peintures, sculptures et retables apportés par les marchands venus des Pays-Bas aux 16e et 17e siècles.

Place San Francisco

Après la conquête de La Palma, les pères franciscains qui avaient participé à l’évangélisation de l’île fondèrent en 1508 un couvent. Construite sur le plan d’une croix latine, l’église est un véritable musée d’art sacré avec des sculptures datant du 16e au 20e siècle.

L’ensemble de la Place San Francisco se compose du portail d’entrée sous un clocher de l’église conventuelle et d’une maison qui abrite aujourd’hui une école de musique.

Le cloître intérieur du couvent de l’Immaculée Conception abrite le Musée Insulaire des Beaux-Arts, des Sciences naturelles et d’Ethnographie, un des musées les plus importants de Santa Cruz de La Palma.

La Palma Canaries (34)
La Palma Canaries (35)
La Palma Canaries (33)
La Palma Canaries (37)
La Palma Canaries (14)
La Palma Canaries (32)

Carnet de route de Santa Cruz de La Palma

  • Y aller: Santa Cruz de La Palma se trouve sur la côte orientale de l’île de La Palma, dans l’archipel des Canaries. Elle est desservie par un aéroport international (code SPC) situé à un quart d’heure de la capitale.
  • Climat: La Palma bénéficie d’un climat doux tout au long de l’année avec des températures moyennes de 18C à 22°C en hiver et 25°C à 30°C en été. Ces valeurs varient en fonction de l’altitude.
  • Se garer à Santa Cruz: Dans le grand parking près du port ou le long de l’Avenue Maritime. Tout le centre historique est piétonnier.
  • Où loger:
  • Hôtel Taburiente Playa, resort 4 étoiles près de la plage de Los Cancajos entre l’aéroport et Santa Cruz de La Palma. https://www.hotel-taburienteplaya.com/fr/
  • Hacienda San Jorge près de la plage de Los Cancajos, hôtel trois étoiles avec un superbe jardin botanique, https://www.hsanjorge.com/en/
  • Plus d’infos: https://www.santacruzdelapalma.es/sclapalma/ et https://www.visitlapalma.es/fr/ et https://www.spain.info/fr/destination/santa-cruz-la-palma/

Rendez-vous dans la rubrique Voyages, Afrique, pour découvrir mes reportages sur l‘île de La Palma, le Musée de la Soie à El Paso, les îles du Cap Vert, Santiago, Fogo, Santo Antao et Sao Vicente et les Açores, Terceira, Pico, Faial et la Flore des Açores, ou cliquez sur les liens.

 

 

Pin It on Pinterest