20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Entre cases et cascades, Hell-Bourg est l’un des plus beaux villages de la Réunion. C’est ici que l’on découvre la Maison Folio et son jardin créole.

 

La Réunion authentique

Situé au coeur de l’île de la Réunion, le cirque de Salazie est connu pour sa végétation luxuriante, ses remparts et ses cascades qui dévalent les pentes. Venant de Saint-Denis, on y accède en longeant la route de la côte jusqu’à Saint-André. Suivant le cours de la rivière du Mât, une route enchanteresse mène au village de Hell-Bourg.

La Réunion Hell Bourg

Hell-Bourg, station thermale

Classée parmi les Plus beaux villages de France, Hell-Bourg se situe à 950 mètres d’altitude. Le village apparaît dans son écrin montagneux, avec ses jolies rues à angle droit et ses maisons aux allures de chalets. Les cases sont bleues, jaunes, vertes… une explosion de couleurs.

La Réunion Hell Bourg

C’est au 19e siècle, dans cette ancienne station thermale, que la bonne société réunionnaise quittait la chaleur du littoral pour se reposer dans la fraîcheur des Hauts. Le village était alors très en vogue. Le gouverneur y venait en villégiature suivi par les grandes familles créoles. Tout le monde logeait dans de charmantes petites «cases de changement d’air» au style raffiné.

Maison Folio Hell Bourg

La Maison Folio à Hell-Bourg

C’est en plein centre du village de Hell-Bourg, presque en face de l’église, que je découvre la Maison Folio, aussi appelée Villa Folio. Construite vers 1860, elle portait le nom de Villa des Châtaigniers et servait probablement de résidence au médecin chef de l’ancien hôpital militaire. Superbement restaurée en 1969 par Raphaël Folio et amoureusement entretenue aujourd’hui par ses enfants, la maison est classée à l’inventaire des monuments historiques.

Maison Folio Hell Bourg

Un portique en forme de marquise

La Maison Folio présente un véritable voyage dans le temps. Construite en bois dur du pays réputé imputrescible, la maison a résisté depuis plus d’un siècle et demi aux assauts des cyclones et des insectes. La demeure est précédée d’un portique en forme de marquise avec des piliers en fonte dans le pur style des stations thermales de l’époque du Second Empire.

Maison Folio Hell Bourg

La case créole, un art de vivre

A la campagne, les ti’cases sont en feuillages tressés et en bois pour les mur et les toits. Avec le temps, la tôle remplacera un bois trop fragile et protégera mieux la case des intempéries. Les grand’cases créoles bourgeoises comme la Maison Folio sont tout en enfilade avec une symétrie des pièces. Elles offrent un ingénieux piège à air qui réparti la chaleur dans de savants courants d’air.

Cyathea excelsa Fourgère arborescente
Caricaceae Papaye
Cyathea Fougère arborescente

La case créole s’agrémente souvent d’une galerie appelée varangue qui court tout autour ou presque de la demeure. C’est ici que l’on reçoit, que l’on discute, que l’on se repose, qu’on se prélasse. Les avancées de bois et les auvents sont décorés et sculptés de lambrequins. Ces frises de bois précieux affichent la richesse du propriétaire.

Maison Folio Hell Bourg

Dans la Maison Folio, la verrière en fonte remplace la varangue. Le demeure rassemble un mobilier presque en totalité d’époque dans le style créole, métissage de style Louis Philippe, Napoléon III et style anglais Regency. Comme dans la plupart des habitations créoles, il y plusieurs pavillons ou petites cases à l’arrière de la maison. Ils abritaient la cuisine pour éviter les incendies et les odeurs, la salle à manger, la salle de bain et deux chambres d’amis. Le tout est organisé autour d’une cour où se déroulait le jour l’essentiel de l’activité de la famille.

Maison Folio Hell Bourg

Le guétali, un kiosque romantique

Le jardin de 30 ares invite à la promenade et à la rêverie. Il a conservé son guétali, un kiosque typique de l’architecture créole de la Réunion. Couvert de bardeaux et orné de frises en dentelles de bois, c’est un lieu discret pour courtiser. C’est aussi un lieu de commérage «La dit la fait» où l’on peut voir sans être vu.

Maisohn Folio Hell Bourg

Une fontaine de style Napoléon III ornée de trois grâces et des allées dallées de vieille pierre offrent une élégante perspective, en communion avec son environnement montagnard.

Dans la cour, l'arbre Pignon d'Inde Jatropha cursas

Dans la cour, l’arbre Pignon d’Inde Jatropha cursas

Un écrin de verdure

Dans la cour se dresse l’arbre fétiche de la propriété, le pignon d’Inde, Jatropha curcas, qui protège la maison contre les mauvais esprits. Entre les allées et les chemins, la luxuriance du jardin évoque la nature réunionnaise. Les plantes occupent tout l’espace, donnant à la végétation tropicale son aspect fouillis et nature qui fait le charme des jardins créoles.

Maison Folio Hell Bourg

Dans un sous bois de cocotiers, lataniers, palmistes rouges, fougères arborescentes endémiques à la Réunion, monstera et camélias poussent côte à côte et souvent en symbiose des anthuriums, capucines, passiflores, bégonias, hortensias, azalées et bambous…

Monstera deliciosa Faux Philodendron

Monstera deliciosa Faux Philodendron

Une passion pour les orchidées

De nombreuses orchidées poussent naturellement, accrochées aux arbres et arbustes du jardin. On admire l’Angraecum eburneum, une orchidée indigène surnommée la Petite Comète de la Réunion. Il y a aussi les orchidées Arundina et Brassia, surnommée l’orchidée araignée. Plus loin, l’orchidée Jumellea fragrans Faham est accroché à une fougère Corne de Cerf. En dépit de sa rareté à La Réunion, on la récolte dans la nature pour en faire du rhum.

Orchidée Arundina
Orchidée Brassia
Orchidée Angraecum eburneum
Orchidée Jumellea fragrans Faham sur une fougère Corne de Cerf

Medinilla myriantha

Dans ce jardin ombragé, le Medinilla myriantha pousse à merveille. La floraison de ce petit arbuste épiphyte se compose de petites fleurs roses réunies en grappes pendantes. Elle est suivie de baies violettes très décoratives.

Medinilla myriantha

Medinilla myriantha

La fleur chauve-souris

La fleur la plus étrange du jardin est la fleur chauve-souris, Tacca chantrieri, originaire des régions tropicales. Son inflorescence très particulière rassemble deux bractées bleu violacé qui ressemblent aux ailes d’une chauve-souris

Tacca chantrieri Plante chauve-souris

Tacca chantrieri Plante chauve-souris

Le jardin des senteurs

La promenade dans le jardin dévoile un bouquet de senteurs exotiques parmi les plantes à parfum, aromatiques et médicinales, géranium rosat, vétiver, patchouli, curcuma, citronnelle africaine, sensitive, safran tropical. Il y a aussi l’arbre aux quatre-épices qui réunit les parfums de poivre, cannelle, girofle et muscade, les lianes du jasmin, le gardenia, le camphrier… de quoi donner le vertige à tout jardinier amateur.

Bégonia

La cuisine du terroir de Salazie

Les restaurants et les tables d’hôtes de Hell-Bourg proposent une cuisine du terroir, simple et chaleureuse où l’on retrouve le cucurma, gingembre, patate douce, combava. L’accompagnement de nombreux plats est le chouchou, Sechium edule, appelé aussi chayotte en France métropolitaine ou christophine aux Antilles. Originaire du Mexique, c’est un légume de la famille des cucurbitacés dont le fruit ressemble à une grosse poire verte. On consomme tout dans le chouchou, la chair blanche au goût de courgette en gratin ou sauté, ses jeunes pousses tendres en bouillon ou en fricassée et le tubercule cuit comme des frites.

Maison Folio Hell Bourg

Maison Folio. 20 rue Amiral Lacaze à Hell-Bourg, Ile de la Réunion

Circuit des cases créoles à Hell-Bourghttp://www.reunionweb.org et  www.mi-aime-a-ou.com  et  www.reunion.fr

A lire: Jardins de la Réunion, Isabelle Specht, Orphie

Mon voyage à la Réunion m’a offert de belles découvertes. Vous retrouverez mon reportage sur l’Ile de la Réunion et la Culture de la vanille, le Jardin de l’Etat à Saint-Denis, le Jardin de Cendrillon, le Jardin d’Eden et le Jardin botanique de Mascarin, le portrait de la fleuriste Odette Roche et l’histoire d’Edmond Albius, un esclave qui a découvert la fécondation de la vanille, dans les rubriques Voyages, Jardins et Découvertes ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest