20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Le Château de La Bussière a le charme des maisons de famille. Son potager créé au 18e siècle est cultivé dans le respect des techniques du jardinage à l’ancienne.

 

Aux confins de l’Orléanais

Dès le Moyen-Age, le village de La Bussière se trouvait sur la grande route de Paris à Lyon. Forteresse au 12e siècle encadrée de donjons, le Château de La Bussière est transformé en demeure de plaisance au 17e siècle par les Seigneurs de Tillet, Marquis de la Bussière, proches serviteurs des Rois de France. En 1814, le Château de la Bussière devient la propriété de la famille de Chasseval.

Château de La Bussière

Posé au milieu des eaux

Avant d’arriver au château, je pénètre dans la grande cour d’honneur avec une vaste grange à dîme en briques losangées où l’on remisait les récoltes des trente cinq mille hectares de terres inféodées! Campé sur un vaste étang de 6 hectares, le château a le charme des maisons de famille, avec un décor néo-gothique et une collection d’oeuvres d’art sur la pêche en eau douce.

Château de La Bussière

Le jardin d’Edouard André

Le château est entouré d’un parc de 60 hectares dessiné par Le Nôtre, avec des allées en étoiles comme à Versailles. Au début du XXe siècle, il fait l’objet d’une restauration par le paysagiste Edouard André, ami de Vilmorin qui habitait dans la région. On retrouve sa signature, un hêtre pourpre qu’il plantait dans chaque jardin qu’il aménageait.

Potager de La Bussière

Un potager familial

Mais le joyau de La Bussière, c’est son potager familial, un hectare et demi clos de murs aménagé au 18e siècle à la place de l’ancienne vigne du seigneur. Une grille ouvragée me mène au coeur du potager où je suis accueillie par la Comtesse Geneviève de Chasseval, une dame charmante passionnée de jardins. Magnifiquement entretenu comme l’étaient les potagers de châteaux d’avant guerre, ce jardin me replonge à l’époque de mes grands parents, celui des chapeaux de paille, des serres à raisin et des pots en terre cuite.

Château de la Bussière
Potager de la Bussière
Potager de la Bussière
Potager de la Bussière

Un foisonnement de fleurs et de légumes

L’allée centrale est bordée de buis taillés et d’arbres fruitiers palissés vieux de plus de cent ans. Les parterres s’alignent en longueur autour d’un double puits central. Un foisonnement luxuriant de fleurs mêlées aux fruits et aux légumes déborde des carrés soigneusement cultivés dans le respect de l’environnement.

Potager de la Bussière

Une serre ancienne

L’ancienne serre du 19e siècle n’a plus tous ses carreaux mais une vigne et des rosiers lianes en ont recouvert la structure métallique. Elle était utilisée jusqu’en 1965 pour maintenir hors gel les plantes fragiles et pour y multiplier les fleurs annuelles. Des tuyaux de cuivre permettaient la circulation de l’eau chaude et, au sommet de la structure, une passerelle permettait de dérouler des paillassons les jours de grande chaleur.

Potager de la Bussière

Des pergolas de roses

Les pergolas, les arceaux de fer et les tonnelles de bois sont couverts de rosiers grimpants, haricots à rames, vignes et courges coureuses. J’y admire la floraison exceptionnelle du rosier ‘Ghislaine de Féligonde’ et du très prolifique ‘American Pillar’. Le long des murs et des allées, une centaine de variétés de roses se mêlent aux massifs d’hortensias et de fuchsias de Magellan. Les variétés anciennes se mêlent harmonieusement aux obtentions plus récentes comme le rosier ‘Château de la Bussière’ créé par André Eve.

Potager de la Bussière
Château de La Bussière
Château de La Bussière
Potager de la Bussière

Le verger conservatoire

Le verger rassemble une centaine de variétés de poiriers et pommiers palissés en cordon ou en espalier, aux noms les plus exquis, ‘Sucrée de Gien’, ‘Cuisse Madame’, ‘Comtesse de Paris, ‘Louise Bonne’ ou ‘Sept en gueule’. Un verger en plein vent sert aux cognassiers, cerisiers, pruniers et à la cueillette des fruits rouges.

Verger de la Bussière

Château de La Bussière,

Visite du château, salons, lingerie et cuisine, qui rassemble une collection d’objets sur la pèche en eau douce. Visite du parc et du potager labellisé ‘Jardin Remarquable’. Gîte dans la ferme du château, ateliers de vacances pour les enfants et cueillette de fruits rouges. Château de La Bussière à 1h30 au sud de Paris, sur la N7 après Montargis, dans le Loiret en région Centre Val de Loire, France. www.chateau-de-la-bussiere.fr

A lire:  « Jardins des châteaux de la Loire’, Barbara de Nicolaÿ et Hervé Lenain, éditions Ulmer 2019.

Voir dans la rubrique Jardins, France Centre, mes reportages sur les Jardins Secrets en Berry, le Château d’Ainay-le-Vieil, le Prieuré d’Orsan et le Parc Floral d’Apremont et dans la rubrique Découvertes, Portraits, mes reportages sur Le Bon Jardinier , sur Marcel Gaucher, jardinier des Rothschild et sur André Eve ou cliquez sur les liens.

Château de La Bussière

 

Pin It on Pinterest