20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

La campagne verdoyante du Somerset et du Wiltshire, au sud-ouest de l’Angleterre, est peuplée de belles demeures en pierre entourées de jardins paysagers, fleuris et puissamment structurés. Suivez le guide.

Rendez-vous à Bath

Terre de landes et de collines aux formes rebondies, nous sommes dans une des plus belles campagnes d’Angleterre. C’est à partir de la prestigieuse ville de Bath que je vous emmène à la découverte des jardins du Somerset et Wiltshire. Inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco, Bath mérite qu’on y séjourne au moins deux jours pour visiter les anciens bains romains et admirer les demeures georgienne en pierre blonde. A l’est de Bath se situe la charmante petite cité de Bradford-on-Avon. Installée le long de la rivière, elle possède comme Bath de belles maisons ayant appartenu à de riches drapiers au 17e et 18e siècle.

Bowood House

9 Jardins du Somerset et Wiltshire

Le circuit des jardins va tout d’abord faire une petite incursion dans le Wiltshire, à la frontière du Somerset, pour découvrir deux domaines privés, Bowood House et Iford Manor ainsi que deux propriétés du National Trust, The Courts et Great Chalfield. Puis nous descendrons plus au sud dans le Somerset, autour de Yeovil. C’est ici que sont rassemblés cinq très beaux jardins. Quatre sont gérés par le National Trust, Tintinhull, Barrington Court, Montacute House et Lytes Cary Manor. Le dernier jardin, East Lambrook Manor, est une propriété privée avec un délicieux jardin de cottage.

Bowood House
Bowwod House
Bowood House
Bowood House

Bowood House, parc paysager

Ce grand manoir est la propriété privée du Marquis de Lansdowne. Le parc paysager qui entoure la demeure illustre à merveille le style de Capability Brown, avec de vastes prairies qui descendent en pente douce vers un lac. Il y a également une cascade et des grottes. Mais l’ensemble est si bien dessiné que l’on ne sait pas ce qui est naturel ou ce qui ne l’est pas. La terrasse près de la maison est bordée par un long parterre de fleurs vivaces et de buissons. C’est en la photographiant que j’ai rencontré le maître de maison qui m’a offert une visite guidée dans le grand potager enclos de mur.

The Courts Garden
The Courts Garden
The Courts Garden
The Courts Garden

The Courts, dans le style Arts & Craft

Propriété du National Trust, The Courts est un manoir en pierre grise construit au début du 18e siècle par un marchand de draps qui avait érigé son atelier de tissage à côté de la maison. Au début du 20e siècle, le jardin est compartimenté en chambres de verdure entourées de haies à feuillage persistant et de topiaires. Dans le style Arts & Craft, le major Clarence Goff et son épouse Lady Cecilie construisent un temple et une orangerie, quelques murs de pierre, des escaliers et des chemins. Au centre du jardin, des ifs un peu tordus paraissent ivres, malgré une taille régulière. Les parterres abondent en plantes intéressantes rassemblées dans une riche palette chromatique.

Iford Manor
Iford Manor
Iford Manor
Iford Manor

Iford Manor, jardin à l’italienne

Cette magnifique propriété privée est située sur une colline boisée qui surplombe une rivière. Le jardin d’ Iford Manor couvre à peine 1 ha mais il paraît beaucoup plus grand car les différences de niveau et l’aménagement en terrasses renforcent cette impression d’espace. Dans ce jardin, le culte anglais pour les jardins italiens de la Renaissance a trouvé son expression la plus personnelle et la plus aboutie. Il est l’oeuvre de Harold Peto qui y construit une série de terrasses reliées par de larges escaliers. Des colonnes, des lions de marbre et des statues antiques ornent les terrasses et les allées. Il y a de superbes loggias et même un petit cloître. Bien que très structuré, le jardin est en parfaite harmonie avec la nature environnante.

Great Chalfield Manor
Great Chalfield Manor
Great Chalfield Manor
Great Chalfield Manor

Great Chalfield, jardin romantique

Ce petit manoir médiéval du 15e siècle bordé de douves est un endroit riche en histoire. Une vieille chapelle, des dépendances de pierre blonde et une aile à colombage, une cour couverte de roses, des terrasses dessinées dans le style Arts & Craft, des bordures de plantes herbacées, des topiaires d’ifs qui forment de véritables chambres de verdure, une pièce d’eau romantique, de vieux arbres, tout contribue à donner à cet endroit un charme délicieusement poétique.

Tintinhull
Tintinhull
Tintinhull
Tintinhull

Tintinhull House, jardin d’atmosphère

Des arbres très anciens comme un immense cèdre du Liban et des ifs vénérables prouvent que le jardinage est une tradition à Tintinhull dont les origines remontent au début du 18e siècle. Le jardin est composé de compartiments séparés dans la tradition de Hidcote et Sissinghurst, mais plus intime. Il est l’oeuvre de Phyllis Reiss qui arriva ici en 1933 et fit don du domaine au National Trust en 1953. Il est divisé en quatre parties rectangulaires reliées entre elles par des axes soigneusement planifiés et par une progression logique de sentiers et d’entrées. Il y a un long bassin aux allures de canal avec un pavillon et des pots soigneusement plantés. Une allée bordée de gros buis taillés en dômes se dirige comme un long corridor vers la maison. Le jardin qui fut entretenu ensuite par la paysagiste Pénélope Hobhouse dégage un sentiment de beauté et de grande harmonie dans les associations de plantes.

Montacute House
Montacute House
Montacute House
Montacute House

Montacute, la Renaissance italienne

Ce petit palais construit à la fin du 16e siècle fut pendant trois siècles la propriété de la famille Phelips avant d’être acquis en 1931 par le National Trust. L’intérieur du manoir vaut la visite, avec une longue galerie de portraits, des lambris, des tapisseries, des broderies et d’énormes cheminées élisabéthaines. L’influence de la Renaissance italienne est évidente, avec deux ravissants belvédères construits en pierre de taille. Dans le parc, de monumentales haies d’ifs fastigiés taillés en vague s’harmonisent à merveille avec les chaudes nuances de la pierre dorée du château.

Lytes Cary Manor
Mytes Cary Manor
Lytes Cary Manor
Lytes Cary Manor

Lytes Cary Manor et ses topiaires d’ifs

Les origines de cette demeure remontent au 14e siècle. Lytes Cary Manor porte le nom de la rivière Cary et de la famille Lyte qui vécut ici durant quatre siècles. Merveilleusement restauré et entretenu par le National Trust, le manoir dévoile un enchaînement de pièces médiévales, un grand hall couvert d’une magnifique charpente et diverses chambres ornées de boiseries et mobilier d’époque. Au début du 20e siècle, la propriété est restaurée par Sir Walter Jenner et son épouse Flora qui tracent les grandes lignes des jardins dans le style Arts & Craft. Face au porche, un étonnant alignement de topiaires d’ifs monte la garde.

Barrington
Barrington
Barrington
Barrington

Barrington Court, l’héritage de Gertrud Jekyll

Vaste manoir de style Elizabethain bâti au 16e siècle, Barrington Court est la première demeure historique acquise en 1907 par le National Trust. En 1920, le colonel Lyle dessine le parc et aménage une série de jardins compartimentés clos de murs dans le style Arts and Craft. Pour les plantations, son épouse Elsie fait appel à Gertrude Jekyll qui dessine des bordures fleuries très soignées avec des harmonies de couleurs subtiles et des plantes soigneusement choisies. A chaque saison, Barrington Court est un enchantement.

East Lambrook Manor
East Lambrook Manor
East Lambrook Manor
East Lambrook Manor

East Lambrook Manor, cottage garden

Ce délicieux jardin est l’oeuvre de Margery Fish. Au milieu du 20e siècle, cette grande dame allait développer une passion pour le jardinage et pour toutes ces plantes vivaces herbacées qui font le charme des jardins de cottage anglais. Avec moins d’un demi hectare de surface, le jardin utilise à son avantage le site en pente et les ravins naturels. Des sentiers déambulent autour de bordures chargées de plantes vivaces et de rosiers anciens dans un merveilleux fouillis organisé. Margery Fish inventa un style de jardinage inspiré du cottage dans lequel un goût exigeant pour les plantes, dont beaucoup étaient sauvages, s’alliait à une compréhension intuitive des conditions qui leur convenaient le mieux.

Carnet de route des jardins du Somerset et Wiltshire

www.visitbritain.com

Pour découvrir Bath, l’une des plus belles villes d’Angleterre, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Europe. Pour découvrir le jardin d’ Iford Manor, rendez-vous dans la rubrique Jardins, Royaume-Uni, Angleterre de l’Ouest.

 

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi