20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Le Marais poitevin est un maillage de verdure constitué de voies d’eau, de chemins de terre, de plaines et de bocages. Balade poétique en barque dans une nature sereine.

 

Parc Naturel Régional

Lové entre terre est mer, le Parc naturel régional du Marais poitevin est l’un des plus grands marais d’Europe. Il repose sur un ancien golf marin, celui des Pictons et s’étend sur trois départements français, Vendée, Deux-Sèvres et Charente-Maritime. C’est à partir de l’embarcadère de Maillezais que je me suis plongée dans cette cathédrale de verdure, dans une barque plate en compagnie d’un guide batelier qui m’a conté les traditions de ce milieu unique.

Marais poitevin

 

Une mosaïque de paysages

De la Venise verte aux multiples canaux à la baie de l’Aiguillon en passant par les prairies bocagères du marais desséché, le marais s’épanouit au sein d’une mosaïque de paysages aménagés par l’homme au cours des dix derniers siècles. L’espace abandonné par l’océan au fil du temps s’est peu à peu comblé de sédiments formant une grande étendue de plus de 100.000 hectares. Ce sont des moines et des générations de maraîchins qui l’ont transformé, en creusant des canaux, élevant des digues, plantant des arbres.

Marais poitevin

Exceptionnel pour ses richesses écologiques, sa faune, sa flore et son patrimoine culturel et paysager, ce territoire se dévoile au détour de ses chemins d’eau et de terre, ses petits ports, lavoirs, écluses, aqueducs, moulins, venelles et maisons à fleur d’eau. Il peut aussi se découvrir du ciel, lors d’un vol en montgolfière.

Marais poitevin

La Baie de l’Aiguillon

Du Golfe des Pictons, il ne reste aujourd’hui que la Baie de l’Aiguillon. C’est un lieu magique où les ambiances et les lumières évoluent au gré des marées et des conditions météorologiques. Chaque marée basse découvre de grandes surfaces de vase où les oiseaux viennent se nourrir. La marée haute recouvre les prés-salés, les grandes étendues herbeuses où l’on récolte du foin.

 

Marais poitevin
Marais poitevin
Mamrais poitevin
Marais poitevin

Venise Verte, Grand Site de France

C’est dans une ambiance un peu mystérieuse que l’on découvre le marais mouillé, baptisé la Venise Verte. Il fait partie des quatorze sites français labellisés Grand Site de France. Une reconnaissance de la préservation de cet héritage unique et fragile car issu d’un équilibre éphémère. Véritable maillage de verdure avec plus de 600 km de voies navigables, le marais mouillé s’étend sur 37.000 hectares. Ce territoire inondé une grande partie de l’année se visite en barque plate, à pied ou à vélo, à cheval ou à dos d’âne, sur des itinéraires balisés tout au long de la Sèvre niortaise.

Marais poitevin
Marais poitevin
Marais poitevin
Marais poitevin

La plate et la pigouille

Plate, batai… Ces termes anciens désignent des embarcations de tailles diverses qui sillonnaient les voies d’eau du marais jusqu’à la moitié du 19e siècle. La promenade en barque se fait seule ou accompagnée d’un guide batelier muni de sa pigouille, une perche qu’il plante dans la vase, comme à Venise. Cette balade romantique permet d’apprécier l’ambiance feutrée et silencieuse des marais. C’est depuis une centaine d’années l’activité emblématique de la Venise Verte.

Marais poitevin
Marais poitevin
Marais poitevin
Marais poitevin

Le dédale de canaux, de fossés et de conches est ombragé de frênes têtards, de saules et de peupliers dont les puissantes racines fixent les berges. L’arbre et l’eau règnent en parfaite harmonie. Ce sanctuaire est habité de libellules petite demoiselle de toutes les couleurs, moules d’eau douce, hérons, aigrettes, poules d’eau, martin-pêcheurs, canards, loutres et ragondins.

 

Marais poitevin

Les bocages du marais desséché

Le marais desséché est un secteur protégé des eaux de crue et des marées grâce à des levées de terre et des digues qui le ceinturent. Délimité par des fossés bordés de roseaux, de tamaris et d’épineux, ces paysages ouverts entre plaine et bocage sont un véritable paradis pour les oiseaux migrateurs qui viennent s’y reposer et se nourrir sur les prairies et les vasières.

Au printemps ou en hiver, au crépuscule ou à l’aube, c’est un lieu unique pour tous les amateurs d’ornithologie grâce à de nombreux observatoires ainsi que des stages de dessins ou de photos. L’endroit est idéal pour l’observation des oiseaux sauvages, pour la plupart migrateurs, grues cendrées, échasses, cigognes, spatules et rapaces.

 

Marais poitevin

Abbaye Saint Pierre de Maillezais

Les ruines de l’Abbaye Saint Pierre de Maillezais témoignent du travail des moines bâtisseurs qui donnèrent au Marais poitevin, à l’aube du Moyen-Age, un enjeu historique, économique et écologique. Abbaye romane fondée par les moines de Saint-Benoit, puis cathédrale gothique, Maillezais a brillé pendant des siècles au coeur du Marais poitevin.

Fontenay le Comte

 

Fontenay-le-Comte, capitale du Bas Poitou

Ville d’Art et d’Histoire, Fontenay-le-Comte fait aussi partie de la très sélective association des Plus Beaux Détours de France. Elle affiche de remarquables façades du 16e siècle, témoins de l’âge d’or de la Renaissance. La cité mérite qu’on y fasse une halte pour découvrir un patrimoine architectural original et fort bien mis en valeur.

 

Donjon de Niort

Niort, cité médiévale

Située aux portes du Parc naturel régional du Marais poitevin, Niort s’ouvre vers l’Atlantique. Vestige du château de Niort, son donjon est l’un des plus importants donjons romans de France. Il surplombe fièrement la Sèvre niortaise qui sert de trait d’union naturel entre la ville et le marais.

 

Abbaye de Nieul sur l'Autise

Abbaye d’Aliénor à Nieul sur l’Autise

Fondée en 1068, l’Abbaye Saint-Vincent a bénéficié de la protection des Comtes du Bas Poitou et des ducs d’Aquitaine. Elle se voit accorder au 12e siècle le statut d’abbaye royale par Aliénor d’Aquitaine, alors reine de France. Accolé à l’église et aux bâtiments conventuels, son cloître roman est une merveille.

 

Carnet de route

Crédit photos Agnès Pirlot, Vendée Expansion et Parc naturel régional du Marais poitevin

Pour découvrir mon reportage sur la Vendée, de Nantes à La Rochelle, sur l’île de Ré et sur le Puy du Fou, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Europe ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email