20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Comme un tableau largement ouvert sur le paysage, Borde Hill dans le Sussex rassemble une étonnante collection d’arbres et d’arbustes précieux disséminés dans son parc.

Un jardin ouvert sur le paysage

Décrit comme l’un des plus beaux jardins d’Angleterre par le magazine Country Life, Borde Hill est bien plus qu’un splendide jardin historique de la fin du XIXe siècle. Entouré de bois et de champs, le manoir élisabéthain de ce vaste domaine fut construit à la fin du XVIe siècle par Stephen Borde, petit fils d’un courtisan d’Henri VIII.

Borde Hill Sussex

Le parc de Borde Hill se transforme progressivement en un jardin paysage. Ce mouvement avait été mis à la mode en Angleterre par le paysagiste Lancelot Capability Brown. S’inspirant de la poésie, de la philosophie et de la peinture, ainsi que d’un idéal plus démocratique, le refus de la symétrie apparaît alors comme un symbole de liberté opposé au carcan du jardin à la française. Le jardin devient un tableau vivant ouvert largement sur le paysage, On y découvre de douces collines parsemées d’étangs, des cours d’eau sinueux et des bosquets de chênes, un paysage idéalisé romantique à souhait.

Borde Hill Sussex
Borde Hill Sussex
Borde Hill Sussex
Borde Hill Sussex

Un paradis pour les dendrologues

A la fin du XVIIIe siècle en Angleterre, la dendrologie et la plantation des arbres deviennent une des activités préférées de la noblesse, au même titre que la chasse. Les familles les plus fortunées financent de coûteuses expéditions de naturalistes à l’autre bout du monde afin de ramener des cargaisons de plantes nouvelles qui viendront orner leurs parcs et jardins. En 1893, le colonel Stephenson Robert Clarke achète la propriété de Borde Hill. Militaire et homme d’affaires talentueux, sa fortune va lui permettre d’aménager Borde Hill et de développer sa passion de la chasse en Afrique, de l’ornithologie et de la botanique.

Borde Hill Sussex
Magnolia campbellii
Meconopsis Borde Hill
Borde Hill Sussex

Les chasseurs de plantes, Wilson, Forest, Farrer

Borde Hill a comme proche voisins Nymans et Wakehurst, deux grandes propriétés qui rassemblent déjà de très belles collections de plantes. Cette proximité encourage Clarke à enrichir le parc de camélias, rhododendrons, azalées et d’arbres exotiques. De 1893 à 1937, il sponsorise d’éminents chasseurs de plantes, Ernest Wilson, George Forrest, Reginald Farrer et Frank Kingdon Ward. Ceux-ci lui ramènent de Chine, de l’Himalaya, de Tasmanie, du Japon, des Andes et d’Amérique du Nord des graines et de jeunes plants de Magnolia, Picea, Pinus, Acer, Lindera, Chamaecyparis, Viburnum. On lui doit ainsi l’introduction des populaires Camellia x williamsii ‘Donation’ et ‘Salutation’, du Camellia japonica ‘Donckelarii’ et du Camellia saluensis qui reçu de nombreuses distinctions par le Royal Horticultural Society. Ayant une grande connaissance de la nature de son terrain et des conditions de culture appropriées, il acclimate avec succès dans le parc des végétaux qui sont aujourd’hui devenu des spécimens remarquables. Certains, comme un Liriodendron chinensis ou un Meliosma beaniana sont considérés comme des champions.

Cornus kousa var. chinensis
Borde Hill Sussex
Borde Hill Sussex
Borde Hill Sussex

De nouvelles chambres de verdure

Pour accueillir toutes ses nouvelles plantes, Clarke fait de profonds changements dans l’aménagement du parc en créant une vaste pelouse, un sous-bois d’azalées et de rhododendrons et un ha-ha, ou saut de loup, un fossé qui masque une clôture tout en gardant une esthétique plus naturelle au jardin. Cet artifice est un classique du jardin à l’anglaise et permet également de rattraper des différences de niveaux dans un terrain. Son fils, Sir Ralph Stephenson Clarke, poursuit l’aménagement du parc qu’il ouvre au public 1965. La propriété appartient aujourd’hui à son petit-fils, Andrewjohn Stephenson Clarke et sa dynamique épouse, la châtelaine Eleni, qui dirige avec enthousiasme les nouvelles plantations.

Borde Hill Sussex
Borde Hill Sussex
Borde Hill Sussex
Borde Hill Sussex

Une roseraie et un jardin italien

Le jardin se présente à présent en une multitude de terrasses et de chambres de verdure colorées cloisonnées par des haies massives d’if ou de hauts murs. Chaque pièce décline un thème, multipliant les centres d’intérêt et les perspectives, jouant subtilement sur l’équilibre des couleurs, les parfums et les textures végétales. Une vaste roseraie a été créée, ourlée de lavandes et de perovskia, rassemblant une centaine de variétés parfumées obtenues par David Austin.

Borde Hill Sussex

Ailleurs, ouvert sur le paysage, on découvre un jardin italien en terrasse animé par une pièce d’eau bordé d’agapanthes en pot. Dans chaque jardin, c’est l’abondance, l’association de tracés rigoureux et de lignes fluides, de couleurs tendres et subtiles, un savant mélange d’intimité et de liberté qui nous séduit et n’en finit pas de nous étonner.

Pour découvrir l’univers des cornus et des magnolias, rendez-vous dans la rubrique Végétaux, Arbres et Arbustes.

Pour visiter d’autres jardins dans la région, Great-Dixter, Sissinghurst, Pashley Manor et Wisley, rendez-vous dans la rubrique Jardins, Grande-Bretagne, Angleterre du Sud.

Borde Hill, Haywards Heath, West Sussex RH16 1XP. www.bordehill.co.uk

www.visitbritain.com

Crédit photos Agnès Pirlot et Borde Hill

Reportage publié en 2015 dans l’Eventail (www.eventail.be)

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi