20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Cité d’élection des anciens rois prussiens, Potsdam est la capitale du Land de Brandenbourg. Malgré ses nombreux parcs et châteaux, elle possède un charme tout provincial.

 

Sur les rives de la rivière Havel

Ville verte et bleue, Potsdam se situe au sud-ouest de Berlin. Elle est composée à 75% d’espaces verts, de parcs, de lacs et de plans d’eau. Venue en train de Berlin, je passe le grand pont qui enjambe la rivière Havel pour rejoindre le Waisenhaus hôtel. Situé dans le centre historique de la ville, ce bâtiment militaire classique du début du 19e siècle servait de logement aux officiers. Grande chambre, petit déjeuner pantagruélique, c’est une toute bonne adresse.

Potsdam
Potsdam
Potsdam
Potsdam

Entre châteaux et jardins

Dès le 17e siècle, Potsdam fut adoptée comme ville de garnison et résidence par la maison royale de Prusse. Frédéric-Guillaume Ier et son fils Frédéric II dit le Grand ont concrétisé un rêve baroque à Potsdam en construisant des palais somptueux, dont le célèbre château de Sanssouci, une merveille de raffinement classée par l’Unesco.

Potsdam
Potsdam
Potsdam
Potsdam

Une petite ville provinciale

C’est à vélo que je découvre Potsdam. Partant de la Brandenburger Tor, une rue piétonne traverse la ville. Fortement bombardée pendant la seconde guerre mondiale, la municipalité a reconstruit de nombreux bâtiments à l’identique. Avec ses cafés, ses bistrots et ses arrière-cours aménagées avec soin, le quartier hollandais est charmant. Les maisons à pignons en brique ont été construites au 18e siècle pour loger les artisans venus de Hollande assécher les marais de Potsdam.

Potsdam
Potsdam
Potsdam
Potsdam

Un air d’Italie

Le grand dôme de l’église Saint Nicolas domine la place de l’ Alter Markt, le vieux marché. Construite au 19e siècle dans un style néoclassique, elle est entourée de palais qui ont aussi pris pour modèle l’Italie. C’est ici que je découvre le palais Barberini construit à la fin du 18e siècle. Il abrite aujourd’hui un musée d’art moderne avec de remarquables expositions temporaires.

Potsdam
Potsdam
Potsdam
Potsdam

Sanssouci, le Versailles prussien

Potsdam connu sa plus grande heure de gloire avec l’avènement de Frédéric le Grand et la construction du château de Sanssouci. Chef d’oeuvre de luxe et de raffinement, ce château de style rococo fut inspiré par le château du Grand Trianon à Versailles. Le domaine fut sans cesse embelli par le monarque qui aimait cette résidence entre toutes les autres. Le roi de Prusse reçut ici tout ce que l’Europe comptait en artistes, philosophes et penseurs, dont Voltaire.

Potsdam
Potsdam
Potsdam
Potsdam

Le parc de 300 hectares se présente comme un ensemble remarquable de châteaux et de jardins classés par l’Unesco. Voisine du château de Sanssouci, la Galerie des Tableaux fut un des premiers musées d’Allemagne. Il abrite une collection de tableaux d’artistes renommés. Le Pavillon chinois incarne le goût de l’époque pour les chinoiseries. A l’autre bout du parc se dresse le Neues Palais, le Nouveau Palais, une ‘fanfaronnade’ royale de 400 pièces avec de somptueuses salles d’apparat. C’est au 19e siècle que furent rajoutés le château de Charlottenhof , les thermes romains et l’Orangerie.

Potsdam

La colline de Babelsberg

A l’autre bout de la ville, le parc de Babelsberg surplombe la rivière Havel. Il est dominé par un château néo-gothique construit au début du 19e siècle pour le prince Guillaume, devenu l’empereur Guillaume Ier. Le quartier de Babelsberg abrite également de célèbres studios de cinéma. C’est ici que fut tourné ‘Le Pianiste’ de Roman Polanski.

Potsdam

Le Pont de Glienicke

Connu sous le nom du Pont des Espions, le Pont de Glienicke enjambe la rivière Havel pour rejoindre le Neuer Garten. Du temps de la guerre froide, ce pont faisait la jonction entre le secteur américain de Berlin Ouest et le secteur soviétique de la RDA. Ceux-ci avaient réquisitionné un millier de villas et d’immeubles pour en faire une zone militaire. Aujourd’hui, le quartier du Neuer Garten est redevenu résidentiel. Je visite le Marmopalais, le Palais de Marbre qui borde le lac, et le château de Cecilienhof.

Potsdam

La conférence de Cecilienhof

De style Tudor, le manoir de Cecilienhof fut nommé en l’honneur de la princesse Cécilie, épouse du prince Guillaume de Prusse. C’est le dernier château construit par la Maison Hohenzollern.

Potsdam

C’est à Cécilienhof que s’est tenue la conférence de Potsdam en 1945 organisée par les puissances alliées victorieuses de la Seconde Guerre mondial représentées par Truman, Staline et Churchill.

Potsdam
Potsdam
Potsdam
Potsdam
Potsdam
Potsdam

Un nouveau souffle

Postdam était une capitale royale à vocation résidentielle. Un plan ambitieux de réhabilitation a été lancé il y a trente ans afin de redonner à la ville l’aspect prestigieux qu’elle avait avant les destructions des bombardements de 1945. Le centre redécouvre son ancien canal. La place du Vieux Marché retrouve peu à peu son aspect d’origine. Les anciennes casernes sont reconverties en hôtels et bâtiments administratifs. Même s’il reste encore de grands chantiers à ciel ouvert, la ville retrouve un nouveau cachet de style baroque élégant et convivial.

Potsdam

Carnet de route

Y aller: depuis Berlin en train, prendre le S7 jusqu’à Potsdam Hauptbahof ou par l’autoroute en empruntant le célèbre Glienicker Brucke. www.potsdam-tourism.com et www.germany.travel/fr

Se loger: Hôtel Waisenhaus, www.hotelwaisenhaus.de

Une halte:

Crédit photo: Agnès Pirlot, Tourismus Marketing Brandeburg Gmblt, Musée Barberini, Leo Seidel et Helge Mundt Presse

Pour découvrir mon city trip à Berlin, rendez-vous dans la rubrique Voyages, Europe ou cliquez sur le lien.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email