20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Musicienne, herboriste, botaniste, Marie Fripiat anime des stages de découverte des plantes médicinales et sauvages. Une façon pour elle de nous émerveiller de tout à chaque instant.

Marie Fripiat, un être solaire

Auréolée d’une cascade de cheveux blonds, Marie Fripiat fait partie de ces êtres solaires qui vous font du bien. C’est une personne menue, discrète, douce mais souriante et naturelle qui dégage une incroyable énergie. La nature l’a dotée d’une voix enivrante qu’elle partage lors de concerts et d’ateliers de chants sacrés, à la lueur des bougies. Chaque atelier est un tour du monde à partir de soi, de sa voix, et de celle des autres à partir de chants simples et riches de sens, de moments de méditation bercés par la vibration du son et sa résonance.

Camomille
Marie Fripiat
Villers la Ville
Thitonia rotundifolia

Les ruines de Villers-la-Ville

Marie propose des balades dans les ruines de l’Abbaye de Villers où elle chante a cappella accompagnée du bol tibétain ou du Shruti Box, un instrument à vent indien. Du choeur de l’église à la chapelle de Montaigu, on se laisse emporter par la sonorité de ces lieux magiques, porteurs d’énergie. «Chanter est pour moi bien plus qu’un canal d’expression… C’est mon principal outil de guérison intérieure et de rencontre avec mon âme. La découverte du répertoire d’Hildegarde de Bingen, abbesse, herboriste, musicienne, compositrice, visionnaire du 12e siècle, a été pour moi une révélation et m’a attirée tel un aimant. Elle considérait le chant comme une voie royale pour élever son esprit.»

Formée à la reconnaissance et à la cuisine des plantes sauvages, à l’herboristerie, à la phytothérapie et à la botanique, Marie Fripiat ne vit pas que pour le chant. Elle anime des stages à la redécouverte des plantes sauvages et médicinales et de leurs bienfaits. Son parcours a débuté il y a douze ans lorsqu’elle a commencé à acquérir des savoirs-faire en puisant dans les traditions des générations précédentes

Marie Fripiat

Dans le sillage d’Hildegarde

Le petit jardin des plantes médicinales de l’Abbaye de Villers-la-Ville est un jardin d’inspiration médiévale, un cadre idyllique pour s’initier aux secrets des plantes. Marie connaît ce site comme sa poche car elle y guide régulièrement les visiteurs qui sont heureux de découvrir l’histoire des plantes du Moyen Age. Dans ce jardin des simples, nous retrouvons le sillage d’Hildegarde de Bingen. «Les vertus des plantes présentées dans ce jardin sont issues des remèdes d’Hildegarde, nous rappelle Marie. Mais il ne faut pas suivre ses recettes à la lettre car les descriptions de maladies ou de plantes sont parfois de l’ordre de la magie ou de l’imaginaire et certaines plantes se sont révélées vraiment toxiques! Par contre, derrière le symbolisme, l’étymologie, la mythologie ou les nombreuses observations thérapeutiques anciennes, nous retrouvons souvent des vertus médicinales. C’est pour cela que cet endroit est passionnant!»

Calendula officinalis
Villers la Ville
Villers la Ville
Capucine

Etre du côté de la vie

J’accompagne Marie dans la ferme de l’abbaye située en amont du site. Un énorme quadrilatère qui vient d’être restauré et qui accueille dans ses dépendances le Crie, Centre régional d’initiation à l’environnement, une association ayant pour mission de sensibiliser à l’environnement au sens large. Marie travaille pour le Crie depuis une dizaine d’années comme formatrice et animatrice auprès des communes, des écoles, des aides ménagères mais également chez des particuliers. « J’ai senti qu’il était de mon devoir de transmettre, de faire en sorte que les habitudes changent. Il faut retrouver l’autonomie, le plaisir de créer soi-même les produits qui prennent soin de notre corps, de notre maison sans compromettre la vie, la nôtre et celle qui est à notre porte. C’est pour moi une façon de trouver un sens profond à notre existence. »

ortie
alambic
stages de plantes
savons

Retrouver le plaisir de créer

«Nous avons une quantité incroyable de plantes sauvages qui s’invitent chaque jour sous nos yeux et sont un appel à la vie. C’est elles qui nous rappellent que tout peut renaître chaque jour, à chaque printemps, qui nous invitent à nous poser, nous émerveiller. Elles sont tellement plus qu’un simple moyen de subsistance. Des générations d’hommes et de femmes nous ont précédé, accumulant soigneusement de précieuses connaissances sur ces plantes comestibles ou médicinales. Nous sommes héritiers de tous ces savoirs qui s’ancrent dans la réponse à des besoins quotidiens de manger, prendre soin de son corps, d’être du côté de la vie.»

huile millepertuis
stages de plantes
stages de plantes
Villers-la-Ville

«Nous sommes pour un temps limité sur cette terre. Tant de richesses sont à nos portes et ne demandent qu’à être partagées. C’est en puisant dans les savoirs ancestraux que les besoins d’aujourd’hui peuvent être satisfaits tout en amenant plus de vie autour de nous et en nous. Prendre le goût de faire soi-même, qu’il s’agisse de cuisiner avec les plantes sauvages de son jardin, fabriquer son savon avec trois fois rien, chanter des mantras de toutes les traditions du monde, tout ce qui peut nous aider à nous sentir relié à plus grand que nous et trouver un sens profond à notre existence sur terre.»

Tagete lunulata

Les Sauvageonnes

Marie Fripiat propose des formations et des ateliers de transformation des plantes médicinales. Elle vient dans votre jardin pour vous faire découvrir les mille et une richesses qui se cachent derrière les plantes sauvages qui s’y invitent. Marie anime aussi, à Hevillers, des cercles de passage de saisons où les chants sacrés du monde et les plantes nous aident à comprendre corps et âme ce que la nature nous invite à traverser.

http://www.villers.be     www.crievillers.be   www.lessauvageonnes.net.

Pour découvrir les stages d’herboristerie de Marie Fripiat, rendez-vous dans la rubrique Jardin Jardin Bio. Pour  les plantes médicinales d’Hildegarde de Bingen, rendez-vous dans la rubrique Découverte Portraits. Pour découvrir le jardin des plantes médicinales de l’Abbaye de Villers-la-Ville, rendez-vous dans la rubrique Jardin Belgique.

Reportage publié dans Les Jardins d’Eden 2016 (www.edenmagazine.be)

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi