20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Les maîtres verriers du Val Saint Lambert assurent un savoir-faire ancestral. Visite guidée des ateliers où l’on transforme le sable et le plomb en cristal.

 

Les maîtres verriers du Val Saint Lambert

La magie est incontestablement au bout des doigts des maîtres verriers du Val Saint Lambert. Transformant le sable et le plomb en une des matières les plus pures au monde, artisans souffleurs de verre et tailleurs de cristal assurent un savoir-faire ancestral qui s’inscrit désormais dans l’air du temps. (voir mon reportage sur la cristallerie du Val Saint Lambert)

L’atelier des souffleurs

Dans une cristallerie, visiter l’atelier des souffleurs est un moment exceptionnel. Une intense chaleur se dégage des fours ouverts où l’on aperçoit une masse de matière en fusion. Les maîtres verriers ont des gestes précis nés de la virtuosité technique. Les mouvements s’enchaînent avec calme et précision comme celle de danseurs, chacun accordé au mouvement du partenaire.

Atelier maitres verriers (38)
Atelier maitres verriers (16)
Atelier maitres verriers (42)
Atelier maitres verriers (17)

Le cristal est une matière claire, brillante, caractérisée par la pureté de ses composants. La qualité du sable extra blanc, la silice, est essentielle. L‘oxyde de plomb favorise la limpidité, l’éclat et la densité du cristal et lui confère une sonorité particulière. On rajoute au mélange une partie de potasse et une certaine quantité de groisil, des morceaux de cristaux concassés qui favorisent la fusion. Au Val Saint Lambert, la matière est fondue dans un creuset en terre d’argile chauffé à 1400°. Le cristal est prêt à être travaillé entre 24 et 48 heures après l’enfournement. C’est dans ce creuset maintenu à température constante que les verriers viennent cueillir avec leur canne d’acier la matière en fusion que l’on appelle paraison.

Atelier maitres verriers (28)
Val Saint Lambert atelier (2)
Atelier maitres verriers (32)
Val Saint Lambert atelier (3)

Le travail à chaud

Commence alors le travail à chaud, véritable travail d’équipe dont les cadences sont imposées par le temps de figeage du cristal. Car la matière en fusion à plus de 800° est molle et refroidit très vite. Tout le savoir-faire des maîtres verriers tient à leur talent à effectuer une rotation continue de la canne pour régulariser la masse de la matière et la maintenir en place. Il faut bien répartir l’épaisseur du verre dans une forme creuse en merisier. Le centrifugeage permet d’élargir ou d’allonger la pièce. Le réchauffage à la gueule du four améliore la malléabilité de la matière.

Atelier maitres verriers (27)
Atelier maitres verriers (4)

En un ou plusieurs cueillages, le maître verrier forme sa paraison, amassant au bout de sa canne la masse de matière nécessaire à la fabrication de sa pièce, un vase, une lampe ou un verre. Pendant tout son travail, le maître verrier n’a, pour se guider, qu’un croquis du modèle à exécuter et une sorte d’équerre pour en mesurer la hauteur et la largeur.

Atelier maitres verriers (8)
Atelier maitres verriers (10)
Atelier maitres verriers (36)

Le souffle du cristal

Le soufflage permet de produire des volumes en creux. D’un souffle bref, pour éviter le reflux d’air chaud, et en bouchant aussitôt l’orifice de son doigt, le maître verrier perce la paraison pour faire naître une bulle due à la dilatation de l’air au contact du verre chaud. Ensuite, c’est le stade de l’ébauche. Le maître verrier a recours à la technique du souffle continu pour atteindre le volume souhaité. Il introduit la masse de cristal rougeoyante dans un moule qu’un aide ouvre puis referme. Là, soufflant à nouveau dans sa canne et en la faisant tourner rapidement entre ses paumes, il donne à la masse de cristal la forme de l’intérieur du moule.

Atelier maitres verriers (6)
Atelier maitres verriers (34)

 

A l’aide de pinces et planchettes en bois, le maître verrier façonne la matière, régularise la surface et donne au cristal la forme de l’objet désiré. Après le soufflage, un cueilleur vient éventuellement apporter une nouvelle quantité de matière en fusion qu’il dépose sur l’ébauche. Reste à couper avec des ciseaux l’excès de matière.

Atelier maitres verriers (12)
Atelier maitres verriers (14)
Atelier maitres verriers (15)
Atelier maitres verriers (30)

Le cristal en couleurs

Pour les réalisations à plusieurs couleurs, la boule de cristal est doublée d’une couche de cristal coloré provenant d’un autre four.

Atelier maitres verriers (29)
Atelier maitres verriers (40)
Atelier maitres verriers (45)
Atelier maitres verriers (20)

La couleur peut aussi être appliquée en roulant la boule de cristal dans des poudres ou plaques de verre coloré avec des oxydes métalliques. La pièce est enfin détachée de la canne et portée dans un tunnel de refroidissement pendant quelques heures. Le processus est très lent afin d’éviter tout choc thermique qui la ferait éclater.

Atelier maitres verriers (41)
Atelier maitres verriers (21)
Atelier maitres verriers (43)
Atelier maitres verriers (39)

Lorsque la pièce est refroidie, un contrôle visuel minutieux permet de s’assurer qu’elle ne comporte pas de défauts. Toutes les pièces non conformes sont éliminées et cassées. Elles seront réemployées comme groisil lors une prochaine création. Puis le cristal subit le décalotage pour éliminer la sorte de calotte qui reliait la pièce à la canne du souffleur. La pièce est recalibrée et la surface est réchauffée de façon à ce que les bords du verre s’arrondissent et ne soient plus coupants.

L’atelier des tailleurs

Dans un second atelier de la cristallerie Val Saint Lambert, le maître tailleur va mettre en valeur l’éclat de la matière. Successivement, le tailleur ébauche son décor à l’aide de roues abrasives et de meules diamantées puis il donne à la surface sa taille définitive. Les pièces souvent lourdes sont portées à bout de bras et manipulées avec précision autour de la meule. A chaque forme d’entaille correspond un motif bien précis tel que le biseau, l’amande, la côte plate sans oublier l’emblématique taille diamant. Le cristal est finement incisé, sillonné, creusé sur différentes épaisseurs.

En creusant la matière, la taille la rend mate, dépolie. Il faut à nouveau la polir pour lui donner sa brillance. Une meule enduite de pierre ponce permet à la matière de retrouver tout son éclat.

Atelier maitres verriers (48)
Atelier maitres verriers (47)
Atelier maitres verriers (51)
Val Saint Lambert atelier (1)

La cristallerie du Val Saint Lambert réalise de façon traditionnelle de véritables oeuvres d’art. Mais la cristallerie propose aussi des réalisations d’une beauté époustouflante dotée d’un nouveau design qui s’inscrivent désormais dans l’air du temps.

Cristallerie Val Saint Lambert, Boutique, musée, démonstration de soufflage du verre, service d’expertise et de restauration, personnalisation d’objets, Cour du Val 245 à Seraing, Belgique. https://www.val-saint-lambert.com/fr/ et https://www.cristaldiscovery.be/

Rendez-vous dans la rubrique Voyages, Europe, Belgique pour découvrir mes reportages sur la Cristallerie du Val Saint-Lambert, les Balades en Wallonie, un week-end en Vallée de Meuse, les Jardins d’Annevoie, le Domaine des Grottes de Han-sur-Lesse et Parc Animalier du Domaine de Han ou cliquez sur les liens

 

 

Pin It on Pinterest