20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Stonehenge est le principal sanctuaire préhistorique d’Angleterre et l’un des plus troublants du monde. Un lieu mythique qui reste parmi les incontournables visites à faire chez nos voisins anglais.

Stonehenge, sanctutaire préhistorique

En quittant Londres pour arriver dans le Comté du Wiltshire, dans le coeur historique de la Grande-Bretagne, la route qui traverse la plaine de Salisbury est un peu monotone. L’émotion est d’autant plus grande quand on découvre enfin sur la droite la silhouette fantomatique des mégalithes de Stonehenge. Tout le monde a en tête l’image de ce mystérieux cercle de pierres géantes dressées vers le ciel, classé au patrimoine de l’humanité par l’Unesco. Impossible de ne pas être impressionné par la découverte de ce sanctuaire chargé de mystère.

Stonehenge (c) Visit Britain

Une enceinte préservée

Le site fait partie du patrimoine géré par l’English Heritage. C’est l’un des plus fréquentés d’Angleterre et il a fallu prendre des dispositions pour gérer l’accueil des nombreux visiteurs. Depuis 2004, un Visitor Center a été aménagé à l’entrée du site, à 2km des pierres dressées. On peut visiter le musée qui rassemble 200 vestiges archéologiques et se balader avec les enfants dans les petites huttes reconstituées d’un village néolithique. C’est à pied ou dans une navette que l’on accède au cercle de pierre. Le site est protégé par une barrière formant un large cercle autour du monument.

Stonehenge (c) Visit Britain

Qui, quand, comment, pourquoi?

Sanctuaire d’un culte solaire, observatoire astronomique, monument funéraire… Qui, quand, comment et pourquoi des hommes, il y a si longtemps, se sont donnés tant de mal pour ériger ce cercle de pierre monumental? Le mystère reste entier à propos de Stonehenge. Le mot saxon signifie «gibet de pierre» ou «pierre suspendue» qui évoque la construction assemblée en piliers et linteaux. Le sujet passionne les archéologues, les astronomes et les visiteurs. Le site a été utilisé longtemps par les druides celtes pour leurs cérémonies. Mais les lourdes pierres dressées étaient là bien avant leur arrivée. Elles ont été dressées par des populations anciennes autochtones. Et non pas, comme les historiens l’ont longtemps pensé, par les Mycéniens.

Stonehenge (c) Visit Britain

Le domaine des morts

Une première enceinte extérieure de 90 mètres de diamètre a été aménagée environ 3000 ans avant notre ère. Celle-ci est délimitée par un petit talus doublé d’un fossé. L’entrée du cercle sacré était indiqué par deux monolithes. Une troisième pierre, Hell Stone, était placé à l’extérieur de l’enceinte. Il y avait encore quatre blocs de grès, Station Sarsens, pour marquer les quatre points cardinaux. 56 trous creusés dans le flanc intérieur du terre-plein ont dévoilé de nombreux ossements humains. Le site a probablement été utilisé comme centre de crémation et lieu de sépulture pendant des siècles.

Stonehenge (c) Visit Britain

Un cercle de pierres bleues

Environ 2500 ans avant notre ère, le site a été transformé par la construction d’un cercle intérieur formé de 80 pierres bleues non taillées, les blues stones. Ces pierres proviennent de Preseli Hills, à plus de 200 km dans le sud ouest du Pays de Galles! Elles ont probablement été transportées par voie navigable à travers le Bristol Channel. Cinq cent ans plus tard, cette structure est démantelée et rassemblée pour former un cercle intérieur. Celui-ci est entouré d’un second cercle en pierre de sable provenant probablement de Marlborough Downs, à 30km au nord du site.

Stonehenge (c) Visit Britain

Des menhirs en équilibre

Aujourd’hui, un certain nombre de pierres se sont effondrées ou ont disparu, mais on peut encore admirer un ensemble de menhirs formés de deux supports dressés de plus de 4m de haut sur lesquels repose un linteau maintenu par tenons et mortaises. Une prouesse technique quand on pense que les chariots à roue n’existaient pas quand la construction a débuté. On suppose que ces pierres ont été tirées sur des traîneaux par des centaines d’hommes. Elles ont été soulevées et mises en place à l’aide de troncs d’arbres, de leviers et d’échafaudages en rondins de bois.

Stonehenge (c) Visit Britain

Un observatoire astronomique

De nombreuses théories plus ou moins farfelues ont été élaborées à propos des pierres dressées de Stonehenge. Serait-ce un observatoire astronomique ou un sanctuaire voué au culte du soleil? Peut être un lieu cérémonial où l’on célébrait le changement des saisons? Ce qui est certain, c’est qu’au jour du solstice d’été, si l’on regarde en direction du soleil depuis la pierre centrale, celui-ci se lève exactement au-dessus de la pierre magique du Talon, Hell Stone, placée à l’entrée à 800 m de là. D’autres repères semblent coïncider avec les équinoxes et le cycle des éclipses lunaires. Et pourtant, les populations dites primitives qui ont dressé les pierres ne possédaient probablement pas les connaissances scientifiques pour créer un tel observatoire. Stonehenge n’a toujours pas livré tous ses secrets!

Carnet de route

Stonehendge, Wiltshire SP4 7DE. Accès par l’autoroute M3 puis A 303 et A 360 à Airman’s Corner. Le site se trouve à 16km au nord de Salisbury. Des excursions d’une journée en bus sont organisées à partir de Londres pour découvrir le site de Stonehenge.    http://www.visitbritain.com http://www.visitbritainshop.com   www.english-heritage.org.uk    http://www.visitwiltshire.co.uk    www.visitengland.fr      www.visitengland.com/fr

Crédit photo Visit Britain

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Follow by Email

Vous aimerez aussi