20 ans de journalisme,
la passion du voyage et des jardins.

Quel plaisir de grappiller sur sa treille les premiers grains de raisin gorgés de soleil. Résistantes et précoces, certaines vignes s’acclimatent très bien aux jardins du nord de la Loire.

 

Divine vigne

Le raisin vient-il du Caucase, de Turquie ou d’Iran? Il vient en tout cas de très loin dans le temps. La vigne devient un objet de culte dans l’Antiquité. Les Grecs la vénèrent à travers Dionysos, le plus jeune des dieux de l’Olympe. Les Gaulois vont en faire du vin prisé jusqu’à Rome. Les monastères prirent ensuite le relais pour perpétuer la culture de la vigne.

raisin de ma treille

La treille, un cep, des sarments et du raisin

La vigne porte le nom latin de Vitis vinifera. C’est une liane puissante qui grimpe en se fixant à son support par ses vrilles. Le cep est la base brune de cette liane qui s’est épaissi et lignifié pour former un tronc tandis que les jeunes rameaux, les sarments, restent verts et souples. C’est l’ensemble de ces ceps et de ces sarments lorsqu’ils sont conduits contre un mur ou un treillage que l’on appelle la treille.

raisin de ma treille

Des grains de soleil

Evidente au sud de la Loire, la culture du raisin dans les régions plus septentrionales est parfaitement possible mais elle nécessite quelques précautions. Il faut choisir des ceps résistants aux maladies et ayant un cycle de fructification court. Les variétés précoces, dites hâtives, donnent leur récolte à partir de la mi-septembre à la condition de recevoir un maximum de chaleur, indispensable à la maturation du raisin.

Rustique, le pied de vigne ne craint pas les froids hivernaux. Mais les jeunes pousses peuvent être détruites au printemps si les gelées tardives dépassent –2 à –3°C. Il faut lui offrir une façade exposée au sud, un talus bien ensoleillé au sud-ouest ou une pergola à l’abri des vents froids. Les raisins mûrissent aussi dans une serre froide ou un auvent transparent ouvert sur un ou deux côtés. Mais pas dans une véranda!

raisin de ma treille

Un palissage en cordon horizontal ou vertical

La vigne est une arbuste sarmenteux qui réclame un bon palissage. Le cordon horizontal peut garnir un mur bas, une barrière ou un treillis métallique tendu entre des pieux, ce qui facilite la récolte du raisin. Le cordon vertical peut se transformer en treille pour couvrir une pergola. Le cordon vertical en arête de poisson est idéal pour habiller une façade ou un mur recouvert d’un lattis de bois ou de fer. Grâce à ses rameaux volubiles et à ses vrilles, la vigne s’accrochera d’elle-même autour des supports rencontrés.

raisin de ma treille

Une terre bien drainée

On plante la vigne en automne ou au printemps. Si elle est plantée au pied d’un mur, la treille doit être mise en terre en dirigeant les racines vers l’extérieur afin qu’elles puissent s’ancrer solidement dans le sol. Parfaitement adaptée aux terres sèches et arides, la vigne accepte de pousser dans un volume de terre restreint. La seule chose que la vigne déteste, c’est l’humidité stagnante en hiver qui fait pourrir les racines.

Offrez-lui une terre perméable que vous allégerez si besoin de tourbe et de sable grossier. Prévoyez au fond du trou de plantation une couche de 5 à 10cm de gravillons pour le drainage. Pour la fertilisation, utilisez un engrais à assimilation lente pour arbres fruitiers, appliqué en automne ou en hiver. Les engrais à base de chaux, de poudre d’os ou d’algues marines et les engrais organiques constituent une excellente fumure de fond.

raisin de ma treille

La taille de formation

La première année, laissez se développer tous les sarments qui apparaissent et qui peuvent mesurer jusqu’à 1,50 mètres de long. En laissant ces rameaux se former la première saison, vous assurerez un bon enracinement. Après le premier hiver, la fin des dernières gelées donne le feu vert de la taille. Vous ne conserverez que les deux ou trois sarments les plus vigoureux suivant la forme que vous souhaitez donner à la treille.

raisin de ma treille

La taille de fructification

La vigne doit être taillée tous les ans. Elle ne produit des grappes de raisin que sur les sarments de l’année, qui eux-mêmes ont pris naissance sur les sarments de l’année précédente. La taille se fait à la fin du mois de mars, au démarrage de la végétation. La sève déjà en mouvement s’échappe alors en quantité importante par chaque coupe, mais ces «pleurs de la vigne» sont sans importance.

Tout bois qui a porté des grappes ne fructifiera plus et doit donc être supprimé au printemps suivant. La taille de fructification consiste à tailler le sarment formant la charpente à deux ou trois yeux, de façon à obtenir sur chaque courson un rameau fructifère et un rameau à feuilles qui servira de base de taille pour l’année suivante.

raisin de ma treille

La taille en vert

La vigueur de la vigne l’incite à produire anarchiquement sarments et feuillages, toujours au détriment de la formation des grappes! L’été se pratique la taille en vert. Cela consiste à supprimer les rameaux se développant inutilement de part et d’autre des branches principales. Pour aider la grappe de raisin à prendre une belle couleur au soleil, on coupe toutes les feuilles qui empêchent la pénétration de la lumière et de la chaleur autour de la grappe.

raisin de ma treille

La cueillette et la conservation

Chez nous, on cueille le raisin en septembre ou en octobre. Cultivés en plein air, les fruits ne sont pas gros mais ils sont juteux et savoureux. Les grappes sont détachées sans leur sarment si elles sont destinées directement à la table. Avant les premiers gels, récoltez les dernières petites grappes de raisin. Pressées, elles constituent un jus sucré, tonique et délicieux.

Pour les conserver plus longtemps, on coupe les grappes avec leur sarment, trois ou quatre yeux en dessous de la grappe et un au-dessus. Les grappes sont déposées sur des claies garnies de paille ou de fougère. On peut aussi plonger le sarment soutenant la grappe dans le goulot d’une bouteille d’eau où trempe un charbon de bois. Obturez l’autre extrémité du sarment avec de la cire à cacheter. Les bouteilles sont conservées dans un lieu aéré et sec.

raisin de ma treille

Les bienfaits des baies et des feuilles

Les raisins sont riches en sucres, en minéraux, en vitamines et en fibres. Ils font baisser le taux de lipides dans le sang, surtout si l’on mange la peau et les pépins très riches en acides gras essentiels. Les feuilles aussi sont comestibles et pleines de vertus. La tisane de feuilles de vigne est diurétique, astringente mais c’est surtout un excellent tonique veineux.

 

Vignes de plein air adaptées aux régions du nord

  • ‘Boscoop Glory’, produit des grappes très précoces et des grains assez grands, bleu foncé, au goût doux et délicieux.
  • ‘Hâtive Van der Laan’, raisin jaune clair, grappes de taille moyenne. Se cultive facilement à l’extérieur sous notre climat.
  • ‘Perlette’, raisin sans pépins à grains ronds blanc dorés et croquants, à la peau fine et à la saveur musquée. Variété vigoureuse qui peut se conduire en serre froide ou contre un mur chaud exposé au sud.
  • ‘Palatina’, grande grappe aux grosses baies rondes et jaunes, sucrées, au léger goût de muscat. Très résistant aux maladies.
  • ‘Perdin’, grappe moyenne aux baies blanc doré, très résistant aux maladies et très recommandé au nord de la Loire.
  • ‘Muscat bleu’, belle grappe à la chair colorée de bleu, précoce, résistant aux maladies et peu sensible au gel hivernal
  • ‘Nero’, belle grappe dense bleu foncé, précoce, résistant aux maladies et peu sensible au gel hivernal
  • ‘Bianca’, grappe allongée grains jaune vert, très résistant aux maladies. Par son débourrement tardif, est peu sensible aux gelées tardives

raisin de ma treille

 

Dans une serre froide

La culture sous un auvent ou dans une serre froide bien ventilée protège la vigne des gelées printanières. Elle encourage le mûrissement des grappes et contribue à l’indispensable durcissement des sarments avant l’hiver. Si vous cultivez votre vigne dans une serre froide, plantez de préférence le pied à l’extérieur de la serre. Faites entrer un rameaux par un trou assez large. Ainsi, vous n’aurez pas à vous soucier d’arroser votre vigne dont seuls les sarments seront abrités.

Culture en serre adaptées aux régions du nord

  • ‘Frankenthal’, raisin belge bien connu, à petits grains ovales à ronds, juteux et fermes, rouge noir à bleu foncé, d’un goût sucré. Ils mûrissent début septembre, sensible aux maladies
  • ‘Royal’, fleuron des serres d’Overijse et de Hoeillaart. Les grappes sont grandes et les baies épaisses avec pépins bleuissent facilement, même avant qu’elles ne soient mûres, sensible aux maladies
  • ‘Baidor’, raisin blanc, vigne saine et vigoureuse produisant des grappes très grandes. Les baies sont sucrées avec un léger goût de muscat.

 

raisin de ma treille
raisin de ma treille

Plus d’infos sur la culture de la vigne en Belgique sur le site www.vignes.be

Pour découvrir l‘Olivier, le Figuier et le vignoble du Clos d’Opleeuw, rendez-vous dans la rubrique Végétaux, Arbres et Arbustes, Jardinage, Potager et Verger et dans Découvertes, Portraits, ou cliquez sur les liens.

 

Si vous avez aimé ce reportage, pourquoi ne pas le partager
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest